Demeurer dans la grâce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demeurer dans la grâce

Message par Emmanuel le Ven 29 Mai 2015 - 13:01

Bonjour à tous,

Une chose est d'accepter la grâce, autre chose est d'y demeurer. Car si la réconciliation de chacun avec Dieu avec est le fruit de sa foi en Christ, l'espérance de la gloire est le fruit de sa fidélité éprouvée qui est elle-même le fruit de sa persévérance dans les tribulations (Romains 5:1-5).

La persévérance est une notion facile à comprendre mais bien difficile à mettre en œuvre. Nous savons ce qu'il nous faut faire mais le faisons-nous ? Nous sommes pleins de bonnes résolutions mais les tenons-nous dans la durer ? Il est malheureusement bien plus facile de se relâcher et de le laisser porter par l'air de ce monde.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par barouk le Ven 29 Mai 2015 - 14:35

A tous et toutes
L'apôtre Paul était conscient de la difficulté de la tache, il nous faut lutter sans cesse, c'est un véritable combat, l'apôtre nous encourage à avoir une discipline d'athlètes pour avoir cette endurance .
1Corinthiens 9: 24-27;
Ne savais vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez de manière à remporter. Or tout lutteur se maîtrise en tout; ceux-là le font pour remporter une couronne périssable; nous, pour une couronne impérissable. Moi, donc, je cours, mais non pas à l'aventure; je donne des coup de poing, mais non pas pour battre l'air. Au contraire, je malmène mon corps, je le traite comme un esclave, de peur qu'après avoir fait la proclamation pour les autres, je ne sois moi-même disqualifié.
Fraternellement
avatar
barouk

Messages : 174
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par Mimarie le Sam 30 Mai 2015 - 0:47

Nous aspirons normalement à la perfection (c’est dans nos gènes depuis l’origine),  mais ce vieux corps de chair pécheur nous contraint de mille manières et pièges !  

- Ce qui est absolument sûr c'est  que " … nous avons des obligations, mais non envers notre propre nature pour vivre selon ses désirs. (Romains 8:12) Car si vous vivez selon votre propre nature, vous allez mourir. Mais si, par l'Esprit Saint, vous faites mourir le comportement de votre être égoïste, vous vivrez". (Romains 8:12,13).
Un cœur irrésolu ne faciliterait pas ce combat dont a parlé  Barouk, c’est même impossible sur la durée, je pense. (Jacques 4:8 )
 " Dieu vous a choisis, il veut que vous soyez à lui et il vous aime. Donc, faites-vous un cœur plein de tendresse et de pitié, un cœur simple, doux, patient." (Colossiens 3:12) Ça  facilite tellement la vie…

- Plus un chrétien progresse dans la connaissance plus il peut se renouveler, s'améliorer, endurer et persévérer :
« … revêtez-vous du nouveau, qui se renouvelle en avançant dans la connaissance de Dieu, et étant formé à la ressemblance de celui qui l’a créé; » (Colossiens 3:10).
   
- Jacques 4.5 : « Croyez-vous que l'Ecriture parle sans raison? C'est avec jalousie que Dieu aime l'Esprit qui habite en nous ».  
C’est une grâce divine que nous devons à Jésus :établir un rapport spirituel avec Dieu,  penser et vivre selon son modèle (en esprit,  en vérité et en œuvres).
Quand 'nous faiblissons ou que nous dérapons occasionnellement' du fait de l'imperfection charnelle, notre Père  nous offre dans la prière la possibilité de nous humilier, de nous confier pour reprendre des forces et aussi pour nous repentir.  
« Si nous avouons nos fautes, il est fidèle et juste pour éloigner de nous les fautes et nous purifier de toute injustice. Si nous disons que nous n’avons pas fauté, nous faisons de lui un menteur: sa parole n’est pas en nous". (1 Jean 1:9,10).

Je crois que nous ne devrions pas culpabiliser quand nous sommes parfois découragés :  il faut juste mettre la barre à la hauteur que nous pouvons franchir au moment, ni trop bas ni trop haut, savoir aussi faire une pause, ce n'est pas reculer.
Pour ceux qui ont vécu dans la WT la culpabilité de n'en faire jamais assez ni assez bien, c'est quelque chose d'ancré en soi et de difficile à gommer  Sad    :
ça peut encore empoisonner la vie quotidienne (je parle pour moi) et ca pourrait bien fausser la compréhension du combat chrétien  ?    

amicalement à chacun et à chacune   Smile
bon WE.


Dernière édition par Mimarie le Dim 31 Mai 2015 - 4:02, édité 1 fois
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par Mimarie le Sam 30 Mai 2015 - 2:53

Je cite Emmanuel
Il est malheureusement bien plus facile de se relâcher et de le laisser porter par l'air de ce monde

Là par contre, c'est autre chose.  Jean est précis et direct, il écrit
" N’aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde : si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui ;
" parce que tout ce qui est dans le monde — le désir de la chair et le désir des yeux et l’orgueilleux étalage de ses moyens d’existence — ne vient pas du Père, mais vient du monde. (1 Jean 2:15,16)
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par barouk le Lun 1 Juin 2015 - 2:06

Bonjour à tous et toutes
Jacques dans son épître au chapitre 4 ira même plus loin il dira:

" Ne savez-vous pas que l'amour du monde est hostilité à l'égard de Dieu ? celui qui est décidé à être ami du monde se rend donc ennemi de Dieu. Croyez-vous que l'Ecriture parle en vain ? C'est avec jalousie que Dieu chérit l'esprit qu'il a fait habiter en nous. Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c'est pourquoi l'écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles(proverbe 3:34). Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous(…).humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.
avatar
barouk

Messages : 174
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par Mimarie le Mar 2 Juin 2015 - 21:47

Rester dans la grâce divine passe par notre engagement à mener une vie chrétienne cohérente.

Romains 12:1-2  dit   "Frères, puisque Dieu a ainsi manifesté sa bonté pour nous, je vous exhorte à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, réservé à Dieu et qui lui est agréable. C'est là le véritable culte que vous lui devez. Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle. Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut : ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait".

Je me permets de vous livrer ici l'extrait d'un écrit réconfortant et encourageant, qui sonne 'juste' à nos cœurs, je pense.
L'auteur chrétien, Jean-Philippe BRU, est professeur de théologie pratique à la Faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence.

CITATION
Les quatre clés d’une vie chrétienne plus cohérente - Méditation sur Romains 12.1-2

..... Il ne suffit pas d’adhérer intellectuellement à une doctrine ni de la proclamer pour la mettre en pratique. C’est pourquoi, après avoir exposé l’œuvre du salut aux chapitres 1 à 11, l’apôtre Paul exhorte les Romains à marcher en nouveauté de vie dans les chapitres 12 à 15. Les deux premiers versets du chapitre 12 servent de charnière et présentent quatre clés pour vivre une vie chrétienne plus cohérente, pour passer de l’orthodoxie à l’orthopraxie.

Première clé : une juste appréciation des compassions de Dieu
« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu… » Le mot traduit par « compassion » ou « magnanimité » signifie « la pitié que l’on éprouve à l’égard d’une personne se trouvant dans un état misérable ». Paul utilise un terme apparenté en Romains 9.15 pour « expliquer » l’élection de certains individus plutôt que d’autres : « Je ferai miséricorde à qui je ferai miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’aurai compassion. » Notre salut ne dépend donc ni de notre volonté, ni de nos efforts, mais de la seule miséricorde divine, de la seule pitié que Dieu a éprouvée à notre égard alors que nous étions encore pécheurs et sans force. Ce verset est d’ailleurs une citation d’Exode 33.19, où Dieu révèle à Moïse que, s’il consent à rester au milieu de son peuple malgré l’épisode tragique du veau d’or, c’est en raison de sa seule miséricorde.

L’apôtre Pierre établit un lien, dans sa seconde épître, entre le manque de piété et la mise en oubli de la purification des anciens péchés (2P 1.9). Lorsque nous perdons de vue la grâce de Dieu, le pardon qu’il nous a accordé, nous devenons ingrats, égoïstes et prétentieux. Mais lorsque nous considérons la richesse de sa miséricorde, notre cœur est rempli de reconnaissance et toutes nos pensées et attitudes en sont transformées.

Dans l’Ancien Testament, lorsqu’un Israélite voulait exprimer à Dieu sa reconnaissance, il lui offrait un sacrifice. Paul nous invite à offrir nos propres corps en sacrifice vivant, saint et agréable. C’est notre deuxième clé pour vivre une vie chrétienne plus cohérente.

Deuxième clé : offrir son corps en sacrifice vivant
Alors que les non-croyants déshonorent leurs propres corps (Rm 1.24), en se livrant notamment à des pratiques contre nature, les chrétiens vivifiés par l’Esprit doivent faire mourir les actions mauvaises qu’ils accomplissent dans leur corps (8.13). Nous devons offrir à Dieu chacun de nos membres : nos yeux, nos oreilles, notre bouche… Si nous ne les offrons pas à Dieu, nous les livrerons à des idoles et nous développerons toutes sortes d’addictions destructrices. Offrir notre corps à Dieu « sera de notre part un culte raisonnable », c’est-à-dire un culte « conforme à la Parole » (NBS) ou plus probablement un culte cohérent avec notre intelligence renouvelée.

Nous offrir entièrement à Dieu en sacrifice va nous amener à adopter des attitudes très différentes de celles que l’on observe généralement dans le monde. Nous allons :
◾servir humblement avec nos dons (12.3-8 )
◾aimer sans hypocrisie (12.9)
◾vaincre le mal par le bien (12.21)
◾être soumis aux autorités (13.1ss)
◾nous soucier de nos frères dans la foi (14-15)
C’est notre troisième clé : la non-conformité au siècle présent. Cela va beaucoup plus loin que la simple dénonciation des fausses idéologies.

Troisième clé : la non-conformité au siècle présent
Quelqu’un a défini le siècle présent comme « cette masse flottante de pensées, d’opinions, de maximes, de spéculations, d’espérances, d’impulsions, d’aspirations, ayant cours en tout temps dans le monde, qu’il est impossible de saisir et de définir exactement, mais qui constitue une puissance très réelle, très effective, puisqu’elle est l’atmosphère morale ou immorale qu’à chaque instant de notre vie nous respirons pour l’exhaler, ensuite, inévitablement »(cf G.C.Trench, Québec). Cette masse flottante contient donc un mélange de bonnes et de mauvaises choses qu’il n’est pas toujours facile de distinguer. Paul nous exhorte à ne pas nous conformer à cette masse flottante, c’est-à-dire à ne pas nous laisser passivement modeler par tout ce qu’elle contient, à ne pas imiter sans réfléchir les modes et les habitudes de la société actuelle, à ne pas nous couler dans le moule.

Il ne s’agit pas de tout rejeter, comme si tout dans le monde était mauvais, tout ce qui n’est pas explicitement « chrétien », mais de faire preuve de discernement et d’oser nager à contre-courant dans certains domaines. Il s’agit, surtout, d’être miséricordieux comme notre Père céleste est miséricordieux, de marcher humblement devant lui et devant les hommes, d’être pleins de douceur dans nos relations les uns avec les autres, de faire passer les intérêts des autres avant les nôtres et, même, d’aimer nos ennemis. De telles attitudes sont le fruit d’une intelligence renouvelée par l’Esprit de Dieu.

Quatrième clé : être transformés par le renouvellement de l’intelligence
Il s’agit d’être à l’extérieur ce que nous sommes à l’intérieur, d’adopter des comportements qui correspondent à notre nouvelle nature, de subir une véritable métamorphose. Le même verbe est utilisé, dans les évangiles, pour décrire la transfiguration de Jésus. La gloire dont il s’est volontairement dépouillé pour devenir semblable à nous refait surface : « Son visage se met à resplendir comme le soleil ; ses vêtements prennent une blancheur éclatante, aussi éblouissante que la lumière. » (Mt 17.2)

Etant unis à Jésus, nous sommes appelés à refléter sa gloire, à être « transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. C’est là l’œuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit. » (2Co 3.18) Une telle transformation est le résultat du renouvellement de notre intelligence. La raison pour laquelle les non-croyants ne sont pas attirés par l’Evangile et se dévorent les uns les autres, c’est que « leur intelligence a été aveuglée par le dieu de ce monde » (2Co 4.4). Paul dit aussi, à leur sujet, que « comme ils n’ont pas jugé bon de garder la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence sans jugement » (Rm 1.28 TOB). Mais lorsque l’Esprit nous fait naître de nouveau, nos yeux s’ouvrent et notre intelligence est renouvelée. Nous commençons à « discerner la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable est parfait ».
Le moyen principal que l’Esprit utilise pour renouveler notre intelligence, c’est la Parole de Dieu. Etre rempli de toute sa richesse, du plein conseil de Dieu, est le meilleur moyen de ne pas se laisser modeler par les idéologies actuelles. Si vous jetez une éponge sèche dans une flaque de boue, elle absorbera la boue jusqu’à en être saturée. Mais si l’éponge est déjà imbibée d’eau, la boue aura plus de difficulté à pénétrer.

Imprégnons-nous donc de la grâce de Dieu, afin que nos cœurs soient remplis de reconnaissance envers Dieu et d’amour envers le prochain !

avec mon affection fraternelle pour chacun et chacune,
Mimarie
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par barouk le Ven 5 Juin 2015 - 7:42

Bonjour à tous et toutes

Une étude intéressante que ce professeur nous fait de romains 12:1-2, quatre clés qu'il nous faut garder précieusement. Avec la 1er clé le texte de 2 Pierre 1:9 et cité, le contexte des versets 3-11 est aussi précieux, à lire également 2:20-22. Veillons à ce que nous gardions toujours notre éponge bien imbibé. Smile
Merci Mimarie
Fraternellement
avatar
barouk

Messages : 174
Date d'inscription : 03/01/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par Emmanuel le Mar 16 Juin 2015 - 13:18

Bonjour barouk,

N'hésites pas à coller dans tes réponses les textes que tu donnes en référence. Parfois, quand on est pressé, on ne prend malheureusement pas le temps de les lire.

I love you

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demeurer dans la grâce

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum