Le récit de la chute: une allégorie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Emmanuel le Ven 29 Nov 2013 - 21:13

Pendant quelques temps j’ai tenté d'envisager le récit de la chute comme une quasi allégorie, c'est-à-dire une histoire construite qui sert à donner un enseignement précis et dans laquelle chaque détail correspond à une réalité concrète mais gardant un fond d'historicité avec notamment l'existence d'Adam et Eve. Mais en tentant d'interpréter ce récit comme une allégorie, on se perd facilement en conjectures invérifiables. De plus, il s'insère dans un récit plus vaste qui se veut être une histoire de la création et de l'humanité, un récit des origines. C'est un récit qui doit être compréhensible par tous et le mode allégorique ne convenait pas pour cela.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas quelques symboles dans ce récit, l'arbre de la connaissance du bien et du mal, l'arbre de vie et le serpent. Mais ces symboles peuvent très bien aussi être concrétisés par de vrais arbres et un vrai serpent.

J'ai beaucoup apprécié la conclusion à laquelle sont arrivés les commentateurs de la Bible Annotée : http://ba.21.free.fr/ba/ba.html


Nous avons constaté que l'homme avait été créé dans un état d'innocence qui, sans être la sainteté, était pourtant exempt de tout germe de péché ; il ne saurait en être autrement s'il est réellement une créature de Dieu. Il suit de là que l'état actuel de l'humanité et la disposition au mal dont elle est atteinte jusque dans ses meilleurs représentants ne peut être que le résultat d'un changement qui s'est opéré chez elle. C'est ce que confirme le fait de la mort qui, avec ses angoisses morales et physiques, ne peut être l'issue normale que Dieu avait destinée à sa créature privilégiée. Ce dépouillement suprême fait reconnaître dans le souverain de la création un monarque détrôné.

Or il en est de la chute comme de l'état primitif d'innocence ; si elle est réellement un fait historique, elle doit avoir eu lieu dans un moment et dans un endroit déterminés, sous l'empire de quelque tentation et sous une forme extérieure quelconque. Une punition aussi sévère que celle de la mort suppose une désobéissance volontaire à un ordre positif du Créateur ; c'est à cette condition seulement qu'il peut y avoir peine capitale ; Comparez Romains 4.15. Et comme chez les enfants on remarque ordinairement que la première épreuve à laquelle ils succombent, a pour occasion un aliment, un fruit, une friandise, il est tout naturel de penser que, dans l'état de simplicité enfantine où se trouvaient nos premiers parents, ce soit à une épreuve de ce genre qu'ils aient été soumis.

Nous ne trouvons donc dans le fond même de ce récit rien qui ne puisse avoir réellement eu lieu conformément à la tradition qui nous a été conservée. On pourrait sans doute en excepter certains éléments dont il est aisé de reconnaître la nature symbolique, c'est-à-dire qui servent à révéler sous une forme extérieure des faits ou des vérités d'un ordre supérieur : par exemple le serpent, emblème de Satan ; son genre de vie repoussant et ignoble, emblème du caractère de l'esprit déchu ; l'arbre de vie, emblème de cette vérité, que le corps terrestre de l'homme ne peut arriver à l'immortalité que par la communication d'une vie supérieure ; l'épée de feu, représentant aux yeux de l'homme le feu consumant de la colère divine. Mais il reste à savoir si l'origine de tous ces symboles peut être attribuée à l'intelligence humaine à une époque où l'homme n'était point encore en possession de plusieurs de ces vérités supérieures.

Nous sommes donc disposés à penser que s'il y a ici des symboles, ils ont Dieu lui-même pour auteur, en ce sens qu'il a lui-même enveloppé sous une forme extérieure et très réelle les faits et les idées qui, dans cette épreuve de nature essentiellement morale, devaient être entrevus par l'homme, mais ne pouvaient encore être parfaitement compris par lui. Le paradis tout entier n'est-il pas un lieu divinement créé pour représenter sous une forme visible le bonheur de la communion avec Dieu, dont l'homme ne pouvait recevoir l'intuition que par ce moyen? C'est l'histoire elle-même qui revêt ici, dans un but pédagogique, le caractère symbolique.

Qu'en pensez-vous ?

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par benidejah le Sam 30 Nov 2013 - 4:32

Parfaitement lisible et correspondant a ce que je ressens depuis belle lurette.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Hans le Sam 30 Nov 2013 - 5:32

Pardonnez-moi de ne rien développer et de ne pas vouloir y participer intensivement, il y a beaucoup de choses à dire et je ne veux pas m'embarquer dans de longs discours. Il me semble que le texte doit être lié aux deux autres sujets déjà débattus à propos du jardin d'Eden. Je déposerai donc simplement mon sentiment de désaccord sur l'idée général du texte car tout n'est pas faux bien sûr (symboles = significations...). Bonne discussion : ) Cordialement.

Hans

Messages : 74
Date d'inscription : 01/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Emmanuel le Lun 2 Déc 2013 - 20:32

Hans a écrit:Il me semble que le texte doit être lié aux deux autres sujets déjà débattus à propos du jardin d'Eden.
Oui, tout à été regroupé dans le sous forum "La chute" : http://cnta.forumdomtom.com/f14-la-chute Wink

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Yoméréaï le Mer 4 Déc 2013 - 12:59

Rien n’empêche de prendre ce récit au sens littéral. Toutefois, ce récit n’aura d’utilité que si on en scrute le sens et les principes. Une lecture littérale ne doit donc pas empêcher l’action de l’esprit saint dans l’interprétation et la méditation.
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Dusseldorf le Sam 7 Déc 2013 - 22:57

Symboles et quasi allégorie peut-être. Allégorie certainement pas car la chute a bien été réelle et la trame de la bible repose sur ces événements.

Maintenant à quoi correspondraient ces symboles et en quoi ils peuvent être utiles?..
Je pense à rendre le récit plus simple. Tout ne se passait peut-être pas exactement comme ça mais on comprend le principe

Dusseldorf

Messages : 133
Date d'inscription : 17/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Yoméréaï le Dim 8 Déc 2013 - 5:26

Bonjour,

Rappelons-nous toujours ce passage, pour tout récit inspiré de Dieu (2 Tm 3, 16-17) :
Nous en parlons, non pas avec des discours enseignés par l’humaine sagesse, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, exprimant en termes spirituels des réalités spirituelles. (1 Co 2, 13.)
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit de la chute: une allégorie ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum