"La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Patoune le Jeu 12 Mar 2015 - 3:13

Bonjour, le livre "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus que Pierre Hillard cite souvent dans ses vidéos.

Entre nous, on va dire anti-catholique.

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Delassus/Table.html

A télécharger. Gros, très gros livre.

Patoune

Messages : 190
Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Jeu 12 Mar 2015 - 21:40

Tu nous donnes beaucoup de lecture Patoune mais des ouvrages intéressants. Very Happy

Cet ouvrage traite de l'affrontement de deux civilisations, chrétienne et moderne, avec comme agent de la chrétienté l'église catholique évidemment, et comme agent du modernisme le judéo-maçonnisme. Le but serait la domination politico-religieuse du monde par les juifs, manipulant les élites et les masses, mais étant eux-mêmes manipulés par Satan. Au final donc nous avons l'affrontement entre Dieu et Satan au travers de leurs agents respectifs.

A prendre avec des pincettes tout de même car l'auteur nous fait une relecture catholique de l'histoire (Mais d'un autre côté, notre connaissance de l'histoire du catholicisme d'où vient-elle ? Est-elle exacte ? Ne viendrait-elle pas des agents du modernisme ? Le siècle des "lumières" a-t-il vraiment mit un terme à des siècles d'obscurantisme ?). Selon l'auteur, la Renaissance, la Réforme et la Révolution seraient issus du même processus visant à cette domination mondiale en sapant la civilisation chrétienne.

Voilà très succinctement ce que je peux en dire pour l'instant en ayant parcouru rapidement les deux premiers tomes.

Dans l'impossibilité de tout vérifier, je m'en tiens aux Écritures et notamment à la symbolique du livre de l'Apocalypse. Mais je ne serai pas étonné que l'Antichrist soit juif puisqu'ils attendent toujours leur Messie.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Ven 13 Mar 2015 - 21:50

Ceux qui souhaiteraient faire des recherches sur des points précis sans avoir à tout lire (plus de 1200 pages!) trouveront à la fin du tome 3 la table des matières complète pour les 3 tomes ainsi qu'une table des matières alphabétique et une table des noms des personnes mentionnées dans l'ouvrage.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Patoune le Mar 17 Mar 2015 - 16:36

Bonjour Emmanuel, tu penses que l'antichrist est une personne ?
Bonne soirée à vous tous.

Patoune

Messages : 190
Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Mar 17 Mar 2015 - 20:18

Je pense qu'il faudrait ouvrir un fil sur ce thème. Mais je peux déjà dire que chaque bête représente la domination d'un peuple avec un ou plusieurs chefs charismatiques. Donc, un homme, c'est tout à fait possible.

Je suis revenu il y a peu un détail intéressant : "Et la bête qui était et qui n’est pas, est, elle aussi, un huitième, et elle est d’entre les sept, et elle s’en va à la perdition" (Apocalypse 17:11, Darby)

Cela pourrait signifier que le 8e roi soit un des 7 (ce qui paraît impossible pour Babylone, l'Assyrie et très peu probable pour l'Iran, l’Égypte, la Grèce ou Rome) mais aussi que ce peuple est d'entre les 7 qui l'ont précédé dans le sens où il a été sous le joug de chacun d'entre eux et que sa puissance émerge à partir d'eux (et plus particulièrement du 7e).

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Mimarie le Mer 18 Mar 2015 - 3:36

bonjour Patoune et Emmanuel, bonjour à tous,
citation Patoune :
tu penses que l'antichrist est une personne ?

oui ce serait bien d'ouvrir un sujet sur l'antichrist selon l'écriture biblique.
le terme « antéchrist » lui-même n’apparaît qu’à très peu d’endroits (5 fois dans les lettres de Jean) et pas du tout dans le livre de l'apocalypse.
Qu’est-ce que la Bible  dit réellement et uniquement  à propos de l’ « Antéchrist » ?
Je me demande si les conducteurs religieux n'ont pas un peu trop brodé hors contexte à partir de ces 5 versets  scratch
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Au Revoir le Ven 20 Mar 2015 - 17:09

Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair (et en os) est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; (C'est à dire écoute la tradition des apotres) celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas: c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur. Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.

Au Revoir

Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Mar 24 Mar 2015 - 21:10

L'histoire de la franc-maçonnerie en France (seconde moitié du tome I) est très intéressante et nous éclaire sur la période qui va du XVIIe siècle au début du XXe. Je ne sais pas si un autre a poursuivi jusqu'à nos jours. Pierre Hillard peut-être ?

J'aimerais aussi lever le voile sur le Moyen-Âge parfois appelé "âge des ténèbres" par ceux qui ont apporté la "lumière" (siècle des lumières). Mais était-il si ténébreux que cela ? Qui écrit l'histoire officielle dans nos manuels scolaires ?

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Mimarie le Mer 25 Mar 2015 - 5:53

bonjour Emmanuel et tous,

sur le site "le monarchomaque", il y a des articles qui pourraient vous interesser sur le Moyen Age en rapport avec le christianisme.
je consulte régulièrement ce site, c' est une mine de réflexions et d'informations. sur des sujets divers tels que Christianisme et civilisation, Histoire de l'Europe, eschatologie, Islam et islamisation, Géopolitique, Histoire de la science, etc.,  etc….
Il faut juste s'armer de patience, car y naviguer n'es pas toujours aisé.
http://monarchomaque.org/category/christianisme-civilisation/

C’est Pétrarque qui, au milieu du XIVe siècle, inventa l’expression Moyen Âge (medium tempus) :
http://ralliementidentitaire.files.wordpress.com/2013/12/melangebibliquehellenique.jpg?w=1000&h=1228

"L’on se rend compte que la plupart des accomplissements que l’on attribue à la Renaissance s’inscrivent plutôt dans un contexte de continuation de ce qui avait été amorcé au Moyen Âge, la Renaissance serait donc l’aboutissement d’un long processus entamé beaucoup plus tôt. Ceci nous permet de remettre en question le bien-fondé du découpage historique officiel."
http://monarchomaque.org/2013/12/10/periodisation/
c'est aussi ce que j'ai tendance à penser par mes recherches et lectures, depuis qques temps déjà.

bonne journée pour tout le monde
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Mer 25 Mar 2015 - 10:50

Très intéressant en effet.

Le second lien que tu voulais donner est celui-ci je pense : http://monarchomaque.org/2013/12/11/culture-antique-moyen-age/

M. Delassus a parlé de Pétrarque aussi comme du premier humaniste et du véritable commencement de la Renaissance (renaissance du paganisme et de la dépravation des mœurs).

J'avais déjà lu chez Tresmontant que c'était le christianisme avec sa métaphysique de la création (un monde créé par un être intelligent et donc un monde intelligible) et non la culture grecque qui était la véritable source du progrès scientifique. Ce serait l'occasion pourquoi pas d'un nouveau fil.

Il semble bien que l'on ait voulu sciemment masquer la contribution décisive du christianisme au progrès scientifique de l'humanité.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Mimarie le Jeu 23 Avr 2015 - 18:41

- oui effectivement, tu as bien fait de  rectifier avec le bon lien, merci Emmanuel.

Emmanuel, citation : J'aimerais aussi lever le voile sur le Moyen-Âge parfois appelé "âge des ténèbres" par ceux qui ont apporté la "lumière" (siècle des lumières). Mais était-il si ténébreux que cela ? Qui écrit l'histoire officielle dans nos manuels scolaires ?


- A propos du découpage de l'histoire en périodes (antiquité, puis âge des ténèbres au Moyen Age, puis Renaissance, siècle des Lumières ...)
je vous donne encore un lien, toujours tiré du Monarchomaque, sur cette idée de la continuité de la connaissance et de l'adaptation de la culture antique à travers les âges, spécialement ici en Occident au Moyen Age. Lequel, ainsi que  tu disais Emmanuel, n'était pas du tout une période ténébreuse. (Perso, j'aime bcp la musique du moyen âge).

http://fr.scribd.com/doc/190027913/La-culture-antique-tres-vivante-au-Moyen-Age
Particulièrement à partir de la page 10 qui traite de "la continuité de la culture hellénique au Moyen Âge".

extrait :
"L’érudition hellénique en Occident, bien que fortement diminuée dans les siècles qui suivirent la chute de l’Empire romain, ne disparut jamais complètement. La Sicile et l’Italie du Sud étaient peuplées d’une population  grecque depuis l’Antiquité. Les migrations germaniques ne la déracinèrent point, et la culture classique fut transmise aux nouveaux venus".
C'est intéressant d'apprendre  qu'au milieu du 9ieme siècle, du fait de la conquête arabo-musulmane, une partie de la population grecque fuit vers l’Italie du  Nord où elle rebâtit la vie qu’elle avait perdue.  ....... Peut-être faut-il prôner un « Long Moyen Âge » qui s’étend  jusqu’au XVIIIe  siècle, comme nous y incite le médiéviste Jacques Le Goff. "

tout est à lire, passionnant, pas très long.  
J'ignorais que l'Occident entre 685 et 752 avait eu une série quasi ininterrompue de papes grecs et syriaques (chrétiens araméens), ce  qui s'explique par l'immigration de nombreux Grecs et Levantins fuyant les invasions perse et arabe.
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Sam 25 Avr 2015 - 23:50

Une conférence radiophonique sur la franc-maçonnerie et le mondialisme avec l'intervention de Pierre Hillard notamment (qui indique qu'il a lu Delassus) :


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Sam 2 Mai 2015 - 12:50

Une interview d'Alain Soral qui traite en partie de cette conspiration contre le christianisme :


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Mer 7 Oct 2015 - 20:08


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Patoune le Dim 11 Oct 2015 - 6:41

Merci Emmanuel.

Patoune

Messages : 190
Date d'inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Mimarie le Lun 12 Oct 2015 - 23:56

cet ouvrage est fort instructif...
Merci Pat et Merci Emmanuel pour ce nouveau lien.
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Sam 14 Mai 2016 - 21:11

Si la conspiration est à l'origine de la Réforme comme l'affirme Delassus, en tout cas on peut penser qu'elle l'a noyautée de l'intérieur, quel crédit peut-on accorder aux églises issues de celle-ci ?


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Hugues le Dim 15 Mai 2016 - 4:48

Emmanuel a écrit:Si la conspiration est à l'origine de la Réforme comme l'affirme Delassus, en tout cas on peut penser qu'elle l'a noyautée de l'intérieur, quel crédit peut-on accorder aux églises issues de celle-ci ?

A mon avis, aucun. La réforme a fait des centaines de milliers de morts parmi les catholiques. La Saint Barthélémy ne fut que la conséquence des meurtres de masse, organisés par les protestants de l'époque. Mais cela n'est pas enseigné dans les écoles et ne figure pas dans les manuels d'histoire. Le très protestant historien romantique, Jules Michelet, a pris soin de ne pas en faire mention...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Hugues le Dim 15 Mai 2016 - 5:11

Emmanuel a écrit:L'histoire de la franc-maçonnerie en France (seconde moitié du tome I) est très intéressante et nous éclaire sur la période qui va du XVIIe siècle au début du XXe. Je ne sais pas si un autre a poursuivi jusqu'à nos jours. Pierre Hillard peut-être ?

Certes. Sauf que, la Franc-Maçonnerie n'est pas née au 18e siècle. Elle existait bien avant, mais sous la forme opérative et était exclusivement catholique. Celle qui a éclos au 18e, est une maçonnerie spéculative, créée par des "notables" anglais, qui ont eu l'idée diabolique de confier la rédaction des constitutions, à deux protestants, Anderson et Désaguliers, qui se sont empressés de déchristianiser les rituels, y introduisant une notion très vague de Dieu. En ce sens, que chacun pouvait comprendre ou imaginer Dieu comme bon lui semble. Oui, la FM moderne est fille du protestantisme.

Néanmoins, un homme, Jean-Baptiste Willermoz, catholique convaincu, s'est vigoureusement opposé à ces nouveaux rituels, en créant une maçonnerie rechristianisée par la pratique du Rite Ecossais Rectifié...

Emmanuel a écrit:J'aimerais aussi lever le voile sur le Moyen-Âge parfois appelé "âge des ténèbres" par ceux qui ont apporté la "lumière" (siècle des lumières). Mais était-il si ténébreux que cela ? Qui écrit l'histoire officielle dans nos manuels scolaires ?

Le Moyen-âge n'a jamais été ténébreux, lui, contrairement aux lumières, qui elles n'ont pas éclairé grand monde. Les lumières ont apporté la Révolution (voir les 3 "R"), qui a occis le Roi de France, alors qu'il n'était pas responsable de la famine, ou si peu. Sans le "prêt" de 1 milliard de livres Tournois aux yankees, pour financer leur sale guerre d'indépendance et toutes les horreurs inhérentes, cette boucherie que fut la Révolution n'aurait pas eu lieu. Merci au protestant "Lafayette"...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Dim 15 Mai 2016 - 7:56

Hugues a écrit:Certes. Sauf que, la Franc-Maçonnerie n'est pas née au 18e siècle. Elle existait bien avant, mais sous la forme opérative et était exclusivement catholique. Celle qui a éclos au 18e, est une maçonnerie spéculative, créée par des "notables" anglais, qui ont eu l'idée diabolique de confier la rédaction des constitutions, à deux protestants, Anderson et Désaguliers, qui se sont empressés de déchristianiser les rituels, y introduisant une notion très vague de Dieu. En ce sens, que chacun pouvait comprendre ou imaginer Dieu comme bon lui semble. Oui, la FM moderne est fille du protestantisme.

Néanmoins, un homme, Jean-Baptiste Willermoz, catholique convaincu, s'est vigoureusement opposé à ces nouveaux rituels, en créant une maçonnerie rechristianisée par la pratique du Rite Ecossais Rectifié...

Disposez-vous quelques documents fiables sur l'histoire de la franc-maçonnerie ? Et pour quelle(s) raison(s) la catholicisme aurait-il produits la franc-maçonnerie ?

Hugues a écrit:Le Moyen-âge n'a jamais été ténébreux, lui, contrairement aux lumières, qui elles n'ont pas éclairé grand monde. Les lumières ont apporté la Révolution (voir les 3 "R"), qui a occis le Roi de France, alors qu'il n'était pas responsable de la famine, ou si peu. Sans le "prêt" de 1 milliard de livres Tournois aux yankees, pour financer leur sale guerre d'indépendance et toutes les horreurs inhérentes, cette boucherie que fut la Révolution n'aurait pas eu lieu. Merci au protestant "Lafayette"...

Effectivement. Nous avions poursuivi sur ce nouveau fil :

http://cnta.forumdomtom.com/t299-le-moyen-age-une-periode-sombre

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Hugues le Dim 15 Mai 2016 - 8:59

Emmanuel a écrit:
Hugues a écrit:Certes. Sauf que, la Franc-Maçonnerie n'est pas née au 18e siècle. Elle existait bien avant, mais sous la forme opérative et était exclusivement catholique. Celle qui a éclos au 18e, est une maçonnerie spéculative, créée par des "notables" anglais, qui ont eu l'idée diabolique de confier la rédaction des constitutions, à deux protestants, Anderson et Désaguliers, qui se sont empressés de déchristianiser les rituels, y introduisant une notion très vague de Dieu. En ce sens, que chacun pouvait comprendre ou imaginer Dieu comme bon lui semble. Oui, la FM moderne est fille du protestantisme.

Néanmoins, un homme, Jean-Baptiste Willermoz, catholique convaincu, s'est vigoureusement opposé à ces nouveaux rituels, en créant une maçonnerie rechristianisée par la pratique du Rite Ecossais Rectifié...

Hugues a écrit:Le Moyen-âge n'a jamais été ténébreux, lui, contrairement aux lumières, qui elles n'ont pas éclairé grand monde. Les lumières ont apporté la Révolution (voir les 3 "R"), qui a occis le Roi de France, alors qu'il n'était pas responsable de la famine, ou si peu. Sans le "prêt" de 1 milliard de livres Tournois aux yankees, pour financer leur sale guerre d'indépendance et toutes les horreurs inhérentes, cette boucherie que fut la Révolution n'aurait pas eu lieu. Merci au protestant "Lafayette"...

Effectivement. Nous avions poursuivi sur ce nouveau fil :

http://cnta.forumdomtom.com/t299-le-moyen-age-une-periode-sombre

Emmanuel a écrit:Disposez-vous quelques documents fiables sur l'histoire de la franc-maçonnerie ? Et pour quelle(s) raison(s) la catholicisme aurait-il produits la franc-maçonnerie ?

Oui. Par exemple ici : http://www.buddhaline.net/La-perte-lors-du-passage-de-l
,

Sinon il y a cet ouvrage, entre autres :

avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Dim 15 Mai 2016 - 19:27

Emmanuel a écrit:Disposez-vous quelques documents fiables sur l'histoire de la franc-maçonnerie ? Et pour quelle(s) raison(s) la catholicisme aurait-il produits la franc-maçonnerie ?

Hugues a écrit:Oui. Par exemple ici : http://www.buddhaline.net/La-perte-lors-du-passage-de-l
,

Connait-on la proportion actuelle entre loges maçonniques opératives et spéculatives ?

Ne serait-il pas dans l'intérêt des loges opératives d'informer sur cette distinction fondamentale ?

Pensez-vous que les loges opératives puissent être infiltrées et subir une influence occulte ?

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Hugues le Lun 16 Mai 2016 - 2:40

Emmanuel a écrit:Connait-on la proportion actuelle entre loges maçonniques opératives et spéculatives ?

A ce jour, il n'y a plus qu'une obédience qui pratique un rite opératif "O.I.T.A.R.", qui n'a plus rien à voir avec la maçonnerie opérative des confréries de bâtisseurs.
Cependant, pour accéder à la maîtrise, dénommée "Compagnon fini", le Compagnon fait un travail opératif, en fabriquant ce que l'on appelle un "chef-d'oeuvre".
Une pièce réalisée manuellement, qu'il présentera en vue de son passage au grade supérieur. Certains frères ou soeurs, réalisent des choses exceptionnelles.
Je peux en témoigner, pour avoir assisté, comme visiteur, à un passage de ce grade. Il y a une autre différence fondamentale, c'est que ce Rite travaille encore
sous l'A.T.


Emmanuel a écrit:Ne serait-il pas dans l'intérêt des loges opératives d'informer sur cette distinction fondamentale ?

Ces informations sont disponibles via pléthores de revues maçonniques. Pas toujours très objectives d'ailleurs, il faut le dire.

Emmanuel a écrit:Pensez-vous que les loges opératives puissent être infiltrées et subir une influence occulte ?

Comme expliqué plus haut, il existe un seul rite encore qualifié d'opératif. Infiltrer ces loges n'aurait pas beaucoup d'intérêt car, elles sont peu nombreuses,
et ne s'occupent pas, ou très peu de problèmes de société, qui du reste sont des sujets profanes et étrangers à la maçonnerie de Tradition.

Il existe une obédience en France, qui s'occupe exclusivement de politique, c'est le G.O., qui a renoncé en 1848 adopte la devise républicaine, et abandonne en 1878,
l'obligation pour ses membres, la croyance en un Dieu révélé et à l'immortalité de l'âme.
Dès lors, le GO est considéré comme obédience libérale, et de fait devenue irrégulière. Une chose fondamentale à retenir, c'est qu'une obédience n'est pas un RITE.
Elle n'est qu'une structure administrative, qui regroupe sous ses auspices plusieurs centaines de loges, comme toutes les grandes obédiences.

Alors, les loges peuvent-elles subir des influences occultes. C'est possible. Mais dans quel but ?
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Emmanuel le Lun 16 Mai 2016 - 8:20

Voici ce qu'a écrit Delassus sur les débuts de la conspiration. Le gras sont de moi :

Spoiler:
CHAPITRE X - LA FRANC-MAÇONNERIE A SES DEBUTS

Dans une Lettre pastorale, écrite en 1878, Mgr Martin, évêque de Natchitoches, aux Etats-Unis, a fort bien dit :

« En présence de cette persécution d’une universalité jusqu’ici inouïe, de la simultanéité de ses actes, de la similarité des moyens qu’elle emploie, nous sommes forcément amenés à conclure l’existence d’une direction donnée, d’un plan d’ensemble, d’une forte organisation qui exécute un but arrêté vers lequel tout tend.
« Oui, elle existe, cette organisation, avec son but, son plan et la direction occulte à laquelle elle obéit; société compacte malgré sa dissémination sur le globe société mêlée à toutes les sociétés sans relever d’aucune; société d’une puissance au-dessus de toute puissance, celle de Dieu exceptée; société terrible, qui est, pour la société religieuse comme pour les sociétés civiles, pour la civilisation du inonde, non pas seulement un danger, mais le plus redoutable des dangers. »

Léon XIII a exposé en ces termes le but que poursuit cette organisation internationale.

« Le dessein suprême de la Franc-maçonnerie est de RUINER DE FOND EN COMBLE toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes, ET DE LUI EN SUBSTITUER UNE NOUVELLE façonnée à son idée, et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntés au NATURALISME » (Encyclique du 20 avril 1884).

L’idée de substituer à la civilisation chrétienne une autre civilisation fondée sur le naturalisme, est née, avons-nous dit, au milieu du XIVe siècle; un effort surhumain, continué de nos jours, fut tenté pour la réaliser, à la fin, du XVIIIe. On conçoit difficilement que, combattue pendant tout ce temps par l’Eglise, elle ait subsisté et se soit développée à travers cinq siècles, pour éclater enfin avec la puissance que nous lui voyons aujourd’hui, si l’on ne suppose qu’à travers ce long espace, il s’est trouvé des hommes pour s’en transmettre la garde et la propagande de génération en génération et une société puissante pour en préparer le triomphe.
Une véritable conspiration contre le christianisme suppose, en effet, non seulement le vœu de le détruire, mais des intelligences, un concert dans les moyens de l’attaquer, de le combattre et de l’anéantir.

Ces adeptes, puisqu’ils conspiraient contre l’état de choses existant, avaient tout intérêt à se cacher de leur vivant, et à ne laisser après eux que le moins de traces possible de l’existence de leur association et de leur complot.

Cependant des indices sérieux permettent de croire que l’idée des humanistes a été recueillie par la Franc-maçonnerie. Qu’elle existât ou non avant eux, elle a tenté la réalisation de leur dessein au XVIIIe et elle l’a reprise de nos jours avec l’expérience que lui a donnée son insuccès.

Les francs-maçons prétendent faire remonter leur origine au temple de Salomon, et même être les héritiers des mystères du paganisme. Nous n’avons point à examiner ici le bien ou le mal fondé de ces prétentions; mais, nous devons voir si, dans les temps modernes, la secte a été vraiment l’âme de la transformation sociale commencée par la Renaissance, continuée dans la Réforme, et qui veut aboutir par la Révolution, continuée depuis plus d’un siècle.

La seconde génération des humanistes, plus encore que la première, introduisit dans les esprits une façon absolument païenne de concevoir l’existence. Cette tendance devait enfin provoquer la résistance de l’autorité suprême de l’Eglise. C’est ce qui arriva sous le règne de Paul II*. Ce Pape renouvela le collège des abréviateurs de la chancellerie et en fit sortir tous ceux qui n’étaient point d’une intégrité et d’une honnêteté parfaites. Cette mesure porta aux dernières limites la colère de ceux qui avaient à en souffrir. Pendant vingt nuits de suite, ils assiégèrent les portes du palais pontifical sans arriver à se faire admettre. L’un d’eux, Platina, écrivit alors au Pape pour le menacer d’aller trouver les rois et les princes, et les inviter à convoquer un concile devant lequel Paul II aurait à se disculper de sa conduite envers eux. Cette insolence le fit arrêter et enfermer au fort Saint-Ange.

Les autres eurent des réunions chez un des leurs, Pomponius Letus, dont Pastor dit que « jamais peut-être savant n’a imprégné son existence de paganisme antique au même degré que lui. » Il professait pour la religion chrétienne le plus profond mépris, et ne cessait de se répandre en discours violents contre ses ministres.

Ces réunions donnèrent naissance à une société qu’ils appelèrent l’Académie romaine. Une foule de jeunes gens, païens d’idées et de mœurs, vinrent s’y adjoindre. En entrant dans ce cénacle, ils quittaient leur nom de baptême pour en prendre d’autres portés dans l’antiquité, et choisis même parmi les plus mal famés. En même temps, ils s’appropriaient les vices les plus scandaleux du paganisme. Valater-ranus a reconnu que ces réunions et les têtes qu’on y célébrait étaient « le début d’un mouvement devant aboutir à l’abolition de la religion. »

Arriva-t-il un moment où ils ne se crurent plus en sûreté dans la maison de Pomponius ? Toujours est-il que les noms des membres de l’Académie romaine se trouvent inscrits dans les catacombes; que Pomponius Letus y est qualifié « Pontifex maximus » et Pantagathus, « prêtre » (Voir de Rossi, Roma sott., t. I, p. 3 et sv.).
A ces noms sont jointes des inscriptions ayant trait à la débauche. Ils n’eurent pas honte de les graver sur ces parois si profondément vénérables. L’historien Gregovorius n’hésite pas à nommer cette Académie, « une loge de francs-maçons classiques. » Elle avait choisi les ténèbres des catacombes pour mieux cacher son existence à l’autorité; et, en donnant à ses chefs les titres de « prêtre » et de « Souverain Pontife », elle marquait bien qu’elle n’était pas une société littéraire, mais une sorte d’Eglise en opposition avec l’Eglise catholique, une religion, cette religion humanitaire ou cette religion de la Nature que la Révolution voulut plus tard substituer en France à la religion de Dieu Créateur, Rédempteur, Sanctificateur; et dont la secte, comme nous le verrons, poursuit l’adoption pour le genre humain tout entier.

A l’impiété et à la licence païenne ils avaient donné pour compagne l’idée républicaine. Un des derniers jours de février 1468, Rome apprit à son réveil que la police venait de découvrir une conspiration contre le Pape et d’opérer de nombreuses arrestations, principalement entre les membres de l’Académie. Le projet était d’assassiner Paul II et de proclamer la république romaine. « On ne dissipera sans doute jamais entièrement, dit Pastor, l’obscurité qui plane sur cette conjuration. » Tout cela porte bien les caractères d’une société secrète.

A l’époque de la Réforme, l’existence de la Franc-maçonnerie devient plus manifeste.

C’est au XVIe siècle, dit N. Deschamps, à l’année 1535, que remonte le plus ancien document authentique des Loges maçonniques. Il est connu sous le nom de Charte de Cologne. Il nous révèle l’existence, ancienne déjà, remontant peut-être à deux siècles, d’une ou plusieurs sociétés secrètes existant clandestinement dans les divers Etats de l’Europe, et en antagonisme direct avec les principes religieux, et civils qui avaient formé la base de la société chrétienne.


N. Deschamps donne des preuves de l’authenticité de cette charte. Disons qu’elles ne sont point acceptées par tous. Claudio Jannet les admet. Le document se trouverait en original dans les archives de la mère-loge d’Amsterdam, qui conserve, dit-on, aussi l’acte de sa propre constitution, daté de 1519.

Tout est remarquable dans ce document, les faits, les idées et les noms des signataires. Il nous révèle l’existence et l’activité, depuis un siècle au moins, - ce qui nous reporte au delà de Paul II et de la société secrète des humanistes, - d’une société s’étendant déjà dans tout l’univers, entourée du secret le plus profond, ayant des initiations mystérieuses, obéissant à un chef suprême ou patriarche, connu seulement de quelques maîtres.

« N’obéissant à aucune puissance du monde, disent les signataires, et soumis seulement aux supérieurs élus de notre association répandue sur la terre entière, nous exécutons leurs commissions occultes et leurs ordres clandestins par un commerce de lettres secrètes et par leurs mandataires chargés de commissions expresses. »

Ils disent ne donner accès à leurs mystères qu’à ceux qui ont été examinés et éprouvés et qui se seront liés et consacrés à leurs assemblées par des serments.

Ils caractérisent la distinction entre eux et le monde profane par ces mots que l’on trouve dans tous les documents de la maçonnerie « Le monde éclairé » et « le monde plongé dans les ténèbres », mots qui expriment le tout de la Franc-maçonnerie, car son but est de faire passer des ténèbres du christianisme à la lumière de la pure nature, de la civilisation chrétienne à la civilisation maçonnique.

Parmi les signataires de cette charte, se trouvent non seulement Philippus Mélanchthon, le grand ami de Luther, Herman de Viec Archevêque-électeur de Cologne, qui dut être mis au ban de l’empire pour sa connivence avec les protestants, Jacobus d’Anvers, prévôt des Augustins de cette ville, et Nicolas Van Noot, qui encoururent l’un et l’autre les mêmes reproches, mais aussi Coligny, le chef du parti calviniste en France.
Douze ans auparavant, quatre ans après la constitution de la Loge d’Amsterdam, Franz de Seckongen, dont la révolte avait manqué de mettre toute l’Allemagne en guerre civile, mourait de ses blessures dans son château-fort de Landstuchl, assiégé par les princes alliés de Trêves, de la Hesse et du Palatinat. « Où sont, s’écriait-il, tous nos amis ? Où sont les seigneurs d’Arnberg, de Furstenberg, de Zollern, les Suisses, mes amis, alliés de Strasbourg, et tous les amis de la fraternité qui m’avaient tant promis et qui m’ont si mal tenu parole ? » M. Z. Janssen, dans son ouvrage : L’Allemagne et la Réforme, demande : « De quels éléments était composée cette FRATERNITÉ dont parle le mourant ? » Il n’est pas impossible que la réponse se trouve dans ce qui précède.- Il est en effet à remarquer que les villes où, d’après la Charte de Cologne, des Loges étaient établies, sont celles où le protestantisme trouva ses premiers adhérents.

De ces faits, nous voyons sortir une probabilité sérieuse, que la Franc-maçonnerie eut une part très grande dans le mouvement d’idées qui se manifesta à la Renaissance, et qui voulut s’imposer à la société chrétienne par la Réforme, soit qu’elle existât auparavant, soit qu’elle doive son existence aux humanistes, qui l’auraient créée précisément pour incarner en quelque sorte en elle leur conception de la vie et leur conception de la société.

A ses origines, la Franc-maçonnerie devait s’envelopper d’un secret bien plus impénétrable qu’elle ne le peut de nos jours, après une action continuée durant plusieurs siècles; de là, la difficulté d’y retrouver ses traces. Mais la part qu’elle prit à la Révolution donne aux indices que nous venons de recueillir une valeur probante qu’ils n’auraient point aussi grande par eux-mêmes; car c’est bien la pensée des humanistes, telle que nous l’avons vue, que la Révolution a voulu réaliser dans la destruction de l’Eglise catholique et dans l’établissement du culte de la nature.

Louis Blanc reconnaît que c’est bien là, le but que poursuit la Franc-maçonnerie : « Dans le grade du chevalier du soleil, lorsqu’une réception avait lieu, le Très Vénérable commençait par demander au premier surveillant : « Quelle heure est-il ? » Et celui-ci devait répondre « L’heure de l’obscurité parmi les hommes ». Interrogé à son tour sur les motifs qui l’amenaient, le récipiendaire répondait : « Je viens chercher la lumière, car mes compagnons et moi nous sommes égarés à travers la nuit qui couvre le monde. Des nuages obscurcissent Hesperus, l’étoile de l’Europe; ils sont formés par l’encens que la superstition offre aux despotes. » On ne peut dire plus clairement que la civilisation catholique a jeté l’Europe dans les ténèbres, que le genre humain a perdu de vue la fin naturelle de l’homme, et que la Franc-maçonnerie s’est donné la mission de lui ouvrir les yeux.

Longtemps les historiens ont écarté délibérément la Franc-maçonnerie de l’histoire; et par là ils ont présenté la Révolution sous un jour faux et trompeur.

* Pape de 1464 à 1471

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Hugues le Lun 16 Mai 2016 - 9:33

Rien de nouveau sous le soleil. Les sociétés secrètes ont toujours existé, depuis la nuit des temps, et dont l'une des plus anciennes est la confrérie du serpent. Certains y verront une société démoniaque, d'autres, la venue sur terre du "peuple des étoiles", connu par tous les indiens d'Amérique latine. On trouve d'ailleurs des vestiges en Colombie, datés de 24.000 ans. Mais c'est un autre sujet.

A titre personnel, je partage le contenu de la Bulle papale "In eminenti", excommuniant les Francs-Maçons. Notre excommunication était justifiée en ce sens que, cette nouvelle société secrète venait d'être créée par les protestants. Encore eux.

L'Eglise a eu raison de s'en inquiéter, puisque les agissements de certaines loges, ont conduit à la Révolution. Les autres Frères se sont employés à la "Rectification" de cette maçonnerie, en créant le Rite Ecossais Rectifié, exclusivement chrétien, mais hélas, pas exclusivement catholique. Ces Frères là, étaient d'ailleurs tous des contre-révolutionnaires, à l'instar de Joseph de Maistre ou de Louis de Bonald, pour ne citer que ces deux-là. Ils ont dû s'exiler, pour échapper à la guillotine, instrument infernal, avec lequel, le pauvre docteur Guillotin n'a rien à voir. Mais là encore, c'est un autre sujet.

Nous sommes les héritiers des Templiers, d'où notre accession à la chevalerie. A ce jour, les Francs-Maçons pratiquant le Rite Ecossais Rectifié, sont plutôt convoités par l'Eglise, car nous avons dans nos rangs, prêtres, prélats et cardinaux...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La conjuration anti-chrétienne" de monseigneur Delassus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum