l'expansion du christianisme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Lun 7 Juil 2014 - 8:49

Mes salutations à tous les lecteurs et lectrices !

Je m’intéresse depuis peu à l’introduction du christianisme en chine et son expansion au cours des temps.

Cela aurait peut-être commencé dès les années 65-68 de notre ère !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Christianisme_en_Chine#XIXe_si.C3.A8cle_.C3.A0_nos_jours

au 16ième siècle, Les jésuites ont joué un rôle important : la mission jésuite en Chine a débuté en 1582 quand les premiers prêtres de la Compagnie de Jésus sont arrivés dans le pays,
voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Mission_j%C3%A9suite_en_Chine

ces 2 liens donnent accès à toute une source d’autres infos sur le sujet.

merci de compléter ma documentation si vous le voulez bien.

fraternellement



avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Emmanuel le Mar 8 Juil 2014 - 20:23

Bonjour Mimarie,

Je ne connaissais pas cette thèse selon laquelle l'évangile serait arrivé en Chine aussi tôt. Cela a l'air assez controversé.

Par contre, j'avais déjà lu quelques chose sur les chrétiens d'Orient et notamment les nestoriens. Ils auraient été plusieurs dizaines de millions dans toute l'Asie avant que Tamerlan en extermine une bonne partie au 14e siècle. Il y avait des chrétiens jusque dans la famille de Gengis Khan. Mais je n'ai pas retrouvé l'article qui parle.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Ven 11 Juil 2014 - 20:25

Je ne connaissais pas cette thèse selon laquelle l'évangile serait arrivé en Chine aussi tôt. Cela a l'air assez controversé.

oui, mais ce n'est pas non plus irréaliste.
voici les éléments sur quoi se fonde Pierre Perrier, auteur de cette thèse

Spoiler:
Pierre Perrier a publié de nombreux ouvrages sur l'oralité dans les évangiles. Ses livres essaient de montrer l'importance de l'étude des traditions orales dans l'Église judéo-chrétienne naissante pour mieux comprendre comment ont été transmis les Évangiles dans les premières années de l'Église. Ses recherches s'inscrivent dans la lignée des travaux effectués par le jésuite Marcel Jousse, le cardinal Tisserant, le cardinal Jean Daniélou... Son approche puise aux sources des traditions méconnues des Églises orientales, en particulier de l'Église catholique chaldéenne.

Présence de l'apôtre Thomas en Chine
En 2008, Pierre Perrier associé à des chercheurs chinois, publie une théorie selon laquelle, en 64, Thomas serait parti par bateau pour la Chine, appelé par l'empereur Mingdi. Le premier contact aurait eu lieu entre Thomas et le prince Ying, un parent de l'empereur, dans une vallée située dans l'actuel Kirghizistan, région où l'on parlait l'araméen à l'époque. Selon les sources chinoises, le prince Ying était allé dans cette région pour acheter des chevaux nécessaires à la garde de l'empereur qu'il dirigeait. Arrivé en Chine, Thomas aurait fondé plusieurs églises, dans le port de Lianyungang ainsi qu'à Luoyang, la capitale. La falaise sculptée de Kong Wang Shan à Lianyungang, contemporaine de sa prédication (c. fin 60 début 702) comporte 105 personnages sur 15 mètres de long et permet de reconstituer les circonstances de sa prédication. Pierre Perrier et son équipe se fondent aussi sur une littérature chinoise qu'il qualifie d'abondante. Il identifie plus d'une vingtaine de signes judéo-chrétiens dans la fresque et souligne qu'il n'y a aucun symbole que l'on peut rattacher à la vision romaine, mais que les représentations renvoient à la société parthe. Thomas serait ensuite reparti dans le sud de l'Inde. Pierre Perrier souligne qu'à l'exception de cette prédication en Chine où Thomas a bénéficié de l'aide d'un traducteur qui s'était converti, la carte de la prédication chrétienne au Ier siècle en Asie correspond aux régions où l'on parlait araméen. Il estime que le centre de l'organisation de cette prédication se trouvait dans la région de Ninive. Ce travail récent, fondé sur des éléments inconnus des spécialistes jusqu'en 2012, reste toutefois à évaluer de façon critique.
cf Wikipédia)

Il base une partie de son argumentation sur le contenu d'une  frise datant de cette époque, la Frise de Dong Wang Jixiang.

Spoiler:

La Frise de Dong Wang Jixiang est un ensemble de scènes sculptées sur la roche d'une montagne à proximité de la ville chinoise de Dong Wang Jixiang (ou de Kong Wan Shan), près du port de Lianyungang (province du Jiangsu). Les historiens et les archéologues ont déterminé que cette frise de 25 mètres de long comporte deux familles distinctes et bien discernables de gravures : un groupe de 115 personnages datés d'environ 69, et un autre groupe moins marqué mais de même importance numérique de style bouddhique chinois qui a été gravé postérieurement à 311 et qui encadre le premier groupe.

Selon les historiens, la famille de gravures datées d'environ 69, se rapporterait à la création d'un mouvement religieux, créé à l'initiative du prince Liu Ying demi-frère de l'empereur Han Mingdi. Cette création serait intervenue à la suite de la venue de deux missionnaires que le prince Ying serait allé chercher en Afghanistan ou en Inde. La frise est qualifiée de pré-taoïste et le mouvement religieux créé par le prince Ying pourrait s'être prolongé et avoir notamment participé à la révolte des turbans jaunes de la secte taoïste Taiping (« grande paix ») de Zhang Jiao, au printemps de l'an 184. Ces deux missionnaires sont traditionnellement considérés comme ayant emmené le Bouddhisme en Chine. Pierre Perrier a toutefois émis l'hypothèse qu'il pourrait s'agir d'une mission de l'apôtre Thomas, dont de nombreuses sources indiquent qu'il a évangélisé la Chine, avant de revenir en Inde, où il a été exécuté vers 72. Cette proposition n'a toutefois pas été examinée de façon critique par d'autres chercheurs.
....
Selon Pierre Perrier associé à des chercheurs chinois, en 64, Thomas évangélisant l'Inde jusque là, serait parti par bateau pour la Chine, appelé par l'empereur Mingdi. Arrivé en Chine, Thomas aurait fondé plusieurs églises, dans le port de Lianyungang ainsi qu'à Luoyang, la capitale. La falaise sculptée de Kong Wang Shan à Lianyungang, contemporaine de sa prédication (c. fin 60 début 707) comporte 105 personnages sur 15 mètres de long et permet de reconstituer les circonstances de sa prédication8. Pierre Perrier se fondent aussi sur une littérature chinoise qu'il qualifie d'abondante. Il identifie plus d'une vingtaine de signes judéo-chrétiens dans la fresque et souligne qu'il n'y a aucun symbole que l'on peut rattacher à la vision romaine, mais que les représentations renvoient à la société parthe. Pour lui, plusieurs scènes représentées sur la fresque, évoquent des épisodes de la vie de Jésus. Il voit dans la femme qui tient un petit bébé dans les bras, dans une scène qui chapeaute toute la fresque, une représentation de la nativité. Une scène centrale de la fresque représente selon lui, la mise au tombeau de Jésus. Certains personnages sont représentés avec ce qui ressemble à une auréole autour de la tête. Thomas serait ensuite reparti dans le sud de l'Inde. Pierre Perrier souligne qu'à l'exception de cette prédication en Chine où Thomas a bénéficié de l'aide d'un traducteur qui s'était converti, la carte de la prédication chrétienne au Ier siècle en Asie, correspond aux régions où l'on parlait araméen. Il estime que le centre de l'organisation de cette prédication se trouvait dans la région de Ninive. Ce travail récent, fondé sur des éléments inconnus des spécialistes jusqu'en 2012, reste toutefois à évaluer de façon critique.

cf Wikipédia


avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Ven 11 Juil 2014 - 20:47

ce qui est intéressant à remarquer c'est qu'il y a en Inde une tradition orale chez les chrétiens qui revendiquent l'apôtre Thomas comme fondateur de leur chrétienté. Selon cette tradition, il serait arrivé en Inde vers 52, avant de passer en Chine.

https://sites.google.com/site/hdkote2008/histoiredeschr%C3%A9tienseninde
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_de_Malabar
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chr%C3%A9tiens_de_saint_Thomas

à noter que la route de la soie était un faisceau de pistes par lesquelles transitaient de nombreuses marchandises et donc aussi des voyageurs ; certaines pistes passaient par l'Inde pour atteindre ensuite la Chine:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ed/Transasia_trade_routes_1stC_CE_gr2.png
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Emmanuel le Dim 13 Juil 2014 - 14:50

Tout ceci est fort intéressant et il y a certainement un tas de choses que nous ignorons. Les premiers chrétiens ont dû parcourir bien d'autres contrées. Par exemple, pensez à cet eunuque éthiopien qui est rentré dans son pays et qui y a peut-être fait des disciples. Des chrétiens ont dû aller à la rencontre des tribus germaniques d'Europe du Nord mais aussi dans les vastes de l'espace eurasiatique via les colonies juives présentent en Crimée.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Lun 14 Juil 2014 - 3:51

Oui. Dans les premiers temps, l’expansion chrétienne suit naturellement les frontières de l’empire romain où est dispersée la diaspora juive.

- C'est ainsi qu' il y a eu d’importantes communautés en Afrique du Nord chez les Berbères, des communautés très vivantes malgré la persécution romaine (Tertullien, Cyprien, Augustin, …).
En Egypte, en Nubie et en Ethiopie il y a très tôt des Eglises (ekklesias) qui sont  implantées.

Alexandrie en Egypte est un centre intellectuel  avec de nombreux théologiens (Clément, Origène, Athanase, Cyrille), c'est un des 5 patriarcats. A savoir qu'au cours des premiers siècles du christianisme,  il existait cinq patriarcats (Rome, Constantinople, Jérusalem, Alexandrie, Antioche).Tous étaient placés sur le même pied d'égalité.

La tradition chrétienne (aucune preuve écrite) dit qu'au 1er siècle,  Marc, le compagnon de Paul et de Pierre, aurait évangélisé une région de la Libye ( la province romaine de Cyrénaïque) et  également en Égypte où il aurait fondé l'Église d'Alexandrie (curieusement Clément d'Alexandrie et Origène qui vivent au 2ième siècle de notre ère ne le mentionnent pas :donc sous réserve....).

dès le 5 ieme siècle, les vandales s'installeront en Afrique du Nord.
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Dumont le Mer 30 Juil 2014 - 3:08

Bonjour,

La plus ancienne preuve archéologique de la présence du Christianisme en Chine date des Nestoriens (voir lien déjà donné).
Depuis 6 ans, Pierre Perrier a écrit 4 livres pour essayer de prouver que l'Apôtre Thomas est allé en Chine et a créé une Eglise là-bas.
Aucun historien ne l'a suivi jusqu'à présent.

J'ai passé beaucoup de temps à étudier (une partie) de son 1er livre "Thomas fonde l'Eglise en Chine".
Je peux dire aujourd'hui que l'hypothèse de Pierre Perrier ne repose sur rien.
Si cela vous intéresse, je peux vous donner des éléments.

Dumont

Messages : 11
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Mer 30 Juil 2014 - 4:47

Bonjour Dumont,
bienvenue sur ce forum !

c'est bien pour cela que j'ai mis la chose au conditionnel.
si vous pouvez donnez qques éléments contradictoires, ce sera apprécié.  Smile 
merci.

pour ce qui est de la diffusion du christianisme vers 635 par des nestoriens en Asie (Chine et Mongolie)   j'ai trouvé aussi ce lien sur  Wikipédia  http://fr.wikipedia.org/wiki/Nestorianisme

et aussi, très intéressant : http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/de_babylone_a_pekin_l_expansion_de_l_eglise_nestorienne_en_chine.asp
il y est dit qu' "En fait, la première présence des nestoriens en Chine est attestée dès avant la dynastie T'ang, en 520. Dans leur ardeur prosélyte, les missionnaires de l'Église d'Orient suivaient les voies tracées par le commerce et les itinéraires des caravanes, principalement de celles qui transportaient la soie et les épices".
Le Tibet a été touché vers la fin du 7 ième siècle, la Mandchourie au 10 ième siècle.
sur la Mandchourie et la Mongolie orientale régnait un prince chrétien au 13 ième siècle.

bonne journée
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Dumont le Mer 30 Juil 2014 - 7:19

Je suis d'accord avec ce que vous dites sur les Nestoriens, qui restent, jusqu'à présent, les premiers à avoir laissé une trace sûre de leur présence en Chine.
Concernant Pierre Perrier, il fait l'hypothèse que l'Apôtre Thomas serait allé en Chine de 65 à 68 ap.JC.
Cette hypothèse (qu'il présente comme une certitude) repose essentiellement sur 2 éléments:
- Un texte ancien chinois qui dit que " L'empereur Mingdi a vu en songe en 64 ap JC un grand homme blond, à la peau claire, mesurant environ 2 mètres et la tête auréolée". Pierre Perrier conclut que ce ne peut être ni un Chinois, ni un Indien mais un Sémite du Nord, et donc que ce ne peut être que le Christ.
- Des sculptures sur la falaise de Kong Wang, qui représenteraient ce songe de Mingdi.

Or :
- Toutes les variantes de ce texte sur le songe de Mingdi on été étudiées sérieusement par Henri Maspéro dans son article de 37 pages " Le songe et l’ambassade de l’Empereur Ming. Etude critique des sources" qui est disponible sur Internet. Vous pourrez vérifier que toutes les versions de ce texte ne parlent ni d'homme blond, ne donnent aucune indication sur la couleur de sa peau, et ne donnent jamais une taille de 2 mètres. Dans le cadre de l'étude de ce livre, je me suis inscrit à un cours sur l'introduction du bouddhisme en Chine dispensé à l'EPHE à Paris par Sylvie Hureau. Elle confirme que l'article de Henri Maspéro n'a pas pris une ride et que la traduction de Pierre Perrier est complètement fantaisiste.
Pierre Perrier a donc "inventé" cette traduction pour faire croire au lecteur que l'Empereur Ming n'avait pas vu en songe Bouddha, mais Jésus Christ.

- Pierre Perrier montre un certain nombre de photos des sculptures de la falaise de Kong Wang. Il "traduit" ces photos en dessins et très sincèrement il "pousse" l'interprétation dessinée très loin. Son dossier n'est vraiment pas convaincant.

Le 1er livre de Pierre Perrier est paru il y a plus de 6 ans. Aucun historien ne soutient son hypothèse.
Des forums (chrétiens) abordent le sujet : vous verrez qu'il n'est pas soutenu non plus.

Ceci n'est qu'un résumé.
Si vous êtes vraiment intéressée, je viens de faire un petit document de 11 pages que j'ai envoyé à une journaliste. Je peux vous l'envoyer également.

Dumont

Messages : 11
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Jeu 31 Juil 2014 - 1:57

Merci à vous.  Je pense qu'avec les infos recueillies sur le net, il est possible de se faire une idée sur cette question.  Pas de traces écrites ou indubitables sur la présence de Thomas en Chine.


Par contre pour ce qui concerne l’Inde   que pensez-vous de l’article Wikipédia à propos du tout début de sa christianisation ?
Je cite :
L'implantation du christianisme en Inde
La tradition des chrétiens du Kérala transmet que l'apôtre Thomas serait arrivé par la mer (vers 52) et aurait débarqué à Muziris sur la côte de Malabar (aujourd'hui Cranganore). L'existence de chrétiens en Inde, évangélisés par Thomas et l'apôtre Barthélemy, est attestée dès le milieu du IIe siècle par le voyage qu'y fit Pantène d'Alexandrie à la demande de Démétrios, évêque d'Alexandrie, « qui en avait été prié par des ambassadeurs de ce peuple. » Pantène en serait revenu avec un exemplaire de l'évangile que Matthieu avait écrit en langue hébraïque et qui semble n'avoir contenu que des paroles de Jésus.

Cette ancienne Église de Malabar était sous la juridiction du Catholicos de Séleucie-Ctésiphon (Église de l'Orient) qui dépendait du « Patriarcat d'Antioche et de tout l'Orient » avant qu'il ne s'en sépare en adoptant tardivement le nestorianisme, doctrine défendue par Nestorius, ancien Patriarche de Constantinople, jugée hérétique parce que séparant trop nature humaine et divine en Christ.

cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Chr%C3%A9tiens_de_saint_Thomas

autre article de Wikipédia concernant l’apôtre Bartélémy : il serait possible qu’il se soit rendu en Inde

Il aurait évangélisé l’Arabie, la Perse et peut-être l'ouest de l'Inde en collaboration avec l'apôtre Thomas5. Trois traditions anciennes indépendantes, la tradition alexandrine (avec Eusèbe de Césarée et saint Jérôme), les martyrologes anciens, et la « Passion » de saint Barthélemy associent l'apostolat de l'apôtre Barthélemy avec l'Inde (India felix). Il est aussi qualifié d'apôtre des Araméens4.

Selon Eusèbe de Césarée, lorsque Pantène d'Alexandrie se rendit en Inde, « il trouva précédant sa venue, l'Évangile selon Matthieu, chez certains qui là-bas reconnaissaient le Christ (probablement les Chrétiens de saint Thomas), auxquels Barthélemy avait prêché et avait laissé l'écrit de Matthieu en caractères hébreux »6. Jérôme de Stridon reprend la même information en précisant que Pantène revint à Alexandrie avec un exemplaire de ce livre7. Il pourrait s'agir de l'écrit de Matthieu « en langue hébraïque » qui semble n'avoir contenu que des paroles de Jésus et dont parle Papias d'Hiérapolis.

D'après la tradition chrétienne, il est à l'origine, avec Thomas et Jude Thaddée, de la prédication en Arménie8. Barthélemy ayant reçu Albanopolis comme région à évangéliser8. Il aurait été mis à mort à Albanopolis qui est soit la ville de petite Arménie, soit la ville de même nom située au sud de la chaîne du Caucase9. Ces traditions sont reprises par l'Église apostolique arménienne.

Cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Barth%C3%A9lemy_(ap%C3%B4tre)

Jésus n’a pas nommé que les 4 apôtres des évangiles auxquels s'est ajouté Paul; il a envoyé tous ses apôtres en mission d’annoncer la bonne nouvelle. (11 plus l’apôtre Paul)
Les 7 autres apôtres ont travaillé aussi à répandre la bonne nouvelle  du Royaume.  comment se sont-ils dispersé ?
Jusqu’où ont-ils eu le temps d’aller ? ...
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Dumont le Jeu 31 Juil 2014 - 4:17

Je n'ai pas d'avis personnel sur la présence de Thomas en Inde.
J'ai trouvé un article assez intéressant qui conclut à la grande probabilité de la présence de Thomas en Inde.
(Etant trop récent sur ce forum, je n'ai pas la possibilité de donner le lien)

Dumont

Messages : 11
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Jeu 31 Juil 2014 - 5:26

nous patienterons !
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par tj fidéle le Jeu 31 Juil 2014 - 11:51

Concernant Thomas c'est une idée des gnostiques qui n'a rien à voir avec les évangiles.
avatar
tj fidéle

Messages : 105
Date d'inscription : 21/07/2014
Localisation : France

http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Emmanuel le Jeu 31 Juil 2014 - 18:50

Ce que l'on peut considérer comme certain, je pense, c'est que l'évangile a été annoncé dans tous les pays où se trouvaient des communautés juives, c'est-à-dire dans l'empire romain mais aussi dans l'ancien empire perse et notamment à Babylone d'où Pierre écrivit quelques épîtres.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Emmanuel le Mar 12 Aoû 2014 - 12:04

J'étais déjà tombé sur ce document. C'est une bonne synthèse. Merci d'avoir donné le lien.  I love you 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Mar 12 Aoû 2014 - 19:35

Me too !

c'est bien que ce lien soit sur le forum pour qui voudrait s'enquérir de plus de détails et arguments sur l'implantation du christianisme en Inde.
au plaisir,
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par tj fidéle le Mer 10 Sep 2014 - 8:17

Emmanuel a écrit:Ce que l'on peut considérer comme certain, je pense, c'est que l'évangile a été annoncé dans tous les pays où se trouvaient des communautés juives, c'est-à-dire dans l'empire romain mais aussi dans l'ancien empire perse et notamment à Babylone d'où Pierre écrivit quelques épîtres.
c'est confirmer par les paroles de PAUL.
(Romains 10:18-21) 18 Toutefois je demande : Ils ont bien entendu, n’est-ce pas ? Mais voyons ! “ par toute la terre est sorti le bruit qu’ils font, et jusqu’aux extrémités de la terre habitée leurs discours ”. 19 Toutefois je demande : Israël l’a bien su, n’est-ce pas ? Tout d’abord Moïse dit : “ J’exciterai votre jalousie par ce qui n’est pas une nation ; j’exciterai votre fureur par une nation stupide. ” 20 Mais Isaïe s’enhardit jusqu’à dire : “ J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas ; je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas. ” 21 Mais au sujet d’Israël il dit : “ Tout au long du jour j’ai étendu mes mains vers un peuple qui est désobéissant et qui réplique. ”
avatar
tj fidéle

Messages : 105
Date d'inscription : 21/07/2014
Localisation : France

http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Sam 3 Jan 2015 - 23:08

En cherchant tout à fait autre chose dans les écrits d'Eusèbe de Césarée, j'ai trouvé le chapitre ci-dessous qui parle des régions où les apôtres ont prêché le Christ . C'est dommage, il n'est question que de 5 apôtres.

référence : Histoire Ecclésiastique Livre 3 - chapitre 1     http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eusebe/histoire3.htm


"DANS QUELLES CONTREES LES APOTRES ONT PRÊCHE LE CHRIST

 Les affaires des Juifs en étaient là ; les saints apôtres et disciples de notre Sauveur se trouvaient alors dispersés par toute la terre.
Thomas selon la tradition reçut en partage le pays des Parthes,
André eut la Scythie,
Jean, l'Asie où il vécut; sa mort eut lieu à Ephèse.
Pierre paraît avoir prêché dans le Pont, en Galatie, en Bithynie, en Cappadoce et en Asie aux juifs de la dispersion. Venu lui aussi à Rome en dernier lieu, il y fut crucifié la tête en bas, ayant demandé de souffrir ainsi.  
Que dire de Paul? Depuis Jérusalem jusqu'à l'Illyricum, il acheva la prédication de l'évangile du Christ et fut enfin martyrisé à Rome sous Néron. Voilà ce qui est dit textuellement par Origène, dans son troisième livre de ses Expositions sur la Genèse."
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par benidejah le Dim 4 Jan 2015 - 11:42

Bonjour Mimarie! Si j'ai bien compris c'est Eusèbe qui déclarait que Pierre est allé a Rome?

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Dim 4 Jan 2015 - 21:00

bonsoir Bénidejah Smile
oui c'est Eusèbe. Juste en suivant il écrit  : "Après le martyre de Paul et de Pierre, Lin le premier obtint la charge épiscopale de l'église des Romains.  Paul fait mention de lui, lorsqu'il écrit de Rome à Timothée, dans la salutation à la fin de l'épitre".

Effectivement LIN (ou Linus en latin) est bien mentionné dans 2 Timothée 4:21 " Eubule t’envoie ses salutations, ainsi que Pudens et Linus et Claudia et tous les frères".

Eusèbe poursuit et un petit peu après dit  :"  En ce qui concerne le reste de ses disciples, Paul atteste que Crescent est allé dans les Gaules . Lin, dont il mentionne la présence à Rome avec lui dans la seconde épître à Timothée, reçut, comme premier successeur de Pierre, le gouvernement de l'église des Romains ainsi que nous l'avons déjà dit auparavant.  Mais Clément, lui aussi leur troisième évêque, a été également, au témoignage de Paul, son auxiliaire el le compagnon de ses combats".

Je ne sais que penser du fait qu'il signale Pierre à Rome et ayant en charge les chrétiens de la ville . Eusèbe est né vers 265 et il est mort en 339.  Est-ce que déjà circulait de fausses informations sur Pierre ?  D'où pouvait-il tenir cela ? Cela faisait à peine 200 ans que Pierre était mort.

"Au début de son premier livre, Eusèbe dresse  la liste des sujets qu’il désire traiter dans ses ouvrages (ce qui l'a forcément obligé à faire des recherches, à questionner) :
« les successions des saints apôtres ainsi que les temps écoulés depuis notre Sauveur jusqu’à nous ; toutes les grandes choses que l’on dit avoir été accomplies le long de l’histoire ecclésiastique ; tous les personnages de cette histoire qui ont excellemment présidé à la conduite des plus illustres Églises ; ceux qui dans chaque génération, par la parole et les écrits, ont été les ambassadeurs de la parole divine ; les noms, la qualité, le temps de ceux qui, entraînés aux dernières extrémités de l’erreur, se sont faits les hérauts et les introducteurs d’une fausse doctrine et qui, tels des loups ravisseurs, ont cruellement ravagé le troupeau du Christ ; […] la nature, la qualité, le temps des combats livrés par les nations païennes contre la parole divine ; les grands hommes qui ont traversé pour elle le combat par le sang et les tortures ; de plus les martyres qui ont eu lieu de notre temps et la bienveillance miséricordieuse de notre Sauveur pour nous tous : voilà ce que j’ai entrepris de livrer à l’écriture » (1,1,1-2).

On a coutume de considérer Eusèbe de Césarée comme le premier historien du christianisme.

Par contre, un siècle avant, Irénée de Lyon qui vécut au 2ième siècle , lui, poursuivait un  objectif différent : défendre la vraie doctrine contre les assauts des hérétiques, et exposer avec clarté les vérités de la foi.  Il a eut du travail ! Pourquoi ?
parce que au 2ieme siècle l'enseignement des apôtres était mis à mal  par la doctrine de la gnose, -qui affirmait que l'enseignement apostolique était symbolique, à l’usage des gens simples et incapables de comprendre des choses difficiles ; alors que les initiés, les intellectuels, les « gnostiques », comme on les appelait, auraient, eux, été capables de comprendre ce qui se trouvait derrière ces symboles, et auraient de la sorte constitué un christianisme intellectuel et élitiste. Cela donnait lieu à des  courants de pensée divers étranges  extravagants mais pourtant attrayant pour beaucoup; ils niaient la foi en un Dieu unique, Père de tous, Créateur et Sauveur du monde et de l’homme par Jésus.
Pardonnez la digression...


Dernière édition par Mimarie le Dim 4 Jan 2015 - 21:59, édité 2 fois
avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par benidejah le Dim 4 Jan 2015 - 21:39

Merci Mimarie pour ton aide. La question que je me pose, c'est le fait de parler de successeur de Pierre, ne serait déjà pas un mélange avec la fausse doctrine que Pierre aurait été nommé par Jésus comme fondateur de son église(sur cette pierre je bâtirais mon église etc..)
Comment avoir la certitude?
Les écrits en notre possession montrent que Paul été envoyé vers les nations(donc les Romains) tandis que Pierre vers les juifs. Cela me ferait plaisir d'avoir des renseignements plus précis! Si tu déniches quelque-chose ,fais moi savoir stp. Bénédiction pour toi et ta famille B

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Au Revoir le Sam 31 Jan 2015 - 18:26

Les premiers chrétiens s'écrivaient d'une ville à l'autre. Par exemple 'l'église de la maison de Rome' (de la ville de Rome) à l'église de Corinthe. Cette lettre est appelée 'de Clemend de Rome', (alors que 'tous' écrivaient ensemble) et elle mentionne en tout cas  Pierre et Paul comme 'fondateurs'. Elle est sur Internet. Elle est très longue. Fait une recherche avec 'Pierre' et tu trouves très vite.
Vers 180, Irénée de Lyon et d'autres avec lui, écriront plusieurs livres (petits) et ils expliquent que Pierre et Paul évangélisaient à Rome. Il y a (dans le 3ème livre) une description de la vie de Pierre, et elle ne le situe jamais à Rome par contre. Il y a aussi une description de la vie de Paul, qui lui est situé à Rome, avec plusieurs autres. (Pas de Pierre). Plusieurs quittent Rome mais Luc reste aux  cotés de Paul constamment. Il avait des 'compagnons de captivités', lorsqu'il était en prison. Dans la Bible, Actes ... ?  il a loué 2 ans une maison à Rome pour y annoncé l'évangile, lorsqu'il n'était pas en prison. Jusqu'à Théodos, je pense,  jusque dans  les années 380, il y a de très nombreux successeurs dans toutes les villes, aux très nombreux apotres, dont la mission étaient de garder scrupuleusement la tradition antique des apotres. Donc la mission des successeurs. Cela a été instauré par Paul à Timothée : transmet l'enseignement à des 'humains' (personnes) capables de l'enseigner à d'autres.  Paul écrira sans cesse de conserver, de garder l'enseignement (le commandement, le 'bon dépot'), ce que Jésus disait dans Jean dans les chapitre 24 à 26 (???, je te retrouve les réf exacte) : celui qui m'aime garde mes paroles. Garder ma Parole, le Saint-Esprit vous rappellera tout ce que je vous ai dit, etc. Et qui se termine par : ils ont gardé ma Parole. Et comme déjà du temps de Paul (c'est la deuxième génération, Tite ou Timothée a une mère chrétienne, Paul a 'des parents dans la foi') c'était la 'gabegie', (voir TIte et Tim), des vains discoureurs, des séducteurs, etc, à Tite il écrira : si tu trouves (ou s'il se trouve) une personne qui est 'sérieuse' et qui suit le bon enseignement, alors confie lui ...

Les chrétiens orientaux reconnaissent eux 70 apotres par exemple et ne font pas de Pierre un apotre particulier ... il serait intéressante de lire ce qu'eux disent de Pierre ...

Au Revoir

Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Emmanuel le Dim 1 Mar 2015 - 21:43

Mimarie a écrit:merci de compléter ma documentation si vous le voulez bien.

Mimarie, je n'ai pas eu le temps de regarder mais cela pourrait t'intéresser :

http://www.eecho.fr/category/christianisme-apostolique/archeologie-apostolique/thomas-en-chine

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1917
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 44
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Mimarie le Mer 4 Mar 2015 - 21:20

Merci infiniment Emmanuel,
ce lien se rattache à un site qui se consacre à  "l’Étude du Christianisme des Origines",  et qui organise des colloques sur différents thèmes en rapport.  A garder dans ses favoris !
Pour rester avec l'apôtre Thomas, voici le résumé préliminaire d'un colloque sur «  l'Asie évangélisée par St Thomas ? »
On y retrouve des idées, mais plus en détail, présentées ici sur ce fil en juillet dernier. Extraits :
Spoiler:

"Ces dernières années, des découvertes archéologiques bouleversantes ont mis en avant un aspect trop méconnu de l’histoire du 1er siècle : le témoignage que les Apôtres et leurs disciples ont porté de par le monde.

——Parmi ces découvertes, les plus extraordinaires sont des vestiges chrétiens en Chine, en particulier à Lianyungang, un port situé (aujourd’hui) à mi-distance entre les deux grands fleuves. Là, une frise remontant sans aucun doute aux années 69-70 de notre ère présente cent sept personnages : aucune explication n’a pu être avancée, sinon en rapport avec la venue de l’Apôtre Saint Thomas. Des études documentaires faites indépendamment permettent d’ailleurs de confirmer cette explication, qui rejoint ce que les Églises orientales, en particulier celle des Assyro-chaldéens, n’ont jamais cessé d’affirmer – mais on a sans doute négligé de les écouter au cours des siècles passés. Des fouilles restent encore à faire dans les environs, tout comme en Inde en plusieurs lieux qui, remontant eux aussi à cette époque chrétienne, sont encore peu connus des chercheurs occidentaux.

—–Il s’agit d’un patrimoine culturel inouï, qui nous révèle des aspects oubliés de l’histoire des grandes civilisations à l’époque du christianisme des origines. Du point de vue chrétien, ce qui surprend – au regard de notre mentalité actuelle –, c’est l’action que les Apôtres et leurs disciples ont menée : inculturer l’Evangile dans toutes les grandes civilisations et dans une multitude de langues et de cultures (réalisant ainsi ce que le Christ leur avait demandé). Comment ont-ils fait ? Les études relatives au monde araméen – celui même du Christ – et au contexte historique permettent de comprendre.

——À deux millénaires de distance, au contraire, l’évangélisation apparaît confrontée à des obstacles importants ; le christianisme apparaît comme dépassé ou inutile, dans un monde culturellement hostile. En Asie, le bouddhisme par exemple ne prédispose clairement pas à l’accueil de l’Evangile. Or, aucune source ne permet de dire que Saint Thomas y ait été confronté, et en Chine, il semble être postérieur de deux siècles à son arrivée. Le rayonnement si rapide et universel des Apôtres s’est donc fait dans des  circonstances très différentes de celles d’aujourd’hui.

——Il sera donc très important de comparer la situation des Apôtres à celle du monde actuel, et de rappeler que l’Evangile en Asie n’est pas un produit européen. Si certains venus d’Occident en ont eu l’impression parfois – parfois en se voyant confrontés à une sorte de désintérêt vis-à-vis de leur annonce évangélique –, peut-être était-ce dû au fait qu’ils n’arrivaient pas en terrain vierge mais dans un continent qui avait déjà reçu la Lumière ; ne pas en tenir compte et importer une culture parfois trop occidentale ne favorisait pas l’Annonce.

______Depuis l’époque des Apôtres jusqu’aux grands massacres des non-musulmans par le turco-mongol Tamerlan (au XIVe siècle), la majorité des chrétiens se situait en Asie : elle était constituée au-delà du Moyen-Orient des fidèles de la Grande Eglise de l’Orient, basée dans la capitale des Parthes (Ctésiphon) puis dans celle de l’Empire musulman (Bagdad) et au-delà sous les mongols. Ses évêchés couvraient le nord de l’Asie jusqu’en Chine, mais aussi toute l’Inde du sud (du moins jusqu’à l’intervention des Portugais au XVIe siècle). Au reste, jusqu’il y a peu de siècles, en plusieurs pays ou régions du Proche-Orient, les chrétiens formaient encore la majorité de la population."


concernant cette possibilité que Thomas soit venu en Chine, ce Mr Perrier se base essentiellement sur la frise de Kong Wang Shan dont nous avions déjà parlé avec Dumont dans ce fil, détails :
- http://www.eecho.fr/frise-kong-wang-shan-dessin/
- http://www.eecho.fr/thomas-en-asie-le-dossier/

Et voici une biographie de l’apôtre Thomas vue par Pierre Perrier (à prendre avec réserve en l'état des connaissances actuelles):
Spoiler:

Les éléments présents notamment dans les documents orientaux permettent d’esquisser ces lignes :
• naissance : pour être surnommé « thomas » (c’est-à-dire jumeau ou ressemblant à Jésus selon la tradition araméenne), Jude « Thomas » devait avoir sensiblement le même âge.
• Sa famille lui apprend le métier de bijoutier sculpteur ambulant.
• Il rencontre Jésus à Jérusalem vers l’an 27.
• Il est courageux (Jn 11,16) et ne croit en la Résurrection qu’après avoir vu, comme les autres apôtres, le Ressuscité – et il le touche (Jn 20,24-29).
• En 37, avec Barthélemy, il fait deux voyages en direction de l’Orient, jusqu’en 44. Ils décident alors d’aller vers la Chine, Barthélemy par l’Arménie et le nord, et Thomas par le sud mais il ne va pas au-delà du nord de l’Inde.
• En 51, Thomas est à Jérusalem d’où il repart par la mer Rouge vers le sud de l’Inde, où il est retenu par la fondation des communautés. Il ne parvient pas à aller beaucoup plus à l’est sinon à Tabropane (Ceylan).
• C’est là en 64 que, selon toute vraisemblance, des émissaires de l’empereur de Chine viennent le
chercher. Il reste en Chine trois ans et revient en Inde en 69.
• En 72, il est assassiné d’un coup de lance tandis qu’il priait dans sa grotte de Méliapouram (aujourd’hui Chennai). De même que son tombeau, la basilique Saint-Thomas à Chennai a conservé la pointe de la lance qui l’a transpercé de dos.
Cf :
http://www.eecho.fr//wp-content/uploads/2013/09/Dossier-de-presse-Thomas-en-Asie1.pdf

avatar
Mimarie

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'expansion du christianisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum