Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par benidejah le Mer 13 Nov 2013 - 14:16

Dieu avait implanté dans le cœur des humains des sentiments liés à la terre depuis leur création.
Quand Jésus est venu des milliers d'années aprés, il avait révélé une espérance nouvelle qui fut rendue possible grâce a sa mort et l'invitation faite a ses disciples de le rejoindre à la place qu'il allait leur préparer
Jamais une correction ou nouvelle information ne fut ajouté à cette révélation extraordinaire durant deux milles an.
Pouvez-vous imaginer que Dieu nous aurait laissé dans l'ignorance d'un changement éventuel décidé à un moment donné??
Les adeptes de la WT prétendent qu'un changement était quand même décidé, selon quoi des chrétiens disciples de Jésus devaient se qualifier selon les mêmes critères que les appelés au royaume, mais pour vivre sur la terre!!
Rien que ce simple fait suffit à faire la démonstration que la WT n'agit, ni parle au nom de Jéhovah.
De ce fait nous pouvons déclarer qu'elle agit présomptueusement en tant que faux prophète et devons inviter les personnes sincères de la quitter pour ne pas partager son sort.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Emmanuel le Mer 13 Nov 2013 - 19:44

Je suis d'accord sur le fond mais pas sur la forme. Very Happy 

En effet, l'idée d'une autre espérance pour les disciples de Christ n'est pas enseignée dans les Écritures. La WT (la Watch Tower : l'organisation des Témoins de Jéhovah) enseigne faussement qu'il existe deux espérances chrétiennes (il existe cependant un espérance pour les injustes qui seront jugés à la fin des mille ans mais nous parlons ici de chrétiens).

Mais, tu parles de deux classes de chrétiens et dans les faits il y en a bien deux et même trois. Il y a :

1) Les chrétiens nés d'eau et d'Esprit.

2) Les chrétiens qui ne sont pas nés d'eau et d'Esprit parce qu'on leur a voilé le véritable évangile.

3) Les chrétiens qui le sont par tradition mais dont le cœur est éloigné de Dieu.

Enfin, malgré ce faux enseignement, de plus en plus de TJ connaissent la nouvelle naissance et cela est très réjouissant. Ce changement en eux les pousse à relativiser leur appartenance à l'organisation et parfois à la quitter s'ils sont amenés à choisir entre obéir à Dieu ou aux hommes.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1915
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Yoméréaï le Jeu 14 Nov 2013 - 4:56

Bonjour à vous deux (et à tous aussi Wink),

En lisant les Évangiles et les Lettres, je me rends compte qu'effectivement, beaucoup ont été avorté spirituellement. Car l'espérance dite terrestre, il faut vraiment le lire entre les lignes. Même en essayant de lire toute les promesses consignés dans le témoignage apostolique et les Lettres, ben des contradictions viennent.

Déjà, je me rends compte que l’expression « appel céleste » est mal expliquée. En fait, l’appel céleste se traduit aussi par « invitation [venant] du ciel » ou « vocation [venant] du ciel » (Hb 3.1, cf. aussi traduction Parole de Vie). Il ne faut pas confondre le témoignage de l’esprit et l’appel céleste. L’appel céleste, c’est ce qui correspond aux nombreuses situations où Jésus disait :
« Viens suis-moi. »
C’est cette invitation supérieure à tout, car cette invitation, à travers Jésus, vient de Dieu. C’est pourquoi elle est céleste. Elle correspond aussi à l’appel lancé à Abram, quand celui-ci devait quitter Ur. Bref, participer à l’appel céleste, c’est faire comme Matthieu, ou encore Pierre, Jacques et Jean, fils de Zébédée, et bien d’autres… c’est tout laisser, tout abandonner les choses de maintenant, du monde, pour suivre Jésus partout où qu’il aille. L’appel céleste précède toute chose. Comme toute invitation, elle se présente sous plusieurs formes : quelqu’un qui nous a prêché l’évangile, un rêve, une voix intérieure venue de l’esprit divin, une discussion avec un croyant… Puis à nous de choisir : allons-nous laisser Dieu ouvrir notre cœur, pour être prêt à prendre la croix avec Jésus, tout en disant oui à cette invitation que j’affectionne particulièrement ?
« Venez à moi, vous tous qui peinez sous la charge ; moi, je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. » (Mt 11.28-29.)
Le monde nous charge de ses moqueries, de ses tracas, du péché, mais Jésus nous décharge, même si nous prenons son opprobre. Une exhortation que j’aime bien aussi :
« Sortons donc hors du camp pour aller à [Jésus], en portant son humiliation. » (Hb 13.13.)
En effet, suivre Jésus ne se fait pas à moitié. Ce n’est pas un « mode de vie » comme de plus en plus de religions chrétiennes modernes essaient de nous inculquer. Mais c’est souffrir « hors de la porte de la ville » comme le Seigneur (Hb 13.12-14), de sorte que là où il sera, nous y serons aussi. Il est dans le Très-Saint ? Nous serons dans le Très-Saint ! À la droite de Dieu ? Nous seront à la droite de Dieu ! Sur terre ? Nous serons sur terre ! Au fin fond de l’univers ? Nous y seront aussi !
Car, lorsque nous décidons de le suivre, l’esprit de notre Père crie en nous :
« Jésus est Seigneur ! » (1Co 12.3.)
C’est là la déclaration publique menant au salut, nous exerçons la foi dans notre cœur que Dieu l’a relevé (Rm 10.5-13), et qu’il nous relèvera avec lui. Puis nous nous immergeons (ou baptisons) avec lui, acte signifié dans l’eau : ainsi, nous faisons mourir ce que le monde connaît de nous, notre propre nature, notre vie périssable avec le Seigneur Jésus, pour revivre avec lui. Ainsi, nous nous associons à son corps sacrifié, pour ensuite devenir un corps nouveau, un nouvel homme. C’est pourquoi nous faisons un avec lui, et que notre vie est donc spirituelle ; si nous faisons un avec lui, nous serons comme lui.
De ce fait, nous devenons une nouvelle création, prémices d’une nouvelle Genèse à venir. Tous les disciples constituent une épouse symbolique, une véritable Ève. En effet, Ève signifie « Vivante ». Nous sommes vivants avec notre époux, Jésus.
Mais qu’est-ce qui fait que nous sommes une nouvelle création ? C’est l’esprit de Dieu. Explication. Après avoir manifesté par le baptême d’eau notre volonté de suivre Jésus et de renoncer à ce que nous sommes et avons dans le monde d’en bas, nous recevons l’esprit que Jésus obtint aussi : l’esprit saint. C’est cet esprit qui nous rend à la vie… du moins une semence de vie. (Cf. 1Jn 3.9.) Car cette vie a été cachée dans le ciel, en celui à qui nous nous sommes unis à la foi. Notre Père a insufflé dans nos narines un souffle de vie éternel (Gn 2.7). C’est ça l’onction d’esprit saint, recevoir les arrhes de l’esprit. Ce que nous sommes est témoigné alors par une joie puissante, de la conscience de notre paix trouvée en Christ : Yhwh Dieu est devenu Abba, notre Papa (en araméen). Nous nous approchons de lui sans honte, avec une franchise et une confiance totale, innocents. Le bonheur enfantin saisit notre esprit : c’est l’esprit de Dieu qui atteste à notre esprit que nous sommes adoptés par Dieu. Cette joie, nous la trouvons en prière, lorsque prenons le temps d’être en communion avec Lui par Jésus-Christ. Ainsi, de jour en jour, un travail de sanctification s’accomplit en nous : le fruit de l’esprit nous rend séparés du monde, car l’esprit saint accomplit l’amour de Dieu en nous.

C’est cette espérance à propos duquelle il est écrit :
« Il y a un seul corps et un seul Esprit, tout comme vous avez aussi été appelés dans une seule espérance, celle de votre appel ; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, par tous et en tous. » (Ep 4.4-6.)
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Emmanuel le Mar 19 Nov 2013 - 19:47

Yoméréaï,

Ça fait plaisir de voir des jeunes comme toi exposer sa foi de cette manière. Wink 

J'ai repensé à ce texte qu'avait cité Domi :

"mais à tous ceux qui l'ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom" (Jean 1:12).

Il est question de tous ceux qui l'ont reçue et pas seulement d'une minorité. Et ceux qui l'ont reçue ont ce pouvoir de devenir des enfants de Dieu. Mais tous n'utilisent pas ce pouvoir, tous ne saisissent pas cette espérance, parce qu'on les en dissuade ou qu'on leur voile cette possibilité ou encore à cause des soucis de la vie, de la séduction du matérialisme, de la persécution et du regard des autres.

Que ceux qui doutent que l'appel est aussi pour eux médite sur ce texte.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1915
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par benidejah le Mer 20 Nov 2013 - 4:53

Quand je parlais des chrétiens et leurs espérance,je voulais parler de ceux qui sont acceptés par Dieu comme véritables disciples de son fils Jésus.
Ces véritables chrétiens nourissent qu'une seul espérance qui est céleste. Voulais-je dire.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Emmanuel le Mer 20 Nov 2013 - 13:41

Oui, j'avais bien compris benidejah. Je voulais simplement clarifier les choses pour le lecteur. Wink 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1915
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Hugues le Sam 13 Sep 2014 - 3:39

Emmanuel a écrit:Je suis d'accord sur le fond mais pas sur la forme. Very Happy 

En effet, l'idée d'une autre espérance pour les disciples de Christ n'est pas enseignée dans les Écritures. La WT (la Watch Tower : l'organisation des Témoins de Jéhovah) enseigne faussement qu'il existe deux espérances chrétiennes (il existe cependant un espérance pour les injustes qui seront jugés à la fin des mille ans mais nous parlons ici de chrétiens).

Mais, tu parles de deux classes de chrétiens et dans les faits il y en a bien deux et même trois. Il y a :

1) Les chrétiens nés d'eau et d'Esprit.

2) Les chrétiens qui ne sont pas nés d'eau et d'Esprit parce qu'on leur a voilé le véritable évangile.

3) Les chrétiens qui le sont par tradition mais dont le cœur est éloigné de Dieu.

Enfin, malgré ce faux enseignement, de plus en plus de TJ connaissent la nouvelle naissance et cela est très réjouissant. Ce changement en eux les pousse à relativiser leur appartenance à l'organisation et parfois à la quitter s'ils sont amenés à choisir entre obéir à Dieu ou aux hommes.

Qui, a décrété l'existence de ces classes et, à quoi servent-elles ?
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Hugues le Sam 13 Sep 2014 - 3:52

benidejah a écrit:Quand je parlais des chrétiens et leurs espérance,je voulais parler de ceux qui sont acceptés par Dieu comme véritables disciples de son fils Jésus.
 Ces véritables chrétiens nourissent qu'une seul espérance qui est céleste. Voulais-je dire.

Selon vous, Dieu serait donc sectaire ? Il y aurait d'un côté, les bons chrétiens, acceptés par le Créateur et, de l'autre, ceux qui sont rejetés. Cette approche me pose un problème quant à la miséricorde de Dieu...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Mimarie le Sam 13 Sep 2014 - 4:59

Hugues, citation
Selon vous, Dieu serait donc sectaire ? Il y aurait d'un côté, les bons chrétiens, acceptés par le Créateur et, de l'autre, ceux qui sont rejetés. Cette approche me pose un problème quant à la miséricorde de Dieu...
.
bonjour,

Jésus a pourtant dit:
"Quiconque me dit : Seigneur, Seigneur ! n'entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur ! N'est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons chassé des démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité."

peut-être qu'il serait bien de déterminer d'abord qui sont les injustes et pourquoi ?
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Preuve suppl. qu'il n'y a pas deux classes de chrétiens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum