Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Dim 21 Sep 2014 - 21:54

Tresmontant (Les métaphysiques principales) explique que

la gnose et la théosophie prétendent savoir ce qui se passait à l'intérieur de l'Être absolu avant la création du monde.

Il indique ensuite les caractères communs aux systèmes gnostiques :

[ils] prétendent savoir ce qui se passait dans l'Absolu lui-même avant la production de l'univers physique et sans partir de l'Univers physique et de la nature.
Ils prétendent savoir que dans l'Absolu, il y a eu, et il y a encore une tragédie. La tragédie est antérieure au monde physique. Le mal est antérieur à l'Univers physique.
Dans tous le systèmes gnostiques on retrouve ce thème de la divinité originelle, de la prééxistence, et de la chute des âmes dans des corps supposés mauvais, dans un monde mauvais, dans une matière mauvaise. Le mal est antérieur à l'existence concrète puisqu'il en est la cause.
le Principe mauvais est identifié au dieu des Hébreux, au dieu créateur des Hébreux. C'est lui qui est, selon les divers systèmes gnostiques, et chez les cathares, le principe mauvais. Nous tenons ici la source de l'anti-judaïsme qui se développe depuis des siècles. La Création est mauvaise et donc le dieu créateur, celui des Hébreux, est donc lui-même mauvais.


Dernière édition par Emmanuel le Lun 27 Oct 2014 - 17:05, édité 1 fois

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Mimarie le Mar 23 Sep 2014 - 12:27

Si je me souviens,   Irénée de Lyon tentait déjà de dénoncer ces choses dès le départ du Christianisme ? scratch
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Mar 23 Sep 2014 - 20:10

Oui. D'ailleurs Tresmontant renvoie à cet auteur ceux qui voudraient s'initier à ces spéculations. Il précise que des découvertes faites en Égypte vers 1945 ont confirmé l'exactitude et l'honnêteté de ses analyses.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Jeu 25 Sep 2014 - 13:43

Savez-vous qui sont les hébreux, en réalité ? Si je me réfère à vos citations, je crains que non. Mais bon...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Mimarie le Jeu 25 Sep 2014 - 16:23

de l'origine des hébreux , un écrit du début du 20ième siècle:
http://www.persee.fr/renderPage/bmsap_0037-8984_1909_num_10_1_8124/0/710/bmsap_0037-8984_1909_num_10_1_T1_0637_0000.jpg


sur wikipedia:
Spoiler:
Étymologie
« Hébreu » (עברי Ivri) pourrait venir de la racine du verbe de la langue hébraïque : עבר Avar, qui signifie passer. Par définition, les Hébreux seraient « ceux qui passent » ou « ceux par-delà le fleuve » (les errants, les nomades), qui ne s'installent pas, des pérégrinants.

Certains valorisent une origine égyptienne, habirou, qui veut dire « nomades ». Un seul terme à consonance approchante, Apirou, est mentionné ailleurs. Ce terme, qui s'écrit aussi Hapirou ou Habirou, apparaît depuis le Dynastique archaïque jusqu'à la fin de l'Âge du Bronze. On le rencontre de la Mésopotamie à l'Anatolie et à l'Égypte. Il désigne principalement des marginaux vagabonds, parfois mercenaires et plus ou moins brigands. Les Apirou portent des noms d'origines ethniques variées : ils ne sont pas considérés comme une ethnie unique, mais comme un groupe socio-économique comportant plusieurs ethnies.

Les Hébreux mentionnés par la Bible pourraient donc être l'une des nombreuses ethnies errantes exogènes regroupées sous le nom commun d'Apirou. Par contre, selon Olivier Rouault, « le terme de Hapirou/Habirou a fait couler beaucoup d'encre, en partie en raison de sa ressemblance avec le nom des Hébreux, avec lequel il semble finalement n'avoir qu'un rapport lointain »1 (voir l'article Shasou et Apirou dans les documents égyptiens).

Une autre opinion est que le nom “Hébreu” (ʽIvri) dérive de celui d’Eber (ʽÉvèr), arrière-petit-fils de Sem d'après le livre de la Genèse et ancêtre d’Abraham. Ceci pourrait être appuyé par le texte de Genèse 10,21 où on lit que Sem fut “ père de tous les fils d'Héber”.
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Jeu 25 Sep 2014 - 21:36

Tresmontant poursuit en disant :

Le thème théogonique issu de ces antiques mythologies de l’Égypte ancienne, de Sumer, de Babylone, etc. se retrouve dans plusieurs systèmes gnostiques, par exemple ceux appartenant à l'école valentinienne. - Et ils se retrouvent dans la Kabbale.

[...]

Le Dieu caché, le Soi le plus intérieur de la Divinité, n'a ni déterminations ni attributs.

[...]

Lorsque ce Soi divin qui est caché se manifeste dans le processus cosmogonique d'une manière agissante, c'est alors seulement que des attributs positifs lui sont affectés. Ce sont les degrés de l'être divin et de la manifestation divine.

[...]

La cosmogonie est théogonie. C'est l'Intelligence [...] qui introduit la séparation.

[...]

aux yeux du voyant, de l'initié, cette séparation, cette distinction, cette différenciation est seulement une apparence. En réalité, non seulement Dieu rempli le Tout, mais il est le Tout.

[...]

C'est la chute d'Adam qui a fait que Dieu est devenu transcendant. C'est à cause de cette chute que les choses se sont séparées, différenciées, et ont pris l'apparence de l'existence individuelle. Sans l'intervention du Mal, la création serait restée immatérielle.

On a reconnu les thèmes chers à Origène d'Alexandrie, que l'on va retrouver au XIXe siècle chez les maîtres de l'idéalisme allemand, par exemple Schelling et Hegel.

[...]

Nous avons observé précédemment comment les métaphysiques de type gnostiques, théosophiques, procèdent d'une manière nécessaire de la métaphysique de l'Un. A cause de l'expérience du multiple et de la douleur, il est inévitable que la spéculation fasse appel à une tragédie au sein de la Divinité elle-même, et à une genèse tragique de la Divinité.

L'erreur initiale de la métaphysique de l'Un a été de croire que la totalité de l'être est nécessaire alors que quelque être seulement est nécessaire. Dans ce système, le mal est forcément ontologique, il vient de l'être absolu lui-même. Nous vivons individuellement à cause d'un tragédie au sein de l'Un et nous retournerons à l'Un. On est loin de l'Être absolu qui a donné vie à d'autres êtres parce qu'il est amour.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Mer 29 Oct 2014 - 9:10

Emmanuel a écrit:Tresmontant (Les métaphysiques principales) explique que la gnose et la théosophie prétendent savoir ce qui se passait à l'intérieur de l'Être absolu avant la création du monde

La Gnose n'a pas grand chose à voir avec la théosophie. Gnose veut dire "connaissance", pas autre chose. Elle s'acquière par l'expérience, sinon elle n'est qu'un "savoir". Or, savoir n'est pas toujours suffisant. L'expérience confirme le savoir par la pratique. Cette Gnose là, "chrétienne", n'a rien à voir avec la confusion créée sur le sens du mot Gnose et sur son amalgame avec le terme gnosticisme propre à la Kabbale, ésotérisme juif. Le gnosticisme Kabbalistique ou "gnosticisme historique" sont des mots employés pour désigner certains mouvements anciens qui relèvent d'une idéologie dualiste (croyance dans l’existence d'un Dieu du Mal et d'un Dieu du Bien). Or le mal en tant que tel, n'existe pas. Il existe uniquement par absence du bien, par l'imperfection de notre condition humaine, qui nous situe sur un plan horizontal. Pour tendre vers la perfection, le bien, il nous faut emprunter la voie verticale (la Croix), que René Guénon développe longuement dans son ouvrage intitulé "Le symbolisme de la Croix"...

Emmanuel a écrit:Il indique ensuite les caractères communs aux systèmes gnostiques :

ils prétendent savoir ce qui se passait dans l'Absolu lui-même avant la production de l'univers physique et sans partir de l'Univers physique et de la nature.

Je ne vois pas où serait l'absurdité, sachant que c'est la doctrine Hindoue. Si l'Homme (d'un point de vue métaphysique et, uniquement métaphysique), a effectivement désobéi au Créateur, il n'est pas surprenant de croire que la punition fut sa précipitation dans un monde matériel (Eden - Enfer)...

Emmanuel a écrit:Ils prétendent savoir que dans l'Absolu, il y a eu, et il y a encore une tragédie. La tragédie est antérieure au monde physique. Le mal est antérieur à l'Univers physique.

Réponse donnée ci-dessus...

Emmanuel a écrit:Dans tous le systèmes gnostiques on retrouve ce thème de la divinité originelle, de la prééxistence, et de la chute des âmes dans des corps supposés mauvais, dans un monde mauvais, dans une matière mauvaise. Le mal est antérieur à l'existence concrète puisqu'il en est la cause.

Le mal ne préexistait pas, même si effectivement il est la cause de la chute. Il a été causé par l'orgueil de l'Homme, voulant s'affranchir de l'autorité divine et vivre égoïstement par et pour lui-même. Ce qui était intérieur à l' androgyne, lui est soudain devenu "extérieur", d'où division de l'unité, conduisant à une dualité sexuée, différenciée...

Emmanuel a écrit:le Principe mauvais est identifié au dieu des Hébreux, au dieu créateur des Hébreux. C'est lui qui est, selon les divers systèmes gnostiques, et chez les cathares, le principe mauvais. Nous tenons ici la source de l'anti-judaïsme qui se développe depuis des siècles. La Création est mauvaise et donc le dieu créateur, celui des Hébreux, est donc lui-même mauvais.

Non seulement votre prose ne tient pas, mais vous prenez des raccourcis. Que le principe mauvais soit attribué au dieu des hébreux, est parfaitement légitime, puisque créé par lui et pour lui, en ayant pillé les croyances babyloniennes, sumériennes et égyptiennes, renversé l'histoire en leur faveur, avec le secret espoir de convertir toute l'humanité à sa barbarie. Il faut dire qu'ils n'ont pas mal réussi, puisque pour enrayer l'expansion du christianisme Catholique, ils ont inventé l'islam, même système totalitaire misogyne, mais encore plus barbare.

Un mot sur les hébreux. Ils sont les descendants des Hyksôs, peuple asiatique conquérant et barbare, ayant déchu Pharaon et usurpé son trône. Les Hyksôs régnèrent durant deux dynasties XVème et XVIème (108 ans) en ayant réduit à l'esclavage le peuple égyptien et non pas l'inverse. Leur capitale était Avaris, en basse Egypte. Les égyptiens les dénommaient les "Apirou" ou "Hapirou". La révolte du peuple égyptien leur a valu d'être expulsés manu-militari hors d'Egypte. C'est à partir de là que prend naissance la fable de l'Exode. Habiles, les hébreux, très habiles. Ils sont bien un peuple d'élite, sûr de lui-même et "dominateur, tel que le qualifiait le général de Gaulle...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Mer 29 Oct 2014 - 14:25

Hugues a écrit:La Gnose n'a pas grand chose à voir avec la théosophie. Gnose veut dire "connaissance", pas autre chose. Elle s'acquière par l'expérience, sinon elle n'est qu'un "savoir". Or, savoir n'est pas toujours suffisant. L'expérience confirme le savoir par la pratique. Cette Gnose là, "chrétienne", n'a rien à voir avec la confusion créée sur le sens du mot Gnose et sur son amalgame avec le terme gnosticisme propre à la Kabbale, ésotérisme juif. Le gnosticisme Kabbalistique ou "gnosticisme historique" sont des mots employés pour désigner certains mouvements anciens qui relèvent d'une idéologie dualiste (croyance dans l’existence d'un Dieu du Mal et d'un Dieu du Bien). Or le mal en tant que tel, n'existe pas. Il existe uniquement par absence du bien, par l'imperfection de notre condition humaine, qui nous situe sur un plan horizontal. Pour tendre vers la perfection, le bien, il nous faut emprunter la voie verticale (la Croix), que René Guénon développe longuement dans son ouvrage intitulé "Le symbolisme de la Croix"...

Si cette connaissance ne vient pas de l'imaginaire des hommes, de la sagesse humaine, de ses spéculations métaphysiques, pouvez-vous nous dire de quelle expérience concrète il s'agit ?

Hugues a écrit:Le mal ne préexistait pas, même si effectivement il est la cause de la chute. Il a été causé par l'orgueil de l'Homme, voulant s'affranchir de l'autorité divine et vivre égoïstement par et pour lui-même. Ce qui était intérieur à l' androgyne, lui est soudain devenu "extérieur", d'où division de l'unité, conduisant à une dualité sexuée, différenciée...

Pour cela, il faut postuler que l'homme fut céleste avant de devenir terrestre. S'agit-il d'une spéculation ou d'un fait établi ?

Hugues a écrit:Que le principe mauvais soit attribué au dieu des hébreux, est parfaitement légitime, puisque créé par lui et pour lui, en ayant pillé les croyances babyloniennes, sumériennes et égyptiennes, renversé l'histoire en leur faveur, avec le secret espoir de convertir toute l'humanité à sa barbarie.

Bien des affirmations mais aucune preuve. Mais c'est un autre sujet.

Hugues a écrit:Un mot sur les hébreux. Ils sont les descendants des Hyksôs, peuple asiatique conquérant et barbare, ayant déchu Pharaon et usurpé son trône. Les Hyksôs régnèrent durant deux dynasties XVème et XVIème (108 ans) en ayant réduit à l'esclavage le peuple égyptien et non pas l'inverse.

Je ne croie pas en cette fable de Manéthon. Mais c'est encore un autre sujet.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Jeu 30 Oct 2014 - 4:00

Emmanuel a écrit: Si cette connaissance ne vient pas de l'imaginaire des hommes, de la sagesse humaine, de ses spéculations métaphysiques, pouvez-vous nous dire de quelle expérience concrète il s'agit ?

Accéder au "Soi" en polissant sa pierre brute qui est le "Moi". Cela demande beaucoup d'efforts et de sacrifices...


Emmanuel a écrit:Pour cela, il faut postuler que l'homme fut céleste avant de devenir terrestre. S'agit-il d'une spéculation ou d'un fait établi ?

C'est ce que dit la doctrine Hindoue, pas moins intéressante que d'autres...

Emmanuel a écrit: Bien des affirmations mais aucune preuve. Mais c'est un autre sujet.

Bis répétita. Ça pourrait devenir un sujet, en effet...

Spoiler:
Verset contenant le commandement de « tuer » ou « lapider » :

Lévitique 20.15.  Si un homme couche avec une bête, il sera puni de mort; et vous tuerez la bête.

Josué 8.18 L'Éternel dit à Josué: Étends vers Aï le javelot que tu as à la main, car je vais la livrer en ton pouvoir. Et Josué étendit vers la ville le javelot qu'il avait à la main.

Josué 8.24 Lorsqu'Israël eut achevé de tuer tous les habitants d'Aï dans la campagne, dans le désert, où ils l'avaient poursuivi, et que tous furent entièrement passés au fil de l'épée, tout Israël revint vers Aï et la frappa du tranchant de l'épée.

Josué 8.25  Il y eut au total douze mille personnes tuées ce jour-là, hommes et femmes, tous gens d'Aï.

Josué 8.26  Josué ne retira point sa main qu'il tenait étendue avec le javelot, jusqu'à ce que tous les habitants eussent été dévoués par interdit.

Josué 8.27 Seulement Israël garda pour lui le bétail et le butin de cette ville, selon l'ordre que l'Éternel avait prescrit à Josué.

Josué 8.28 Josué brûla Aï, et en fit à jamais un monceau de ruines, qui subsiste encore aujourd'hui.

Josué 8.29 Il fit pendre à un bois le roi d'Aï, et l'y laissa jusqu'au soir. Au coucher du soleil, Josué ordonna qu'on descendît son cadavre du bois; on le jeta à l'entrée de la porte de la ville, et l'on éleva sur lui un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd'hui.

Samuel 4.9 David répondit à Récab et à Baana, son frère, fils de Rimmon de Beéroth: L'Éternel qui m'a délivré de tout péril est vivant!

Samuel 4.10 celui qui est venu me dire: Voici, Saül est mort, et qui croyait m'annoncer une bonne nouvelle, je l'ai fait saisir et tuer à Tsiklag, pour lui donner le salaire de son message;

Samuel 4.11 et quand des méchants ont assassiné un homme juste dans sa maison et sur sa couche, combien plus ne redemanderai-je pas son sang de vos mains et ne vous exterminerai-je pas de la terre ?

Samuel 4.12 Et David ordonna à ses gens de les tuer; ils leur coupèrent les mains et les pieds, et les pendirent au bord de l'étang d'Hébron. Ils prirent ensuite la tête d'Isch Boscheth, et l'enterrèrent dans le sépulcre d'Abner à Hébron.

Esther 8.11 Par ces lettres, le roi donnait aux Juifs, en quelque ville qu'ils fussent, la permission de se rassembler et de défendre leur vie, de détruire, de tuer et de faire périr, avec leurs petits enfants et leurs femmes, tous ceux de chaque peuple et de chaque province qui prendraient les armes pour les attaquer, et de livrer leurs biens au pillage,

Exode 19.10  Et l'Éternel dit à Moïse: Va vers le peuple; sanctifie-les aujourd'hui et demain, qu'ils lavent leurs vêtements.

Exode 19.11 Qu'ils soient prêts pour le troisième jour; car le troisième jour l'Éternel descendra, aux yeux de tout le peuple, sur la montagne de Sinaï.

Exode 19.12 Tu fixeras au peuple des limites tout à l'entour, et tu diras: Gardez-vous de monter sur la montagne, ou d'en toucher le bord. Quiconque touchera la montagne sera puni de mort.

Exode 19.13  On ne mettra pas la main sur lui, mais on le lapidera, ou on le percera de flèches: animal ou homme, il ne vivra point. Quand la trompette sonnera, ils s'avanceront près de la montagne.

Lévitique 20.2  Tu diras aux enfants d'Israël: Si un homme des enfants d'Israël ou des étrangers qui séjournent en Israël livre à Moloc l'un de ses enfants, il sera puni de mort: le peuple du pays le lapidera.

Nombre 15.35  L'Éternel dit à Moïse: Cet homme sera puni de mort, toute l'assemblée le lapidera hors du camp.

Nombre 15.36  Toute l'assemblée le fit sortir du camp et le lapida, et il mourut, comme l'Éternel l'avait ordonné à Moïse.

Deutéronome 13.1  S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige,

Deutéronome 13.2 et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant: Allons après d'autres dieux, -des dieux que tu ne connais point, -et servons-les!

Deutéronome 13.3  tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme.

Deutéronome 13.4 Vous irez après l'Éternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui.

Deutéronome 13.5  Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Égypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Éternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

Deutéronome 13.6  Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t'incite secrètement en disant: Allons, et servons d'autres dieux! -des dieux que ni toi ni tes pères n'avez connus,

Deutéronome 13.7 d'entre les dieux des peuples qui vous entourent, près de toi ou loin de toi, d'une extrémité de la terre à l'autre-

Deutéronome 13.8  tu n'y consentiras pas, et tu ne l'écouteras pas; tu ne jetteras pas sur lui un regard de pitié, tu ne l'épargneras pas, et tu ne le couvriras pas.

Deutéronome 13.9  Mais tu le feras mourir; ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite;

Deutéronome 13.10 tu le lapideras, et il mourra, parce qu'il a cherché à te détourner de l'Éternel, ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.

13.11  Il en sera ainsi, afin que tout Israël entende et craigne, ….

Josué 7.25  Josué dit: Pourquoi nous as-tu troublés? L'Éternel te troublera aujourd'hui. Et tout Israël le lapida. On les brûla au feu, on les lapida,

Roi 21.9 Voici ce qu'elle [Jézabel, femme d'Achab, roi de Samarie] écrivit dans ces lettres: Publiez un jeûne; placez Naboth à la tête du peuple,

Roi 21.10 et mettez en face de lui deux méchants hommes qui déposeront ainsi contre lui: Tu as maudit Dieu et le roi! Puis menez-le dehors, lapidez-le, et qu'il meure.

Ézéchiel 16.36 Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Parce que tes trésors ont été dissipés, et que ta nudité a été découverte dans tes prostitutions avec tes amants et avec toutes tes abominables idoles, et à cause du sang de tes enfants que tu leur as donnés,

Ézéchiel 16.37 voici, je rassemblerai tous tes amants avec lesquels tu te plaisais, tous ceux que tu as aimés et tous ceux que tu as haïs, je les rassemblerai de toutes parts contre toi, je leur découvrirai ta nudité, et ils verront toute ta nudité.

Ézéchiel 16.38 Je te jugerai comme on juge les femmes adultères et celles qui répandent le sang, et je ferai de toi une victime sanglante de la fureur et de la jalousie.

Ézéchiel 16.39  Je te livrerai entre leurs mains; ils abattront tes maisons de prostitution et détruiront tes hauts lieux; ils te dépouilleront de tes vêtements, prendront ta magnifique parure, et te laisseront nue, entièrement nue.

Ézéchiel 16.40 Ils amèneront la foule contre toi, ils te lapideront et te perceront à coups d'épée;

Ézéchiel 16.41 ils brûleront tes maisons par le feu, et ils feront justice de toi, aux yeux d'une multitude de femmes. Je ferai cesser ainsi ton impudicité et tu ne donneras plus de salaire.

Ézéchiel 16.42 J'assouvirai ma colère contre toi, et tu ne seras plus l'objet de ma jalousie; je m'apaiserai, je ne serai plus irrité.

16.43 Parce que tu ne t'es pas souvenue du temps de ta jeunesse, parce que tu m'as provoqué par toutes ces choses, voici, je ferai retomber ta conduite sur ta tête, dit le Seigneur, l'Éternel, et tu ne commettras plus le crime avec toutes tes abominations.

16.44 Voici, tous ceux qui disent des proverbes, t'appliqueront ce proverbe: Telle mère, telle fille!

Deutéronome 13.13  Des gens pervers sont sortis du milieu de toi, et ont séduit les habitants de leur ville en disant: Allons, et servons d'autres dieux! des dieux que tu ne connais point

Deutéronome 13.14  tu feras des recherches, tu examineras, tu interrogeras avec soin. La chose est-elle vraie, le fait est-il établi, cette abomination a-t-elle été commise au milieu de toi,

Deutéronome 13.15 alors tu frapperas du tranchant de l'épée les habitants de cette ville, tu la dévoueras par interdit avec tout ce qui s'y trouvera, et tu en passeras le bétail au fil de l'épée.

Josué 6.16. A la septième fois, comme les sacrificateurs sonnaient des trompettes, Josué dit au peuple: Poussez des cris, car l'Éternel vous a livré la ville!

Josué 6.17 La ville sera dévouée à l'Éternel par interdit, elle et tout ce qui s'y trouve; mais on laissera la vie à Rahab la prostituée et à tous ceux qui seront avec elle dans la maison, parce qu'elle a caché les messagers que nous avions envoyés.

Josué 6.18 Gardez-vous seulement de ce qui sera dévoué par interdit; car si vous preniez de ce que vous aurez dévoué par interdit, vous mettriez le camp d'Israël en interdit et vous y jetteriez le trouble.

Josué 6.19 Tout l'argent et tout l'or, tous les objets d'airain et de fer, seront consacrés à l'Éternel, et entreront dans le trésor de l'Éternel.

Josué 6.20 Le peuple poussa des cris, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris, et la muraille [de Jéricho] s'écroula; le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s'emparèrent de la ville,

Josué 6.21 et ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes.

Josué 6.22 Josué dit aux deux hommes qui avaient exploré le pays: Entrez dans la maison de la femme prostituée, et faites-en sortir cette femme et tous ceux qui lui appartiennent, comme vous le lui avez juré.

Josué 6.23 Les jeunes gens, les espions, entrèrent et firent sortir Rahab, son père, sa mère, ses frères, et tous ceux qui lui appartenaient; ils firent sortir tous les gens de sa famille, et ils les déposèrent hors du camp d'Israël.

Josué 6.24 Ils brûlèrent la ville et tout ce qui s'y trouvait; seulement ils mirent dans le trésor de la maison de l'Éternel l'argent, l'or et tous les objets d'airain et de fer.

Josué 6.25 Josué laissa la vie à Rahab la prostituée, à la maison de son père, et à tous ceux qui lui appartenaient; elle a habité au milieu d'Israël jusqu'à ce jour, parce qu'elle avait caché les messagers que Josué avait envoyés pour explorer Jéricho.

Josué 6.26 Ce fut alors que Josué jura, en disant: Maudit soit devant l'Éternel l'homme qui se lèvera pour rebâtir cette ville de Jéricho! Il en jettera les fondements au prix de son premier-né, et il en posera les portes au prix de son plus jeune fils.

Josué 6.27 L'Éternel fut avec Josué, dont la renommée se répandit dans tout le pays.

Samuel 15.8 Il [Saül, un héros d’Israël] prit vivant Agag, roi d'Amalek, et il dévoua par interdit tout le peuple en le passant au fil de l'épée.

Lévitique 20.16  Si une femme s'approche d'une bête, pour se prostituer à elle, tu tueras la femme et la bête; elles seront mises à mort: leur sang retombera sur elles.

Nombre 18.7  Toi [Aaron, grand prêtre], et tes fils avec toi, vous observerez les fonctions de votre sacerdoce pour tout ce qui concerne l'autel et pour ce qui est en dedans du voile: c'est le service que vous ferez. Je vous accorde en pur don l'exercice du sacerdoce. L'étranger qui approchera sera mis à mort.

Deutéronome 17.2  Il se trouvera peut-être au milieu de toi dans l'une des villes que l'Éternel, ton Dieu, te donne, un homme ou une femme faisant ce qui est mal aux yeux de l'Éternel [l’adultère], ton Dieu, et transgressant son alliance;

Deutéronome 17.3  allant après d'autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux, après le soleil, la lune, ou toute l'armée des cieux. Ce n'est point là ce que j'ai commandé.

Deutéronome 17.4  Dès que tu en auras connaissance, dès que tu l'auras appris, tu feras avec soin des recherches. La chose est-elle vraie, le fait est-il établi, cette abomination a-t-elle été commise en Israël,

Deutéronome 17.5  alors tu feras venir à tes portes l'homme ou la femme qui sera coupable de cette mauvaise action, et tu lapideras ou puniras de mort cet homme ou cette femme.

Deutéronome 17.6  Celui qui mérite la mort sera exécuté sur la déposition de deux ou de trois témoins; il ne sera pas mis à mort sur la déposition d'un seul témoin.

Deutéronome 17.7  La main des témoins se lèvera la première sur lui pour le faire mourir, et la main de tout le peuple ensuite. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

11.13. Samuel. Mais Saül dit: Personne ne sera mis à mort en ce jour, car aujourd'hui l'Éternel a opéré une délivrance en Israël.

Rois 11.14.  …. Athalie déchira ses vêtements, et cria: Conspiration! conspiration!

Rois 11.15 Alors le sacrificateur Jehojada donna cet ordre aux chefs de centaines, qui étaient à la tête de l'armée: Faites-la sortir en dehors des rangs, et tuez par l'épée quiconque la suivra. Car le sacrificateur avait dit: Qu'elle ne soit pas mise à mort dans la maison de l'Éternel !

Rois 11.16 On lui fit place, et elle se rendit à la maison du roi par le chemin de l'entrée des chevaux: c'est là qu'elle fut tuée.

Note : Idem dans les Chroniques :

Chroniques 2313. ….Athalie déchira ses vêtements, et dit: Conspiration! conspiration!

Chroniques 23.14 Alors le sacrificateur Jehojada, faisant approcher les chefs de centaines qui étaient à la tête de l'armée, leur dit: Faites-la sortir en dehors des rangs, et que l'on tue par l'épée quiconque la suivra. Car le sacrificateur avait dit: Ne la mettez pas à mort dans la maison de l'Éternel.

Chroniques 23.15 On lui fit place, et elle se rendit à la maison du roi par l'entrée de la porte des chevaux: c'est là qu'ils lui donnèrent la mort.

Chroniques 15.13. et quiconque ne chercherait pas l'Éternel, le Dieu d'Israël, devait être mis à mort, petit ou grand, homme ou femme.

Jérémie 51.1. Ainsi parle l'Éternel: Voici, je fais lever contre Babylone, Et contre les habitants de la Chaldée, Un vent destructeur.

Jérémie 51.2 J'envoie contre Babylone des vanneurs qui la vanneront, Qui videront son pays; Ils fondront de toutes parts sur elle, Au jour du malheur.

Jérémie 51.3 Qu'on tende l'arc contre celui qui tend son arc, Contre celui qui est fier dans sa cuirasse! N'épargnez pas ses jeunes hommes! Exterminez toute son armée!

Jérémie 51.4 Qu'ils tombent blessés à mort dans le pays des Chaldéens, Percés de coups dans les rues de Babylone!

Chroniques 21.14 voici, l'Éternel frappera ton peuple d'une grande plaie, tes fils, tes femmes, et tout ce qui t'appartient;

Chroniques 21.15 et toi, il te frappera d'une maladie violente, d'une maladie d'entrailles, qui augmentera de jour en jour jusqu'à ce que tes entrailles sortent par la force du mal.

Chroniques 21.16 Et l'Éternel excita contre Joram l'esprit des Philistins et des Arabes qui sont dans le voisinage des Éthiopiens.

Chroniques 21.17 Ils montèrent contre Juda, y firent une invasion, pillèrent toutes les richesses qui se trouvaient dans la maison du roi, et emmenèrent ses fils et ses femmes, de sorte qu'il ne lui resta d'autre fils que Joachaz, le plus jeune de ses fils.

Chroniques 21.18 Après tout cela, l'Éternel le frappa d'une maladie d'entrailles qui était sans remède;

Rois 18.40  Saisissez les prophètes de Baal, leur dit Élie [Le prophète Elie]; qu'aucun d'eux n'échappe! Et ils les saisirent. Élie les fit descendre au torrent de Kison, où il les égorgea.

Rois 21.20 Achab dit à Élie: M'as-tu trouvé, mon ennemi? Et il répondit: Je t'ai trouvé, parce que tu t'es vendu pour faire ce qui est mal aux yeux de l'Éternel.

21.21 Voici, je vais faire venir le malheur sur toi; je te balaierai, j'exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël,

Rois 21.28 Et la parole de l'Éternel fut adressée à Élie  [Le prophète Elie], le Thischbite, en ces mots:

Rois 21.29 As-tu vu comment Achab s'est humilié devant moi? Parce qu'il s'est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le malheur pendant sa vie; ce sera pendant la vie de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison.

Liste non exhaustive. Ça vous va comme preuves ??? Et vous voudriez que ce dieu là, qui ordonne la lapidation et autres horreurs, soit considéré comme "Saint" ??? Non. Je l'affirme, ce dieu là n'est pas le Dieu Créateur, mais le dieu inventé par les juifs, peuple lui-même inventé (éventuellement lire l'ouvrage de Shlomo Sand "L'invention du peuple juif)...



Emmanuel a écrit: Je ne croie pas en cette fable de Manéthon. Mais c'est encore un autre sujet.

Soit. Nonobstant, tous les égyptologues s'appuient sur ses travaux. Par ailleurs, cette thèse est confirmée par le professeur Israël Finkelstein, professeur d'archéologie à l'Université de Tel-Aviv...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Mar 4 Nov 2014 - 12:59

J'aimerais revenir sur deux points :

Hugues a écrit:Or le mal en tant que tel, n'existe pas. Il existe uniquement par absence du bien, par l'imperfection de notre condition humaine, qui nous situe sur un plan horizontal.

Le mal existe bel et bien. Il s'agit d'un désordre dans le rapport entre les êtres moraux comme l'a montré Ernest Naville dans son livre Le problème du Mal.

Hugues a écrit:Je ne vois pas où serait l'absurdité, sachant que c'est la doctrine Hindoue. Si l'Homme (d'un point de vue métaphysique et, uniquement métaphysique), a effectivement désobéi au Créateur, il n'est pas surprenant de croire que la punition fut sa précipitation dans un monde matériel (Eden - Enfer)...

Et d'où vient cet Homme selon vous ?

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Mer 5 Nov 2014 - 13:10

Emmanuel a écrit:J'aimerais revenir sur deux points :

Le mal existe bel et bien. Il s'agit d'un désordre dans le rapport entre les êtres moraux comme l'a montré Ernest Naville dans son livre [url=http://theotex.frihost.org/perl/theotex_stream.pl?kb=40][b]Le problème du Mal

Non. Sans "ordre", le désordre n'existerait pas. Il y a des degrés dans le désordre, qui in fine, deviennent l'ordre...

Hugues a écrit:Je ne vois pas où serait l'absurdité, sachant que c'est la doctrine Hindoue. Si l'Homme (d'un point de vue métaphysique et, uniquement métaphysique), a effectivement désobéi au Créateur, il n'est pas surprenant de croire que la punition fut sa précipitation dans un monde matériel (Eden - Enfer)...

Et d'où vient cet Homme selon vous ?[/quote]

C'est que nous, Francs-Maçons et hermétistes, appelons "l'Adam Kadmon", l'Androgyne...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Jeu 6 Nov 2014 - 12:46

Hugues a écrit:C'est que nous, Francs-Maçons et hermétistes, appelons "l'Adam Kadmon", l'Androgyne...

C'est drôle car vous êtes conscient de la tentative de domination mondiale d'une certaine conception du judaïsme tout est étant probablement membre (puisque vous vous déclarez franc-maçon) d'une loge maçonnique qui est probablement contrôlée par ces gens. Car les plupart des francs-maçons ignorent qui est au sommet de la pyramide. C'est le résultat de la culture du secret et de l'initiation. Mais si un groupe souhaite contrôler le monde, le meilleur moyen d'y arriver est de contrôler la monnaie et d'utiliser un système pyramidal pour contrôler les gens potentiellement utiles et dans lequel la base est peu au fait de ce qui se passe au sommet. C'est un système tout différent du christianisme, je veux dire du véritable christianisme, dans lequel chaque sarment vient se greffer directement sur le cep et reçoit ainsi la sève qui lui permet de porter du fruit.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Jeu 6 Nov 2014 - 13:05

Emmanuel a écrit:
Hugues a écrit:C'est que nous, Francs-Maçons et hermétistes, appelons "l'Adam Kadmon", l'Androgyne...

C'est drôle car vous êtes conscient de la tentative de domination mondiale d'une certaine conception du judaïsme tout est étant probablement membre (puisque vous vous déclarez franc-maçon) d'une loge maçonnique qui est probablement contrôlée par ces gens. Car les plupart des francs-maçons ignorent qui est au sommet de la pyramide. C'est le résultat de la culture du secret et de l'initiation. Mais si un groupe souhaite contrôler le monde, le meilleur moyen d'y arriver est de contrôler la monnaie et d'utiliser un système pyramidal pour contrôler les gens potentiellement utiles et dans lequel la base est peu au fait de ce qui se passe au sommet. C'est un système tout différent du christianisme, je veux dire du véritable christianisme, dans lequel chaque sarment vient se greffer directement sur le cep et reçoit ainsi la sève qui lui permet de porter du fruit.

Emmanuel, je vous promets de répondre dans le détail à vos interrogations, concernant la FM. Mais là, je sature. Donc, ne m'en voulez pas.

Juste deux trois éléments, afin de ne pas vous laisser totalement sur votre faim. Je ne suis pas un FM de base, comme vous dites. Je suis même au sommet de la pyramide de mon Rite (Rite Ecossais Rectifié, qui est aussi un Régime, c'est à dire un système maçonnique complet. Les juifs ou les mahométans, ne peuvent entrer chez nous). C'est une maçonnerie chrétienne, mais surtout templière. Mon grade (6ème) est l'équivalent du 33ème au REAA (Rite Ecossais Ancien Accepté). Il y en a d'autres, comme les rites égyptiens, qui ne comptent pas moins de 99 degrés.

J'y reviendrai. Là je suis fatigué...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Emmanuel le Jeu 6 Nov 2014 - 17:37

Par base j'entendais toutes ces sociétés visibles, la partie émergée de l'iceberg, et par pyramide j'entendais un ensemble plus vaste, complexe, englobant toutes ces sociétés, celles qui sont visibles comme celles qui sont plus ou moins secrètes.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1911
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Mimarie le Ven 14 Nov 2014 - 14:54

Hugues a écrit :
"Un mot sur les hébreux. Ils sont les descendants des Hyksôs, peuple asiatique conquérant et barbare"
Bonsoir,
Ce  n’est pas si sûr que cela.

voici ce qu'écrit Youri Volokhine, historien des religions et égyptologue à l'Université de Genève :
Autre extrait d'article sur la question hyksos/hebreux :
Spoiler:
À quelle époque doit-on chercher l’exode des Hébreux? Il existe quelques parallèles intéressants entre les récits bibliques de Joseph et de l’Exode et l’époque des Hyksos en Égypte (XVIIe-XVIe siècle avant notre ère). Les Hyksos sont ces « princes étrangers », d’origine sémitique comme les Hébreux, qui se sont installés dans le nord de l’Égypte et qui ont fini par prendre le contrôle de la région. Ils ont même réussi pendant un certain temps à contrôler presque toute l’Égypte, avant d’être chassés du pays et repoussés jusqu’en Canaan. Mais l’hypothèse que les Hyksos et les Hébreux d’Égypte sont en réalité un même peuple pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. Les analogies entre les Hyksos et les données bibliques trouvent d’ailleurs rapidement leurs limites et les points de désaccords sont bien plus nombreux. Cependant il n’est pas impossible que le souvenir de ces Sémites ayant régné sur la grande Égypte avant d’être expulsés ait pu influencer la façon dont les Hébreux raconteront leur propre expérience en Égypte.
    Selon le premier livre des Rois, l’exode des Hébreux a eu lieu « quatre cent quatre-vingt ans » avant le début de la construction du temple de Salomon (1 R 6,1), donc au milieu du XVe siècle avant notre ère. La date fournie par le livre des Rois a de fortes chances d’être symbolique (480 ans = 12 générations de 40 ans), d’autant plus que le livre de l’Exode précise que les Hébreux avaient travaillé sur les chantiers de construction de la ville de Ramsès (Ex 1,11). Or le premier roi d’Égypte à porter ce nom n’apparaît qu’à la fin du XIVe siècle. Et si la ville en question est bien celle érigée par Ramsès II, cela nous amène au XIIIe siècle, Ramsès II ayant régné de 1279 à 1213.
    Le musée du Caire possède une grande stèle que Merenptah, fils et successeur de Ramsès II, fit graver après une campagne victorieuse. On y trouve la seule mention d’« Israël » de toute la littérature égyptienne. Parmi les conquêtes du pharaon, on peut lire : « Israël est désolé et sa semence n’est plus ». Donc à l’époque où cette stèle fut inscrite, un peuple nommé Israël était déjà installé en Canaan. Or on connait précisément cette date, il s’agit de la cinquième année du règne de Merenptah, soit l’an 1207 avant notre ère. Selon ce raisonnement l’époque la plus probable de l’Exode serait alors celle du règne de Ramsès II. Rappelons cependant que d’autres hypothèses ont été proposées, toutes aussi vraisemblables.
( cf http://www.interbible.org/interBible/caravane/voyage/2009/voy_091023.html )
avatar
Mimarie

Messages : 1059
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Sam 15 Nov 2014 - 3:00

Mimarie a écrit:
Hugues a écrit :
"Un mot sur les hébreux. Ils sont les descendants des Hyksôs, peuple asiatique conquérant et barbare"
Bonsoir,
Ce  n’est pas si sûr que cela.

voici ce qu'écrit Youri Volokhine, historien des religions et égyptologue à l'Université de Genève :
Autre extrait d'article sur la question hyksos/hebreux :
Spoiler:
À quelle époque doit-on chercher l’exode des Hébreux? Il existe quelques parallèles intéressants entre les récits bibliques de Joseph et de l’Exode et l’époque des Hyksos en Égypte (XVIIe-XVIe siècle avant notre ère). Les Hyksos sont ces « princes étrangers », d’origine sémitique comme les Hébreux, qui se sont installés dans le nord de l’Égypte et qui ont fini par prendre le contrôle de la région. Ils ont même réussi pendant un certain temps à contrôler presque toute l’Égypte, avant d’être chassés du pays et repoussés jusqu’en Canaan. Mais l’hypothèse que les Hyksos et les Hébreux d’Égypte sont en réalité un même peuple pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. Les analogies entre les Hyksos et les données bibliques trouvent d’ailleurs rapidement leurs limites et les points de désaccords sont bien plus nombreux. Cependant il n’est pas impossible que le souvenir de ces Sémites ayant régné sur la grande Égypte avant d’être expulsés ait pu influencer la façon dont les Hébreux raconteront leur propre expérience en Égypte.
    Selon le premier livre des Rois, l’exode des Hébreux a eu lieu « quatre cent quatre-vingt ans » avant le début de la construction du temple de Salomon (1 R 6,1), donc au milieu du XVe siècle avant notre ère. La date fournie par le livre des Rois a de fortes chances d’être symbolique (480 ans = 12 générations de 40 ans), d’autant plus que le livre de l’Exode précise que les Hébreux avaient travaillé sur les chantiers de construction de la ville de Ramsès (Ex 1,11). Or le premier roi d’Égypte à porter ce nom n’apparaît qu’à la fin du XIVe siècle. Et si la ville en question est bien celle érigée par Ramsès II, cela nous amène au XIIIe siècle, Ramsès II ayant régné de 1279 à 1213.
    Le musée du Caire possède une grande stèle que Merenptah, fils et successeur de Ramsès II, fit graver après une campagne victorieuse. On y trouve la seule mention d’« Israël » de toute la littérature égyptienne. Parmi les conquêtes du pharaon, on peut lire : « Israël est désolé et sa semence n’est plus ». Donc à l’époque où cette stèle fut inscrite, un peuple nommé Israël était déjà installé en Canaan. Or on connait précisément cette date, il s’agit de la cinquième année du règne de Merenptah, soit l’an 1207 avant notre ère. Selon ce raisonnement l’époque la plus probable de l’Exode serait alors celle du règne de Ramsès II. Rappelons cependant que d’autres hypothèses ont été proposées, toutes aussi vraisemblables.
( cf http://www.interbible.org/interBible/caravane/voyage/2009/voy_091023.html )

C'est très intéressant, mais j'ai tendance à faire confiance à Finkelstein. L'archéologie nous en dira plus, dans quelques temps...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Hugues le Sam 15 Nov 2014 - 3:52

Emmanuel a écrit:
C'est drôle car vous êtes conscient de la tentative de domination mondiale d'une certaine conception du judaïsme tout est étant probablement membre (puisque vous vous déclarez franc-maçon) d'une loge maçonnique qui est probablement contrôlée par ces gens.

Vous faites une erreur fondamentale. Les juifs contrôlent sans doute un nombre certain de loges, en l'occurrence tout ce qui est politisé, avec en prime leurs propres loges du B'naï-B'rith, où aucun Goï ne peut pénétrer, contrairement à certaines obédiences françaises et étrangères où ils sont acceptés. Dans mon Rite, il est impossible de recevoir un juif ou un musulman. Il faut obligatoirement être chrétien et c'est très bien ainsi.

Emmanuel a écrit:Car les plupart des francs-maçons ignorent qui est au sommet de la pyramide. C'est le résultat de la culture du secret et de l'initiation. Mais si un groupe souhaite contrôler le monde, le meilleur moyen d'y arriver est de contrôler la monnaie et d'utiliser un système pyramidal pour contrôler les gens potentiellement utiles et dans lequel la base est peu au fait de ce qui se passe au sommet. C'est un système tout différent du christianisme, je veux dire du véritable christianisme, dans lequel chaque sarment vient se greffer directement sur le cep et reçoit ainsi la sève qui lui permet de porter du fruit.

La culture du secret maçonnique est essentiellement liée à la persécution dont nous fûmes les victimes. Le secret maçonnique quant à lui est incommunicable, car il se vit, individuellement dans la foi. La FM de Tradition, c'est à dire initiatique, n'est pas une religion de substitution, mais un cercle spirituel ésotérique et hermétique.

Il n'est pas nécessaire d'être en FM, pour ne pas être au fait, de ce qu'une bande de voyous sans scrupules distillent dans les arrières cuisines du pouvoir. Et vous avez raison quant à la monnaie. Ceux qui dirigent les banques, dirigent le monde. A tel point, qu'ils sont au-dessus des lois. S'il faut éliminer physiquement des personnes gênantes, ils le font, car la finance prime sur tout le reste.

J'ai vu le film "Capital", excellent au demeurant, car tout est vrai. Seul bémol, il est en deçà de la réalité...
avatar
Hugues

Messages : 99
Date d'inscription : 11/09/2014
Localisation : Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les métaphysiques gnostiques et la théosophie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum