I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Mimarie le Jeu 23 Jan 2014 - 8:07

***
Je me suis permis d'éclaircir le titre su sujet qui était originellement "I Thessaloniciens 5:23".

***


1Thess 5.23 :
"Que le Dieu de la paix lui-même vous fasse vivre totalement pour lui. Qu'il garde toute votre personne, votre esprit, votre âme et votre corps. Alors on ne pourra rien vous reprocher quand notre Seigneur Jésus-Christ viendra".  


A propos de ce passage biblique,
j'aimerais partager avec vous, en copier coller, les commentaires d'Irénée de Lyon.

Irénée est un frère chrétien ayant vécu au tout début du christianisme.
Né aux environs de 120 -130 de notre ère, il a consacré une bonne partie de sa vie à lutter contre les différentes hérésies naissantes du début du christianisme. Il a connu Polycarpe qui aurait été enseigné par l'apôtre Jean lui-même. Voici ce qu'en dit Irénée :
Non seulement Polycarpe fut disciple des apôtres et vécut avec beaucoup de gens qui avaient vu le Seigneur, mais c’est encore par des apôtres qu’il fut établi, pour l’Asie, comme évêque de Smyrne. Nous-même l’avons vu dans notre prime jeunesse – car il vécut longtemps et c’est dans une vieillesse avancée que, après avoir rendu un glorieux et très éclatant témoignage, il sortit de cette vie –. Or il enseigne toujours la doctrine qu’il avait apprise des apôtres, doctrine qui est aussi celle que l’Église transmet et qui est la seule vraie. » Contre les hérésies, III, 3, 4.
Et dans  sa "Lettre à Florinus", Irénée de Lyon  reconnait Polycarpe comme étant celui dont il a reçu la foi.

Voilà pour situer l'écrivain et le contexte, très proche, le plus proche qui soit, de l'époque apostolique.


Dernière édition par Mimarie le Jeu 23 Jan 2014 - 8:25, édité 1 fois
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Mimarie le Jeu 23 Jan 2014 - 8:18

voici donc le commentaire complet d'Irénée sur 1 Thessaloniciens 5:23

Spoiler:


« Que votre être intégral — à savoir votre Esprit, votre âme et votre corps — soit conservé sans reproche
pour la venue du Seigneur Jésus ! »
Au contraire, Dieu sera glorifié dans l'ouvrage par lui modelé, lorsqu'il l'aura rendu conforme et semblable à son Fils. Car, par les Mains du Père, c'est-à-dire par le Fils et l'Esprit, c'est l'homme, et non une partie de l'homme, qui devient à l'image et à la ressemblance de Dieu.
Or l'âme et l'Esprit peuvent être une partie de l'homme, mais nullement l'homme : l'homme parfait, c'est le mélange et l'union de l'âme qui a reçu l'Esprit du Père et qui a été mélangée à la chair modelée selon l'image de Dieu.

Et c'est pourquoi l'Apôtre dit : « Nous parlons sagesse parmi les parfaits. » Sous ce nom de « parfaits », il désigne ceux qui ont reçu l'Esprit de Dieu et qui parlent toutes les langues grâce à cet Esprit, comme lui-même les parlait, et comme nous entendons aussi nombre de frères dans l'Église, qui possèdent des charismes prophétiques, parlent toutes sortes de langues grâce à l'Esprit, manifestent les secrets des hommes pour leur profit et exposent les mystères de Dieu.
Ces hommes-là, l'Apôtre les nomme également « spirituels » : spirituels, ils le sont par une participation de l'Esprit, mais non par une
évacuation et une suppression de la chair.

En effet, si l'on écarte la substance de la chair, c'est-à-dire de l'ouvrage modelé, pour ne considérer que ce qui est proprement esprit, une telle chose n'est plus l'homme spirituel, mais l'« esprit de l'homme» ou l'« Esprit de Dieu ». En revanche, lorsque cet Esprit, en se mélangeant à l'âme, s'est uni à l'ouvrage modelé, grâce à cette effusion de l'Esprit se trouve réalisé l'homme spirituel et parfait, et c'est celui-là même qui a été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu.

Quand au contraire l'Esprit fait défaut à l'âme, un tel homme, restant en toute vérité psychique et charnel, sera imparfait, possédant bien l'image de Dieu dans l'ouvrage modelé, mais n'ayant pas reçu la ressemblance par le moyen de l'Esprit.
De même donc que cet homme est imparfait, de même aussi, si l'on écarte l'image et si l'on rejette l'ouvrage modelé, on ne peut plus avoir affaire à l'homme, mais, ainsi que nous l'avons dit, à une partie de l'homme ou à quelque chose d'autre que l'homme. Car la chair modelée, à elle seule, n'est pas l'homme parfait : elle n'est que le corps de l'homme, donc une partie de l'homme.

L'âme, à elle seule, n'est pas davantage l'homme : elle n'est que l'âme de l'homme, donc une partie de l'homme. L'Esprit non plus n'est pas l'homme : on lui donne le nom d'Esprit, non celui d'homme.

C'est le mélange et l'union de toutes ces choses qui constitue l'homme parfait. Et c'est pourquoi l'Apôtre, s'expliquant lui-même, a clairement défini l'homme parfait et spirituel, bénéficiaire du salut, lorsqu'il dit dans sa première épître aux Thessaloniciens : « Que le Dieu de paix vous sanctifie en sorte que vous soyez pleinement achevés, et que votre être intégral — à savoir votre Esprit, votre âme et votre corps — soit conservé sans reproche pour l'avènement du Seigneur Jésus. »

Quel motif avait-il donc de demander pour ces trois choses, à savoir l'âme, le corps et l'Esprit, une intégrale conservation pour l'avènement du Seigneur, s'il n'avait su que toutes les trois doivent être restaurées et réunies et qu'il n'y a pour elles qu'un seul et même salut ? C'est pour cela qu'il dit « pleinement achevés » ceux qui présentent sans reproche ces trois choses au Seigneur.

Sont donc parfaits ceux qui, tout à la fois, possèdent l'Esprit de Dieu demeurant toujours avec eux et se maintiennent sans reproche quant à leurs âmes et quant à leurs corps, c'est-à-dire conservent la foi envers Dieu et gardent la justice envers le prochain.

La chair, «temple de Dieu» et «membre du Christ», ne saurait sombrer définitivement dans la mort.
De là vient qu'il appelle temple de Dieu l'ouvrage modelé : « Ne savez-vous pas, dit-il, que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes vous-mêmes » : de toute évidence, il appelle le corps un temple en lequel habite l'Esprit. Le Seigneur disait lui aussi à propos du corps :
«Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » « Or, note l'Ecriture, il disait cela de son corps. »

De plus, l'Apôtre sait que nos corps sont non seulement le temple, mais les membres du Christ, car il dit aux Corinthiens : « Ne savez-vous pas que vos corps sont les membres du Christ? Prendrai-je donc les membres du Christ pour en faire les membres d'une prostituée ? » Ce n'est pas de quelque autre « homme pneumatique » qu'il dit cela, car celui-ci ne pourrait s'unir à une courtisane, mais c'est de notre propre corps, autrement dit de  membre du Christ ; s'unit-il au contraire à une courtisane, il devient membre de cette courtisane. Et c'est
pourquoi l'Apôtre dit : « Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruirai » Dès lors, prétendre que le temple de Dieu, en lequel habite l'Esprit du Père, et les membres du Christ n'ont point part au salut, mais vont à la perdition, comment ne serait-ce pas le comble du blasphème?

La résurrection corporelle du Christ, gage de notre résurrection corporelle :
Que nos corps doivent ressusciter, non en vertu de leur substance, mais par la puissance de Dieu, l'Apôtre le dit aux Corinthiens : « Le corps n'est pas pour l'impudicité, mais il est pour le Seigneur, comme le Seigneur est pour le corps, et Dieu qui a ressuscité le Seigneur nous ressuscitera, nous aussi, par sa puissance. »
De même donc que le Christ est ressuscité dans la substance de sa chair et a montré à ses disciples les marques des clous ainsi que l'ouverture de son côté — autant de preuves que c'était bien sa chair qui était ressuscitée d'entre les morts —, de même, dit l'Apôtre, « Dieu nous ressuscitera, nous aussi, par sa puissance ».

Il dit derechef aux Romains : « Si l'Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité le Christ d'entre les morts vivifiera aussi vos corps mortels. »
Quels sont-ils donc, ces « corps mortels » ? Seraient-ce les âmes ? Mais les âmes sont incorporelles, en regard des corps mortels. Car Dieu « insuffla dans la face » de l'homme « un souffle de vie, et l'homme devint âme vivante» : or ce souffle de vie est incorporel.
On ne peut non plus dire l'âme mortelle, puisqu'elle est souffle de vie. Aussi David dit-il : « Et mon âme vivra pour lui », persuadé qu'il est que la substance de cette âme est immortelle.

On ne peut non plus prétendre que le « corps mortel » dont il s'agit serait l'Esprit.
Dès lors, que reste-t-il à dire, sinon que le « corps mortel » est l'ouvrage modelé par Dieu, autrement dit la chair, et que c'est bien de celle-ci que l'Apôtre déclare que Dieu la vivifiera ? Car c'est elle qui meurt et se décompose, et non l'âme ou l'Esprit. Mourir, en effet, c'est perdre la manière d'être propre au vivant, devenir sans souffle, sans vie, sans mouvement, et se dissoudre dans les éléments dont on a reçu le principe de son existence. Or ceci ne peut arriver ni à l'âme, puisqu'elle est souffle de vie, ni à l'Esprit, puisqu'il n'est pas composé, mais simple, qu'il ne peut se dissoudre et qu'il est lui-même la vie de ceux qui participent à lui.

La preuve est donc faite que c'est bien la chair qui subit la mort : une fois l'âme sortie, la chair devient sans souffle et sans vie et se dissout peu à peu dans la terre d'où elle a été tirée. C'est donc bien elle qui est mortelle. C'est également d'elle que l'Apôtre dit : « Il vivifiera aussi vos corps mortels ».

cf "Contre les Hérésies" livre V, chap.1, 3


 study  bien fraternellement,
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par benidejah le Jeu 23 Jan 2014 - 9:01

Bonjour Mimarie!
Merci pour tes envois qui témoignent d'une foi bien vivante.
Je crois que nous n'avons pas reçu les commentaires d'Irénée que tu voulais nous envoyer.
Un petit mot concernant ce prélat de Lyon: Malgré le peu de temps qui le séparait de Jésus et les Apôtres,j'étais frappé combien il était déjà éloigné de certains enseignements purs.
Cela montre que en très peu de temps les hommes peuvent se laisser influencer par des doctrines erronées
Bonne continuation et merci pour tes commentaires édifiantes B

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Mimarie le Jeu 23 Jan 2014 - 9:23

bonjour Bénidejah !
tu vas bien ?

pour lire il te faut cliquer sur le mot "spoiler" : ça va t'ouvrir la fenêtre de lecture du texte.

autrement, c'est comme pour tout, à nous dans le profond de notre cœur spirituel de faire la part de ce qui est bon ou pas pour notre foi.
Tous autant que nous sommes nous avons aussi hériter d'un "background", d'un passé religieux : il peut parfois nous jouer des tours dans notre compréhension. je crois que l'important est de ne pas chercher à nous influencer les uns et les autres.  Il est bon d'échanger paisiblement entre nous mais ensuite chacun avance librement, à son rythme et avec l'aide de Christ !
Examinons et retenons ce qui est bon pour nous personnellement
Que notre Père te protège et te bénisse,
à bientôt de te lire
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Emmanuel le Jeu 23 Jan 2014 - 20:25

Ce texte d'Irénée est intéressant.

Si j'ai bien compris, il nous dit que l'esprit en question est l'Esprit de Dieu, c'est-à-dire l'Esprit saint. Pour lui, l'Esprit devient un des trois "éléments" composant l'homme parfait ou spirituel. L'homme charnel, lui, n'en aurait que deux, le corps et l'âme.

Je ne sais pas si c'est vraiment ce qu'a voulu dire Paul mais c'est à creuser.

L'auteur de la lettre aux Hébreux parle de la Parole qui "pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles" (4:12).

Pour alimenter votre réflexion, vous pouvez lire aussi ce qu'a écrit Godet à ce sujet dans ses Études bibliques dans l'étude intitulée "Le plan du développement de la vie sur notre globe".

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Emmanuel le Sam 25 Jan 2014 - 10:24

Selon ce que j'ai compris de Godet, en résumant très succinctement, l'âme est la réunion du corps et de l'esprit et en même temps, ils ne s'entremêlent pas totalement. Le corps relie l'homme à la nature, l'âme aux autres hommes et l'esprit aux choses célestes.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Mimarie le Sam 25 Jan 2014 - 10:47

Si j'ai bien compris, il nous dit que l'esprit en question est l'Esprit de Dieu, c'est-à-dire l'Esprit saint. Pour lui, l'Esprit devient un des trois "éléments" composant l'homme parfait ou spirituel. L'homme charnel, lui, n'en aurait que deux, le corps et l'âme
Oui.
L'auteur de la lettre aux Hébreux parle de la Parole qui "pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles" (4:12).
selon ma compréhension actuelle, ici, il s'agit de l'esprit de homme, celui que possèdent tous les hommes en naissant de leur mère.

voici le commentaire de la Bible Annotée de Neufchatel à propos de Heb 4:12 :
la Parole " ... pénètre tellement tout l'intérieur de l'homme, qu'elle parvient jusqu'au fond de l'âme, siège des affections, de l'esprit où résident les facultés intellectuelles ; ou pour user d'une figure de langage, elle pénètre jusque dans les parties les plus fortement liées du corps, les jointures, jusqu'à ses parties les plus cachées, les mœlles : ainsi la Parole atteint les dernières profondeurs de l'homme, et elle y produit une action qui est indiquée dans les mots suivants....
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Emmanuel le Dim 26 Jan 2014 - 9:20

Voici ce qu'a écrit Ladd (Théologie du Nouveau Testament) dans son introduction à l'anthropologie de Paul :

Autrefois, certains théologiens prenaient la prière de 1 Thessaloniciens 5:23 où l'apôtre demande que l'esprit, l'âme et le corps des Thessaloniciens soient gardés, pour une assertion d'ordre anthropologique et trouvaient chez Paul une anthropologie tripartite : l'esprit, l'âme et le corps sont trois compartiments distincts de l'homme. D'autres lui attribuent le dualisme corps-âme inspiré de la pensée grecque. Des études plus récentes ont montré que des termes comme corps, âme, esprit ne représentent pas des facultés différentes et séparables, mais diverses manières d'envisager l'homme dans sa totalité.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: I Thess 5:23 : L'esprit, l'âme et le corps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum