Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Mer 2 Mar 2016 - 14:49

Bonjour le presbytre,

Le titre que tu as choisi pour ce sujet est "Jésus cet inconnu du monde chrétien". Penses-tu que ta déduction Jésus = Adam t'apportes une meilleure connaissance de Jésus et que c'est cette doctrine qui fait vraiment défaut au monde chrétien ? Penses-tu que cette doctrine soit indispensable pour être véritablement chrétien ? Enfin, je remarque que tu interviens très rarement sur d'autres sujets. N'y a-t-il donc pas d'autres points sur lesquels tu souhaiterais discuter ?

I love you

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 5 Mar 2016 - 6:25

Bonjour Emmanuel!

Tu me dis:
Penses-tu que cette doctrine soit indispensable pour être véritablement chrétien ?

Je ne voudrais pas passer pour prétentieux et je te prie d'excuser ma réponse de normand mais si ce que je dis est vrai ou tend vers le vrai alors cela peut être très utile pour avancer dans la vérité et confesser un seul Dieu, une seule foi, un seul baptême et être ainsi meilleurs chrétien alors qu'il y a encore aujourd'hui des centaines d'églises chrétiennes. Il y a une cinquantaines d'années et si je ne me trompe pas on dénombrait 1800 églises différentes! C'est vrai qu'elles sont moins nombreuses aujourd'hui car beaucoup se sont regroupées en fédérations et autres formes d'association. Maintenant si ce que je dis est faux alors nous pouvons nous asseoir tranquillement dessus et si c'était le cas je serais dans les premiers.

C'est tout à fait possible de me convaincre, il suffirait pour cela de me donner une réponse qui se trouve à l'intérieur de ces fameux rectangles de contrôle et uniquement à l'intérieur. A l'intérieur la réponse est unique alors qu'à l'extérieur des ces rectangles elles sont multiples et diverses. Pourquoi personne ne veut tenter l'exercice?

C'est vrai que je n'interviens pas beaucoup sur les autres sujets mais j'en lis sans pour autant répondre mais bien souvent j'apprécie. Quand je ne suis pas d'accord, je suis tenté de répondre et si je ne le fais pas c'est que je ne vois pas comment je pourrais le faire sans tout reprendre ce que j'ai dit car nous avons des bases différentes. Par exemple certains croient qu'il avait dans le jardin d'Eden un arbre de vie et un arbre de la connaissance du bien et du mal avec des racines, des branches, des feuilles et portant des fruits alors que pour moi l'arbre de la connaissance c'est la sagesse (Proverbe 3: 18) et l'arbre de la connaissance du bien et du mal c'est tout simplement Jacques 1: 13 à 15. Et je ne parle pas du serpent qui n'est qu'une chose qui porte le mal en lui, un mal prêt à être injecté et faire entrer la mort. C'est d'Adam qu'il est dit:"Tu fus parfait dans tes voies depuis le jour où tu fus créé, jusqu’à ce que l’iniquité s’est trouvée en toi." Cette iniquité se trouvant en Adam est comme le venin d'un serpent, peut-on trouver une plus belle image pour écrire la chose en allégorie? Quant à Satan c'est le mal à la manière de Jacques qui rôdait dans l'esprit d'Adam auquel il n'a su faire face et cela avant d'aller rencontrer Eve dans un but prémédité.

Très bon week-end à toi et à tous.

Le Presbytre.  sunny  study  study
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Sam 5 Mar 2016 - 11:59

Bonjour,

Le Presbytre a écrit:Il y a une cinquantaines d'années et si je ne me trompe pas on dénombrait 1800 églises différentes! C'est vrai qu'elles sont moins nombreuses aujourd'hui car beaucoup se sont regroupées en fédérations et autres formes d'association.

Au contraire la diversification ne fait que s’accroître. Il y a quelques années nous étions à environ 30 000 dénominations différentes.

Le Presbytre a écrit:C'est tout à fait possible de me convaincre, il suffirait pour cela de me donner une réponse qui se trouve à l'intérieur de ces fameux rectangles de contrôle et uniquement à l'intérieur. A l'intérieur la réponse est unique alors qu'à l'extérieur des ces rectangles elles sont multiples et diverses. Pourquoi personne ne veut tenter l'exercice?

Il faut parfois sortir du cadre pour trouver la réponse. Very Happy

Le Presbytre a écrit:C'est vrai que je n'interviens pas beaucoup sur les autres sujets mais j'en lis sans pour autant répondre mais bien souvent j'apprécie. Quand je ne suis pas d'accord, je suis tenté de répondre et si je ne le fais pas c'est que je ne vois pas comment je pourrais le faire sans tout reprendre ce que j'ai dit car nous avons des bases différentes.

Cette doctrine est donc bien fondamentale pour toi. Selon moi, c'est la doctrine de la réconciliation qui est le fondement de la foi.

sunny

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mer 9 Mar 2016 - 11:15

Bonjour Emmanuel!

Le Presbytre a écrit:Il y a une cinquantaines d'années et si je ne me trompe pas on dénombrait 1800 églises différentes! C'est vrai qu'elles sont moins nombreuses aujourd'hui car beaucoup se sont regroupées en fédérations et autres formes d'association.

Au contraire la diversification ne fait que s’accroître. Il y a quelques années nous étions à environ 30 000 dénominations différentes.

En lisant ce chiffre de 30 000 églises différentes, je suis resté bouche bée et aussi attristé. Moi qui de mémoire parlait de 18 000 églises il y a une cinquantaine d'années, j'ai hésité longtemps avant d'annoncer ce chiffre tant il se référait à un comportement absurde de la part des églises!!! Comment tout ce petit monde peut-il prétendre un seul Dieu, une seule foi et un seul baptême? Autant d'églises que d'erreurs que je ne qualifierais pas en disant autant de mensonges afin de ne pas être trop méchant mais d'accumulations d'erreurs au cours de l'histoire dont nous sommes les héritiers égarés sans nier pour autant que nous que nous ne sommes pas innocents.  Même si nous changeons de religion, quelles sont les chances de tomber sur la bonne église: une sur trente mille si j'en crois ton chiffre de 30 000! Et encore faudrait-il qu'elle existe cette vraie religion ce que je doute aujourd'hui. Dans ces conditions quelle pourrait être l'église qui pourrait me raisonner pour revenir à la raison? Cependant je suis convaincu qu'il y a beaucoup de cœurs bien intentionnés.

Le Presbytre a écrit:C'est tout à fait possible de me convaincre, il suffirait pour cela de me donner une réponse qui se trouve à l'intérieur de ces fameux rectangles de contrôle et uniquement à l'intérieur. A l'intérieur la réponse est unique alors qu'à l'extérieur des ces rectangles elles sont multiples et diverses. Pourquoi personne ne veut tenter l'exercice?

Il faut parfois sortir du cadre pour trouver la réponse. Very Happy

Non! la réponse se trouve dans le cadre donné! Nous pouvons sortir cependant d'un cadre donné tout en restant dans les écritures mais pour trouver des compléments de réponse, des  confirmations, l'harmonie des écritures. Il ne faut à aucun prix occulter ces "rectangles-exercices de raisonnements". Satan c'est le premier mensonge qui a entraîné l'humanité dans le malheur et porte ce même nom le premier qui a menti car un nom dans la bible indique toujours une fonction, un état d'être. Là se trouve le père du mensonge. Les juifs n'ont longtemps possédé que la Torah, les cinq premiers livres de la bible et ce livre ignorait totalement le mot Satan ni l'idée d'un ange rebelle caché dans un serpent ou matérialisé en un serpent.


Le Presbytre a écrit:C'est vrai que je n'interviens pas beaucoup sur les autres sujets mais j'en lis sans pour autant répondre mais bien souvent j'apprécie. Quand je ne suis pas d'accord, je suis tenté de répondre et si je ne le fais pas c'est que je ne vois pas comment je pourrais le faire sans tout reprendre ce que j'ai dit car nous avons des bases différentes.

Cette doctrine est donc bien fondamentale pour toi. Selon moi, c'est la doctrine de la réconciliation qui est le fondement de la foi.

Oui elle est fondamentale puisqu'elle permet par exemple de comprendre Genèse 3:15 où il est important de comprendre qui est le serpent, qui est la femme. De là les choses ont un sens tout à fait différent et donnent les bonnes directions pour la recherche et l'étude des écritures.

Amicalement.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Mer 9 Mar 2016 - 20:26

Le Presbytre a écrit:En lisant ce chiffre de 30 000 églises différentes, je suis resté bouche bée et aussi attristé. Moi qui de mémoire parlait de 18 000 églises il y a une cinquantaine d'années, j'ai hésité longtemps avant d'annoncer ce chiffre tant il se référait à un comportement absurde de la part des églises!!! Comment tout ce petit monde peut-il prétendre un seul Dieu, une seule foi et un seul baptême? Autant d'églises que d'erreurs que je ne qualifierais pas en disant autant de mensonges afin de ne pas être trop méchant mais d'accumulations d'erreurs au cours de l'histoire dont nous sommes les héritiers égarés sans nier pour autant que nous que nous ne sommes pas innocents.  Même si nous changeons de religion, quelles sont les chances de tomber sur la bonne église: une sur trente mille si j'en crois ton chiffre de 30 000! Et encore faudrait-il qu'elle existe cette vraie religion ce que je doute aujourd'hui. Dans ces conditions quelle pourrait être l'église qui pourrait me raisonner pour revenir à la raison? Cependant je suis convaincu qu'il y a beaucoup de cœurs bien intentionnés.

Ce n'est pas la bonne église qu'il faut chercher mais Christ. Et je suis convaincu que bien des gens ont trouvé Christ malgré le fait qu'ils soient dans des assemblées différentes. La véritable église transcende les frontières définies par les hommes. On peut donc être dans une assemblée et être convaincu qu'il y a un seul Dieu, une seule foi, et un seul baptême pour des fidèles de diverses dénominations. C'est chacun individuellement que nous sommes à Christ ou pas.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Lun 14 Mar 2016 - 6:15

Bonjour Emmanuel!

Ce n'est pas la bonne église qu'il faut chercher mais Christ. Et je suis convaincu que bien des gens ont trouvé Christ malgré le fait qu'ils soient dans des assemblées différentes. La véritable église transcende les frontières définies par les hommes. On peut donc être dans une assemblée et être convaincu qu'il y a un seul Dieu, une seule foi, et un seul baptême pour des fidèles de diverses dénominations. C'est chacun individuellement que nous sommes à Christ ou pas.

Tout à fait d'accord avec toi, il ne faut pas absolument chercher à adhérer à une église mais à Yéshoua. Cependant ce que nous devons absolument faire pour cela c'est aller à sa suite et pour réussir cette démarche il nous faut, là aussi absolument, nous renier nous-mêmes sinon nous ne ferons que trouver un Christ selon nos désirs d'où ce nombre affolant d'églises. Bien sûr c'est triste quelque part mais c'était annoncé déjà dans les écritures, le loup (les faux enseignements depuis Adam) est entré dans la bergerie et les brebis s'en sont allées dans toutes les directions!

Bien des gens ont trouvé Yéshoua  mais ils le connaissent comme ces foules de juifs qui allaient à sa rencontre pour l'écouter mais ne comprenaient pas le vrai sens de ses paroles. Il leur manquait quelque chose,... que devaient-ils faire? Dans toutes nos églises les gens ne peuvent être transcendés que par l'idée, la connaissance qu'ils ont du Christ mais pas par la vérité qui elle donne et donnera la vie car la vérité est source de vie et elle seule. Ne va pas croire que je veuille prétendre détenir la vérité même si je suis convaincu d'en détenir des bribes mais ce que je veux faire ressortir ce sont des principes logiques et directeurs qui peuvent être utiles pour découvrir la vérité, la vie tout simplement. Par le reste, nous ne pouvons qu'être titillés pour chercher la vérité, Dieu ayant une personnalité puissante et attachante. 

Au tout début de cette discussion j'ai dit entre autre:

"......... connaître les grandes questions que tout homme se pose à un moment ou à un autre de son existence avec plus ou moins d’acuité. Dit autrement nous sommes tous concernés par ce problème et quelques soient les réponses que nous lui apportons nous serons tous engloutis par la réalité des choses qu’est la vérité nous concernant. C’est cette réalité, cette vérité que je recherche qui m’éloigne des religions que je considère toutes plus ou moins dans l’erreur. La seule vraie religion, celle dans laquelle je me réfugie est celle qui consiste à dire : "Je ne sais pas, je cherche" et c’est la sincérité et l’honnêteté de mes démarches, qui peuvent être aussi les nôtres, qui donnent de la valeur à ma relation avec Dieu. Celles-ci peuvent être positives ou négatives, c'est dire que notre attitude peut nous rapprocher ou nous éloigner plus ou moins de Dieu la source de vie."

Très bonne journée.

Le Presbytre. Very Happy sunny Question
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mer 23 Mar 2016 - 6:00

Bonjour à tous!  Very Happy

Abraham n'a pas donné la dîme à Melchisédec sans savoir à qui il la donnait. Il l'a donnée à celui qui était le modèle du fils de Dieu rendu ici en image. Le seul fils de Dieu connu d'Abraham qui est nommé clairement dans la bible est Adam qui sera envoyé des siècles plus tard dans le monde par l'intermédiaire de la Vierge Marie. Celui-ci affirmera à Nicodème que personne n'est monté au ciel sinon celui qui en est descendu.

Le seul homme qui est descendu est Yéshoua, nous sommes sûrement d'accord sur ce point précis. C'est donc, de fait indiscutable, ce même homme qui est monté selon ses propres paroles et si c'est lui le seul qui est monté cela signifie qu'avant cela il était présent sur terre avec bien sûr le titre et la qualité de fils de Dieu. Le seul vrai fils de Dieu dans le sens de fils unique est Adam, la bible ne fait mention dans la Torah d'aucun autre.

Monter au ciel ne signifie pas monter au ciel comme on "monterait avec une échelle" mais s'approcher de Dieu. On ne monte pas au ciel comme si Dieu se trouvait dans un endroit particulier du ciel puisqu'il est omniprésent et qu'il contient tout. Dans le cas d'Adam, monter au ciel veut dire qu'il s'est inscrit dans la mémoire de Dieu à sa mort, dans ses livres. Nous avons déjà vu cela et la bible ne fait mention de personne d'autre.

Dès l'instant où l'on peut comprendre cela, on voit Melchisédec comme l'image d'Adam qui sera envoyé par le Père pour le salut du  monde sous le nom de Yéshoua qui traduit signifie Dieu est salut.

Dernièrement nous nous sommes interrogés quant à savoir comment un fils peut être sans père, ni mère, sans généalogie, n'ayant ni commencement de jours, ni fin de vie, mais assimilé au fils de Dieu, c'est dire semblable sans être lui-même et donc aussi inné. Comment est-ce possible? Un fils est un fils parce qu'à un moment il reçoit la vie et un père est un père parce qu'à un moment il donne la vie! Il semblerait qu'il y ait là une contradiction, un non-sens et cela mériterait d'être éprouvé par ce fameux système de rectangle. Dans ce rectangle où se trouverait alors l'harmonie?

Il y a quantité de choses que Dieu n'a pas créées, comme l'amour puisque lui-même est amour. Là aussi nous pouvons nous questionner; avant toute forme de création Dieu était totalement seul se suffisant à lui-même mais qui aimait-il pour être amour? La seule réponse que personnellement j'ai trouvée c'est qu'avant de se donner un fils, Dieu a d'abord pensé ce fils et ces pensées habitaient son esprit d'éternité en éternité si bien qu'il y pensait comme si ce fils avait déjà une existence. (Romains 4:17)

Dieu avait un pouvoir inné de se donner un fils mais dire pourquoi il est passé à l'action je ne saurais le dire. Toujours est-il que dit autrement Dieu s'est donné un fils, c'est certain, c'est quelque chose qu'il savait de toujours qu'il allait se donner un fils et c'est ce qu'il chérissait.

Bon printemps à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 29 Mar 2016 - 5:35

Bonjour à tous ! Very Happy

Yéshoua a dit à Melchisédec que le seul homme qui soit déjà monté une fois auprès de Dieu et qui en est descendu d’auprès de lui est celui qui comme le serpent d’airain dans le désert doit être élevé afin que quiconque croit en lui soit sauvé et ait la vie éternelle. Nous savons qu’il parlait pour lui-même.

Jean 3 : 11 à 16 :

"En vérité, en vérité, je te dis : Nous disons ce que nous connaissons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. Si je vous ai parlé des choses terrestres, et que vous ne croyiez pas, comment croirez-vous, si je vous parle des choses célestes ? Et personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le fils de l’homme (qui est dans le ciel). Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi il faut que le fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle."

A la suite de cela, à sa mort il a rejoint son Père selon ce qu’il avait déjà annoncé à ses disciples.

Jean 16 : 28 :
"Je suis sorti d’auprès du Père, et je suis venu dans le monde ; et de nouveau je laisse le monde, et je m’en vais au Père."

Nous ne pouvons pas lire ce verset sans remarquer l’expression "de nouveau" qui de fait signifie une nouvelle fois et s’il s’agit d’une nouvelle fois c’est bien qu’il y a une première fois. Quand a-t-il laissé le monde une première fois?

Pardonnez-moi si j’insiste sur ce point, je sais que cela peut être gênant pour quelques-uns mais si je le fais c’est que cela me paraît très important, la bible prend alors un autre sens et pour moi s'illumine, s'éclaire, se dévoile!

Bonne journée à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par barouk le Mar 29 Mar 2016 - 5:58

Bonjour Le Presbytre,

Je pense que dans ta 1er phrase tu veux parler de Nicodème plutôt que Melchisédech !
Dans d'autres traductions de Jean 16:28 il est écrit "maintenant" plutôt que " de nouveau"
effectivement ce texte mérite une petite étude de traduction

Amitié
avatar
barouk

Messages : 174
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par benidejah le Mar 29 Mar 2016 - 8:02

Bonjour ! Comme Brouk disait cela me paraissait étrange!
Le verset que tu cites dit ceci: Je suis sortie de chez le Père et je suis venu dans le monde.D'autre part ,je quitte le monde et je m'en vais vers le Père.

Je ne vois rien d'inexpliquable???

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 29 Mar 2016 - 8:45

Bonjour Barouk!

Je pense que dans ta 1er phrase tu veux parler de Nicodème plutôt que Melchisédech !
Dans d'autres traductions de Jean 16:28 il est écrit "maintenant" plutôt que " de nouveau"
effectivement ce texte mérite une petite étude de traduction

Je viens à l'instant de lire ton message. Sais-tu que je me suis giflé ! Shocked C'est vrai que mes neurones fatiguent mais quand même, il y a des limites! Crying or Very sad
Merci de me signaler cette étourderie, je me trouve stupide.

Oui il existe plusieurs formes de traduction ainsi on peut trouver "et encore", "de nouveau", "et de nouveau", "je quitte ce monde à mon tour"... et comme tu le dis cela mériterais une petite étude de traduction.

Existe-t-il un moyen pour corriger ma faute sur le site, Sad  est-ce qu'Emmanuel pourrait le faire pour moi lui qui a accès à tout je pense?

Amicalement.

Le Presbytre. pale pale pale
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 29 Mar 2016 - 9:17

Bonjour Bénidejah!  Very Happy

Comme Barouk disait cela me paraissait étrange!
Le verset que tu cites dit ceci: Je suis sorti de chez le Père et je suis venu dans le monde. D'autre part ,je quitte le monde et je m'en vais vers le Père.
Je ne vois rien d'inexplicable???

Oui tu as vu ça, quelle nouille je suis! Voilà ce qui arrive quand on est pas assez concentré!
Le verset que tu cites et selon son traducteur ne pose effectivement pas de problème mais il faut pour un tel verset le prendre dans différentes versions et faire une "moyenne". Cette moyenne il me semble la trouver dans ma traduction favorite, une J-N Darby. Ensuite il faut relier cela avec le contexte avec lequel doit régner une absolue harmonie. En effet il est écrit:

Jean 3 : 11 à 16 :
"En vérité, en vérité, je te dis : Nous disons ce que nous connaissons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. Si je vous ai parlé des choses terrestres, et que vous ne croyiez pas, comment croirez-vous, si je vous parle des choses célestes ? Et personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le fils de l’homme (qui est dans le ciel). Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi il faut que le fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle."

A sa mort pour une seconde fois, selon le texte ci-dessus, il a rejoint son Père d'après ce qu’il avait déjà annoncé à ses disciples. Il serait donc de nouveau monté vers le Père. Ici le mot et le sens s'harmonisent.
C'est moi qui ait mis l'expression "qui est dans le ciel" entre parenthèses car elle figure assez rarement dans les traductions ou elle se trouve entre parenthèses pour indiquer qu'elle ne figure pas dans des textes importants servant à la traduction selon les notes des traducteurs.

Amicalement.

Le Presbytre.  sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par barouk le Mar 29 Mar 2016 - 14:48

Cher Presbytre reçois un peu de baume pour ta joue, I love you tu sais tu n'as pas à t'inquiéter, des erreurs d'inattention nous en faisons tous. Dernièrement sur un autre thème j'écrivais retour d'exil au lieu de parler de l'exode, erreur qu'Emmanuel à corrigé. Ne t'inquiète pas pour tes neurones, ils vont bien. Passe une bonne nuit. flower

Amicalement

avatar
barouk

Messages : 174
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 12 Avr 2016 - 5:15

Bonjour Barouk!

Cher Presbytre reçois un peu de baume pour ta joue, I love you   tu sais tu n'as pas à t'inquiéter, des erreurs d'inattention  nous en faisons tous. Dernièrement sur un autre thème j'écrivais retour d'exil au lieu de parler de l'exode, erreur qu'Emmanuel à corrigé. Ne t'inquiète pas pour tes neurones, ils vont bien. Passe une bonne nuit.

C'est marrant ce que tu dis cela me fais remonter au temps d'il y a plus d'une soixantaine d'années, au jour de ma confirmation lorsque l'évêque m'a donné une petite tape sur la joue en disant Gabrielum etc.... en latin (j'avais choisis le nom de Gabriel, je ne sais pas si cela se fais toujours). Je devais recevoir l'esprit saint, j'en étais convaincu, j'y croyais dur comme fer. Et non rien du tout, nada et j'étais toujours le même. Je me suis retrouvé tout triste mais vraiment triste. Depuis j'ai compris que l'esprit saint est une attitude dans laquelle on se renie et qui nous ouvre les yeux. C'est ce que je vis.

Bonne journée.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Jeu 14 Avr 2016 - 1:27

Bonjour Le Presbytre,

ca fait un petit moment que je ne suis pas venu te saluer personnellement.   Very Happy

oui, tes neurones vont bien comme dit Barouk .
Si ca peut te rassurer (j'en suis pas sure !!) j'en suis à présent à chercher les mots les plus simples, et plus grave encore à chercher les noms ou les prénoms de mes connaissances, certains jours plus que d'autres !

Pourtant je consomme miel et pollen frais .....   Wink  No  scratch

pour débuter la journée un petit truc sympa sur les neurones miroirs  :  
https://www.youtube.com/watch?list=PL525ZU55fXEzcGdKAlbCtc7yi06ieOOWJ&v=sRdUlO3qdak


- Autrement, tu as écrit plus haut qque chose qui m'interroge :
l'esprit saint est une attitude dans laquelle on se renie et qui nous ouvre les yeux.
c'est intéressant, tu pourrais peut être nous en dire plus et ouvrir un fil sur ce sujet ?

Emphatiquement,
mimarie
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 16 Avr 2016 - 8:28

Bonjour à tous !   Very Happy

Nous avons vu qu’après avoir fauté, qu’Adam et Eve ont été épris de regrets, de honte, un peu comme si vous cassiez un vase de grande valeur appartenant à un être cher d’autant plus qu’en plus ce vase était le réceptacle de la parole de Dieu. Leur réflex comme tout un chacun a été de vouloir faire marche arrière, de recoller les morceaux et de remettre le vase dans l’état tel qu’il était. Seule une mortification leur paraissait possible pour réparer la chose. C’est avec des feuilles de figuier qu’ils se sont confectionné des pagnes pour cacher leur nudité. Ce n’est pas cette nudité en elle-même qui leur faisait honte, il faut comprendre le contexte dans lequel ils se trouvaient. Ils étaient la forme accomplie de la perfection, plein de sagesse et parfaits en beauté, ils étaient établis par Dieu et vivaient dans sa sainte montagne. C’est tout cela qu’ils ont perdu, une perte qu’il nous est difficile d’imaginer et c’est différemment qu’ils ont perçu leur nudité.

Il faut rappeler que le fruit qu’ils ont mangé est une allégorie de la relation sexuelle qu’ils ont vécue dans le but de procréer et d’être comme Dieu. C’est ainsi qu’Eve est devenue enceinte de Caïn et c'est pour cette raison qu’Adam appela sa femme du nom d’Eve car elle était à présent la mère de toute l’humanité, de tous les vivants. Ensuite Dieu confectionna des pagnes faits de peau, de peaux d’animal bien sûr et les en revêtit à la place des feuilles de figuier qu’ils s’étaient mises pour se meurtrir dans le but de racheter leur faute. Irénée de Lyon rapporte dans son œuvre que c’est ce qui se disait dans l’église toute primitive. Cela peut nous surprendre mais il faut savoir que toutes les parties de l’arbre, rameaux, feuilles, fruits contiennent un latex blanc et irritant. La sève du figuier contient des furocoumarines responsables d’irritation, de phototoxicité voir de photoallergie.

Il n’y a pas de peau d’animal sans le sacrifice de l’animal à qui appartient cette peau. En revêtant nos premiers parents de cette peau, Dieu leur enseignait que seul un sacrifice extrême pouvait effacer la faute. Le seul chemin pour atteindre l’incorruptibilité et donc détruire le péché, l’aiguillon de la mort. Par la suite Dieu enseignera à Abel et Caïn sa préférence pour le sacrifice de sang qui en fait était un rappel de l’habit de peau dont furent revêtus leurs parents. Il en sera ainsi par la suite.

Il faut souligner que si Adam a été revêtu de peau, Eve le fut aussi. C’est important. Maintenant si nous avons pleinement accepté que Yéshoua puisse être Adam venu racheter sa faute, qu’en est-il d’Eve ? Ne fut-elle pas revêtue de cette même peau en vue d’une même destinée partagée ? Si Eve a été tirée du corps d’Adam par la puissance de Yahvé alors, pour faire marche arrière, comme pour réparer le vase cassé, de qui Yéshoua doit-il être tiré par la puissance de Yahvé ? Ne serait-ce pas d’Eve ? Si oui alors dans les faits Eve serait elle aussi revenue pour réparer sa propre faute, certes une faute moindre car elle fut trompée alors qu’Adam fut menteur. Mais quel sacrifice a-t-elle pu offrir ? Tout d’abord si Adam a bien été envoyé par Dieu en la personne  de Yéshoua et puisqu’ils devaient offrir un sacrifice commun alors Eve n’est autre que Marie mère de Yéshoua, de qui est tiré ce fils par la puissance de Yahvé sans le concours d’un homme. Nous avons vu que le véritable sacrifice ne consiste pas dans la mort mais dans une fidélité parfaite sans faille jusqu’à la mort acceptée volontairement. Tel était le sacrifice de Yéshoua. Quant au sacrifice de Marie il fut d’accepter d’être « une fille-mère », une chose horrible pour ce temps-là, ce qu’elle a accepté sans aucune faiblesse. Elle acceptera également le sacrifice de son fils sans haine, sans reproche comprenant la justice de Dieu. Ce n’est pas pour une mère un sacrifice moindre. Elle est la femme d’exception, bénie entre toutes les femmes, dite bienheureuse par toutes les femmes. Elle est restée une femme malgré tout très effacée. La bible ne parle pas beaucoup du rôle des femmes. Ce n’est pas qu’elles sont moindres que les hommes mais que c’est l’homme qui fît entrer le péché dans le monde et c’est donc à lui de participer dans une large mesure à la réparation. N’est-elle pas selon la bible la seule femme « immaculée conception » elle aussi inconnue du monde chrétien?

Par avance je sais que mes dires peuvent choquer beaucoup de gens et je sais qu’il faut du temps. Il ne faut surtout pas croire que je veuille entraîner qui que ce soit dans une mariolâtrie quelconque. Marie, de son vrai nom Myriam reste une femme que nous pouvons honorer au même titre qu’Adam, que Yéshoua sans aucune forme d’idolâtrie.

Fraternellement.

Marcel Legris dit Le Presbytre. sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par benidejah le Sam 16 Avr 2016 - 13:35

N'importe quoi!

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Sam 16 Avr 2016 - 14:24

je comprends ton raisonnement mais je ne peux le partager, désolée.
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Dim 17 Avr 2016 - 1:54

Bonjour Le presbytre,
si nous avons pleinement accepté que Yéshoua puisse être Adam venu racheter sa faute, qu’en est-il d’Eve ?
toute le problème est là : rien à la lecture biblique n'autorise une telle conclusion.

- Avec des "si" on peut monter toutes les élucubrations qui nous conviennent, tous les symbolismes qui nous plaisent, toutes les déductions qui plaisent à notre imagination.
 si Adam a bien été envoyé par Dieu en la personne  de Yéshoua et puisqu’ils devaient offrir un sacrifice commun alors Eve n’est autre que Marie mère de Yéshoua",
ou encore :
"Si oui alors dans les faits Eve serait elle aussi revenue pour réparer sa propre faute, "
cela revient à dire  "à condition que nous admettions sans preuve que Adam est Jésus, qu'Eve est Marie, alors nous pouvons déduire que ....etc, etc "

La sève du figuier contient des furocoumarines responsables d’irritation, de phototoxicité voir de photoallergie.
ça c'est vrai, c'est un fait avéré. Laughing      et expérimentable  si ... on a un figuier chez soi  Wink     

Empathiquement toujours,
bon dimanche à tout le monde
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Jeu 21 Avr 2016 - 10:45

Bonjour Mimarie ! Very Happy
Bonjour Bénidejah !  Very Happy

N’importe quoi dit-on! Cela dépend évidemment pour qui, par rapport à qui ou à quoi ! Lors de son dernier repas le Seigneur prit du pain, il le bénit, le rompit et le distribua à ses disciples en disant : "Prenez et mangez en tous ceci signifie mon corps ou est mon corps livré pour vous". Ensuite il prit du vin, le bénit et le distribuât, à ses disciples en disant : "Prenez et buvez en tous ceci signifie mon sang ou est mon sang, le sang de l’alliance, de la nouvelle alliance". Pour certains cela signifie beaucoup de choses, des choses importantes et pour d’autres ce ne sont que des folies !

Tu as raison Mimarie, avec des "si" nous pouvons dire n’importe quoi, tout ce que l’on veut. Qui peut nier le contraire ? C’est ainsi que l’on pourrait mettre Paris en bouteille puis mettre la bouteille à l’eau, peut-être dans la Seine et pourquoi pas au Pont de l’Alma aux pieds du Zouave et juste avant cela lui coller une belle étiquette avec des lettres en or qui diraient : "Ça c’est Paris" ! Et puis on laisserait voguer la bouteille sur les eaux. Si (et oui encore un "si") elle parvenait jusqu’à l’océan elle pourrait peut-être faire le tour du monde….

C’est une façon de dire les choses mais qui ne traduit aucune réalité, celle-ci devant être démontrée. Si une chose est démontrée alors la chose est et c’est là plutôt ma façon de dire les choses. Ce que j’ai voulu dire c’est que c’est en fonction des choses que j’ai démontrées ou dites et si vous les avez comprises ou si j’ai réussis à vous convaincre et que vous ayez accepter vraiment ces choses, ce qui n’est pas gagné pour moi, car sans ce genre de "si" qui oblige à des raisonnements il est impossible de me comprendre.

Pour donner un exemple lorsque la bible dit que Yéshoua est le premier-né des morts, le mot "mort" dit bien ce qu’il en est, c'est significatif et il s’agit des êtres mortels, des hommes mortels comme dans "laissez les morts enterrer les morts", c’est-à-dire de nous tous et le premier-né de nous tous est bien Adam dont nous avons hérité ses gênes. Maintenant si la bible affirme Yéshoua comme étant le premier-né des morts et donc des humains alors, puisque mathématiquement il ne peut y avoir dans ce cas qu’un premier et puisque la bible est vérité et ne peut ce tromper alors aussi Yéshoua est Adam. J’aurais pu vous expliquer cela à l’aide d’un rectangle mais ce n’est pas la peine puisque personne ne veut répondre à ces rectangles.

Maintenant qui abuse des "si" et qui dit, même sous-entendu, que premier-né signifie premier ressuscité ou si premier-né signifie premier ressuscité…  ce que par ailleurs aucun dictionnaire et ce qu’aucune encyclopédie ne dit  dans aucune définition. Je pourrais citer encore d’autres exemples dont nous avons déjà parlés en passant par mes fameux rectangles à quoi personne ne veut répondre. Pourtant c’est en passant par-là que vous saurez si ce que je dis ne sont qu’élucubrations ou pas.

Quant à la toxicité des figuiers ce sont des revues scientifiques qui le disent. Je n’ai pas non plus de figuier chez-moi mais je me souviens, lorsque je travaillais (j’étais charpentier bois et en plus apiculteur à mes heures de loisir, une activité que j’ai développée par la suite) il y  avait une machine sous un figuier. J’aurais pu me mettre nu avec une feuille de figuier où il faut, rien que pour voir ce que ça donne mais je n’y ai pas pensé mais années durant par contre je n’ai pas oublié de manger ses figues, toutes ses figues… Que voulez-vous j’adore les figues et vous ?

Amicalement à tous.

Le Presbytre. sunny  sunny  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mer 27 Avr 2016 - 8:03

Bonjour à tous!   Very Happy  Very Happy

J'aimerais revenir sur ces versets 11 et 14 de Jean au chapitre 3:

"En vérité, en vérité, je te dis : Nous disons ce que nous connaissons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. Si je vous ai parlé des choses terrestres, et que vous ne croyiez pas, comment croirez-vous, si je vous parle des choses célestes ? Et personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le fils de l’homme. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi il faut que le fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle."

Et particulièrement sur cette phrase: "Et personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le fils de l’homme." Déjà nous pouvons dire que celui qui est descendu du ciel, le fils de l’homme en est descendu pour être élevé comme le serpent que Moïse éleva dans le désert afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Comment était-ce possible de revenir?

Lorsque Yéshoua dit cela à Nicodème il est encore bien vivant et sur terre et c'est donc lui, Yéshoua, qui est déjà monté une fois au ciel et s'est approché de Dieu. En toute logique pour être déjà monté une fois au ciel, il eût fallu pour cela qu'il fût déjà présent et avoir déjà séjourné sur terre. Or, selon l'écriture nous savons que le premier homme à vivre sur terre et tiré de cette terre est Adam. Il est le seul homme à pouvoir bénéficier de ce titre, Adam, car il est le seul homme à avoir été tiré de la terre d'où son nom et à avoir été établi sur toutes choses sur terre et sur tout ce qui y vit. Quant à nous si nous sommes bel et bien poussière, comme les animaux, nous sommes tous filles et fils de tel père et de telle mère et non tirés de la terre et façonnés de la main de Dieu comme Adam. Difficile de nier que de ce fait Adam ne peut qu'être aussi le premier né des morts sauf bien-sûr si nous falsifions le sens des mots. Pour comprendre où je veux en venir j'ajoute que lorsque Adam est mort, il est retourné en poussière et rien d'autre; alors n’imaginons rien d’autre sauf son souvenir qui s'est inscrit en Dieu dans son livre, dans sa mémoire où il pouvait être comme vivant. (Voir Romains 4: 17.) Pour être inscrit dans la mémoire de Dieu, il faut être mort, sinon il ne peut être question de mémoire, de souvenir.

L'homme Adam tiré de la poussière n'était pas spirituel mais animal car ce qui est spirituel n'est pas ce qui est en premier mais ce qui est animal, ensuite vient ce qui est spirituel car ce qui est spirituel vient après, en dernier. Le premier homme est de la terre, poussière; le second homme est du ciel. Au chapitre 15 de sa première lettre aux Corinthiens Paul montre bien que tout homme pour hériter ces choses doit d'abord mourir puis revenir à la vie ou renaître de nouveau ou ressusciter, ce que comprenait mal Nicodème. Il y aura aussi ceux qui seront transformés au son de la dernière trompette. Pourtant celui-ci, Nicodème, savait par les miracles que faisait Yéshoua et par son enseignement qu'il venait de Dieu et que Dieu était parfaitement avec lui. Pour permettre à Nicodème de faire lui-même ce travail de recherche, Yéshoua l'aiguillera en lui disant que pour savoir et faire ces choses il faut d'abord voir et connaître le royaume de Dieu et aussi de ce fait naître et être né de nouveau. C'était à lui Nicodème de faire ce travail de recherche et s'il avait fait ce travail il aurait compris que Yéshoua parlait de lui-même comme prémices de ce qui allait se faire, nous le savons, pour nous tous. Yéshoua a eu la même attitude d'enseignement qu'il a eu envers les foules à qui il parlait en parabole et à qui il appartenait de faire un travail de recherche, d'être perspicaces.

Si Yéshoua est prémices, il nous montre de quelle manière nous reviendrons à la vie ou nous en donne une idée. Quant à ceux qui sont morts dans le déshonneur, dans la corruption, dans la faiblesse etc... lorsqu’ils reviendront à la vie, de qui seront-ils tirés ou issu ? Ne seront-ils pas en ce sens tirés d'eux-mêmes ou dit autrement ne seront-ils pas fils d'eux-mêmes ? Dans ce cas et selon ce que j'essaie de faire comprendre, Adam serait Yéshoua et Yéshoua issu d'Adam et donc fils d’Adam et encore fils de l'homme, un homme connu bien défini et non d’un homme ou du genre humain.

Voilà mes frères et sœurs ce qu'aujourd'hui je voulais vous ainsi qu'à tous ceux qui passe parce forum.

Je vous salue à tous de tout coeur.

Le Presbytre. sunny  I love you  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 14 Mai 2016 - 6:12

Bonjour à tous !  Very Happy  Very Happy  Very Happy Very Happy

Beaucoup de croyances chrétiennes présentent Yéshoua (Jésus) comme étant une des trois personnes coégales de la Trinité; chacune de ces personnes serait donc comme Dieu. Selon cette vision des choses, ce serait donc Dieu, puisqu'ils ne feraient qu'un, qui serait venu sur terre pour mourir, souffrir en se faisant battre à mort, cracher dessus etc….. et pour finir sur une croix comme nous le savons! Tout cela pour soi-disant racheter la faute d’un homme qui est aussi son fils ! Comprenne qui pourra cette forme de justice mais moi cela m’a toujours interpelé, rendu plus que sceptique. Ce qui revient à peu près au même certains présentent Yéshoua comme une sorte d’ange, une créature céleste comme étant le propre fils de Dieu son Père qui l’aurait envoyé comme rançon pour racheter par des souffrances la faute originelle d’un autre homme qui serait Adam. Je ne veux pas entrer dans les détails car mon but n’est en aucun cas de vouloir dénigrer les religions, loin de là, mais là aussi je trouve que cela n’a pas de sens, c’est illogique et incompréhensible. Par contre que Dieu ait permis à un homme de racheter sa faute en toute justice, qui ne peut pas comprendre cela ? De cette façon, nous pouvons tous voir et comprendre la miséricorde de Dieu notre Père à tous. Parler de la miséricorde de Dieu c’est bien et la comprendre ou pouvoir la comprendre c’est mieux pour l’enseigner.

Certains disent que pour racheter la faute d’Adam il faut entre Adam et son racheteur une égalité parfaite et qu’il y ait cette égalité. Il y a du vrai mais cette égalité ne peut être parfaite que si Adam est son propre racheteur et cette égalité ne peut pas être s’il s’agit de quelqu’un d’autre de tout à fait différent de par ses origines, n’appartenant pas à la terre. L’un serait de fait tiré de la terre et l’autre d’une essence divine, une « créature angélique » et voir pour certains un Dieu !!!

Après tout ce que nous avons vu il est déjà raisonnable d’accepter qu’Adam puisse être revenu et avoir été envoyé au milieu de nous sous le nom de Yéshoua, ce qui veut dire « Dieu sauve » et récapituler en lui toutes les choses d’Adam. C’est ce que dit la bible lorsqu’elle nous apprend que Yéshoua grandissait en connaissance et en sagesse à travers les écritures qui en grande partie le concernait. C’est ce qui devra aussi être notre objectif dans le monde nouveau promis sous la direction de Dieu. Dans l’église toute primitive c’est ce qui se disait et Irénée de Lyon dira que Yéshoua a récapitulé toute les choses d’Adam à la perfection. Il n’y a rien au-dessus de la perfection et l’on ne peut rien imaginer de mieux. C’est entre autre pour cette raison qu’il a récapitulé en lui la personne même d’Adam en étant celui-là même venu racheter sa propre faute qui a conduit toute l’humanité dans le malheur. C’est en fait tout cela qu’il doit et devra réparer en instruisant l’humanité entière vers l’incorruptibilité ce qu’aucun homme ordinaire ne peut faire car nous sommes tous corruptibles à l’exception de Yéshoua qui lui seul à ce jour a acquis cette incorruptibilité et peut nous mener sur ce chemin, l’unique chemin vers le Père.

Dans sa déclaration Irénée ajoute un détail intéressant, il dit que Yéshoua a récapitulé en lui toutes les choses d’Adam jusqu’à mourir un jour qui était à la veille d’un sabbat. Cela signifie que le jour où Adam a fauté et qu’il est mort ou que la mort est entrée en lui était la veille d’un sabbat. Or dans le sixième jour de la création où se trouvait Adam il n’y avait pas de jour sabbatique ordonné par Dieu et Dieu lui-même ne s’était pas encore reposé. De quel jour sabbatique s’agit-il ? Puisqu’il est question d’un jour à la veille d’un sabbat il ne peut s’agir que du tout dernier jour de vingt-quatre heures qui a précédé le septième jour, le jour du sabbat de Dieu où il s’est reposé de toute son œuvre.

Si nous suivons le principe de la perfection de la récapitulation, Adam serait comme mort comme Yéshoua à l’âge de 33 ans et demi et serait donc né au sixième mois de l’an 6967 du sixième jour de la création. C’est la raison pour laquelle à la chronologie depuis Adam nous devrions ajouter ces 33 ans et demi pour arriver à la fin de la 6000ème année du septième jour et le début du millénium. Encore faudrait-il avoir une chronologie qui soit juste et même cela ne nous donnerait pas un moment précis puisque ce jour attendu doit venir comme un voleur dans la nuit c’est-à-dire que nous ne le verrons pas venir tout comme le voleur qui vient dans la nuit nous ne le voyons pas et ce n’est que lorsque son méfait est réalisé et que nous nous réveillons au petit matin que nous nous en apercevons. En fait les choses ne se passeront pas tout à fait comme nous le pensons bien souvent.

Nous pourrions dire encore des choses sur ce principe de récapitulation comme sur le lieu où vécu Adam et où ont eu lieu ces évènements de sorte que le Jardin d’Eden était ce qui allait être appelée la Terre d’Israël ou Terre Sainte ou encore Terre tout court et l’endroit où Adam a péché l’endroit où il a été crucifié et l’endroit où Dieu lui parlait la Montagne de Dieu ou Mont Sion à l’endroit du Temple.

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre.  sunny  sunny  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 14 Mai 2016 - 6:16

Bonjour à tous!  
J'ai du retirer mon dernier message un instant afin de corriger une grosse erreur au paragraphe deux. Shocked

A +. Amitiés fraternelles.

Le Presbytre. sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 24 Mai 2016 - 6:35

Bonjour à tous !   Very Happy  Very Happy

Après avoir été trahi par ceux que Yéshoua voulait rassembler comme une mère poules veut rassembler ses poussins et après avoir été cloué sur une croix il s’écria dans ses derniers instants que tout était accompli selon ce qui est écrit concernant le rachat du péché et rendit son esprit à Dieu. Il était mort et bien mort. Il fut enseveli et le troisième jour Dieu a agréé son sacrifice en le consumant dans sa tombe.

A cet instant commence le royaume de Dieu qui jusque-là ne s’était qu’approché des hommes. En effet jusqu’à cet instant aucun homme n’était vraiment sauvé alors qu’à présent ils pouvaient l’être au nom de ce sacrifice rédempteur.

La bible nous parle de la résurrection de Yéshoua mais comment comprendre cette résurrection ? Est-ce vraiment le même Christ avec son même corps qui est apparu aux uns et aux autres ? Je vais vous étonner mais c’est non ! Nous avons pour cela de nombreux indices pour étayer cette affirmation.

Matthieu 16 : 27 à Matthieu 17 :13. Je cite : (Même si vous connaissez ce passage lisez-le quand même.)

‘’Car le fils de l’homme viendra dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon sa conduite. En vérité, je vous dis : Il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne goûteront point la mort jusqu’à ce qu’ils aient vu le fils de l’homme venant dans son royaume.
Et après six jours, Jésus prend avec lui Pierre, et Jacques, et Jean son frère, et les mène à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux ; et son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, parlant avec lui. Et Pierre, répondant, dit à Jésus: Seigneur, il est bon que nous soyons ici ; si tu le veux, faisons ici trois tentes : une pour toi, et une pour Moïse, et une pour Élie. Comme il parlait encore, voici, une nuée lumineuse les couvrit ; et voici une voix de la nuée, disant : Celui-ci est mon fils bien-aimé, en qui j’ai trouvé mon plaisir ; écoutez-le. Ce que les disciples ayant entendu, ils tombèrent le visage contre terre et furent saisis d’une très-grande peur. Et Jésus, s’approchant, les toucha et dit : Levez-vous, et n’ayez point de peur. Et eux, levant leurs yeux, ne virent personne que Jésus seul.
Et comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur enjoignit, disant : Ne dites à personne la vision, jusqu’à ce que le fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ses disciples l’interrogèrent, disant : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’il faut qu’Élie vienne premièrement ? Et lui, répondant, leur dit : En effet, Élie vient premièrement, et il rétablira toutes choses ; mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, et ils ne l’ont pas reconnu ; mais ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu ; ainsi aussi le fils de l’homme va souffrir de leur part.
Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le baptiseur.’’


Nous remarquons que ce n’est pas les véritables Moïse et Elie et ni même le véritable fils de l’homme qui s’est trouvé à la vue de témoins qu’étaient Pierre, Jacques et Jean. Nous sommes d’accord je pense pour être certains que Moïse et Elie étaient déjà morts depuis longtemps et qu’il ne pouvait rester d’eux que le souvenir. Ils n’avaient aucune existence réelle où que ce soit et ils ne sont pas revenus à la vie pour ces quelques instants et puis retourner dans la mort, non pas du tout ! Depuis le jour de leur mort, ils ne sont que poussière comme tout être humain. Comment comprendre alors cet épisode ? Yéshoua qui lui aussi a été transfiguré nous donne la réponse au verset 9 où il enjoint ses compagnons de ne parler à personne de cette vision, une vision du fils de l’homme venant dans son royaume.

C’est cette vision annoncée du fils de l’homme dont ils ont été témoins qui par la suite a été vécue par les apôtres et les disciples de Yéshoua, lui la tête du Royaume de Dieu au troisième jour après sa mort sur la croix.

Cette vision explique en partie pourquoi il n’était pas reconnu au premier abord et il pouvait apparaître sous des aspects différents. Vous connaissez ces exemples.

Après son dernier souffle, Yéshoua mourut et il est resté mort jusqu’à ce jour et ce qui a été vu n’était que vision et toute contradiction de ce que je dis peux et doit pouvoir s’expliquer. Je comprends parfaitement que de tels raisonnements puissent étonner et plus certains d’entre vous mais à présent c’est vous-mêmes qui détenez la clé du vrai et du faux. Elle peut se trouver ici : Révélation 5 : 1 à 9.

‘’Et je vis dans la droite de celui qui était assis sur le trône, un livre, écrit au dedans et sur le revers, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, proclamant à haute voix : Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux ? Et personne, ni dans le ciel, ni sur la terre, ni au-dessous de la terre, ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder. Et moi, je pleurais fort, parce que nul n’était trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des anciens me dit : Ne pleure pas ; voici, le lion qui est de la tribu de Juda, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des anciens, un agneau qui se tenait là, comme immolé, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, envoyés sur toute la terre. Et il vint et prit [le livre] de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Et lorsqu’il eut pris le livre, les quatre animaux et les vingt-quatre anciens tombèrent [sur leurs faces] devant l’Agneau, ayant chacun une harpe et des coupes d’or pleines de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantent un cantique nouveau, disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as acheté pour Dieu par ton sang, de toute tribu, et langue, et peuple, et nation ; et tu les as faits rois et sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.’’

Yéshoua est le plus grand personnage de l’univers après Dieu, il est la prunelle de ses yeux, son fils unique. Dans le ‘’Ciel’’ de la Révélation, ce Yéshoua aurait du être connu de ‘’tous’’ à tout instant et pourtant là il demeure introuvable, et s’il est introuvable c’est parce qu’il n’a aucune existence réelle dans le ‘’ciel’’ ni où que ce soit. C’est bien ce que dit la bible lorsqu’elle affirme qu’il n’y avait personne dans le ciel, ni sur terre (parmi les hommes) ni sous terre (parmi les morts). Remarquez que la bible ne dit pas que l’on ne le trouvait pas car dans ce cas il aurait pu être caché à la vue de ceux qui le recherchaient mais elle dit qu’il n’y avait personne et personne c’est personne.

Maintenant sauriez-vous me citer un autre endroit où il pouvait être ? Si oui, en dehors de l’endroit que moi je connais, c’est-à-dire qu’il existait dans la mémoire de Dieu en souvenir en attendant le jour de sa recréation maintenant plus proche que jamais où il apparaîtra en compagnie des 144 000 pour régner dans le Royaume de Dieu tant attendu sur terre, dites le-moi si vous le voulez. Les 144 000 sont un chiffre symbolique bien-sûr qui représente tous les fidèles serviteurs de Dieu qui enseigneront le reste des humains vers l’incorruptibilité dans le monde nouveau.

Maintenant si vous connaissez cet autre endroit où était le Christ après sa mort et que vous pouvez l’argumenter avec la bible à l’appui, cela pourrait signifier que je me trompe et même que je pourrais me tromper sur de nombreux points.

A présent c’est vous qui avez peut-être la clé du vrai et du faux dans ce que je dis.
Je peux vous assurer que je ne cherche pas à choquer qui que ce soit, à démolir quoi que ce soit mais je tente de raisonner avec vous en frère. Bien-sûr rien ne vous oblige à me répondre mais faites-le à vous-mêmes afin que vos croyances ne soient pas vaines ou atténuées.

Mes amitiés fraternelles à tous.

Marcel Legris dit le Presbytre. sunny  sunny  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 204
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Au Revoir le Ven 27 Mai 2016 - 17:06

Le Presbytre a écrit:Nous sommes d’accord je pense pour être certains que Moïse et Elie étaient déjà morts depuis longtemps et qu’il ne pouvait rester d’eux que le souvenir. Ils n’avaient aucune existence réelle où que ce soit et ils ne sont pas revenus à la vie pour ces quelques instants et puis retourner dans la mort, non pas du tout ! Depuis le jour de leur mort, ils ne sont que poussière comme tout être humain.
Bpnjour Le Presbytre,
Tu es parti de ce premier postulat qui est ta croyance à toi. Pas certaine que tous la partagent. Sur quoi repose ta croyance ?

Au Revoir

Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum