Le temps n’est pas un ami de l’évolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le temps n’est pas un ami de l’évolution

Message par Mimarie le Jeu 15 Juin 2017 - 5:12

un peu ardu mais intéressant.
la dégradation génétique des êtres vivants augmente de génération en génération. Le temps ne peut pas être favorable à l'évolution biologique des espèces, car l'accumulation des mutations cause des malformations et finit par détruire les fonctions vitales.

http://creation.com/time-no-friend-of-evolution-french
(attention : une fois qu'on a cliqué sur le lien, il y a une vidéo en anglais, il faut faire glisser le curseur vers le bas  pour arriver à l'article en français)

de tout l'article, j'ai retenu particulièrement ce passage, citation:
Spoiler:
Le rythme alarmant de l’augmentation du nombre total de mutations accumulées de génération en génération dans la population humaine (la charge génétique ou le fardeau génétique) est si alarmant que les généticiens évolutionnistes sont déconcertés et se demandent comment il se fait que nous ne sommes pas déjà disparus. Par exemple, le généticien évolutionniste Alexey Kondrashov a demandé: “Pourquoi ne sommes-nous pas déjà morts cent fois?”15 Cependant, ils sont de plus en plus perplexes parce qu’ils croient que les humains ont existé sur la terre depuis au moins 100 000 ans (certains diraient un million d’années).

En d’autres mots, le fait que nous ne sommes pas disparus indique que le génome humain n’existe pas depuis assez longtemps pour s’être détérioré jusqu’à des niveaux mortels, mais cela ne correspond pas à la chronologie de l’évolution — d’où leur désarroi.

Cependant, rien de tout cela ne devrait être surprenant (Romains 8:21–22). Le fait que nous soyons toujours là, avec un taux aussi élevé de dégénérescence par mutations, s’accorde avec la chronologie biblique des 6000 ans d’histoire humaine, comprenant environ seulement 200 générations depuis que nos ancêtres Adam et Ève ont été créés avec leur corps “très bon” (Genèse 1:31). Le fait que le déclin génomique soit compatible avec la diminution de la longévité après la réduction catastrophique de la population lors du déluge (Genèse 6 à 9) en est une confirmation supplémentaire. Cela nous aide également à mieux comprendre le moment choisi par Dieu dans la succession des générations pour ordonner à Moïse d’interdire les mariages entre proches parents (Lévitique 18:9, 20:17; Deutéronome 27:22.) — c’était devenu nécessaire afin de minimiser chez leur progéniture le risque de malformations pouvant résulter de mutations communes à des parents génétiquement proches.

amicalement aux lecteurs,
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps n’est pas un ami de l’évolution

Message par Le Presbytre le Ven 16 Juin 2017 - 3:05

Bonjour Mimarie!

Lu avec beaucoup d'intérêt. study

Amicalement.

Le Presbytre. sunny
avatar
Le Presbytre

Messages : 198
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 74
Localisation : Alpes de Hautes Provence

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum