le millénarisme dans l'Histoire

Aller en bas

le millénarisme dans l'Histoire

Message par Mimarie le Mer 2 Nov 2016 - 23:25

je viens de lire  2 articles qui ne sont pas des énièmes études strictement bibliques sur le millénium dans la Bible.
c'est juste question ici de prendre un peu de hauteur "historique" et sociologique sur cette question de "millénarisme" dans les sociétés humaines.

Que ce soit clair, il est loin de moi de vouloir remettre en cause la foi chrétienne et la compréhension de chaque chrétien sur ces fameux "1000 ans" (dont, d'ailleurs, seul le chapitre 20 d'apocalypse parle).

du  millénarisme en Occident :
https://socio-anthropologie.revues.org/1610

Réflexions sur le millénarisme:
http://www.persee.fr/doc/assr_0003-9659_1958_num_5_1_1970
avatar
Mimarie

Messages : 1158
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Mimarie le Mer 2 Nov 2016 - 23:46

Dans le meme ordre d'idées, il peut être intéressant de revoir le post ci dessous, qui, lui, traite de l'impact du millénarisme dans la société américaine :
http://cnta.forumdomtom.com/t183-une-etude-interessante-sur-le-millenarisme-dans-la-societe-americaine
avatar
Mimarie

Messages : 1158
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Emmanuel le Ven 4 Nov 2016 - 18:47

Merci pour ces articles. J'ai lu il y a quelques temps un livre dans la même vaine mais j'ai oublié le titre.

Dans toute cette diversité de formes, le mot millénarisme peut-il encore avoir du sens ? Je vois beaucoup d'aspirations politiques, sociales et religieuses inconsidérées dans ces exposés. Peut-on mettre la même étiquette millénariste sur les attentes d'un Papias et les ambitions des bolcheviques ou des nazis ? L'objet de cette référence à un âge d'or au cours des âges est probablement d'obtenir l'adhésion des masses à des projets qui n'ont plus grand chose à voir avec l'espérance chrétienne.

Par ailleurs, en ce qui concerne les interprétations chrétiennes, je note qu'ils n'évoquent pas la différence pourtant fondamentale entre les attentes pré et post-millénaristes. Les post-millénaristes auront tendance à prendre les devant, y compris par la violence parfois comme cela s'est vu, pour faire débuter leur millénium. Les pré-millénaristes comptent pour cela sur Jésus-Christ. Cependant les deux se rejoignent sur des attentes parfois totalement spéculatives ou infondées.

Le plus important et le plus encourageant pour nous est sans doute dit à la fin du premier article :

Le recul du temps nous permet enfin une harmonisation par le haut entre les conceptions longtemps considérées comme antithétiques de saint Augustin et des millénaristes. Le premier et les seconds ne voyaient certes pas de la même façon les étapes qui doivent précéder l’avènement définitif de la cité céleste ; mais ils s’accordaient sur la destination finale du parcours humain

Cette destination finale est la vie de toute l'humanité dans le gloire auprès de Dieu. Et c'est bien cette fin qui nous intéresse au plus haut point et non l'éventualité ou non d'une phase intermédiaire (au contenu non défini et à la raison d'être très floue) entre notre époque et l'éternité.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1968
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Mimarie le Dim 6 Nov 2016 - 1:27

merci pour ce commentaire que j'ai bien apprécié, Emmanuel.

l'Adversaire, au fil des siècles, n'a jamais hésité à galvauder et à déformer le plan divin et ses phases au travers des siècles, jusqu'à se déguiser  en 'ange de lumière et utiliser des 'ouvriers trompeurs' à sa solde (2 cor11:13,14). Il habille le déroulement de l'histoire humaine, même s'il n'en est pas le maitre, dans son intérêt, masquant l'enjeu aux yeux des humains .
Au premier siècle Paul le considérait déjà comme " le dieu de ce siècle (qui) a aveuglé les entendements, les incrédules, afin qu’ils ne fussent pas éclairés par la lumière du glorieux Évangile de Christ".  Deux forces opposées sont en action au long de l'histoire humaine. C'et un drame à deux faces, deux éclairages et deux conséquences inéluctables.
avatar
Mimarie

Messages : 1158
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Daniel le Jeu 10 Nov 2016 - 17:25

Bonsoir à tous  !


Effectivement, Satan, ex Lucifer Archange et Chérubin protecteur de nos premier parents,  qui s'est rebellé contre Notre Créateur à tous et de tout,
-   " l'adversaire ",  le Diable, le Seigneur des mouches, cet être maléfique s'acharne depuis sa rebellion, à détruire la création divine autant qu'il le peut  !
Il veut que nous prenions ses mensonges pour des réalités  !  
Ne soyons pas victimes de ses plans maléfiques et diaboliques qui risque de nous détruire  !

Ceux d'entre nous, qui avons un certain âge et qui avons souffert en apprenant ce qu'est la vie, nous devons aider nos jeunes à ne pas se laisser corrompre et se laisser entraîner par tous ces derniers changements sociologiques et psychologiques orchestrés par Satan !
Nous devons montrer le bon exemple et essayer d'expliquer, (si cela bien sur est possible) le pourquoi du mal sur terre  !

La bible montre clairement que Satan le Diable fut un puissant Chérubin,  qui se rebella contre le Créateur et à qui Dieu permet encore actuellement d'être  " le dieu de ce siècle " qui a aveuglé l'intelligence des incrédules, afin qu'ils ne voient pas briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ-Jésus, qui est l'mage de Dieu  !  2 Corinthiens 4 : 4

Le monde change depuis des décennies à une allure vertigineuse par la puissance de Satan !

Sodome est à nouveau entré dans la vie des humains sur  terre, l'or et l'argent dirigent ce monde et certaines religions tuent au nom de Dieu  !    
L'osque les hommes  tombent dans ces tentations et ces désirs, on peut imaginer que leur jugement sera dure  et  terrible !    

Que  notre Seigneur Jésus aident tous ceux d'entre les hommes qui veulent se réveiller et répondre à l'appel du Père des lumières ; Apocalypse 18 :4 à 8

Je vous souhaite à tous une très bonne nuit    !         Sleep
Fraternellement  !  Daniel 2
avatar
Daniel

Messages : 147
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 74
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Mimarie le Mer 28 Mar 2018 - 0:29

Communément on définit la doctrine du millénarisme comme l’affirmation selon laquelle le retour du Christ sera suivi de mille ans d’un règne de paix sur la terre. Mais qui en a parlé le premier ?

Papias, un chrétien des premiers temps, est probablement à l'origine de cette compréhension.

Irénée de Lyon nous informe  sur qui était Papias (dans Adversus Haeresis, livre V, 33, 4): un grec devenu chrétien (vers 130) un auditeur de Jean (selon Irénée), un compagnon de Polycarpe. Il vivait  en Phrygie, au sud-est d’Éphèse.
Il existait 5 livres composés par Papias qui constituaient un ensemble ayant pour titre: «Explication des sentences et discours du Seigneur.» Or, de cet ouvrage, il ne reste que de très rares fragments cités par Irénée de Lyon et par Eusèbe de Césarée.

Eusèbe de Césarée (mort en 334)parle de Papias et reconnaît sa grande influence , mais il est très sévère pour lui. Pourquoi?
Parce que Papias est un millénariste, adepte de la doctrine selon laquelle il y aurait un règne de mille ans après la résurrection finale sur la terre. C’est ce que cite Eusèbe dans son Histoire ecclésiastique:

"Papias dit qu’il y aura mille ans après la résurrection des morts et que le règne du Christ aura lieu corporellement sur cette terre. Je pense qu’il suppose tout cela après avoir compris de travers les récits des apôtres et qu’il n’a pas saisi les choses dites par eux en figure et d’une manière symbolique".  -  Histoire ecclésiastique, III, 39, 12-13.
Autrement dit, Eusèbe soupçonne Papias d’avoir interprété d’une manière tout à fait littérale, alors qu’il s’agissait d’expression symbolique. Eusèbe poursuit à propos de Papias:
En effet, il paraît avoir été tout à fait petit par l’esprit, comme on peut s’en rendre compte par ses livres.
«Cependant, il a été cause qu’un très grand nombre d’écrivains ecclésiastiques, après lui, ont adopté les mêmes opinions que lui, confiants dans son antiquité: c’est là ce qui s’est produit pour Irénée et pour d’autres qui ont pensé les mêmes choses que lui.»


Le millénarisme se retrouve, sous différentes formes:
- dans la lettre du Pseudo-Barnabas (vers 130), dont l’eschatologie très forte soutient que le royaume à venir sera précédé d’un règne millénial.

- Justin Martyr (110-165) tient beaucoup au millénarisme qui, pour lui, représente l’orthodoxie intégrale. Il déplore que certains chrétiens de son époque n’admettent pas le millénarisme. A son avis, ceux qui professent intégralement le christianisme se doivent de reconnaître le millénarisme.

- Irénée de Lyon (né en 135) croit en un royaume temporel du Christ qui sera le prélude à l’immortalité. Ce règne des justes, durant mille ans avec le Christ, les préparera à la vision bienheureuse.

- Tertullien (155-220) est lui aussi millénariste. A la fin du monde, pour lui, les justes ressusciteront plus ou moins tôt, selon leurs mérites, et participeront au règne de mille ans avec le Christ dans la Jérusalem qui doit descendre du ciel. Et ensuite viendront la destruction du monde, la conflagration du jugement ainsi que la résurrection: les uns pour le salut éternel et les autres pour la damnation éternelle.

- Augustin (354-430) qui avait, lui-même, professé le millénarisme pendant un temps, l’a ensuite combattu. Pour lui, les mille ans de l’Apocalypse sont le règne présent du Christ sur la terre, durant l’existence terrestre de l’Eglise, un règne d'ordre spirituel. Les mille ans, c’est maintenant; c’est le temps qui nous sépare de la parousie. (cf son ouvrage 'la cité de Dieu')

C´est au concile d´Éphèse en 431 qu´intervient la première condamnation du millénarisme. Juste après la publication de 'La Cité de Dieu'  et la mort de saint Augustin.
avatar
Mimarie

Messages : 1158
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Emmanuel le Mar 24 Avr 2018 - 17:17

Si Justin n'en parlait pas, on penserait que tous les chrétiens de son temps étaient millénaristes. Le millenarisme remonte presque jusqu'à l'apôtre Jean et en tout cas à certains d'entre eux qui l'ont connu. On ne sait par contre pas d'où vient l'amilléranisme et qui défendait cette thèse du temps de Justin semble-t-il.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1968
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: le millénarisme dans l'Histoire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum