Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Mimarie le Jeu 26 Déc 2013 - 10:07

Bonjour le Presbytre,
Nous comprenons que pour résoudre le problème il suffirait que tous retirent ces lunettes mais le problème du problème est que ces lunettes ne sont pas visibles et que c'est inconsciemment que nous les portons et nous en portons tous. C'est de cela que nous devons prendre conscience et là la chose devient ardue, vraiment ardue.
totalement d'accord.
C'est une question de 'langage' et de mode de langage (tournure d'esprit et de raisonnement )dont on peut ne pas arriver à sortir qui empêche de comprendre en profondeur ce que "l'autre" veut exprimer dans son  langage à lui.  Le raisonnement n'est pas forcément pris par le même bout; et si, par empathie, on fait l'effort de décrypter  'l'autre" on se rend bien souvent compte que nous pensons pareil, que peut-être nous sommes d'accord sur le sujet en question.  En faisant cet effort,  nous pouvons ainsi plus aisément nous accepter les uns et les autres,  saisissant que  nos différences sont superficielles parce que exprimées autrement.
(J'exclue naturellement les questions d'apostasie et de discernement de l'antichrist ).

Il faut parfois presque toute une vie avant d'éclater cette carapace de conditionnement inconscient, reçue dans les structures religieuses que nous avons fréquentées. Plus on s'y est investi, plus je suppose que cela est long et difficile.

Combien il est heureux que Dieu, notre Père Céleste tout puissant qui est Amour, Lui, lise le langage des cœurs et  des reins et qu'il nous connaisse au delà des mots que nous choisissons et exprimons plus ou moins bien!

Il est utile au chrétien de ne pas rester à l'étroit au dedans de lui, mais de s'élargir;de se 'dilater' (version de Mr Chouraqui) :
"Vous n’êtes pas à l’étroit chez nous: vous êtes à l’étroit dans vos propres entrailles. (....)  dilatez-vous aussi vous-mêmes".  
(2 Cor 6:12.13)

pensées fraternelles à chacun et chacune,
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Ven 27 Déc 2013 - 7:10


Bonjour tout le monde!

Lorsque nous ouvrons la bible, le premier mot que nous rencontrons en général est le mot "genèse" qui vient du latin "génésis" qui signifie "au commencement". Ce mot est une falsification car il n’existe pas dans les textes originaux. Lorsque la bible était sous forme de rouleau c’était toujours chez les juifs le premier mot ou les premiers mots qui servaient de titre et donc pour ce premier livre de la bible le titre était : "Au commencement Dieu créa le ciel et la terre" et cela donnait en raccourci "Au commencement" ou "Béréchit" en hébreux qui signifie aussi au commencement. Ce mot donné en raccourci emportait avec lui le sens de toute la phrase.

Cela est très important, il faut absolument occulter ce mot "genèse" mais il semble si logique que l’on peut se demander pourquoi ?

Le problème n’est pas dans le manque d’une logique mais dans le fait que le mot genèse signifiant au commencement fait doublon avec l’expression "Au commencement" du verset 1 et c’est cela qui nous induit en erreur.

Lorsqu’en effet nous lisons le mot "genèse", nous nous apprêtons légitimement à découvrir où, quand, comment Dieu a créé les choses au commencement et dans ce cas la réponse se trouve au verset 1 qui dit qu’au commencement Dieu créa le ciel et le terre. A partir de cette interprétation beaucoup de gens imaginent que Dieu a créé l’univers et toute sorte de choses pouvant peupler l’univers. C’est absolument faux, il n’en est pas ainsi et pour le comprendre il faut absolument occulter ce mot genèse. J-N Darby dans sa traduction pour présenter le premier livre utilise l’expression "Le premier livre de Moïse dit la Genèse". De cette façon il présente le premier livre de Moïse mais n’en fait pas un titre ni une entrée en matière.

Maintenant si nous considérons comme titre "Au commencement Dieu créa le ciel et la terre" nous nous apprêtons là aussi à jute titre à découvrir où, quand, comment Dieu a créé le ciel et la terre au commencement. Dans ce cas le ciel et la terre sont le ciel décrit au verset 8 et la terre au verset 10 et non l’univers dont le mot n’existe même pas dans la bible avec le sens que nous lui connaissons. En effet en ce temps là l’homme ignorait totalement que ses pieds reposaient sur une planète, il ignorait tout des galaxies, des amas de galaxies ou encore des superamas de galaxies ni de ce que nous ignorons encore au delà.  Il n’y avait donc pas de mot pour le dire et parvenir à faire croire que la bible dit que Dieu est créateur de l’univers c’est être parvenu à l’avoir détournée sur ce point. Je ne sais pas si je m’exprime bien mais prenez le temps de me lire et me relire, je ne dois pas être toujours facile à comprendre. Je ne suis pas d’un tempérament littéraire mais plutôt manuel…

A présent nous pouvons découvrir ensemble la vraie toute première chose que Dieu a faite au commencement et c’est le verset 2 qui suit le véritable titre comme nous l’avons vu qui nous donne la réponse et c’est : "Et la terre était désolation et vide, et il y avait des ténèbres sur la face de l’abime. Et l’esprit de Dieu planait sur la face des eaux." Certaines traductions utilisent l’expression « tohu-bohu » qui signifie un chaos bruyant pour montrer l’état de la terre. Cette expression me paraît la plus appropriée. Nous verrons pourquoi par la suite.

L’esprit de Dieu qui planait sur la face des eaux signifie que l’esprit de Dieu était en action. Certaines traductions utilisent l’expression "se mouvait" qui signifie la même chose. C’est ici que Dieu a établi son plan, tous ses plans en vue de se donner un fils et une humanité du début jusqu’à la fin de leur réalisation. C’est en traçant les plans d’une maison que commence la réalisation de celle-ci et pour le dessein de Dieu c'est pareil. Nous avons là le commencement de toute chose et ce commencement est unique. Tous "les commencements lus dans la bible" se rapportent à cet instant unique. Il ne peut y avoir plusieurs commencements de toute chose, ce serait totalement illogique.

(A suivre)

Le Presbytre.  sunny 
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Ven 27 Déc 2013 - 11:07

Bonjour à tous,

Juste deux petites remarques.


Le Presbytre a écrit:Dans ce cas le ciel et la terre sont le ciel décrit au verset 8


"Dieu dit : Qu'il y ait une étendue entre les eaux pour séparer les eaux des eaux. Dieu fit donc cette étendue, sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus. Il en fut ainsi. Dieu appela l'étendue ciel" (Genèse 1:6-8 ).

Ce que Dieu appelle "cieux" au verset 8 est quelque chose de nouveau issu de la séparation des eaux. Cela est devenu une partie de ce qui est appelé cieux au verset 1. Le mot cieux désigne généralement tout ou partie de l'étendue visible au-dessus de nos têtes mais aussi quelque fois les cieux spirituels.


Le Presbytre a écrit:Certaines traductions utilisent l’expression « tohu-bohu » qui signifie un chaos bruyant pour montrer l’état de la terre. Cette expression me paraît la plus appropriée.


C'est en tout cas l'expression originale car il s'agit d'une expression hébraïque. Mais le sens qu'elle a pris en français correspond-il au sens original ?

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Ven 27 Déc 2013 - 12:26

Bonjour Emmanuel!

Il faut être très strict si l'on veut bien comprendre la bible. Les cieux du verset 8 sont uniquement les cieux annoncés dans le titre du premier livre ou si tu veux au verset 1 et rien d'autre. C'est l'espace entre les deux eaux qui est appelé ciel ou cieux et nous ne devons rien ajouter. Ces cieux ne sont pas une partie de quelque chose d'autre sinon cela sous-entendrait que ce quelque chose d'autre serait lui aussi créé et la bible n'en parle pas donc je ne dis rien. Ce serait de l'interprétation ce que je me refuse de faire sauf si je parle d'hypothèse de recherche. Ce que je recherche et ce que nous devons faire c'est uniquement chercher à comprendre, c'est un peu différent. Cependant le soleil, la lune, les étoiles, qui ne sont au sens biblique que des luminaires ou des lumières et qui sont apparus dans l'étendue du ciel peuvent être associés comme faisant partie du ciel.

La bible ne parle pas à ma connaissance de lieux spirituels réels. Ce ne sont que des cieux symboliques donnés en image. Monter au ciel signifie s'approcher de Dieu. Pourquoi monter au ciel au sens propre si Dieu est déjà omniprésent du fait de sa grandeur infinie qui contient tout et ne peut être contenue?

Pour ce qui est du tohu-bohu, il s'agit bien de chaos bruyant, je vais en parler plus tard.
Merci pour tes remarques.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre. sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Ven 27 Déc 2013 - 12:59

totalement d'accord.
C'est une question de 'langage' et de mode de langage (tournure d'esprit et de raisonnement )dont on peut ne pas arriver à sortir qui empêche de comprendre en profondeur ce que "l'autre" veut exprimer dans son  langage à lui.  Le raisonnement n'est pas forcément pris par le même bout; et si, par empathie, on fait l'effort de décrypter  'l'autre" on se rend bien souvent compte que nous pensons pareil, que peut-être nous sommes d'accord sur le sujet en question.  En faisant cet effort,  nous pouvons ainsi plus aisément nous accepter les uns et les autres,  saisissant que  nos différences sont superficielles parce que exprimées autrement.
(J'exclue naturellement les questions d'apostasie et de discernement de l'antichrist ).


Bonjour Mimarie!

C'est là qu'il faut être très prudent. Aujourd'hui les religions, par empathie font l'effort de décrypter l'autre et elles se rendent compte que bien souvent, à peu de chose près elles pensent pareil. La question qui se pose alors est de savoir si ce pareil est ce que Dieu veut que l'on sache de lui.

Les religions sont de véritables prisons spirituelles desquelles il faut se sauver et reprendre les choses en homme ou en femme libres sans oublier que nous sommes notre plus grand ennemi. D'où la nécessité de se renier soi-même et de suivre Yéshoua dans ces pas. Bien-sûr pas question de dénigrer ces religions qui bien souvent font ou ont fait partie de notre parcours spirituel. Inutile de les rabaisser pour avoir l'impression d'être mieux et encore moins de porter un jugement comme font certains et ce que  Dieu ne fait pas lui-même. Nous devrions monter d'un cran et être leur serviteur en leur exposant la vérité sans chercher à se lancer dans de grands débats pour essayer de convaincre à la limite de les forcer. Seul Dieu peut faire croître.

Il faut parfois presque toute une vie avant d'éclater cette carapace de conditionnement inconscient, reçue dans les structures religieuses que nous avons fréquentées. Plus on s'y est investi, plus je suppose que cela est long et difficile.

Pour certains les choses sont écrites en eux à la craie, pour d'autres elles sont gravées comme dans de la pierre tendre ou encore dans de la pierre plus dure puis on passe au granit voir plus dure et là il y a du boulot mais méfions-nous de la craie, elle laisse souvent des traces.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre.  sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Ven 27 Déc 2013 - 13:36

Le Presbytre,

Si j'ai bien compris, tu prends le verset 1 comme une sorte de titre résumant ce qui va être décrit dans la suite. Est-ce bien cela ?

Dieu aurait ainsi organisé un chaos préexistant. Est-ce bien cela ?

Mais si Dieu a créé les cieux et la terre comme l'indique le verset 1, il a bien créé la terre tohu-bohu du verset 2 non ?

Pourquoi la terre du verset 1 serait la même que celle du verset 10 et pas la même que celle du verset 2 ?

D'avance merci pour tes précisions.  I love you 


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Ven 27 Déc 2013 - 15:15

Bonsoir Emmanuel!

Si j'ai bien compris, tu prends le verset 1 comme une sorte de titre résumant ce qui va être décrit dans la suite. Est-ce bien cela ?

Presque ça! Le verset 1 n'est pas une sorte mais le titre même.

Dieu aurait ainsi organisé un chaos préexistant. Est-ce bien cela ?

Je ne comprends pas bien quand tu dis : "organisé un chaos", ne lui en veut pas c'est ma tête. Je dirais que Dieu s’apprête à aménager un lieu chaotique en un lieu accueillant pour recevoir son fils.

Mais si Dieu a créé les cieux et la terre comme l'indique le verset 1, il a bien créé la terre tohu-bohu du verset 2 non ?

Non, le titre n'indique pas ce que Dieu aurait fait mais indique ce qu'il va faire à partir d'un lieu chaotique qui existe déjà. A ce moment là il n'y avait pas de sol terrestre, mais un globe recouvert d'eau.

Pourquoi la terre du verset 1 serait la même que celle du verset 10 et pas la même que celle du verset 2 ?

Je crois que j'ai répondu. Demain je poste un sujet sur cela, je ne l'ai pas encore fini.

Alors à demain!

Le Presbytre.  sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Ven 27 Déc 2013 - 18:00

Le Presbytre a écrit:A ce moment là il n'y avait pas de sol terrestre, mais un globe recouvert d'eau.

Mais ce globe recouvert d'eau était bien appelé "terre".  Very Happy 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Yoméréaï le Ven 27 Déc 2013 - 18:59

C’est l’idée même de la TOB, édition de 2010 :
« Commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre. La terre était déserte et vide… »
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 28 Déc 2013 - 5:58

Bonjour Emmanuel!

J'ai dit : "A ce moment là il n'y avait pas de sol terrestre, mais un globe recouvert d'eau". Ce que je veux dire c'est qu'il n'y avait pas de sol terrestre à fouler aux pieds, pouvant tel quel recevoir et abriter la vie.

Tu me dis : "Mais ce globe recouvert d'eau était bien appelé "terre", ce n'est pas que tu as raison mais c'est indiscutable. Cependant ce qu'il faut comprendre c'est que la terre se trouvant sous l'eau était porteuse de l'eau qui était devenu un chaos inimaginable. Comme je te l'ai dit je vais expliquer cela dans un prochain message mais avant cela il faut que je le corrige et que je revois sa présentation. Je ne suis pas très doué pour écrire et si j'y arrive à peu près c'est avec beaucoup de travail, alors encore un peu de patience. En plus de cela ils ont annoncé de la pluie et je dois grimper sur mon toit pour vérifier des bâches, j'ai été victime il a trois ou quatre jours d'une mini tornade qui m'a arraché une partie du toit en gouttière et de la pluie durant mon absence, bonjour les dégâts en dessous! Qu'importe j'ai grand plaisir à discuter avec toi et les autres sur ce site.

à+

Le Presbytre. sunny  sunny  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 28 Déc 2013 - 6:09

Yoméréaï a écrit:C’est l’idée même de la TOB, édition de 2010 :
« Commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre. La terre était déserte et vide… »

Bonjour Yoméréai!

Je te donnerai la même réponse qu'à Emmanuel. Pour bien comprendre ces passages, il faut bien accepter que "Commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre" est véritablement un titre. Bien-sûr comme dans tout ce que je dis il ne faut pas me croire sur parole, je ne suis pas un gourou et je n'ai pas envie de l'être, cependant tu peux vérifier cela auprès de juifs connaissant bien ce sujet ou auprès d'un rabbin. Il me semble que c'est très connu chez eux. Peut-être que des Témoins de Jéhovah savent cela aussi sans que cela les ait interrogé.

à+

Le Presbytre.  sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 28 Déc 2013 - 13:44

Bonjour à tous!  Very Happy  Question Very Happy   


Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Et la terre était désolation et vide, et il y avait des ténèbres sur la face de l’abîme. Et l’Esprit de Dieu planait sur la face des eaux.

L’histoire de notre "monde" commence à une époque que l’on pourrait appelée “une ère glacière”. Genèse chapitre 1 verset 2 se situe à cette époque et plus exactement à la fin de cette ère glacière.

Premier jour.

Et Dieu dit : Que la lumière soit. Et la lumière fut. Et Dieu vit la lumière, qu’elle était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Et Dieu appela la lumière Jour ; et les ténèbres, il les appela Nuit. Et il y eut soir, et il y eut matin : premier  jour.

Tout de suite remarquons que Dieu ne dit avoir créé la lumière mais il dit qu’elle soit. Pourquoi Dieu ordonne t-il que la lumière soit? La réponse est évidente, c’est pour qu’il y ait la lumière indispensable comme l’eau peut l’être à la vie qu’il a déjà créée dans son plan car c’est bien là que tout a commencé. Cependant notre attention peut être attirée sur ce que pouvait être une terre sans lumière, sans rayonnement solaire, donc sans chaleur et donc une terre recouverte d’eau et sans chaleur.

Aujourd’hui malgré les brassages de l’air à la surface de la terre, les  rayonnements solaires, on relève sur notre planète des températures de l’ordre de  -80° voir encore moins, qu’en était-il de notre planète alors qu’elle ne recevait pas de rayonnement solaire pour l’éclairer, pour la réchauffer? Imaginons un matin où le soleil ne se lèverait plus, qu’adviendrait-il de nous, des océans? Ce serait autre que des températures à -80°. Il en était de même de la température à la surface de l’eau au jour de la création? Certainement proche ou très proche du froid absolu, c’est à dire environ 250° sous zéro selon notre système de mesure où l’eau gèle déjà à 0°.
Ne sommes-nous pas là dans une ère glacière?

Un véritable chaos, un lieu sans vie possible, sans agitation moléculaire, un abîme ou tout était tohu-bohu, ce mot signifiant un grand désordre, une agitation confuse et bruyante. Nous allons voir  combien ce mot convient parfaitement bien.  Avant que la géologie nous parle d’une ère glacière, d’une manière cachée la bible nous en parle et permet de nous révéler une telle époque.

La terre était recouverte de glace qui se comportait comme une roche quant à transporter la chaleur. Je m’explique. Quand des mineurs s’enfoncent dans le sol, à mesure qu’ils descendent ils voient la température augmenter d’une manière non négligeable, en aurait-il été autrement de cette couche de glace?

A la jonction de la glace et de l’écorce terrestre il pouvait y avoir une température suffisamment élevée pour permettre à l’eau d’être à l’état liquide et faciliter ainsi le mouvement des glaces qui ont alors raboté, poncé le sol tout en produisant un supplément de chaleur qui ajouté a maintenu dans cette zone un état liquide ou plutôt boueux qui a formé les roches sédimentaires, des argiles qui par gravitation sont allés remplir les parties en creux du relief terrestre d’alors sous les eaux.

Nous pouvons émettre ici plusieurs hypothèses. L’écorce terrestre étant fractionnée en plaques, il en était de même pour les plaques de glace qui se sont entrechoquées et produit des granulats de glace, cette action s’est poursuivie sur toute la surface de la terre favorisée aussi par le travail des mêmes forces qui agitent les marées. Il n’est pas illogique de penser que la couche de glace recouvrant la terre était sous forme de glace pilée malléable comme du sable à cette température puisque ne collant pas. C’est ici que l’expression tohu-bohu trouve tout son sens car il signifierait une agitation confuse et bruyante de la glace en mouvement. Le bruit provenant de cette glace pouvait être comparable au bruit du sable des dunes de sable lorsqu'elles subissent des pressions, un bruit se propageant comme les cris des baleines dans les océans. Nous sommes là, précisons le, avant le commencement, c'est-à-dire encore dans l’éternité puisque celle-ci prend fin avec le commencement !

Nous ne connaissons pas ou plus exactement je ne connais pas le comportement de l‘eau à de si grand froid et en si grand volume, la glace qui en résulte ne s’émietterait-elle pas à cause des tensions comme l’acier peut se fissurer et "s’émietter". Les cuves des bateaux qui transportent le gaz méthanes, les méthaniers, ne peuvent être construites en acier ordinaire à cause de ce phénomène de fissuration du aux tensions provoquées par le froid, on utilise des aciers spéciaux de très haute performance qui malgré cela laisse s’échapper du gaz qui est récupéré dans une seconde enveloppe puis réutilisé pour les moteurs du bateau qui transporte le gaz en question.

Une autre hypothèse, nous savons que la glace gonfle d’une manière non négligeable par grand froid mais qu’en est-il par de si grand froid? Continue-t-elle jusqu’au froid absolu ou bien se met-elle à rétrécir arrivée à une certaine température sous zéro provoquant ainsi un émiettement à cause des tensions. Ou encore, si la glace gonfle jusqu’au froid absolu, que se passe-t-il s’il arrive un léger réchauffement? Les cristaux ne prendraient-ils pas le chemin inverse pour se rétrécir et ainsi créer des tensions provoquant encore un émiettement? Je le précise encore ce ne sont que des hypothèses. La bible n’est pas un livre de sciences mais un livre capable d’ouvrir des portes aux sciences.

Que dire du travail de volcans qui ont répandu leur lave sous la glace! On peut imaginer là tout un travail et voir, en poussant quelques raisonnements comment a pu se former la nature du sol en ce temps là et ce n’est pas fini.

Nous savons que l’univers existait avant ce premier jour de la création, avant le commencement. Il était formé de toutes sortes d’étoiles capables de produire de la lumière. Cependant la lumière du soleil ne parvenait pas jusqu’à la surface des flots. La raison? Peut-être une couverture de poussière cosmique satellisée enveloppant la terre de ténèbres et qui une fois déséquilibrée s’en est allée se perdre dans l’espace laissant ainsi progressivement le passage aux rayons solaires. Cette poussière cosmique, qui ne serait autre que des météorites, en se perdant dans l’espace serait peut-être allée frapper la lune créant les cratères qui la caractéristique ou bien la terre mais, qui, à cause de sa glace protectrice n’en aurait pas gardé de trace. En se pulvérisant sur cette glace ces météorites l’on recouverte d’une couche de poussière certainement non négligeable. N’oublions pas que ces jours de la création ont une durée de 7000 ans ou du moins acceptons-le comme tel pour l’instant ou disons faits de longues périodes pour ne brusquer personne. Quoiqu’il en soit, ce sont les causes qui empêchaient la terre d’être inondée du soleil et de produire le jour et la nuit qui ont disparues.  Les conséquences de cela sont simples à comprendre et c’est ce qui va se passer le deuxième jour.

(A suivre)

Le Presbytre.   sunny sunny sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Sam 28 Déc 2013 - 16:27

Je me demande ce que tout cela a à voir avec le titre du fil qui est : "Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien"  scratch 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Dim 29 Déc 2013 - 5:50

Emmanuel a écrit:Je me demande ce que tout cela a à voir avec le titre du fil qui est : "Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien"  scratch 

Bonjour Emmanuel!

C'est exactement ce que j'allais dire dans mon prochain message, en effet on peut se poser la question, cependant c'est totalement indispensable pour comprendre le développement du titre, l'un ne peut pas aller sans l'autre. C'est comme si je disais qu'on ne peut pas comprendre le Christ si l'on a pas la genèse. Alors s'il te plaît laisses moi encore écrire trois ou quatre textes et, après, cela va nous permettre d'entrée dans le vif du sujet et là seulement tout le monde pourra comprendre. Tout est est comme un mécanisme, tu vas me comprendre et peut-être m'approuver. C'est promis juré tu n'auras plus à te gratter la tête.   scratch  scratch  scratch Je te demande cela comme une faveur et d'avance je te remercie.  Wink Wink Wink 

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre.  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Dim 29 Déc 2013 - 6:41

Bonjour à tous!  cheers 

Deuxième jour.

Et Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux. Et Dieu fit l’étendue, et sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et il fut ainsi. Et Dieu appela l’étendue Cieux. Et il y eut soir, et il y eut matin : second jour.

Dieu utilise ses propres lois de physique pour réaliser son ouvrage, laquelle a-t-il pu utiliser pour séparer les eaux en deux étendues avec en sandwich le ciel ou l'atmosphère?

La lumière a apporté sa chaleur, les glaces ont fondu, les poussières issues des météorites qui se sont écrasées sur la glace se sont mélangées avec l’eau pour former des boues qui se sont enfoncées au fond des eaux et se sont déposées sur le fond. Par gravitation ces boues se sont écoulées selon le relief du sol d’alors tout en se stratifiant en fonction des différentes densités de ces boues et on formé ainsi des couches de terre ou de roche. Ensuite l’eau s’est évaporée. L’atmosphère était en grande partie de gaz carbonique. Ce gaz a la particularité de capter directement le rayonnement solaire et de s’échauffer, de provoquer un effet de serre jusque même à très haute altitude, jusqu’aux limites de l’attraction terrestre. Cette atmosphère chaude a permis à la vapeur d’eau "plongée" dans ce gaz plus lourd de s’élever à de très hautes altitudes, jusqu’aux limites de l’attraction terrestre puis selon le même principe d’Archimède d’être expulsée au-delà de cette limite et retrouvé un état liquide.

Cette eau s’est satellisée, s’est retrouvée suspendue et non appuyée sur l’atmosphère, n’augmentant pas ainsi la pression de l’atmosphère. Disons au passage que sur certaines planètes on voit des traces laissées par de l’eau qui a disparu. Par un phénomène identique l’eau aurait pu être amenée hors de l’attraction de ces astres et se perdre dans l’univers. Il ne serait donc pas étonnant de retrouver des traces d’eau en ballade dans l’univers. Je ferme la parenthèse, ce n’est encore qu’une hypothèse.

Il va sans dire que vus de la terre le soleil, la lune et les étoiles étaient invisibles puisque cachés par une épaisse couche brumeuse. On n’aurait pu percevoir qu’un rayonnement diffus du soleil et non l’astre lui-même. Il en est de même pour les autres luminaires.

C’est ainsi qu’entre les deux étendues d’eau, celle du dessus et celle du dessous s’est créé un espace que Dieu a appelé Ciel. C’est de ce ciel qu’il est annoncé dans le véritable titre : « Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.

(A suivre)

Le Presbytre.  sunny 
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mar 31 Déc 2013 - 6:19

Bonjour à tous!

Troisième jour.

Et Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous des cieux se rassemblent en un lieu, et que le sec paraisse. Et il fut ainsi. Et Dieu appela le sec Terre, et le rassemblement des eaux, il l’appela Mers. Et Dieu vit que cela était bon. Et Dieu dit : Que la terre produise l’herbe, la plante portant de la semence, l’arbre fruitier produisant du fruit selon son espèce, ayant sa semence en soi sur la terre. Et il fut ainsi. Et la terre produisit l’herbe, la plante portant de la semence selon son espèce, et l’arbre produisant du fruit ayant sa semence en soi selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon. Et il y eut soir, et il y eut matin : troisième jour.

Le niveau des eaux a grandement baissé et a laissé apparaître ce qui allait être les continents dont Dieu en fixe les limites en ce troisième jour. Il faut savoir que l'écorce terrestre, toute proportion gardée, est plus fine qu'une coquille d’œuf et aussi souple que la peau du lait refroidie! Ce sont des forces électro-magnétiques qui maintiennent "la forme de cette peau". Que ces forces changent et cette "peau" suit de nouvelles formes pouvant stoker les océans différemment et donner ainsi des limites à ceux-ci. On peut savoir, par exemple, qu'au passage de la lune, l'écorce terrestre se soulève jusqu'à 30cm! C'est le moteur des marées.

Par la suite les choses sont simples, Dieu crée la végétation qui elle aussi va déclencher des phénomènes pour le jour qui va suivre.

Quatrième jour.

Et Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue des cieux pour séparer le jour d’avec la nuit, et qu’ils soient pour signes et pour saisons déterminées et pour jours et pour années ; et qu’ils soient pour luminaires dans l’étendue des cieux pour donner de la lumière sur la terre. Et il fut ainsi. Et Dieu fit les deux grands luminaires, le grand luminaire pour dominer sur le jour, et le petit luminaire pour dominer sur la nuit ; et les étoiles. Et Dieu les plaça dans l’étendue des cieux pour donner de la lumière sur la terre, et pour dominer de jour et de nuit, et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. Et il y eut soir, et il y eut matin : quatrième jour.

Les débuts de la végétation étaient faits principalement de plantes carbonifères, des plantes dévoreuses de gaz carbonique qui ont transformé l'atmosphère en quelque chose de semblable à ce que nous connaissons aujourd'hui. Cela a eu pour conséquence de stopper l'évaporation de l'eau vers les hautes altitudes dont nous avons parlé. Le ciel s'est de ce fait éclairci, alors sont apparus le soleil, la lune, les étoiles.....

Cinquième et sixième jour.

Puis Dieu installe la vie dans les eaux, sur terre et cela sous toutes les formes puis en tout dernier, après la création des animaux Dieu crée l'homme son image, il les crée mâle et femelle. Voici l'extrait de la création de l'homme.

Et Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tout animal rampant qui rampe sur la terre. Et Dieu créa l’homme à son image; il le créa à l’image de Dieu ; il les créa mâle et femelle. Et Dieu les bénit; et Dieu leur dit: Fructifiez, et multipliez, et remplissez la terre et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur tout être vivant qui se meut sur la terre. Et Dieu dit : Voici, je vous ai donné toute plante portant semence, qui est sur la face de toute la terre, et tout arbre dans lequel il y a un fruit d’arbre, portant semence; cela vous sera pour nourriture; et à tout animal de la terre, et à tout oiseau des cieux, et à tout ce qui rampe sur la terre, qui a en soi une âme vivante, j’ai donné toute plante verte pour nourriture. Et il fut ainsi. Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait, et voici, cela était très-bon. Et il y eut soir, et il y eut matin:  le sixième jour.

C'est ici que les choses vont commencer à se corser pour nous et ceci d'autant plus que nous nous cramponnons à la bible... puis les choses devraient s'éclaircir au point d'avoir l'impression de toucher les choses du bout des doigts. Ces sentiments sont très agréables et réconfortants, c'est comme tenir réellement quelque chose dans ses mains.

(A suivre)

Le Presbytre.
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Mer 1 Jan 2014 - 7:35

Bonjour à tous!

Dans les messages qui vont suivre, les choses qui seront dites sont faciles à comprendre. En fait elles coulent de source mais ne sont pas aussi faciles pour autant à accepter. Lorsque je les ai découvertes j'ai moi-même eu beaucoup de mal à me rendre à l'évidence tant l'étonnement était grand. Elles m'ont remis en question sur ce que je croyais dur comme fer.....

Alors ne jugez pas trop vite ce que je vais dire, prenez le temps de me lire et cherchez à me comprendre tout en vérifiant dans la bible. Je crains de ne pas toujours être clair surtout pour décrire des choses nouvelles et je tourne parfois en rond pour écrire mes phrases mais je vais faire pour le mieux.

Les choses que je vais dire ne sont pas des interprétations personnelles, on en a rien à fiche, mais des découvertes de ce qui est bel et bien écrit et où je me contente de mettre le doigt sur ce qui est écrit. Cela peut choquer au début, voir faire mal, je vais y aller en douceur!

Dans la suite des choses, si ce que je vais dire approche la vérité tant souhaitée, c'est Dieu en personne qui fera croître et je pense que de ce forum il peut sortir beaucoup si nous en faisons une table de travail et nous autour de cette table.

C'est tout pour aujourd'hui, hier on a fait la fête entre amis de mon village, un tout petit village perdu au fond d'une vallée alors.... palepale   Bonne et heureuse année à tous et j'embrasse toutes celles et ceux  qui le veulent bien.

(A suivre)

Le Presbytre. 
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par benidejah le Mer 1 Jan 2014 - 9:05

Tu avais battus du tambour pour attirer notre attention sur un point particulier,puis tu ne dis rein pour ne pas qu'on reste sur notre faim;
Alors vite donnes la suite,sinon nous ne pourrons plus te prendre au sérieux.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Emmanuel le Mer 1 Jan 2014 - 13:40

Il faut faire preuve de patience Benidejah. C'est une vertu qui vient d'en haut.

La vérité, nous la connaissons déjà, elle est en Christ. Personne ne pourra nous apporter de nouvelle vérité si nous avons accepté celle là.

Le presbytre ne peut nous apporter que quelques éclaircissements ou quelques assombrissements qui ne sauraient ébranler notre foi si elle est fondée sur le roc. L'Esprit nous aidera à en juger.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Balatum le Mer 1 Jan 2014 - 14:09

hum...j'ai déjà rencontré sur des forums quelqu'un qui faisait la même chose des messages par intermittence juste pour nous démontrer qu'on était dans l'erreur.
avatar
Balatum

Messages : 43
Date d'inscription : 30/12/2013
Localisation : Montceau-les-mines (France)

http://la-bonne-nouvelle-du-royaume.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par benidejah le Mer 1 Jan 2014 - 17:37

Ne t'en fais pas Emmanuel,je disais cela juste pour rire. La patience est un fruit de l'esprit que je cultive.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Jeu 2 Jan 2014 - 7:12

benidejah a écrit:Ne t'en fais pas Emmanuel,je disais cela juste pour rire. La patience est un fruit de l'esprit que je cultive.

Bonjour à tous!

Oui, c'est comme cela qu'il faut prendre les choses, enfin c'est ce que je souhaite de tout cœur et c'est comme cela que je le comprends. Je ne viens pas sur ce forum pour me lancer dans des duels oratoires et que sais-je encore mais simplement pour rendre un témoignage sur ce que je sais après l'avoir découvert dans la bible, rien que la bible. Que je vous rassure; de toutes les façons si cela ne viens pas de Dieu et donc de sa parole de vérité, tout ira à la poubelle. Les poubelles sont faites pour cela!

Cependant il ne faudra pas juger en fonction de ce que savez ou croyez savoir mais en fonction des écritures. Je sais que c'est un peu long mais les choses reposent sur les principes que j'ai décrits et j'y ferais souvent allusion. Pardon à tous pour ce petit désagrément.

Dans quelques heures je pense pouvoir poster un texte qui devrait commencer à faire agiter vos esprits.  Question  Idea  Question  Idea  Question  Idea 

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre. sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Jeu 2 Jan 2014 - 9:36



Bonjour à tous!

Les jours de la création se terminent avec le septième jour où Dieu se repose de toute son œuvre qu’il a faite, de ce qu’il a créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui les habite. Cela a été jugé très bon.

Le chapitre 2 aux versets 4 à 9 reprend en un jour toute l’histoire de la création, celle des six de la création. Ici le mot jour résume en lui toutes les périodes décrites au chapitre 1. Pour ce qui est du mot générations, certains traduisent par histoire, généalogie de la création etc..., ce que je traduis dans mon langage comme les différentes étapes de la création.

Ce qui est remarquable en ce début de la bible c’est que celle-ci au chapitre 1 situe sans équivoque la création de l’homme tout à la fin, après la création de tous les végétaux et des animaux alors qu’à l’inverse le chapitre 2 situe la création de l’homme au tout début, comme étant la première œuvre de Dieu. Voici ce passage :

"Ce sont ici les générations des cieux et de la terre lorsqu’ils furent créés, au jour que l’Éternel Dieu fit la terre et les cieux,  et tout arbuste des champs avant qu’il fût sur la terre, et toute herbe des champs avant qu’elle crût ; car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’avait pas d’homme pour travailler le sol ;  mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol. Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante."

Nous sommes bien d’accord, il n’y avait pas de végétation, donc pas de vie animale, il ne pleuvait pas, donc pas les causes qui produisent la pluie et aucune créature pour cultiver le sol. Puisque le texte commence  par dire "que ceci est l’histoire de …. ", il s’apprête à nous dévoiler comment Dieu commence les choses au tout commencement des choses. Il est même dit que l’eau recouvrait la terre, c’est ce que signifie :

"mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol."

Dans le monde scientifique pour expliquer la présence de l’eau sur terre ils utilisent plusieurs théories. Celle qui se rapproche le plus de la bible est celle-ci selon Wiképédia :

"Certains penchent pour la théorie du dégazage : c'est-à-dire qu’il pensent qu’après la formation de notre planète, il y a 4,5 milliards d’années, le dégazage des magmas volcaniques contenant de l’eau liée aux silicates des minéraux déshydratés et des gaz emprisonnés dont l’hydrogène et l’oxygène a fourni l’eau sous forme gazeuse."

Ceci ressemble à s’y méprendre à un copier-coller de la bible sur Wiképédia !  

Lorsque différentes traductions de la bible disent qu’une brume, ou qu’une vapeur, ou qu’une exhalation, ou encore qu’un flot d’eau montait de terre, il y a là une harmonie entre les faits et le texte. Nous devrions comprendre qu’il ne s’agit pas là d’un simple arrosage de jardinier mais que cette eau était cette eau qui recouvrait toute la surface de la terre et qu’au dessus de laquelle planait l’esprit de Dieu décrit au verset 2 du chapitre 1.

C’est dans ce qui semblerait être une deuxième version, au moment qu’elle décrit alors qu’il n’y avait rien de créé, que l'esprit de Dieu planait au-dessus des eaux que de la poussière, ou de ce que cela pourrait signifier, Dieu crée l’homme à son image, à son image Dieu crée l’homme. Cet homme sera appelé Adam et est notre ancêtre à tous. Or d’après ce que nous avons déjà écrit ensemble il ne peut en aucun cas y avoir dans la parole de Dieu des contradictions, des manques d’harmonie ou d’erreurs sous quelque forme que ce soit venant de lui.

Or ici, en apparence il semblerait que ce soit le cas. Ce semblant nous devons l’admettre sous peine de masquer de justes raisonnements. Le problème qui vient de se poser n’est pas deux versions différentes et contradictoires d’un même problème mais deux versions qui doivent se compléter comme deux images sur des calques peuvent se superposer pour ne former qu’une seule image nouvelle et complète.

Pour ceux qui brûlent d’impatience et je veux bien le comprendre, reprenez la création de l’homme telle que je l’ai décrite, tout en vérifiant dans la bible, puis faites, en attendant la suite, le parallèle avec Proverbes 8 : 22 et suivants.

(A suivre)

Le Presbytre.
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Yoméréaï le Jeu 2 Jan 2014 - 14:58

D’accord avec toi, il faut voir là deux « livrets » qui relatent de deux points vues différents les générations des cieux et de la terre. Il faut les analyser en parallèle comme on met en parallèle les quatre récits évangéliques.
Que le Père te bénisse !
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Le Presbytre le Sam 4 Jan 2014 - 1:59


Bonjour à tous !


Si les deux témoignages concernant la création de l’homme comme nous les avons vus sont exacts, l’un avant la création de toute chose et l’autre après la création de toute chose, alors, ces deux témoignages ne forment qu’un seul récit, un seul témoignage, celui de la création d’Adam. Mais comment cela est-ce possible car il faut tenir compte qu’entre ces deux moments il y a un temps très long, d’environ 42000 ans !

Pour que l’harmonie règne, ce que nous devons toujours exiger, une seule solution s’offre à nous ; la création de l’homme aurait commencé selon le récit du chapitre 2 au moment où l’esprit de Dieu se mouvait à la surface des flots de l’abîme et se serait poursuivie par un moyen évolutif contrôlé par Dieu jusqu’à la fin du sixième jour selon le récit du chapitre 1 où il est dit que Dieu créa l’homme et la femme.

Il y aurait donc eu une évolution qui aurait mené à un "homme-animal" que Dieu aurait choisi parmi plusieurs puis soufflé dans ses narines afin qu’il devienne une âme vivante.

Si Dieu au commencement de toute chose prend de la poussière pour créer l’homme, il y a tout lieu de penser aussi qu’à la fin du sixième jour qu’il ait pris encore de la poussière, mais quelle poussière ? Lorsque Dieu parle à l’homme il lui dit qu’il est poussière et qu’il retournera à la poussière et lorsque Dieu parle de l’animal il dit également qu’il est poussière et qu’il retournera à la poussière tout en ajoutant que le sort de l’homme et de l’animal est le même et qu’il n’y a pas de supériorité de l’homme sur l’animal. (Ecclésiaste 3 : 19 & 20)  Nous pourrons donc dire en fonction de cela que de la poussière ou d’un "homme-animal", qui est donc poussière, Dieu a créé par son souffle une âme vivante, un homme à son image. Le souffle comme le vent est une chose qui ne se voit pas mais qui a de la puissance. Compris de cette manière tout est en harmonie.

"L’homme-animal" ou la créature avant de recevoir le souffle de Dieu était "quelque chose" qui allait inexorablement mourir comme toute âme. Le souffle est ce qui donne la vie sous certaines conditions, conditions qui permettent à l’homme de se régénérer en permanence tant que ces conditions sont respectées.

Dans mon courrier précédent j’ai invité celles et ceux qui le voulaient bien à comparer tout ce que j’ai dit concernant la création d’Adam avec les proverbes au chapitre 8 aux versets 22 et suivants jusqu’au 31. Je les reproduits ici :

« L’Éternel m’a possédée au commencement de sa voie, avant ses œuvres d’ancienneté.  Dès l’éternité je fus établie, dès le commencement, dès avant les origines de la terre. Quand il n’y avait pas d’abîmes, j’ai été enfantée, quand il n’y avait pas de sources pleines d’eaux. Avant que les montagnes fussent établies sur leurs bases, avant les collines, j’ai été enfantée,  lorsqu’il n’avait pas encore fait la terre et les campagnes, et le commencement de la poussière du monde.  Quand il disposait les cieux, j’étais là ; quand il ordonnait le cercle qui circonscrit la face de l’abîme, quand il établissait les nuées en haut, quand il affermissait les sources des abîmes, quand il imposait son décret à la mer, afin que les eaux n’outrepassassent point son commandement*, quand il décrétait les fondements de la terre : j’étais alors à côté de lui son nourrisson*, j’étais ses délices tous les jours, toujours en joie devant lui,  me réjouissant en la partie habitable de sa terre, et mes délices étaient dans les fils des hommes. »

Il est question ici du commencement de sa voie, avant ses œuvres d’ancienneté. L’expression "Dès l’éternité je fus établie, dès le commencement" situe bien l’action au moment où l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des flots de l’abime. Pour nous les humains "dès l’éternité" signifie en remontant le temps dès après le commencement, car pour nous il n’y a que là que peut commencer l’éternité.

En conclusion de cela nous pouvons dire que les proverbes que nous venons de citer sont une répétition de ce que nous avons dit concernant la création d’Adam, c’est de lui qu’il est question. Tous ces textes se complètent mais ce que vous pouvez pensez n’est pas faux non plus.

Si nous sommes toujours d’accord pour ne rien ajouter aux textes, nous dirons que l’ensemble des récits de la création ne cite aucune autre créature qu’Adam puis d’Eve. Quant à Dieu il est l’être unique et infini. Si nous acceptons cela, il sera alors facile d’accepter le fait que dans ce cas les toutes premières paroles que Dieu aurait prononcées de toute éternité à un être semblable à lui et avec qui il puisse communiquer est Adam. Si Yéshoua de son côté a récapitulé en lui toutes les choses d’Adam à la perfection comme on le disait dans l’église toute primitive, et s’il est dit de sa jeunesse qu’il grandissait en connaissance et en sagesse, alors il en était de même pour Adam. Alors, qui d’autre que Dieu pouvait instruire Adam ? Adam n’était-il pas alors le seul réceptacle de la  parole de Dieu qu’il allait devoir transmettre à l’humanité sa descendance ? Puisque tous les noms que l’on donnait dans les temps anciens avaient généralement un sens en fonction de choses marquantes, n’aurions nous pas appelé, tout comme on appelle Charpentier ce lui qui est charpentier, Yéshoua "Réceptacle de la Parole de Dieu" puisqu’il l’était ou tout simplement la Parole ? Tant que la Parole était fidèle n’était-elle pas auprès de Dieu ? Si la Parole était fils de Dieu cette Parole n’était-elle pas Dieu aussi ? Bien-sûr avec le rang qui est le sien.

Pourquoi la Parole était Dieu ? Pourquoi était-elle auprès de Dieu? Pourquoi est-ce écrit à l’imparfait ? Serait-ce qu’elle ne l'a plus été ?

(A suivre)

Le Presbytre.
 sunny  sunny  sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum