Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Ven 3 Juin 2016 - 21:59

Bonjour Béréenne attitude! Very Happy
Tu es parti de ce premier postulat qui est ta croyance à toi. Pas certaine que tous la partagent. Sur quoi repose ta croyance ?

Beaucoup de gens ont des croyances qui reposent sans le savoir sur d'anciens mythes païens. Souvent mais pas toujours il leur a été enseigné que l'homme était fait d'un corps de chair et que ce corps était lui-même habité par un corps fait d'une "matière spirituelle" qui serait un peu  comme un fantôme. Egalement on leur a dit qu'à la mort ce corps spirituel quittait le corps fait de chair pour s'en aller en divers endroits; paradis célestes, purgatoires, enfer de feu ou de souffrances, limbes etc... La liste est longue car bien-sûr chaque religion a ses endroits où iraient habiter ces corps spirituels appelés aussi âmes en attendant pour certains un jugement.....

Je ne dis pas pour raisonner que la bible est la parole de Dieu, même si j'en suis convaincu, mais ce que je peux tout à fait affirmer avec une certitude absolue c'est que la bible affirme qu'elle est la parole de Dieu, être vérité et digne d'enseignement. C'est ce qu'elle prétend. Dans ses pages Dieu nous demande de le mettre à l'épreuve afin qu'il nous ouvre les écluses des cieux. En général les écluses retiennent beaucoup d'eau et ici il s'agit d'eau dont Yéshoua parlait à la Samaritaine au Puit de Jacob. Il s'agit de l'eau qui donne la vie éternelle, la parole de Dieu vraie.

Je sais que mes écrits peuvent parfois déranger mais je les veux fondés sur la sainte bible. Tu me demandes sur quoi reposent mes croyances? Et bien si l'homme était fait d'un corps charnel et d'un corps spirituel capable d'avoir une autre vie dans un au-delà Dieu le lui aurait dit et ce n'est pas le cas. Quand Dieu parle à l'homme il lui dit tout simplement tu es poussière et tu retourneras en poussière et lorsque Dieu lui dit "tu", il s'adresse à l'être entier.

Genèse 3: 19.
À la sueur de ton visage tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes au sol, car c’est de lui que tu as été pris ; car tu es poussière et tu retourneras à la poussière.

Nous remarquons qu'à la fin de ce verset il y a un point et la suite n'enseigne rien d'autre. Nous sommes donc tous faits de poussière et à notre mort nous retournons tous sans aucune exception à la poussière en attendant le jour de la résurrection.

Romains 1: 20 à 23 nous dit:
.... car, depuis la fondation du monde, ce qui ne se peut voir de lui, [savoir] et sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne par le moyen de l’intelligence, par les choses qui sont faites, de manière à les rendre inexcusables : parce que, ayant connu Dieu, ils ne le glorifièrent point comme Dieu, ni ne lui rendirent grâces ; mais ils devinrent vains dans leurs raisonnements, et leur cœur destitué d’intelligence fut rempli de ténèbres : se disant sages, ils sont devenus fous, et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en la ressemblance de l’image d’un homme corruptible et d’oiseaux et de quadrupèdes et de reptiles.

Fort de ce principe nous pouvons constater que l'homme est conçu d'un corps fait de chair habité par une " âme", je veux dire habité et dirigé par un cerveau et plus exactement habité et dirigé par tout ce qui est écrit dans ce cerveau, tout ce qui est du domaine de l'esprit. A la mort le corps retourne à la poussière comme cela est dit et de fait tout ce qui est écrit dans le cerveau se délite et il n'y a plus rien. Seul reste le souvenir laissé qui sera de courte durée par les humains mais qui pour Dieu sera jusqu'au jour de la résurrection. Pour Dieu la mort d'un oiseau ne passe pas inaperçue alors combien moins celle d'un homme qu'il dit être fils!

Je ne connais pas de passage dans la bible qui parle d'une autre vie ailleurs pour l'homme. C'est poussé par l'ignorance et peut-être aussi pour se rassurer face à la mort que l'homme a tant cherché et s'est tant donné de solutions réconfortantes pour lui mais infondées, les écrits sont là.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre.sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Au Revoir le Sam 4 Juin 2016 - 2:34

J'aime bien te lire le presbyte! Smile
Juste une question: qu'est-ce qui te fait croire que le jour de la résurrection est à venir?

Au Revoir

Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 7 Juin 2016 - 22:42

Bonjour Béréenne attitude !  Very Happy  Very Happy  Very Happy

J'aime bien te lire le presbyte!  Very Happy

Je prends cela comme un compliment et cela me fait plaisir car c’est bien la première fois sur un forum que l’on me fait un compliment. Merci. Pour ma part j’aime bien ce forum, va savoir pourquoi ! Je sais que certains aiment bien me lire mais il ne faut surtout pas prendre pour argent comptant tout ce que je dis, il faut le vérifier dans la bible sinon c’est une porte ouverte au sectarisme qui consiste à suivre des raisonnements d’homme mais en ce qui te concerne avec un pseudo comme le tien je te fais confiance !

Ce qui me fait croire que le jour de la résurrection est à venir je le puise dans les saintes écritures bien-sûr comme dans Jean 6 : 40, 44, 54, 24 où il est question de résurrection au dernier jour. Nous avons aussi Marthe la sœur de Lazard qui répond à Yéshoua : ‘’ Je sais qu’il (mon frère) ressuscitera au dernier jour’’. Nous pourrions trouver d’autres exemples.

Reste à savoir où se situe le dernier jour dans la chronologie du temps. Ce dernier jour est le septième jour de mille ans du jour du repos de Dieu qui en compte sept et où nous sommes. Ces mille ans suivront les premiers six mille ans de ce jour de repos de Dieu. Pour connaître le moment du passage au jour dernier, il faudrait avoir une chronologie précise. En m’appuyant à partir de la chronologie des Témoins de Jéhovah ce jour aurait commencé à Pâques 2009, ce qui reste toujours possible. Selon la chronologie présentée en index dans la bible J-N Darby et si je m’appuie de même dessus ce serait vers les années 2033-2034. Parmi toutes les chronologies qui ont été faites, quelle est la bonne ? Y en a-t-il une seulement ?

Ce qui est sûr c’est que ce jour viendra comme un voleur dans la nuit et nous ‘’glisseront’’ d’une époque à une autre sans trop nous en rendre compte. Les signes souvent annoncés jusqu’à présent ne sont pas vraiment les signes de ce changement.

Ne m’en veux pas lorsque je tarde à répondre à tes messages, je suis débordé de travail en ce moment et le soir je suis cuit aux patates comme j’ai coutume de dire. Mes abeilles débordent cette année et par moment je ne sais plus quoi en faire, mais j’ai toujours une solution pour elles et pour moi aussi pour écrire.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre.  sunny  sunny  sunny

PS : Presbyte sans le ‘’r’’ à la fin est celui qui ne voit pas bien de près mais de loin. Avec un ‘’r’’ comme mon pseudo c’est un enseignant. De là viennent les mots presbytère et prêtre aussi je crois.
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Au Revoir le Mer 8 Juin 2016 - 13:49

Le Presbytre a écrit:Bonjour Béréenne attitude !  Very Happy  Very Happy  Very Happy

J'aime bien te lire le presbyte!  Very Happy
Ce qui me fait croire que le jour de la résurrection est à venir je le puise dans les saintes écritures bien-sûr comme dans Jean 6 : 40, 44, 54, 24 où il est question de résurrection au dernier jour. Nous avons aussi Marthe la sœur de Lazard qui répond à Yéshoua : ‘’ Je sais qu’il (mon frère) ressuscitera au dernier jour’’. Nous pourrions trouver d’autres exemples.

Reste à savoir où se situe le dernier jour dans la chronologie du temps. (...) Parmi toutes les chronologies qui ont été faites, quelle est la bonne ? Y en a-t-il une seulement ?

Ce qui est sûr c’est que ce jour viendra comme un voleur dans la nuit et nous ‘’glisseront’’ d’une époque à une autre sans trop nous en rendre compte. Les signes souvent annoncés jusqu’à présent ne sont pas vraiment les signes de ce changement.
Le postmillénarisme, et les autres "millénarismes", sont une croyance parmi. Le fururisme comme l'idéalisme etc se base sur quelques passages de la Bible à partir de plusieurs livres différents, voir sur un seul. En recherchant sur Internet, un article sur chaque croyance, on peut retrouver à chaque fois "la base biblique" de la croyance. Base biblique qui est 3 lignes ici où là bien souvent.

Pour "le dernier jour" en particulier, je n'ai pas recherché "à fond" ses possibles implications. Juste ... le dernier jour de quoi exactement? En reprenant non pas UN (ou deux) passage(s) mais  la Bible en et en suivant, je ne suis pas certaine qu'on puisse y trouver une chronologie. En partant des enseignements x ou y extérieurs à la Bible, par contre, on va arriver au passage qui les soutient!

Le Presbytre a écrit:PS : Presbyte sans le ‘’r’’ à la fin est celui qui ne voit pas bien de près mais de loin. Avec un ‘’r’’ comme mon pseudo c’est un enseignant. De là viennent les mots presbytère et prêtre aussi je crois.

Pardon d'avoir estropié ton nom! Smile
Entre parenthèse, le prêtre est sans rapport avec le presbytre.
Presbytre vient de presbuteros, ancien (agé en age).  Ce sont souvent les responsables du Sanhédrin, c'est à dire les juges.
Le prêtre est un hiereus, un sacrificateur, une personne qui fait des sacrifices. Cela vient de saint, consacré, sacré, mis à part.  Et cela n'a rien à voir avec le presbytre! Smile

Dans l'histoire, pour Irénée, les très nombreux presbytres, sont les successeurs des très nombreux apôtres, qui ont pour mission de garder la Parole. (De garder scrupuleusement la tradition apostolique)

Au Revoir

Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mer 22 Juin 2016 - 6:37

Bonjour Au Revoir !   Exclamation  Question  Laughing  (C’est amusant non ! et je ne l’ai pas fait exprès.
 
Tu auras remarqué que certains courriers envoyés à Béréenne attitude t’étaient en fait adressés à toi. Encore une fois je devais être ailleurs je ne sais où ! Dans les nuages peut-être ! Il faut m’excuser je dois être un éternel étourdi puisque certains disent que mes neurones sont encore en bon état.

Les presbytres étaient les successeurs des apôtres chargés de garder la parole et de l’enseigner car c’est auprès d’eux qu’il fallait s’instruire dans la vérité. Les presbytres étaient donc des enseignants. Au-dessus d’eux il y avait les évêques chargés de surveiller les églises qui leur étaient confiées. Irénée dresse une succession des évêques de Rome mais chaque église avait sa succession d’évêques. Il n’est pas cité le nom d’un  ‘’pape’’ devant chapeauter toutes les l’églises.

Nous pouvons considérer les presbytres comme des prêtres car à défaut d’offrir des sacrifices d’animaux ils offraient des sacrifices de louange dont l'espérance était aussi d’apporter la vie. Si le but d’Israël devait être une race de prêtres, il en est de même pour nous chrétiens qui devons offrir des sacrifices de louange.

Beaucoup de croyance, de philosophies et autres se sont inspirées de la bible mais je ne cherche pas à savoir ce qu’elles disent.  De toutes les façons s’il fallait les lire dans leurs ouvrages, une vie ne suffirait pas. Je ne fais parfois référence qu’à Irénée de Lyon et encore avec prudence. Il est le premier grand écrivain à avoir écrit sur l’ensemble des croyances chrétiennes à son tout début dont le but était de lutter contre les hérétiques, il y avait tellement de divisions dans ce monde chrétien à cette époque et tant de querelles de clocher qu’il faut être très prudent. Seule la bible doit être vue et étudiée avec une confiance absolue.

Pour parler du dernier jour, il s’agit d’une période de temps étalée sur mille ans qui se terminera par l’instant où Yéshoua remettra toute chose à son Père après avoir accompli toute son œuvre, c’est-à-dire après avoir ramené tous les humains à son Père.

Il y a le temps qui est d’éternité en éternité et qui n’a pas de commencement ;  il ne peut pas être mesuré car où commencer la mesure du temps ? C’est le temps où Dieu se suffit à lui-même et où Dieu n’est l’auteur d’aucune création. Pour mesurer le temps il faut que celui-ci soit ponctué par des événements. Ainsi, le début de la création marque le début d’une période appelée ’’Au commencement’’ ou ‘’Béréchit’’ en hébreux qui signifie la même chose. ‘’Au commencement’’ est donc une période longue des six jours de la création. Un jour à lui seul est une période longue de sept mille ans soit pour les six jours une période de 42000 ans. Lorsque Dieu a établi la loi sur le Chabat il dit avoir créé au commencement ou dans le commencement qui signifie durant le commencement ce qu’il appellera le Ciel, la Terre et la Mer et toutes les choses qui y vivent soit dans le Ciel, sur la Terre ou dans la Mer pour lesquelles il se reposera le septième jour. Nous vivons dans ce septième jour.

Pour nous l’expression ‘’dès l’éternité’’ en exagérant un peu d’une certaine manière sur les mots est dès la ‘’seconde’’ qui précède le tout début de la création de Dieu et à partir d’où le temps peut commencer à être mesuré. ‘’Au commencement’’ est donc cette période des six jours de la création qui est tout à fait unique et Jean chapitre un et les versets un à cinq se rapportent à cette période de temps et non dans l’éternité.

J'ai déjà donné des explications sur le dernier jour. Cette période de mille ans marquera la fin du Chabat de Dieu et après cela s'ouvrira une autre période mais de cela la bible n'en parle pas.

Excuses-moi lorsque je tarde à te répondre car en ce moment je suis débordé par mon travail.

Amitiés fraternelles.  sunny  sunny  sunny

Le Presbytre.
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 28 Juin 2016 - 5:40

Bonjour à tous! Very Happy

Beaucoup de gens sont sceptiques lorsque l'on parle de résurrection, pour eux cela reste quelque chose de trop mystérieux voir des choses impossibles. On peut le comprendre car si Dieu a mis comme nous l'avons vu 42 000 ans pour créer un homme, comment pourrait-il recréer des milliards d'individus en un temps très court? La question peut se poser.

Les choses seront certainement plus simples que nous le pensons. Ce sera un peu comme ces pyramides d'Egypte où l'on se demande comment ont-ils pu tailler de tels blocs de pierre s'ajustant parfaitement les uns aux autres dans les moindres détails y compris dans les moindres défauts. Oui comment ont-ils pu tailler de tels blocs et les transporter sur place à des endroits exacts? Nous pourrions parler aussi d'autres constructions toutes aussi gigantesques! Pour comprendre on a imaginé toutes sortes de techniques qui en fait sont plus improbables les unes que les autres alors que la réalité est d'une simplicité enfantine qui certes peut déplaire à quelques-uns pour diverses raisons comme le côté mystérieux et attirant qu'elles produisent et qui rendent ces constructions gigantesques presque banales. En fait ces blocs étaient des blocs moulés sur place dans des coffrages, à la place même qu'ils allaient occuper. C'était des blocs de pierre reconstitués à l'aide de béton géopolymère dont tous les constituants se trouvaient sur place, sous les pieds de ces fameux constructeurs pourrait-on dire. Il vous suffit de taper ''béton géopolymère'' sur votre clavier pour découvrir tout cela sur internet.

Pourquoi est-ce que je raconte tout cela? C'est que pour la résurrection c'est un peu la même chose. En effet on s'interroge, on imagine des choses difficiles voir impossibles à comprendre alors que ce sera tout simple. Nous reviendrons à la vie tout comme nous sommes venus déjà à la vie sortant du sein d'une femme. Ne soyez pas choqués de ce que je dis mais qu'est-ce qui me permets de dire cela?

Pour nous chrétiens, Yéshoua est prémices et doit être le premier en toute chose. Il nous montre le chemin que nous allons devoir emprunter. Lorsque je dis que c'est tout simple à comprendre, j'exagère un peu et même plus car pour comprendre cela il faut avoir accepté le fait que Yéshoua soir Adam revenu sur terre pour racheter sa faute, le péché qu'il a fait entrer dans le monde et ses conséquences. S'il y a eu le premier Adam qui devint selon l'écriture une âme vivante, il y eu aussi un second Adam qui donne la vie ou le dernier Adam car en dehors de lui il n'y a pas de salut. Puisqu'Adam est revenu envoyé par Dieu au milieu des hommes et cela par le sein d'une femme, de même nous aussi nous ferons ce même parcours lors de notre résurrection car cet Adam est prémices pour nous montrer le chemin et ce que nous allons devoir vivre.

Ne perdons pas de vue que nous avons en nous tous les gênes de nos ancêtres y compris les traces génétiques uniques d'Adam. C'est ce que semble prouver la génétique aujourd'hui encore naissante. Il nous ''suffira'' de faire un chemin inverse, tout comme Eve a été tirée d'Adam et le nouvel Adam tiré de Marie qui était en fait Eve devant revenir afin de donner naissance à la postérité qui doit écraser la tête du serpent, c'est à dire à une postérité qui doit écraser la tête du mal et ainsi détruire la mort qui devra rendre tous ses captifs.

Mes amitiés fraternelles à tous.

Le Presbytre.sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Mar 28 Juin 2016 - 21:15

bon soir le Presbytre,
Dieu a mis comme nous l'avons vu 42 000 ans pour créer un homme
je me demande si ces 42000 ans sont à prendre vraiment au sens littéral ?

au plaisir, Mimarie
avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Lun 11 Juil 2016 - 7:18

Bonjour Mimarie !   Very Happy

‘’je me demande si ces 42000 ans sont à prendre vraiment au sens littéral ?’’
Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est absolument sûr mais qu’il y a beaucoup d’éléments qui peuvent laisser penser et même nous forcer à penser que nous soyons très proches de la vérité sur ce point. Toujours est-il que nous pouvons tout simplement penser que les jours de la création sont autant de cycles très longs mais dans la bible qu’est-ce qui peut m’inciter à penser 6 jours de 7000 ans soit une durée totale pour la création longue de 42 000 ans ?

Selon ce livre nous ne devons pas oublier et tenir compte qu’un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour et comme une veille dans la nuit. Nous savons que le système juif divisait la nuit en trois veilles d’où le fait que minuit correspondait au milieu de la deuxième veille de la nuit. C’est ici que des questions se posent.

Comment déterminer le moment précis où commence la première veille et quand elle se termine et quand se terminent les trois veilles de la nuit ? C’est impossible à déterminer si nous n’avons pas un point de départ, un temps zéro. De plus il nous faut déterminer la durée d’une veille.

Nous savons que les choses de Dieu lorsqu’elles représentent ce qui est complet, parfait comme le cycle d’une journée de 24 heures voulu par lui, ces choses donc peuvent être divisées par sept ce qui nous donne sept périodes de temps.

Puisque la nuit est divisée en trois veilles, pour rester sensé le reste de la journée doit aussi être divisé dans la même unité de mesure, c’est-à-dire divisé en veilles de même durée.

Si la nuit est divisée en trois veilles et la journée complète en sept veilles alors nous avons après la troisième veille de la nuit deux veilles pour déterminée la matinée qui se terminera à l’heure de midi qui sera suivie de deux autres veilles pour déterminer l’après-midi et qui seront suivies de la première veille de la nuit et le cycle recommence.

Nous remarquons dans tout cela qu’il nous est facile à présent de ‘’caler’’ les veilles de la journée grâce à l’heure de midi où le soleil visible par tous est au plus haut, cette heure servant de point de repère pour déterminer un temps zéro. C’est facile sur un cadran solaire ou sur toutes astuces basées sur le même principe.

Si une veille est comme mille ans alors une journée complète divisée en sept veilles est aussi comme sept mille ans pour Dieu et ces six jours de la création pour lesquelles il s’est reposé le septième jour sont comme 42 000 ans et 49 000 ans pour les sept jours quand nous y serons parvenus. Ce septième jour est le cycle dans lequel nous vivons. Selon les mêmes principes puisque ce jour doit se terminer par une période de mille ans, et après la six millième année à partir du tout début du jour de la création, que l’on ne doit pas confondre avec le moment de la naissance d’Adam, nous nous situons à un moment marqué, à un temps qui est une charnière qui marquera l’entrée en vigueur du Royaume de Dieu qui doit aboutir à la destruction de la mort et du péché.

Dans les temps anciens et même pas si anciens que cela les villes et les villages étaient protégés par des enceintes et jouissaient nuit et jour d’une surveillance d’où le fait que le mot ’’veille’’ soit adapté pour la nuit aussi bien que pour le jour. Tout dans la bible semble indiquer qu’il existe un calendrier, une chronologie et si c’est exact elle doit nous servir.

Je pense avoir répondu à ta question mais il y a encore des choses à dire sur ce sujet car il doit s’intégrer et s’harmoniser avec l’ensemble de la bible qui nous parle de choses que beaucoup d’entre nous vivrons et peut-être même que nous sommes en train de les vivre puisque le jour de Dieu doit venir comme un voleur dans la nuit….

Amicalement.  sunny  sunny  sunny

Le Presbytre.
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Lun 11 Juil 2016 - 13:02

hello,

je viens de lire, mais j'ai besoin de relire encore à tête reposée.  
je n'avais jamais encore lu de rapprochements entre les veilles d'un jour complet et les jours de création.  toujours le chiffre 7...

scratch et amitiés
à plus Le Presbytre

avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Ven 15 Juil 2016 - 4:23

Bonjour à tous!  Sad  Pas de sourire aujourd'hui mais ...!

Pour compléter mon message précédent si l'on considère qu'une journée se divise dans le système juif en sept veilles, nous avons alors:

Durée d'une veille : 24heures / 7 = 3h 25mn 42.86s
Durée d'une nuit : 3h 25mn 42.86s x 3 = 10h 17mn 8.58s
Durée d'une demi-veille : 3h 25mn 42.86s / 2 = 1h 42mn 51.43s

Si nous comptons les veilles à partir de l'heure de midi, nous avons en les ajoutant une à une:

12h, fin d'un cycle selon notre calcul et début d'une première veille de l'après-midi.
15h 25mn 42.86s, fin de la première veille de l'après-midi et début de la deuxième veille de l'après-midi.
18h 51mn 25.72s, fin de la deuxième veille de l'après-midi et c'est le commencement de la première veille de la nuit.
22h 17mn 8.58s, fin de la première veille de la nuit et c'est le commencement de la deuxième veille, celle du milieu de la nuit, en lui ajoutant une demi-veille soit 1h 42m 51.44s 43s nous arrivons à l'heure de minuit soit: 22h 17mn 8.58s + 1h 42mn 51.43s = 24h 0.01s.
01h 42mn 51.44s, fin de le deuxième veille de la nuit et commencement de la troisième et dernière veille de la nuit.
5h 8mn 34.3s, fin de la troisième veille de la nuit et de la nuit et c'est alors le commencement de la première veille de la matinée.
8h 34mn 17.16s, fin de la première veille de la matinée et commencement de la deuxième veille de la matinée.
12h 0.02s, fin de la deuxième veille de la matinée et c'est l'heure de midi ou le soleil est le plus haut et le cycle recommence.

Vous remarquer une petite erreur de 0.02s, elle est due au fait que les calculs sont poussés au 1/100ème de seconde seulement, donc de petites erreurs s'ajoutent.

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Sam 16 Juil 2016 - 1:06

bonjour le Presbytre, bonjour à chacun et chacune
je comprends ton raisonnement. Ce que je voudrais trouver, c'est une assise biblique à ta réflexion.

'On' m'a appris que les hébreux comptaient  3 veilles de nuit d'une durée de 4 h. chacune. J'ai cherché des versets pour le  confirmer avec précision, mais je n'ai pas trouvé, et vous ?

par contre à l'époque du N.T. on comptait bien 4 veilles pour la nuit.
Marc 13:35 en parle:
("Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison va venir, le soir ( 18 à 21 heures)  ou au milieu de la nuit (21 à 24 heures) , au chant du coq (24 à 3 heures) ou le matin (3 à 6 heures)."
Mathieu 14.25 confirme bien l'existence de la 4ième veille de la nuit :
"A la quatrième veille de la nuit, il vint vers eux en marchant sur la mer".

Mais, c'est une question, y a t-il des passages bibliques parlant de la division du jour ( de 6 heures du matin à 18 heures le soir) en 3 veilles supplémentaires pour  arriver à 7 veilles sur 24 heures ?  pas sur ....

amicalement à tout le monde,
avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 16 Juil 2016 - 12:14

Bonjour Mimarie!
Bonjour à tous!

Bon ce n'est pas encore bon! C'est vrai que c'est moi qui aie fait les divisions et différents calculs en partant du fait qu'une journée était divisée en sept veilles. Evidement la durée des veilles ne se mesurait pas en heures, minutes et secondes puisque les juifs ne connaissaient ce système de mesure au temps où les écritures ont été faites en grande partie. Peut-être est-ce les romains qui ont introduit ce système. Toujours est-il qu'ils (les romains) divisaient en deux fois douze heures et je crois faisaient commencer les journées à minuit comme nous et divisaient la nuit en quatre veilles dont la durée était probablement de deux heures et divisaient la journée en douze veilles. Quand j'étais soldat, les tours de garde ou de veille étaient de deux heures et donc douze relèves ou veilles dans une journée complète. C'est parce que les romains et les grecs divisaient les nuits en quatre veille qu'il en est question dans le nouveau testament, c'était une mesure du temps pour tout organiser et donc les juifs devaient suivre le système de leur conquérants.

Cependant à l'origine les juifs divisaient les nuits en veilles, le psaume 63:6 le confirme:
''Quand je me souviens de toi sur mon lit, je médite de toi durant les veilles de la nuit''

Après tout ce que j'ai dit, c'est à dire un jour divisé en sept veilles ou une nuit divisée en trois veilles nous avons un début de confirmation dans le livre des Juges au chapitre sept et au verset 19:
''Et Gédéon et les cent hommes qui étaient avec lui arrivèrent au bout du camp, au commencement de la veille du milieu de la nuit ; on venait seulement de placer les gardes. Et ils sonnèrent des trompettes, et brisèrent les cruches qu’ils avaient à la main''

Ce verset est intéressant pour notre discussion car il nous montre bien la relève d'une garde au début d'une veille, ce qui se faisait à toutes les nouvelles veilles et en principe tout au long de la journée pour protéger les villes et villages. C'était comme ça avant pour ne pas se faire piller et ça l'est aussi dans toutes les armées du monde.

Maintenant nous avons cette expression "au commencement de la veille du milieu de la nuit", petit calcul! Lisons bien, il ne s'agit pas d'une veille qui commence au milieu de la nuit mais d'une veille qui "contient" l'heure du milieu de la nuit c'est à dire minuit. Donc pour parler ainsi le nombre de veilles doit être obligatoirement un chiffre impair ce que n'est pas le chiffre quatre.

Amicalement.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 26 Juil 2016 - 5:29

Bonjour à tous !

Il a existé deux mondes, le monde avant le péché où tout était parfait jusqu’au jour où il s’est trouvé de l’iniquité en Adam, celui qui est aussi appelé le premier Adam. Il y eut alors aussi le monde après le péché, c’est celui que nous connaissons et dans lequel nous vivons, un monde fait de tribulations.

Quelque temps avant sa passion, parlant à ses disciples Yéshoua leur a dit :
"Je vous ai dit ces choses, afin qu’en moi vous ayez la paix. Vous avez de la tribulation dans le monde ; mais ayez bon courage, moi j’ai vaincu le monde." Jean 16 : 33.
Nous remarquons ces paroles : "moi j’ai vaincu le monde" et un peu plus loin au chapitre 17 verset 4 il déclare : "j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donné à faire." Ceci il le dit avant sa passion, remarquons le, et tout ceci conformément à des paroles qui répètent sans cesse qu’il ne fait rien sans que cela lui soit ordonné par son Père. Il s’en suit donc maintenant des paroles qui ne sont plus la propriété du Père mais du Fils comme peuvent l’être toute prière adressée à Dieu et s’adressant à Dieu il dit : "et maintenant glorifie-moi, toi, Père, auprès de toi-même, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût." Jean 17 :5.

Là aussi remarquons ces paroles : "de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût." Il s’agit du monde dont le mal en est le chef ou est la chose qui le dirige, un mal initié à l’origine par Adam et qui perdure jusque nos jours. Par ces paroles rapportées ici nous voyons que son auteur, Yéshoua, jouissait d’une gloire avant que notre monde fait de tribulations fut. Puisque c’est ainsi cela veut dire que cette gloire qu’il avait auprès de Dieu lui a été retirée et pour cause. Tout ceci corrobore bien le fait que le premier Adam est aussi le second Adam venu de nouveau dans notre monde et qui ici réclame à son Père la gloire qu’il avait dans le monde précédent, celui où le péché ne régnait pas comme maintenant afin de glorifier son Père et son Dieu et sauver l’humanité. De quelle manière ?

Adam a été établi ou oint dès sa création sur toutes les choses faites par Dieu et sur toutes les formes de vie. Il devait remplir la terre et l’assujettir et dominer sur tous les êtres vivants  qui se meuvent sur la terre. Certes cela n’a pas été exécuté dans un premier temps mais nous savons qu’en aucun cas la parole de Dieu ne peut lui revenir sans que celle-ci trouve son accomplissement et pas n’importe quel accomplissement mais celui qui a été ordonné et à qui cela a été adressé : à Adam n’est-ce pas ? Il était donc du devoir d’Adam d’accomplir à un moment ou à un autre la parole de Dieu ce qu'il a fait et de ce fait à glorifier Dieu.

Lorsque le second Adam en la personne de Yéshoua réclame la gloire qu’il avait avant que le monde fut, c’est parce qu’il avait perdu cette gloire en Eden. Il l’a recouvrera lors de sa passion et c’est bien parce qu’il avait déjà séjourné une première fois sur terre qu’il peut dire : "de nouveau je laisse le monde...

Tout ceci a du sens et corrobore bien le fait que Yéshoua n’est autre qu’Adam revenu sur terre une seconde fois pour glorifier son Dieu et Père, lui Adam pour qui toutes choses ont été faites. Genèse 1 : 26 à 31.

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre.  sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 2 Aoû 2016 - 3:56

Bonjour à tous!

Le saviez-vous? L'avez-vous compris? Mais quoi donc?

Si Yéshoua (on va me dire encore un "si" mais peut-être que vous savez pourquoi maintenant!), je voulais donc dire que si Yéshoua n'est autre qu'Adam venu racheter le monde et que puisqu'Adam est aussi notre père à tous dont nous sommes ses descendants, nous avons alors tous dans nos veines le sang du Christ qui y coule!!!  La génétique a démontré ou tend à démontrer que nous sommes tous sans aucune exception les descendants d'un "Adam scientifique". Nous les hommes, les mâles, partageons un même gêne directeur unique à son origine.

Voilà qui crée ou renforce dans nos esprits notre lien  avec Yéshoua. La vision de ce lien complémentaire nous aide à comprendre que Yéshoua est et sera réellement un père éternel pour nous.
Esaïe 9:6.  " Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule ; et on appellera son nom : Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix.
Père du siècle est le plus souvent traduit par "Père éternel".

Nous sommes donc bien tous des frères et sœurs que je salue et que j'embrasse et à qui je souhaite que la vraie connaissance entre dans nos cœurs.

Le Presbytre.  Very Happy  Very Happy  Very Happy
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Dim 4 Sep 2016 - 5:20

Bonjour à tous!

En général le monde chrétien s’accorde pour reconnaître que les paroles du livre des Proverbes au chapitre 8 et versets 8 à 31 ont trait au Christ. Cela nous semble bien incontestable puisque le verset 23 dit : « … que je fus établi… »  et que ce mot signifie « oint » et que « oint » est traduit par Christ. Je reproduis ici ce passage :
«L’Éternel m’a possédée au commencement de sa voie, avant ses œuvres d’ancienneté. Dès l’éternité je fus établie, dès le commencement, dès avant les origines de la terre. Quand il n’y avait pas d’abîmes, j’ai été enfantée, quand il n’y avait pas de sources pleines d’eaux. Avant que les montagnes fussent établies sur leurs bases, avant les collines, j’ai été enfantée, lorsqu’il n’avait pas encore fait la terre et les campagnes, et le commencement de la poussière du monde. Quand il disposait les cieux, j’étais là ; quand il ordonnait le cercle qui circonscrit la face de l’abîme, quand il établissait les nuées en haut, quand il affermissait les sources des abîmes, quand il imposait son décret à la mer, afin que les eaux n’outrepassassent point son commandement, quand il décrétait les fondements de la terre : j’étais alors à côté de lui son nourrisson, j’étais ses délices tous les jours, toujours en joie devant lui, me réjouissant en la partie habitable de sa terre, et mes délices étaient dans les fils des hommes.»

Il est d’une extrême importance de déterminer de qui il s’agit comme étant celui qui est possédé comme le commencement de la voie de Dieu car c’est lui qui doit dominer le monde, détruire le péché qui n’est autre que l’aiguillon de la mort.

Nous pouvons confirmer les versets cités du livre des Proverbes qui ont trait à Yéshoua par cet autre passage de Michée 5 : 2.
«Et toi, Bethléhem Éphrata, bien que tu sois petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit dominer en Israël, et duquel les origines ont été d’ancienneté, dès les jours d’éternité

Sans aucun doute dans ce verset il s’agit bien de Yéshoua, Matthieu 2 : 6 nous le confirme :
«Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es nullement la plus petite parmi les gouverneurs de Juda, car de toi sortira un conducteur qui paîtra mon peuple Israël»

Maintenant il est d’une extrême importance pour notre connaissance et l’enseignement que nous voulons partager de situer le moment décrit par ces paroles « dès l’éternité, dès le commencement, dès avant les origines de la terre » ? Vous l’aurez compris, vous qui avez l'habitude de me lire,  ce n’est pas le sens d’un passage qui peut changer mais c'est le sens de toute la bible !!!  

Il va de soi que dès l’éternité ne signifie pas le commencement de l’éternité à son origine puisque le propre de l’éternité est justement de ne pas avoir de commencement. «Dès l’éternité» ne peut que déterminer le moment où se  termine  l’éternité passée et où commence le commencement de la création de Dieu, une longue période durant laquelle seront créés le Ciel, la Terre et les Océans et tout ce qui y vit. Cette période est unique dans la bible et contient également Jean chapitre 1 verset 1, c’est le même commencement. Si par exemple d’aujourd’hui nous remontons le temps nous parviendrons au moment qui est «dès le commencement» puis si nous continuions à rebours commencera l’éternité qui a précédé le temps de la création. A cette jonction des temps est le seul moment où nous pouvons d’une certaine manière situer un point d’origine. C’est là le commencement de la voie de Dieu décrite dans Proverbes 8 : 22 à31 et la voie de Dieu commence par son fils. Si nous continuons de remonter le temps, nous sommes alors dans l’éternité et dans laquelle il ne nous est pas possible de situer des événements, justement faute d’événement. Ci-dessous une ligne d'écriture comme étant un schéma du temps.

.......………… éternité ………………..Fin de ou dès l’éternité à rebours  /   Dès le commencement des jours de la création de Dieu.........

Celui qui a été créé en tout premier, c'est lui le oint que Dieu a établi sur terre, c'est celui par qui et pour qui toutes choses ont été faites.. La Sainte Bible ne nous parle que d'un homme dont le nom est Adam à qui, issue de lui-même, il donnera pour épouse Eve. Ce sont nos premiers parents dont le sang coule dans nos veines à tous. Tout ceci nous prouve que c'est bien Adam qui est revenu en la personne de Yéshoua pour racheter le monde. Si cette toute première créature de Dieu est un être divin puisque d'essence divine ou fils de Dieu alors nous sommes tous appelés à cette essence divine en étant un avec Yéshoua et par Yéshoua un avec Dieu.

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre. sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Dim 4 Sep 2016 - 9:51

Le Presbytre a écrit:Bonjour à tous!

En général le monde chrétien s’accorde pour reconnaître que les paroles du livre des Proverbes au chapitre 8 et versets 8 à 31 ont trait au Christ. Cela nous semble bien incontestable puisque le verset 23 dit : « … que je fus établi… »  et que ce mot signifie « oint » et que « oint » est traduit par Christ. Je reproduis ici ce passage :
«L’Éternel m’a possédée au commencement de sa voie, avant ses œuvres d’ancienneté. Dès l’éternité je fus établie, dès le commencement, dès avant les origines de la terre. Quand il n’y avait pas d’abîmes, j’ai été enfantée, quand il n’y avait pas de sources pleines d’eaux. Avant que les montagnes fussent établies sur leurs bases, avant les collines, j’ai été enfantée, lorsqu’il n’avait pas encore fait la terre et les campagnes, et le commencement de la poussière du monde. Quand il disposait les cieux, j’étais là ; quand il ordonnait le cercle qui circonscrit la face de l’abîme, quand il établissait les nuées en haut, quand il affermissait les sources des abîmes, quand il imposait son décret à la mer, afin que les eaux n’outrepassassent point son commandement, quand il décrétait les fondements de la terre : j’étais alors à côté de lui son nourrisson, j’étais ses délices tous les jours, toujours en joie devant lui, me réjouissant en la partie habitable de sa terre, et mes délices étaient dans les fils des hommes.»

Bonjour le presbytre,

Ce passage n'est pas bien difficile à comprendre. Cette sagesse a été enfantée avant la création des cieux et de la terre. Je me suis permis de souligner dans ta citation.

Il rejoint Jean 1:1 parlant du logos (parole/raison) avec Dieu au commencement.

sunny

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1887
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Jeu 8 Sep 2016 - 3:22

Bonjour Emmanuel!

Ce passage n'est pas bien difficile à comprendre. Cette sagesse a été enfantée avant la création des cieux et de la terre. Je me suis permis de souligner dans ta citation.

Il rejoint Jean 1:1 parlant du logos (parole/raison) avec Dieu au commencement.

Oui bien-sûr je suis bien d'accord avec toi, cette sagesse a bien été créé avant la création des Cieux et de la Terre mais de quels cieux et de quelle terre? Du cosmos? Non car à cette époque l'homme ignorait l'existence du cosmos et que ses pieds reposaient sur une planète. Il faudra quelques milliers d'années pour que l'homme découvre tout cela. De ce fait il n'existait pas de mots pour le dire et donc on ne peut pas affirmer que la bible le dise mais au contraire et il s'agit, si l'on s'en tient au texte uniquement des Cieux et de la Terre décrits aux versets 8 et 10 du premier livre.

8 Et Dieu appela l’étendue Cieux. Et il y eut soir, et il y eut matin : — second jour.
9 Et Dieu dit : Que les eaux [qui sont] au-dessous des cieux se rassemblent en un lieu, et que le sec paraisse. Et il fut ainsi.
10 Et Dieu appela le sec Terre, et le rassemblement des eaux, il l’appela Mers. Et Dieu vit que cela était bon.


En bref il ne faut pas confondre les mots pour notre planète et pour la Terre comme étant la partie sèche qui est apparue après la séparation des eaux d'en haut et des eaux d'en bas qui a eu lieu après évaporation de la couche d'eau recouvrant la planète à la surface de laquelle se mouvait l'esprit de Dieu dans le but de créé sa toute première œuvre et entre ces deux eaux un espace qui est appelé Ciel. Au commencement Dieu créa les Cieux et la Terre est une entrée en matière qui annonce la création de cette Terre et de ces Cieux là auxquels Dieu même donne un nom. C'est cette toute première création qui sera de fait le réceptacle de la parole de Dieu et qui sera comme une habile ouvrière faisant les délices de son créateur.

12 Fils d’homme, élève une complainte sur le roi de Tyr, et dis-lui : Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Toi, tu étais la forme accomplie de la perfection, plein de sagesse, et parfait en beauté ;
13 tu as été en Éden, le jardin de Dieu ; toutes les pierres précieuses te couvraient, le sardius, la topaze et le diamant, le chrysolithe, l’onyx et le jaspe, le saphir, l’escarboucle et l’émeraude, et l’or ; le riche travail de tes tambourins et de tes flûtes était en toi ; au jour où tu fus créé ils étaient préparés.
14 Tu étais un chérubin oint, qui couvrait, et je t’avais établi tel ; tu étais dans la sainte montagne de Dieu, tu marchais parmi les pierres de feu.
15 Tu fus parfait dans tes voies depuis le jour où tu fus créé, jusqu’à ce que l’iniquité s’est trouvée en toi.
( Ezéchiel 28)

Le mot complainte est traduit dans certaines traductions par "élégie" qui est un chant de mort. Pour Le roi de Tyr à qui est adressé ce chant il lui enseigne comment la mort est entrée dans le monde et ce chant est contre lui en ce sens qu'il lui fait voir qu'il reproduit la même erreur dans ses principes; gagné par la gloire, l'homme succombe au péché. Ce sera aussi le cas de Salomon et d'autres.

Beaucoup de bénédictions pour toi.

Le Presbytre.  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Ven 9 Sep 2016 - 4:55

Bonjour le presbytre,

Je n'ai pas parlé de Genèse 1:1. J'ai simplement rebondi sur Proverbes 8 que tu as cité et qui affirme que la Sagesse a été enfantée :

- dès avant les origines de la terre.
- Quand il n’y avait pas d’abîmes, quand il n’y avait pas de sources pleines d’eaux.
- Avant que les montagnes fussent établies sur leurs bases, avant les collines,
- lorsqu’il n’avait pas encore fait la terre et les campagnes, et le commencement de la poussière du monde.

Proverbes 8 qui affirme aussi que la Sagesse était là quand :

- il disposait les cieux ;
- il ordonnait le cercle qui circonscrit la face de l’abîme, quand il établissait les nuées en haut,
- il affermissait les sources des abîmes, quand il imposait son décret à la mer, afin que les eaux n’outrepassassent point son commandement
- quand il décrétait les fondements de la terre

Et j'ai fait le parallèle avec Jean 1:1.

Je te pose deux questions simples en espérant des réponses simples :

Es-tu d'accord avec la déclaration biblique selon laquelle l'homme fut créé le 6e jour ?

Si oui, comment ou sous quelle forme pouvait-il être présent avant que la terre ferme n'apparaisse le 3e jour ?

sunny

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1887
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Dim 11 Sep 2016 - 13:15

Bonjour Emmanuel! Very Happy

Si je me suis permis de rappeler Genèse1:1 et de développer un peu c'était afin de préciser car beaucoup de gens croient  en des cieux où se trouveraient le paradis, des lieux d’attente ou de punition pour des âmes qui auraient quitté leur corps terrestre…. Il y a eu beaucoup d’imagination à ce sujet.

Nous parlons bien de la même chose ; de la partie sèche de notre planète et de l’espace qui s’est créé après la séparation des eaux d’en haut et des eaux d’en bas selon la bible.

Les questions que tu me poses ont en effet le mérite d’être on ne peut plus simples et clairement définies mais je n’en dirais pas autant des réponses ! Il est parfois difficile de répondre à des questions par oui ou par non car ces deux réponses possibles contiennent du vrai et du faux.

Puisque nous devons être profondément attachés à la bible je dirais :

--- Oui Dieu a créé l’homme à la fin du sixième jour après tous les animaux selon le chapitre 1 de la Genèse.
--- Oui Dieu a créé l’homme avant toute chose, comme étant le commencement de sa création. Il a créé l’homme après que la vapeur d’eau soit sortie de l’écorce terrestre et l’avoir recouverte d’eau selon Genèse 2 : 6 et 7.

C’est ce qui est écrit et nous ne pouvons et ne devons pas aller contre cela de diverses manières. Donc, si le premier homme est bien une création de Dieu créée selon Genèse 2 : 4 à 7, alors que la vapeur d’eau venait de sortir de l’écorce terrestre et la recouvrir d’eau, alors nous pouvons affirmer de ce fait la présence de ce premier homme :

- Dès avant les origines de la terre. (La partie sèche de la planète)
- Quand il n’y avait pas d’abîmes, quand il n’y avait pas de sources pleines d’eaux.
- Avant que les montagnes fussent établies sur leurs bases, avant les collines,
- Lorsqu’il n’avait pas encore fait la terre et les campagnes, et le commencement de la poussière du monde.

Cette créature est en droit de prétendre sa présence lorsqu’il est dit de Dieu:

- qu’il disposait les cieux ;
- qu’il ordonnait le cercle qui circonscrit la face de l’abîme, quand il établissait les nuées en haut,
- qu’il affermissait les sources des abîmes, quand il imposait son décret à la mer, afin que les eaux n’outrepassassent point son commandement
- quand il décrétait les fondements de la terre. (La partie sèche de la planète)

Les quatre derniers passages cités ci-dessus sont généralement attribués à Yéshoua.

Si Yéshoua avait une origine céleste pourquoi comparer et associer le temps de sa création à des événements terrestres et non célestes ? Si un fils terrestre et un fils céleste étaient présents dès le commencement de la poussière du monde, la bible ne devrait-elle pas parler de deux fils ?

Tu comprendras pourquoi il m’est difficile de répondre par oui ou par non. Si nous voulons toi et moi y comprendre quelque chose nous devons accepter que la vérité se trouve dans  l’harmonie des textes, car elle existe bel et bien quelque part cette vérité et elle ne se trouve que si nous faisons se complémenter ces deux affirmations qui ne traitent que d’un seul personnage ; l’homme cité comme tiré de la poussière qui serait aussi revenu envoyé par Dieu pour racheter l’humanité entière.

S’il te plaît permets-moi de continuer d’enfoncer le clou sachant qu’en parlant de ces choses Dieu se trouve entre nous dans la mesure de notre sincérité. Dieu n’a pas pris de la poussière tout à la fin du 6ème jour pour créer l’homme, de même il n’a pas pris de la poussière alors que des eaux  venaient de sortir de l’écorce terrestre et de la recouvrir pour créer l’homme en entier à ce moment-là. Les deux affirmations de la bible à ce sujet si l’on peut dire les choses ainsi ne vont pas l’une sans l’autre sinon il y a une contradiction flagrante, voire impossible.

Le livre des Proverbes utilise des mots intéressants pour décrire tout cela :

---  enfanter : Etre à l’origine de ; causer, provoquer, reproduire.
---  posséder : Avoir à soi ou avoir en soi. La pensée de se donner un fils n’est pas pour Dieu quelque chose qui lui est survenue, comme ça, d’un coup mais quelque chose qu’il avait en lui depuis toujours, une pensée qu’il chérissait. Dieu pouvait appeler cette chose qui n’était pas comme si elle était, comme si elle avait une existence réelle. (Romains 4 : 17) De  fait lorsque l’esprit de Dieu se mouvait à la surface des eaux de l’abîme (les flots d’eau qui sont sortis de l’écorce terrestre), la chose dont nous parlons, c’est-à-dire la volonté de se donner un fils était présente dans son esprit et c’est par ce fils et pour ce fils que toute la création allait être créée. Par elle parce que pour créer le premier homme il a fallu créer les conditions géologiques, climatiques propres à la vie puis créer les premières formes de vie les plus simples puis par un processus évolutionniste toutes les formes de vie végétales puis animales qui ont abouti à un « homme-animale ». Il a été choisi le plus rusé d’entre eux ou le plus intelligent pour survivre, d’une intelligence toute proche de la nôtre qui le rendait apte à se créer des outils et de les utiliser, de dessiner pour s’exprimer etc. Lorsque Dieu après l’avoir choisi souffla dans ses narines un souffle de vie cet « homme-animal » devint une âme vivante qui contient la vie c’est-à-dire capable de se régénérer en permanence. Cela a été jusqu’au jour du péché où cet attribut sera perdu.

C’est parce que l’homme connaissait la paix de l’esprit, une paix que nous ne pouvons pas imaginer qu’il pouvait se régénérer et c’est parce qu’il a péché contre Dieu qu’il a perdu cette paix en fonction des lois divines. Ainsi l’homme a connu le stress provoqué par les inquiétudes de la vie et les remords qui ont provoqué son processus de mort. C’est sans doute ce stress et ces inquiétudes de la vie que les mères transmettent à leur fœtus, dès lors qu’ils sont en mesure de les ressentir, qui transmettent ou causent leur imperfection dès le ventre de leurs mères.

Il y avait alors sur terre des  « hommes-animales » qui ont dû largement se répandre et des hommes « fils de Dieu » par Adam. Ce sont ces fils de Dieu par Adam qui par la suite trouveront belles les filles des « hommes-animales », qui étaient d’une même espèce mais sans le souffle de Dieu et avec lesquelles ils auront des relations sexuelles contre nature qui donneront naissance à des êtres hybrides. Les hybrides femelles ont peut-être à leur tour pu s’accoupler avec les fils de Dieu créant ainsi une population diverse et violente, contre nature dont Dieu dira avoir regretté d’avoir créé l’homme qu’il détruira lors du déluge. Seule une famille trouvera grâce aux yeux de Dieu et il va de soi que ces hommes impurs n’ont pas eu place dans l’arche de Dieu et ont donc définitivement disparu. Je ne sais pas si l’on peut dire si les « hommes-animales » étaient les hommes de Neandertal, les homo-sapiens ou autres. Il y avait certainement toutes sortes d’hommes-animales plus ou moins proches dont la science ne peut pas nous préciser.

Je continue. Il est intéressant aussi de noter que si Dieu a mis des milliers d’années pour créer l’homme, cela prouverait que des créatures de Dieu comme des anges, supposés créatures spirituelles, aient pu en un « clin » d’œil se créer êtres humains afin de s’accoupler avec des filles des fils de Dieu par Adam.

Excuses-moi je suis un peu long.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum