la théorie du millenium terrestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la théorie du millenium terrestre

Message par Mimarie le Ven 21 Nov 2014 - 7:00

La théorie d'un millenium terrestre vit le jour dans la deuxième partie du second siècle de notre ère.
Elle tomba ensuite en désuétude.  
Pendant la majeure partie de l'histoire chrétienne, on a compris le règne de 1000 ans du Christ comme étant la période actuelle depuis la résurrection de Christ  jusqu'à son Retour ou Parousie.
Ce sont les églises fondamentalistes, principalement sur le continent nord-américain, qui la remirent au goût du jour.

Selon Eusèbe de Césarée, historien du IVe siècle, Papias croyait au Règne du Christ de mille années littérales (Eusèbe était en complet désaccord avec lui).-   voir Histoire ecclésiastique d'Eusèbe,III,39.
Papias fut responsable de cette théorie.

 Notamment  Eusèbe  écrit que Papias  «  … a dit qu'il y aura mille ans après la résurrection des morts et que le règne du Christ aura lieu corporellement sur cette terre. Je pense qu'il suppose tout cela après avoir compris de travers les récits des apôtres, et qu'il n'a pas saisi les choses dites par eux en figures et d'une manière symbolique… »

Eusèbe parle de certaines paraboles étranges du Sauveur et   « d’enseignements bizarres et d'autres choses tout à fait fabuleuses » avancés par Papias.

Papias n’accordait d’importance qu’à la tradition orale. Peu aux écrits.  Il a laissé des indications confuses sur la composition des évangiles, des enseignements  étranges sur la résurrection des morts, sur l’avènement de Christ, des fables mêmes sur  la mort de Judas ou les miracles racontés par les filles de Philippe…
On comprend donc les réserves sévères d’Eusèbe qui le donnait pour « un homme d’intelligence très médiocre » (H.E. III, XXXIX, 3).

que dire d'autre, sinon ce que conseillait les apôtres :
« Mes bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s'ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes ont paru dans le monde. (1 Jean 4:1)
« mais vérifiez tout: ce qui est bon, retenez-le; (1 Théssaloniciens 5:21)
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Emmanuel le Ven 21 Nov 2014 - 21:45

Mimarie a écrit:La théorie d'un millenium terrestre vit le jour dans la deuxième partie du second siècle de notre ère.

Le fait que cette interprétation soit attestée dans la deuxième partie du second siècle ne signifie nullement qu'elle apparut à cette période. Eusèbe dit que ce Papias dont tu parles plus bas était contemporain d'Ignace. Or, Ignace est mort vers 110. Elle remonte donc au moins à la première partie du second siècle si ce n'est à la fin du premier.

Mimarie a écrit:Selon Eusèbe de Césarée, historien du IVe siècle, Papias croyait au Règne du Christ de mille années littérales (Eusèbe était en complet désaccord avec lui).-   voir Histoire ecclésiastique d'Eusèbe,III,39.
Papias fut responsable de cette théorie.

 Notamment  Eusèbe  écrit que Papias  «  … a dit qu'il y aura mille ans après la résurrection des morts et que le règne du Christ aura lieu corporellement sur cette terre. Je pense qu'il suppose tout cela après avoir compris de travers les récits des apôtres, et qu'il n'a pas saisi les choses dites par eux en figures et d'une manière symbolique… »

Le problème réside dans le fait que Papias envisage une résurrection des saints dans des corps de chair et de sang. Et non seulement cela, mais encore que cet état perdurera pour l'éternité. Cela entre en conflit direct avec l'enseignement de Paul sur la résurrection ce qu'Origène n'a pas manqué de soulever (De Principiis, II, 11). Cela a discrédité d'abord dans les églises d'Orient cette forme de prémillénarisme appelée chiliasme.

Voici un article intéressant sur le chiliasme : http://www.cosmovisions.com/$Chiliasme.htm

Voir aussi ce fil qui aborde la controverse sur les mille ans : Les mille ans : un sujet controversé

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Mimarie le Ven 21 Nov 2014 - 23:12

Petit topo
Pour situer dans le temps ces premiers chrétiens post-apostoliques dont nous parlons :

- Ignace d'Antioche :   né vers 35 mort en 107 ou 113
Probablement disciple direct des apôtres Pierre et Jean. Il est surtout connu pour ses lettres apostoliques : il écrivit des lettres aux Éphésiens, aux Magnésiens, Tralliens, Philadelphiens, Smyrniens, et aux Romains, de même que la lettre à Polycarpe. On n’est pas sûr de l’authenticité de tous ses écrits; sur la quinzaine d'épîtres qui nous sont parvenues sous le nom d'Ignace d'Antioche, seules sept sont aujourd'hui considérées couramment comme authentiques. Les problèmes d'authenticité ne concernent pas seulement le nombre d'écrits, mais aussi leur contenu.

- Clément de Rome on ne connait ni sa date de naissance ni celle de sa mort. Il a écrit une "lettre aux corinthiens" vers 96-98. Au dire d'Irénée (140-202), Clément aurait connu les apôtres Pierre et Paul. N'a pas évoqué le millénium.

- Papias : On ignore sa date de naissance et sa date de décès.
Son œuvre est perdue. Elle s’intitulait «Explication des paroles du Seigneur ».
Il est à peu près impossible de la dater avec précision, ce qui serait pourtant indispensable. On peut avancer avec prudence qu'une date haute mènerait vers 115, une date basse vers 140 ou même plus tard. Quand on donne ordinairement la date de 130, ce n'est qu'une date moyenne qui n'a pas de réel fondement.

Sur Papias, on dispose du  témoignage d'Irénée de Lyon (Contre les hérésies 5, 33, 4) qui le qualifie d'ancien. Il nous dit que Papias avait écouté la prédication de l'apôtre Jean et qu'il était l'ami de Polycarpe de Smyrne.
Des écrits d’Eusèbe parlent de lui (cités dans un post plus haut).

- Polycarpe( né vers 69 ou 89 ) est mort en martyr vers 155. Disciple direct de l'apôtre Jean.
Irénée témoigne que Polycarpe écrivit des lettres qu’il envoyait aux Eglises pour les affermir, ou à certains frères pour les avertir et les exhorter. (cf Irénée, Lettre à Florinus, citée par Eusèbe, H.E. V, 20, 8 ).
Une seule d’entre elles existe encore, celle adressée par Polycarpe  aux Philippiens.  

- Irénée, lui, est né vers 120 ou 130. Il témoigne avoir connu Polycarpe. Meurt en 202.
A-t-il rencontré Papias ou simplement lu ses écrits ? Je n’ai pas pu trouver la réponse.

- Origène (185-254) son œuvre est centrée sur la lecture biblique et ses commentaires.

- Eusèbe de Césarée, il est né vers 265 et mort en 339.
Il est l'auteur de nombreuses œuvres : il est reconnu comme un Père de l'Église, et ses écrits  ont une importance capitale pour la connaissance des trois premiers siècles de l'histoire chrétienne.

- Jérôme de Stridon : né vers 347 et mort en 420. Il dit qu'Irénée fut le disciple de Papias.
C'est d'ailleurs de Papias qu'Irénée tenait le point de vue sur un millénium littéral et terrestre.
Il n’est donc pas surprenant  que cette idée ait eu cours durant la seconde partie du second siècle par le biais d' Irénée.

Sa connaissance du grec, de l’hébreu et du latin a permis à Jérôme de développer progressivement une traduction unifiée de la Bible. Elle est connue sous le nom de Vulgate. Il vient à bout de cette entreprise vers 405.

( toutes Sources : Wikipédia et patristique.org)
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Emmanuel le Ven 28 Nov 2014 - 8:09

Mimarie a écrit:Elle tomba ensuite en désuétude.  
Pendant la majeure partie de l'histoire chrétienne, on a compris le règne de 1000 ans du Christ comme étant la période actuelle depuis la résurrection de Christ  jusqu'à son Retour ou Parousie.
Ce sont les églises fondamentalistes, principalement sur le continent nord-américain, qui la remirent au goût du jour.

Le chiliasme fut condamné au concile d’Éphèse en 431. Il redeviendra populaire avec les prophéties de Joachim de Flore (v. 1130 - 1202) annonçant la parousie et le début d'un âge de l'Esprit-Saint pour l'an 1260. Durant la Réforme et malgré la condamnation du chiliasme par la confession d'Augsbourg (1530), il sera florissant jusqu'à la fin de la guerre de 30 ans (1618-1648). Il se développa ensuite sur le continent américain avec l'arrivée des colons anglais (le Mayflower, c'est en 1620 seulement).

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Mimarie le Ven 28 Nov 2014 - 23:20

qques liens pour qui serait intéressé à en savoir plus sur le chiliasme :

- un article bref
http://www.cosmovisions.com/$Chiliasme.htm

- un essai paru en 1856 et exhaustif (une trentaine de petites pages)
« Essai sur le chiliasme » (thèse historique et critique, 1856) par Pierre Mouline
http://books.google.fr/books?id=aIc7AAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par benidejah le Sam 29 Nov 2014 - 14:54

Merci pour vos efforts de recherches consentis par vous deux!
Ce qui serait utile pour nous tous c'est de connaître votre point de vue et les raisons qui vous motivent dans ce sens.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Mimarie le Dim 30 Nov 2014 - 6:59

Bonjour Bénidejah,
Ce qui serait utile pour nous tous c'est de connaître votre point de vue et les raisons qui vous motivent dans ce sens
pour ce qui me concerne,  sur ce fil, c'est simplement de montrer l'historique des courants d'interprétations sur le millénium, en l'occurrence ici sur un millénium terrestre et à venir.

Je crois que tu le sais déjà, ce n'est pas ma compréhension du millénium.
Je pense que c'est à chacun d'entre nous (dans l'étude de la Parole Biblique, dans la prière qui nous assure l'aide de Dieu, dans la méditation)  de parvenir à la juste compréhension.  
Mais c'est toujours bon d'avoir d'autres éclairages et de s'y confronter.

un échange avait commencé sur 2 fils à propos du millénaire , il pourrait peut être repris et animé par les lecteurs réguliers de ce forum
http://cnta.forumdomtom.com/t99p45-les-mille-ans-actuels-ou-a-venir#1520
http://cnta.forumdomtom.com/t107-le-regne-millenaire-est-il-en-cours-ou-pour-un-temps-futur#1093


bonne journée à toi et à tous
Mimarie
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Emmanuel le Dim 30 Nov 2014 - 15:52

Bénidejah,

Je pense que l'Apocalypse parle effectivement d'une période à venir et que c'est ainsi que ceux qui ont reçu l'Apocalypse l'ont compris. Cependant, le contenu et l'utilité de cette période n'est pas explicité et cela probablement pour que les disciples fixent leur attention sur le règne éternel auprès de Christ.

Je pense que certains disciples ont mal compris parce qu'ils on pris le passage 21-22:5 qui parle des nouveaux cieux et de la nouvelle terre comme une description de la situation pendant les mille ans. A partir de là, ils y ont rapporter également les prophéties de l'Ancien Testament relatives aux nouveaux cieux et à la nouvelle terre. Selon ce je comprends, les nouveaux cieux et la nouvelle terre succèdent à cette période de mille ans et leur description est évidemment imagée car nous ne disposons pas du langage nécessaire pour comprendre ces choses.

Pourquoi ont-ils compris de la sorte ? Peut-être ont-ils vu dans ce morceau une description littérale (donc non applicable à la période post jugement) et non une description imagée du nouvel univers après le jugement. On peut penser aussi que ce fut en réaction aux enseignements philosophiques grecs qui présentent la matière comme mauvaise et qui nient la résurrection corporelle. Dans ce type de conflit, on peut chercher à trouver un terrain d'entente au risque du syncrétisme (ce que fera inconsciemment Origène plus tard) ou s'opposer violemment avec le risque que les tendances extrêmes s'imposent. Je pense que dans cette affaire, les disciples qui ont compris clairement le problème n'ont pas réussi à se faire entendre.


Dernière édition par Emmanuel le Lun 1 Déc 2014 - 21:57, édité 1 fois

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par benidejah le Dim 30 Nov 2014 - 17:53

Merci pour tes pensées plein de bon sens qui me touchent beaucoup.
J'épouse les idées que tu exprimes et me réserve pour ces moments où tout deviendra clair et équilibré.
En attendant ce moment nous aussi devons faire une idée de ce que Dieu et son fils bien aimé voulaient nous communiquer pour nous rendre heureux déjà. Rév 1:3
Cela me procure du bonheur que de savoir par ex. que nous avons un rôle a jouer dans le dessein de notre Créateur, quelques soient les actes que cela signifiera réellement.
Nous essayons avoir une compréhension le plus exacte des paroles laissées par notre Père céleste, surtout pour être capable d'aider ceux qui ont besoin également a se sentir aimés et soutenus dans leurs lutte de tous les jours.
En tout cas je n'essayerais jamais forcer quelqu'un a accepter ce qui n'est pas a sa portée.
Nous sommes à la disposition de ceux que notre Père pousse vers nous, pour les éclairer en les menant vers l'unique sauveur Jésus (Jean 15)
Cela fait du bien d'avoir trouvé notre congrégation virtuelle où un échange libre et sincère est possible. J'espère que beaucoup pourront bénéficier par la-suite de cette ambiance utile pour les âmes en détresse.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Mimarie le Lun 1 Déc 2014 - 10:50

à l'opposé,
Augustin  d'Hippone (354-430) dans "La cité de Dieu"   Livre XX -Chapitre 8  montre comment il comprend cette période de mille ans et quand elle a lieu.
Or, le diable n’a pas seulement été lié lorsque l’Eglise a commencé de se répandre de la Judée parmi les nations; mais il l’est encore maintenant et le sera jusqu’à la fin des siècles, où il doit être délié. Nous voyons encore tous les jours des personnes quitter leur infidélité dans laquelle le démon les retenait, et embrasser la foi; et il y en aura toujours sans doute qui se convertiront jusqu’à la fin du monde. Le fort est lié de même à l’égard de chacun des fidèles, lorsqu’ils lui sont enlevés comme sa proie; comme, d’autre part, l’abîme où il a été enfermé n’a pas été détruit par la mort des premiers persécuteurs de l’Eglise; mais à ceux-là d’autres ont succédé et leur succéderont jusqu’à la fin des siècles….
et au chapitre 7, il explique pourquoi Satan devait être lié depuis le début de l'existence de l'Eglise (Ekkesia de Christ) parmi les nations:

Notre-Seigneur Jésus-Christ a dit lui-même: « Personne ne peut entrer dans la maison du fort et lui enlever ses biens qu’il ne l’ait lié auparavant  ».  Par le fort, il entend le diable, parce qu’il s’est assujetti le genre humain, et par ses biens, les fidèles qu’il tenait engagés dans l’impiété et dans le crime. C’était donc pour lier ce fort que saint Jean, selon l’Apocalypse, vit un ange descendre du ciel, qui tenait la clef de l’abîme et la chaîne. Et il prit, dit-il, le dragon, cet ancien serpent, que l’on nomme le diable et Satan, et il le lia pour mille ans; c’est-à-dire qu’il l’empêcha de séduire et de s’assujettir ceux qui devaient être délivrés....


Dernière édition par Mimarie le Lun 1 Déc 2014 - 12:47, édité 1 fois
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Mimarie le Lun 1 Déc 2014 - 12:31

Quelque part (je n'arrive plus à le retrouver), Augustin explique que ces questions sont à voir de façon spirituelle et non de manière matérielle. (il distingue les 'spirituels et les 'chiliastes').

Toujours dans son même ouvrage il explique  en quoi consiste le règne des saints avec Jésus Christ pendant mille ans, et en quoi il diffère du règne éternel.  Voici :

Spoiler:
Pendant les mille ans que le diable est lié, c’est-à-dire pendant tout le temps qui s’écoule depuis le premier avènement du Sauveur jusqu’au second, les saints règnent avec lui. Et, en effet, si, outre le royaume dont il doit dire à la fin des siècles : « Venez, vous que mon Père a bénis, prenez possession du royaume qui vous a été préparé »; ses saints, à qui il dit: « Je suis avec vous jusqu’à la fin du monde », n’en avaient, dès maintenant, un autre où ils règnent avec lui, certes l’Eglise ne serait pas appelée son royaume ou le royaume des cieux. Car c’est à cette heure que le docteur de la loi, dont parle l’Evangile, « qui tire de son trésor de nouvelles et de vieilles choses » , est instruit dans le royaume de Dieu; et c’est de l’Eglise que les moissonneurs doivent arracher l’ivraie que le père de famille avait laissé croître parmi le bon grain jusqu’à la moisson. Notre-Seigneur explique ainsi cette parabole : « La moisson, c’est la fin du siècle. Comme donc on ramasse l’ivraie et on la jette au feu la même chose arrivera à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils arracheront de son royaume tous les scandales ». Sera-ce du royaume où il n’y a pas de scandales?

Non, sans doute. Ce sera donc de celui d’ici-bas, qui est son Eglise. Il dit plus haut:

« Celui qui violera l’un de ces moindres commandements et qui enseignera aux hommes à le suivre sera le dernier dans le royaume des cieux ; mais celui qui l’accomplira et qui l’enseignera sera grand dans les cieux 1 ». Il les place tous deux dans le royaume des cieux, tant celui qui ne fait pas ce qu’il enseigne que celui qui le fait ; mais l’un est très-petit et l’autre très-grand. Il ajoute aussitôt : « Car je vous dis que si votre justice n’est pas plus grande que celle des Scribes et des Pharisiens (c’est-à-dire que la justice de ceux qui ne font pas ce qu’ils enseignent, puisqu’il déclare d’eux dans un autre endroit: Qu’ils disent ce qu’il faut faire et qu’ils ne le font pas ), vous n’entrerez point dans le royaume des cieux  ». Il faut donc entendre d’une autre manière le royaume des cieux où sont et celui qui ne pratique pas ce qu’il enseigne et celui qui le pratique, et le royaume où n’entre que celui qui pratique ce qu’il enseigne. Ainsi le premier, c’est l’Eglise d’ici-bas, et le second, c’est l’Eglise telle qu’elle sera, quand les méchants n’y seront plus. L’Eglise est donc maintenant le royaume de Jésus-Christ et le royaume des cieux, de sorte que dès à présent les saints de Dieu règnent avec lui, mais autrement qu’ils ne régneront plus tard. Néanmoins l’ivraie ne règne point avec lui, quoiqu’elle croisse dans l’Eglise avec le bon grain. Ceux-là seuls règnent avec lui qui font ce que dit l’Apôtre: « Si vous êtes ressuscités avec Jésus-Christ, goûtez les choses du ciel, où Jésus-Christ est assis à la droite de Dieu ; cherchez les choses du ciel et non celles de la terre ». Il dit d’eux encore que leur conversation est dans le ciel . Enfin, ceux-là règnent avec lui, qui sont tellement dans son royaume qu’ils sont eux-mêmes son royaume. Or, comment ceux-là sont-ils le royaume de Jésus-Christ, qui, bien qu’ils y soient jusqu’à la fin du monde et des scandales, y cherchent leurs intérêts et non pas ceux de Jésus-Christ ?

Voilà comment l’Apocalypse parle de ce royaume, où l’on a encore des ennemis à combattre ou à retenir dans le devoir, jusqu’à ce qu’on arrive dans le royaume paisible où l’on régnera sans trouble et sans traverses.

cf " la cité de Dieu" - livre XX chap. 9)  
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Emmanuel le Lun 1 Déc 2014 - 21:35

Mimarie a écrit:Quelque part (je n'arrive plus à le retrouver), Augustin explique que ces questions sont à voir de façon spirituelle et non de manière matérielle. (il distingue les 'spirituels et les 'chiliastes').

Il suffit de copier l'adresse de la page web ou du site dans un moteur de recherche puis de mettre ":" et l'un des mots recherchés. J'ai donc tapé :

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/augustin/citededieu : chiliastes

Ceux à qui ces paroles ont donné lieu de croire que la première résurrection sera corporelle, ont surtout adopté cette opinion à cause du nombre de mille ans, dans la pensée que tout ce temps doit être comme le sabbat des saints, où ils se reposeront après les travaux de six mille ans qui seront écoulés depuis que l’homme a été créé et précipité de la félicité du paradis dans  les misères de la vie mortelle, afin que, suivant cette parole: « Devant Dieu un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour »,six mille ans s’étant écoulés comme six jours, le septième, c’est-à-dire les derniers mille ans, tienne lieu de sabbat aux saints qui ressusciteront pour le solenniser. Tout cela serait jusqu’à un certain point admissible, si l’on croyait que durant ce sabbat les saints jouiront de quelques délices spirituelles, à cause de la présence du Sauveur, et j’ai moi-même autrefois été de ce sentiment. Mais comme ceux qui l’adoptent disent que les saints seront dans des festins continuels, il n’y a que des âmes charnelles qui puissent être de leur avis.

Aussi les spirituels leur ont-ils donné le nom de chiliastes, d’un mot grec qui peut se traduire littéralement par millénaires. Il serait trop long de les réfuter en détail; j’aime mieux montrer comme on doit entendre ces paroles de l’Apocalypse.

Qui défendrait encore le chiliasme aujourd'hui ? Les conceptions posmillénaristes actuelles, n'ont souvent plus grand chose à voir avec ce qu'il fut alors.

On voit dans la suite la difficulté avec laquelle Augustin tente de se dépêtrer de l'action de séduire les nations. La première occurrence concernerait l'Eglise :

Le diable est donc lié et enfermé dans l’abîme, afin qu’il ne séduise pas les nations qui composent l’Eglise et qu’il séduisait auparavant, lorsque l’Eglise n’était pas encore. Il n’était pas dit, en effet, « afin qu’il ne séduisît plus personne », mais : « afin qu’il ne séduisît plus les nations », par lesquelles l’Apôtre a voulu sans doute qu’on entendît l’Eglise.

Et la seconde, les nations du monde entier :

« Après cela », dit saint Jean, « il doit être délié pour un peu de temps ». Si le diable est lié et enfermé, afin qu’il ne puisse pas séduire l’Eglise, sa délivrance consistera-telle à le pouvoir ? A Dieu ne plaise ! Il ne séduira jamais l’Eglise prédestinée et élue avant la création du monde, dont il est dit que « Le Seigneur connaît ceux qui sont à lui ». Cependant il y aura ici-bas une Eglise, au temps que le diable doit être délié, comme il y en a toujours eu une depuis Jésus-Christ. Saint Jean dit un peu après, que le diable, une fois délié, portera les nations qu’il aura séduites dans le monde entier, à faire la guerre à l’Eglise, et que le nombre de ses ennemis égalera les sables de la mer

Augustin, pour qui j'ai beaucoup de respect par ailleurs, interprète ici Jean comme bon lui semble. Or, il s'agit à l'évidence des mêmes nations dans les versets 3 et 8 :

"Il le jeta dans l'abîme, qu'il ferma et scella au-dessus de lui, afin qu'il ne séduise plus les nations, jusqu'à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu'il soit délié pour un peu de temps.

[...]

Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison, et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre. Leur nombre est comme le sable de la mer."


Comme on le voit, la séduction des nations a toujours été la principale difficulté des théories amillénaristes.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: la théorie du millenium terrestre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum