Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Domi le Sam 26 Oct 2013 - 17:50

***
Message déplacé par la modération pour plus de clarté.
Ce post figurait originellement dans le sujet suivant : http://cnta.forumdomtom.com/t22-deux-esperances-chretiennes
***


Bonsoir
Pardonnez mon intervention, c'est manu qui m'a dit vient, vient t'inscrire. Faute à lui si je déchaîne les foudres! Je ne viendrai pas souvent rassurez-vous Smile, je suis trop occupé.Crying or Very sad 
Ce sujet est utile, mais auparavant pourriez vous répondre à ma question: que signifient ces paroles:
"Mais à tous ceux qui l`ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l`homme, mais de Dieu".
Ce qui posent quelques questions:
En qui croit-on?
Quand reçoit-on?
Tous ceux qui croient reçoivent-ils et si non pourquoi?
Celui qui reçoit est-il catholique, protestant, orthodoxe ou simplement chrétien?
S'il est catholique que dira le protestant et s'il est orthodoxe que devrait dire le catholique...
Faut-il se concentrer sur celui qui reçoit ou celui qui a reçu doit-il se concentrer sur ce qu'il doit faire?
S'il a reçu doit-il se poser la question de son espérance? Ne serait-ce pas plutôt celui qui est dans l'ignorance qui recherche son espérance et n'est-ce pas celui a reçu qui rappelle à ceux qui ont eux aussi reçu qu'ils ne doivent pas abandonner la marche (contexte de l'épître aux romains, la branche de l'olivier greffée ou rejetée)

Quel est le sens et le contexte de l'épître au chapitre 8? N'est-ce pas l'opposition entre ceux qui sont serviteurs de la Loi et qui n'ont pas reçu et ceux qui en sont libérés parce qu'ils ont reçu?

bien amicalement

Domi

Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Emmanuel le Lun 28 Oct 2013 - 14:10

En qui croit-on ?

En la Parole qui était avec Dieu au commencement et par qui Dieu a fait toutes choses. La Parole est un être divin et est devenue un être de chair, elle est venue résider parmi les hommes pour leur apporter la lumière.

Quand reçoit-on ?

On reçoit quand on croit en cet être appelé la Parole et l'on a le pouvoir de devenir enfant de Dieu.

Tous ceux qui croient reçoivent-ils et si non pourquoi?

Le texte que tu as cité (Jean 1:12) distingue le fait de recevoir et la capacité que cela donne à celui qui reçoit de devenir enfant de Dieu.

Tous ceux qui croient reçoivent donc mais la méconnaissance de l'espérance qui est offerte ainsi que l'engagement total que cela implique sont certainement des obstacles à l'adoption filiale.

Cela me fait penser à l'explication de la parabole du semeur :

"Voici ce que signifie cette parabole : La semence, c'est la parole de Dieu. Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent ; puis le diable vient et enlève de leur cœur la parole afin qu'ils ne croient pas et ne soient pas sauvés. Ceux qui sont sur le roc, ce sont ceux qui, lorsqu'ils entendent la parole, la reçoivent avec joie ; mais ils n'ont pas de racine, ils croient pour un temps et au moment de l'épreuve ils se retirent. Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, après avoir entendu la parole, s'en vont, sont étouffés par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ne donnent pas de fruits mûrs. Ce qui est dans la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole avec un cœur bon et honnête, la retiennent et portent du fruit par la persévérance" (Luc 8:11-15).
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par benidejah le Mer 30 Oct 2013 - 12:03

Une pensée pour Domi!
Quand ma grande Mère m'avait amené à l'église catholique le dimanche je me souviens que quand le prêtre citait l'évangile cela me procurait du bonheur. Puis quand par la-suite j'ai eu l'occasion de l'entendre de nouveau j'ai eu toujours la même réaction.
C'est pour cette raison que j'ai accepté une étude des témoins.
Sans enter dans les détails,l'idée que je voulais souligner c'est que quand j'entendais la voix du berger mon coeur réagissait positivement et pu par la-suite identifier cela comme un appel de Jéhovah Dieu. (Comme Jérémie 20:9)
Mon séjour dans la secte fut un obstacle pour comprendre ce que Dieu voulait de moi,mais finalement avec son aide tout c'est mis en place pour pleinement identifier son appel et commencer a m'épanouir.
Cela montre je crois que quand la parole de Dieu est lue celui qui a un coeur selon Dieu, tôt ou tard identifiera l'appel qui vient du Pére de Jésus pour nous attirer vers son divin fils.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Yoméréaï le Dim 3 Nov 2013 - 18:08

La nouvelle naissance est l’annulation du châtiment de Babel : un seul peuple, uni bien que dispersé, ne cherchant pas à exalter l’homme ; une même langue, celui de la croix, à la lèvre purifiée par le grand Séraphin Jésus, comme il est écrit en Sophonie :
Alors je rendrai pures les lèvres des peuples, pour qu’ils invoquent tous le nom du SEIGNEUR en le servant dans un même effort.
Ainsi, tout homme engendré de Dieu ne doit rien faire par esprit de parti dans l’appartenance dite religieuse, car tous appartiennent à un seul : Christ. Personne donc n’a à redire à cause d’une appartenance humaine quelconque ou pas. Dieu engendre qui il veut, selon, non pas la volonté de l’enfant, mais de la sienne, par sa grâce. L’enfant de Dieu sait qu’il est son fils : cela est ancré dans sa conscience, un éveil venant de l’esprit de Dieu, un tilt. Son cœur est ouvert à la foi selon la prescience de Dieu. En effet, la foi en Jésus est le passage unique pour une telle communion avec Dieu. Ici, c’est le Père céleste qui bâtit la tour, Christ, atteignant le ciel, pour le nom de Yhwh et de Jésus, et non celui de l’homme.
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Domi le Dim 10 Nov 2013 - 13:57

Bonjour
Le thème du sujet n'était pas "Questionnement au sujet de la nouvelle naissance" et il a été déplacé par rapport à sa position originale. Ce qui en fait un sujet décousu et sans aucun sens par rapport à la question initiale. Je n'ajouterai pas de commentaires supplémentaires. Merci de vos commentaires. Bien amicalement
Dominique

Domi

Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Emmanuel le Dim 10 Nov 2013 - 14:21

Bonjour Dominique,

Tu as raison. J'aurais dû ajouter une note pour indiquer le déplacement de ton post non seulement sur le fil original mais aussi ici. Je vais le faire pour plus de clarté.

Quant-au titre, j'ai mis celui qui me semblait le plus adapté mais tu es libre de le modifier à ta guise.

J'ai déplacé ton post car il allait provoquer une longue digression avant de (peut-être) rejoindre le thème initial qui était "Deux espérances chrétiennes ?".

Tout ceci devrait recoudre ce qui a été décousu. I love you 


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Emmanuel le Dim 17 Nov 2013 - 17:42

Je poursuis sur ces questions intéressantes soulevées par Domi.

Celui qui reçoit est-il catholique, protestant, orthodoxe ou simplement chrétien?

En tenant compte du fait que le texte cité (Jean 1:12) distingue le fait de recevoir et la capacité que cela donne à celui qui reçoit de devenir enfant de Dieu, quand la personne devient-elle chrétienne ? Quand elle reçoit ou quand elle exploite cette capacité à devenir enfant de Dieu ?

Celui qui est devenu enfant de Dieu est à coup sûr chrétien qu'il le soit devenu en tant que catholique, protestant ou orthodoxe mais, étant enseigné par l'Esprit, il aura conscience d'appartenir au corps du Christ qui transcende les institutions humaines.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Yoméréaï le Jeu 5 Déc 2013 - 11:34

Emmanuel a écrit:Je poursuis sur ces questions intéressantes soulevées par Domi.

Celui qui reçoit est-il catholique, protestant, orthodoxe ou simplement chrétien?

En tenant compte du fait que le texte cité (Jean 1:12) distingue le fait de recevoir et la capacité que cela donne à celui qui reçoit de devenir enfant de Dieu, quand la personne devient-elle chrétienne ? Quand elle reçoit ou quand elle exploite cette capacité à devenir enfant de Dieu ?

Celui qui est devenu enfant de Dieu est à coup sûr chrétien qu'il le soit devenu en tant que catholique, protestant ou orthodoxe mais, étant enseigné par l'Esprit, il aura conscience d'appartenir au corps du Christ qui transcende les institutions humaines.
Voici deux passages qui pourrait nourrir ta réflexion :
« Jésus disait donc aux Juifs qui l’avaient cru : “Si vous, vous demeurez dans ma parole à moi, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera.” » (Jn 8, 31-32.)
« Vous avez été régénérés, non d’un germe corruptible, mais incorruptible, par la parole de Dieu, vivante et qui demeure. […] Et c’est cette parole dont la bonne nouvelle vous a été annoncée. » (1 P 1, 23.25.)
avatar
Yoméréaï

Messages : 151
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : En Christ, direction le Père

http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Mimarie le Dim 9 Avr 2017 - 20:06

Bonsoir à chacun et chacune   Smile

"Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. ... Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le service de la réconciliation". (2 Cor 5:17,18).
Certains chrétiens ont du mal à s’identifier à la nouvelle personne qu’ils sont en Jésus-Christ : ils pensent qu'ils en sont indignes ou que ce n'est pas pour eux. Erreur ! Paul dit bien "qu'il y a un seul corps et un seul Esprit Saint", que "Dieu a appelés aussi à une seule espérance", "qu'il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême", " qu'il y a un seul Dieu et Père de tous, il est au-dessus de tous, il agit par tous, il habite en tous".  (cf Ephésiens 4: 4-6)

La prise de conscience de ce changement d'identité est vitale pour nous permettre de 'marcher par l’esprit', en union d'esprit  avec Jésus. (Galates 5:16-25)
voici un article de Henri Viaud-Murat  qui peut aider à saisir ce qu'implique cette 'créature nouvelle' que nous sommes en étant chrétiens et en conséquence  cette "marche par l'esprit" qui nous renouvelle jour après jour.

cliquer sur spoiler pour ouvrir l'article - cité intégralement selon la volonté de l'auteur :

Spoiler:

Article de Henri Viaud-Murat : « Un nécessaire changement d’identité »

Trop de chrétiens ont du mal à s’identifier à la nouvelle personne qu’ils sont en Jésus-Christ. Pourtant, ce changement d’identité leur est vital s’ils veulent marcher par l’esprit.

Voici ce que déclare l’apôtre Paul :
« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature (mot-à-mot : « création »). Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Cor. 5: 17).
Nous connaissons tous ce verset. Pourtant, réalisons-nous bien ce qu’il signifie réellement, et avons-nous les yeux spirituels ouverts sur la réalité qu’il décrit ?

Tout ce que la Parole de Dieu déclare est la vérité absolue. Nous ne devons donc pas considérer ce verset à la légère.  En Christ, Dieu a réellement fait de nous de nouvelles personnes !

Entre la nouvelle personne que nous sommes en Christ, et l’ancienne personne que nous étions avant notre nouvelle naissance, il y a autant de différence qu’entre le jour et la nuit, la lumière la plus brillante et les ténèbres les plus épaisses.

Nous pouvons dire : « Puisque c’est écrit, je suis donc une nouvelle personne, une nouvelle création en Christ ! » Mais le croyons-nous vraiment ? Si nous étions réellement convaincus de ce que nous disons, nous ne nous comporterions certainement plus comme la personne que nous étions auparavant !

Jacques déclare dans son épître :
« Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres. Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel ? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. Ainsi s’accomplit ce que dit l’Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin ? Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte » (Jacques 2 : 17-26).

Les « œuvres » dont nous parle Jacques sont les actions qui correspondent à notre foi, et qui prouvent que nous avons bien la foi.

Si nous avons la foi que Christ a réellement fait de nous une nouvelle création, nous ne pouvons manquer de nous comporter comme la nouvelle créature que nous sommes en Lui.

Les paroles de Jacques sont fortes. « Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? » « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. »
C’est terrible, de penser que nous avons la foi, alors que cette foi est en réalité inutile, et même morte !
La foi véritable ne peut manquer de s’accompagner d’un comportement qui prouve que nous sommes bien dans la foi.

Si nous savons que nous possédons un bien quelconque, nous nous comportons véritablement comme quelqu’un qui possède ce bien ! Nous croyons que nous le possédons, parce que nous savons que nous le possédons !
Par exemple, nous n’avons aucun mal à faire un chèque de cent euros, si nous savons avec certitude que nous possédons mille euros sur notre compte bancaire ! Notre foi est alors totale. Nous signons ce chèque par la foi, et notre certitude qu’il sera honoré est alors totale. Nous nous comportons alors naturellement comme l’heureux propriétaire d’un bien de mille euros.

De même, si nous sommes pleinement convaincus que nous possédons, en Christ, les abondantes bénédictions que la Parole de Dieu nous affirme que nous possédons, nous ne manquerons pas de nous comporter comme l’heureux bénéficiaire de ces bénédictions !

Une telle attitude dépend exclusivement de l’autorité réelle que nous accordons à la Parole de notre Dieu.

Lorsque nous recevons un avis de crédit de notre banque, nous informant que notre compte, jusque-là vide, vient d’être crédité de mille euros, nous savons, sans l’ombre d’un doute, que cette somme nous appartient bien, parce que nous savons qu’il ne s’agit pas d’une erreur, que ces mille euros nous avaient été promis par notre patron, et que nous les attendions.
Nous n’allons pas alors courir à la banque, pour exiger qu’on nous prouve que ce montant figure bien à notre compte, ou pour ordonner qu’on nous verse cette somme en espèces, pour que nous soyons bien certains que nous la possédons ! Nous faisons pleinement confiance à la banque, pour croire que cet avis de crédit est digne de confiance, et nous agissons aussitôt en conséquence, en émettant notre chèque de cent euros.

Nous ne réalisons même pas, en émettant notre chèque, que nous marchons par la foi, et que notre foi est parfaite ! Nous ne demandons pas un rendez-vous à notre banquier, pour le supplier d’augmenter notre foi en son avis de crédit ! Il se demanderait avec raison si nous sommes sains d’esprit, ou croirait sans doute que nous sommes complètement ignares des pratiques bancaires les plus basiques !

Bien-aimés, quand notre Dieu nous affirme dans Sa Parole que Son Fils Jésus-Christ a porté sur la croix notre ancienne nature pécheresse, qu’Il l’a entraînée dans la mort par Sa propre mort, et qu’Il nous a ressuscités en Lui et avec Lui à une vie entièrement nouvelle, par Sa résurrection d’entre les morts, le croyons-nous vraiment ?

« Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ » (Romains 6 : 1-11).

Ignorez-vous que notre vieil homme a été plongé, baptisé, dans la mort de Jésus ? Ignorez-vous que l’ancienne personne que nous étions auparavant, ce « vieil homme » né dans le péché et la mort, a été crucifié avec Jésus, qu’il est mort et a été enseveli avec Jésus, et qu’il est ressuscité avec Jésus en nouveauté de vie ?

Le vieil homme est ressuscité en homme nouveau ! Le vieil homme avait la nature pécheresse d’Adam après sa chute, tandis que l’homme nouveau a reçu la nature même du Seigneur Jésus, sainte, pure et parfaite en justice.
« Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Cor 5 : 21).
Jésus, dans Son corps sur le bois, est devenu péché pour nous, afin que nous devenions en Lui justice même de Dieu ! L’homme nouveau que nous sommes en Christ ne possède pas la justice de Dieu, IL EST DEVENU JUSTICE MÊME DE DIEU EN CHRIST.

Nous ne devrions même pas dire que « nous sommes revêtus de la justice de Dieu. » C’est un langage propre à l’ancienne alliance. Mais, dans Sa grâce, nous sommes devenus justice même de Dieu en Christ. Cela signifie qu’il n’y a aucune différence entre la parfaite justice de la nature de Dieu, et la parfaite justice de l’homme nouveau que nous sommes en Christ ! Quelle grâce !

En Christ, nous sommes participants de la nature divine. Dieu a fait complètement disparaître le vieil homme que nous étions avant notre nouvelle naissance spirituelle, et Il a recréé un homme entièrement nouveau, semblable à Christ.

Certains d’entre vous, en lisant ces lignes, pensent peut-être : « Je sais que mes péchés ont été effacés en Christ. Je sais que je suis enfant de Dieu en Christ. Je veux bien croire que je suis une nouvelle création en Christ. Mais, honnêtement, je ne vois pas cette nouvelle personne manifestée dans ma vie pratique ! Où est-il donc, cet homme nouveau que la Parole de Dieu affirme que je suis ? »

Afin de ne pas laisser le diable, le père du mensonge, nous aveugler et nous culpabiliser, nous devons bien comprendre ce qui s’est passé au moment où nous sommes nés de nouveau, lorsque nous nous sommes repentis de nos péchés et que nous avons accepté Jésus-Christ comme notre Sauveur et Seigneur.

Quand nous sommes nés de nouveau, il s’est passé en nous quelque chose de fondamental, dont nous n’avions certainement pas conscience, en tout cas pas pleinement conscience : notre esprit est passé de la mort à la vie en une fraction de seconde !

Notre esprit existait, mais dans les ténèbres de Satan. Lorsque nous avons entendu le message de l’Evangile, lorsque le Saint-Esprit nous a convaincus que nous étions pécheurs, coupés de Dieu, et lorsque nous avons reconnu et accepté Jésus-Christ comme le Fils de Dieu, mort en croix pour nos péchés, le Saint-Esprit a fait mourir, disparaître, notre esprit qui était plongé dans la mort spirituelle, et l’a aussitôt ressuscité en nouveauté de vie.

Cela signifie que notre vieil homme (notre esprit avant sa nouvelle naissance) a été mis à mort, et a été aussitôt remplacé par un esprit nouveau, recréé à l’image de Christ, dans Sa justice et Sa sainteté parfaites.

Notre homme nouveau (notre esprit après sa nouvelle naissance) se trouve immédiatement placé en Christ, et installé en Christ dans les lieux célestes, bien au-dessus de Satan et de toutes ses dominations !

Cet « homme nouveau » est notre nouvelle personne en Christ. Cette personne nouvelle que nous sommes dans le Seigneur, par Sa grâce souveraine, peut à présent se tenir devant Dieu dans une absolue sainteté, exactement comme si elle n’avait jamais péché.

Combien il serait vital de connaître et d’accepter par la foi cette glorieuse réalité de notre esprit régénéré, au lieu de continuer à vivre sur cette terre comme la personne que nous étions avant notre nouvelle naissance.

Si nous ne sommes pas conscients de la vraie nature de notre nouvelle identité en Christ, c’est parce que nous continuons à vivre, après la nouvelle naissance de notre esprit, au niveau de notre âme qui, elle, n’a pas été modifiée par la régénération de notre esprit.

Notre âme est le siège de notre personnalité consciente. Cette personnalité a été façonnée par notre hérédité, notre éducation, notre culture, et tout notre passé. C’est au niveau de notre âme que nous sommes conscients d’être une personne douée de certaines qualités et de certains défauts, de certaines compétences et de certaines incapacités.
Le problème, c’est que la personne que nous avons encore conscience d’être, au niveau de notre âme, n’a strictement rien à voir avec la nouvelle personne que nous sommes dans notre esprit ! Et que, pour pouvoir bénéficier des magnifiques qualités de cette nouvelle personne, nous devons savoir qu’elle existe, connaître sa vraie nature, croire qu’elle est notre nouvelle identité, et nous approprier par la foi cette nouvelle identité.
C’est en connaissant notre nouvelle identité en Christ, par la révélation que nous en donne la Parole de Dieu, que nous prendrons alors en horreur la personne que nous étions auparavant. Nous ferons tout pour renoncer à notre ancienne identité, à notre ancien « moi, » et à extirper de tous les recoins de notre âme tout ce que le vieil homme avait construit et bâti, tout au long de notre vie passée.

Ce changement d’identité implique un acte de foi résolu, car nous ne sommes pas conscients de notre esprit régénéré, alors que nous sommes encore souvent trop conscients de notre ancienne personnalité. Nous devons donc croire de tout notre cœur que nous sommes bien la nouvelle personne que le Seigneur Jésus a créée, et qu’Il affirme que nous sommes en Lui.
Nous devons croire que l’homme nouveau qu’est notre esprit régénéré est semblable à Christ, saint de Sa sainteté, pur de Sa pureté, parfait de Sa perfection.
Notre esprit est un seul esprit avec l’Esprit de Christ. Il est participant de la nature divine, façonné par l’Esprit du Dieu vivant, vivant de Sa Vie éternelle.

Oh, si les Chrétiens pouvaient être pleinement conscients de la grâce que le Seigneur leur a faite, en les recréant à Son image !

Pour pouvoir pleinement bénéficier de cette Vie nouvelle et abondante qui se trouve dans notre esprit, il est indispensable que notre âme soit transformée par le renouvellement de notre intelligence. Notre intelligence doit être constamment nourrie, abreuvée de la Parole de Dieu, afin que celle-ci la purifie de tout ce qui provient de notre ancienne vie de péché et de la chair.

Combien je suis parfois triste d’entendre certaines exhortations pastorales, enjoignant les chrétiens à
« crucifier le vieil homme », alors que le Seigneur Jésus l’a déjà crucifié ! Ou leur faisant croire que la chair, c’est le vieil homme, alors que, comme nous le révèle Paul, la chair est une loi de péché et de mort qui agit dans nos membres, mais qui peut être réduite à néant en marchant par l’esprit !

Le vieil homme est mort et enseveli en Christ. Mais nous devons purifier notre âme et notre corps de tout ce que le vieil homme avait construit en eux.

Bien que notre vieil homme soit mort en Christ, Satan et la chair font tout pour continuer à le faire vivre dans notre âme, et pour nous empêcher ainsi de nous installer dans notre nouvelle identité.

Prenons conscience de l’homme nouveau que nous sommes en Christ, croyons que nous sommes cet homme nouveau, et vivons notre vie de tous les jours dans cette conscience toujours plus aiguë de la nouvelle personne que nous sommes dans le Seigneur, et nous verrons cette nouvelle personne se manifester de plus en plus dans notre vie de tous les jours.

C’est alors que Christ pourra aussi Se manifester de plus en plus, au travers de la nouvelle personne que nous sommes en Lui, pour la gloire de Dieu notre Père, mais aussi pour le bien de l’Eglise et du monde !


I love you
Mimarie
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Daniel le Lun 10 Avr 2017 - 5:42

Bonjour à tous !

Oui, le chrétien doit rechercher cette nouvelle naissance en Christ, et resté sur le chemin que Jésus nous a tracé !
Mais les difficultés de tous les jours rendent très difficile chaque pas !
Mais aussi notre Seigneur sait que nous ne sommes que des êtres de chair, et que chacun avance selon ses capacités !

Bonne journée à tous !
Fraternellement ! Daniel 2
avatar
Daniel

Messages : 121
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 73
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Emmanuel le Mer 12 Avr 2017 - 13:31

Bonjour Mimarie et Daniel,

Oui c'est difficile. Cette semence qui est en nous il faut l'arroser sinon elle se meurt. C'est aussi comme un feu qu'il faut entretenir. Parfois il s'éteint mais il reste des braises.

Courage ! Tenez bon.

I love you

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1896
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Daniel le Mer 12 Avr 2017 - 17:40

Bonsoir à tous !

Oui, et l'apôtre Paul a bien dit :
- " Ne savez vous pas que vous êtres le temple de Dieu ? "


Et Jésus nous a bien rassuré en nous disant, qu' Il sera avec nous jusqu'à la fin du monde ;

Jean 14.1
Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
14.2
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place.
14.3
Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.
14.4
Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.
14.5
Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin?
14.6
Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
14.7
Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu.
14.8
Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.
14.9
Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père ?
14.10
Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les oeuvres.
14.11
Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres.
14.12
En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
14.13
et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
14.14
Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.
14.15
Si vous m'aimez, gardez mes commandements.
14.16
Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous,
14.17
l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.
14.18
Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.
14.19
Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi.
14.20
En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.
14.21
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.
14.22
Jude, non pas l'Iscariot, lui dit: Seigneur, d'où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde?
14.23
Jésus lui répondit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
14.24
Celui qui ne m'aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé.
14.25
Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.
14.26
Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
14.27
Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point.

Bonne nuit à tous ! Fraternellement ; Daniel 2
avatar
Daniel

Messages : 121
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 73
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Mimarie le Sam 15 Avr 2017 - 13:12

bonjour Daniel !
je te cite
Oui, le chrétien doit rechercher cette nouvelle naissance en Christ, et resté sur le chemin que Jésus nous a tracé !
Mais les difficultés de tous les jours rendent très difficile chaque pas !
Mais aussi notre Seigneur sait que nous ne sommes que des êtres de chair, et que chacun avance selon ses capacités !
oui, il y a cette fichue lutte entre la chair et l'esprit.

as tu pu voir et lire l'article que j'ai transmis dans le fil "La sanctification" ? c'était lun 13 Mar 2017
http://cnta.forumdomtom.com/t100-la-sanctification#977

Il est d' Henri Viaud-Murat il porte sur la question : "Sommes - nous déjà parfaits en Christ ou destinés à le devenir".
C'est vrai, il y a de nombreux passages du Nouveau Testament qui nous exhortent à rechercher la perfection, tandis que d’autres proclament que nous sommes déjà parfaits en Christ. Qu’en est-il exactement, et comment cette question peut-elle influencer notre marche chrétienne pratique au quotidien ? Comment pourrions-nous définir la perfection chrétienne ?

tout cela est abordé, simplement mais profondément, un merveilleux article.

Smile fraternellement,
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Mimarie le Dim 16 Avr 2017 - 9:09

Encore quelques bonnes paroles d' Henri Viaud Murat


".... N’oublions donc jamais qu’après notre nouvelle naissance, il y a deux lois qui agissent en nous: une loi de péché et de mort qui agit dans nos membres, dans notre corps physique, et une loi de l’esprit de Vie, qui est la Loi de Dieu, et qui agit dans notre esprit régénéré.

« Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?… Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!… Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort » (Romains 7: 21-25-8: 1-2).

Si c’est la chair, en tant que loi de péché et de mort, qui nous contrôle, cela signifie que nous activons cette loi de péché, et la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ reste inactive.
Si c’est l’esprit qui nous contrôle, cela signifie que nous activons la loi de l’esprit de Vie en Jésus-Christ, et la loi de péché et de mort reste alors inactive".
extrait de :    https://bloghvm.wordpress.com/2014/04/01/b234-voulez-vous-vraiment-vivre-une-vie-de-resurrection-2/#more-2312


flower  une bonne fin de journée à chacun, chacune !
avatar
Mimarie

Messages : 1032
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement au sujet de la nouvelle naissance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum