Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Emmanuel le Dim 20 Oct 2013 - 17:17

Dans la langue française, la divinité désigne :

- L’essence de Dieu ou d’un Dieu, la nature divine.

- L'être divin lui-même. Ce qui est considéré comme divin, ce qui est l'objet d'un culte, dieu ou déesse.

Sur la base de cette définition et dans le cadre monothéiste des Écritures on considère que la divinité ne concerne que le Dieu unique, le Tout-puissant. La plupart des croyants sont donc convaincus que Jésus est le Dieu Tout-puissant parce qu’il est de nature divine et pensent que ceux qui ne croient pas comme eux rejettent sa divinité. Ainsi Arius, qui voyait en Christ un être divin créé par le Père, un être de nature divine donc mais distinct de Dieu, était-il considéré comme un hérétique.

De cette compréhension de la divinité découla la conception trinitaire de Dieu. En effet, il a fallu mettre en équation le fait que le Père et le Fils soient Dieu, puis l’Esprit saint, sans toucher à l’unicité de Dieu. Ce concept n’était pas nouveau, il existait déjà dans les anciennes religions païennes et les Romains étaient familiarisés avec celui-ci au travers de leur triade divine composée de Jupiter, Junon et Minerve.

Il y avait deux manières de concevoir cette trinité. Soit comme une seule essence en trois personnes, c’est la doctrine d’Athanase qui devint la doctrine officielle de l’Église catholique romaine, soit comme une seule personne qui se manifeste selon trois modes, c’est la doctrine défendue par Sabellius qui fut donc considéré comme hérétique lui aussi puisqu’en désaccord avec la doctrine officielle.

Mais notre définition de la divinité correspond-t-elle à celle des Écritures ? N’est-elle pas le produit de la tradition catholique romaine ? Tout ce qui est divin est-il ou fait-il partie de Dieu ? En effet, si notre définition est erronée alors notre perception de Dieu en sera immanquablement faussée. Il est donc important de considérer ce que disent les Écritures au sujet de la divinité.
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par benidejah le Lun 21 Oct 2013 - 11:43

A mon tour d'exprimer ma grattitude d'avoir posté ce message qui peut être un préalable pour approfondir la croyance de certains.
J'ai essayé déja raisonner certains protestants virulants sur cette question qui écartaient tout dialogue si nous n'acceptions pas leurs point de vue trinitaire.
Pour ce qui concerne la nature divine de Jésus et parfois des Anges il est utile de citer les textes qui en parlent,pour permettre a chacuns de faire une idée sur cette question.
Voir Phil 2:5-9 2Pi 1:4 Psaume 82:1... Ainsi que d'autres que je ne trouve pas pour le moment.
Mes concordances laissées chez moi me manquent ,aussitôt entré je les consulterai.

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Emmanuel le Lun 21 Oct 2013 - 19:45

Effectivement, il est parfois très difficile d'aborder le sujet avec des trinitaires ou tout simplement avec ceux qui sont convaincus que Jésus est le Dieu Tout-Puissant. Les traductions tendancieuses de la Bible y sont souvent pour quelque chose. Un exemple : Jean 8:24

C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. Car vous mourrez dans vos péchés si vous ne croyez pas que “je suis qui je suis” (Bible en Français Courant). Jésus est identifié à Yahweh (cf Exode 3:14)

Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés. Car si vous ne croyez pas que Je Suis, vous mourrez dans vos péchés (Bible de Jérusalem). Utilisation de majuscules pour faire référence aussi à la traduction du Tétragramme YHWH en "Je Suis".

La traduction suggère que celui qui ne reconnait pas Jésus comme étant Yahweh n'est pas un disciple mais qu'il mourra dans ses péchés.

Mais considérez comment d'autres traduisent :

Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas que c'est moi, vous mourrez dans vos péchés (Darby)

C'est pourquoi je vous ai dit, que vous mourrez en vos péchés ; car si vous ne croyez que je suis [l'envoyé de Dieu], vous mourrez en vos péchés (Martin)

Je reviendrai de manière détaillée sur cette polémique entre Jésus et les Juifs sur un autre fil.
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Emmanuel le Lun 21 Oct 2013 - 19:55

benidejah a écrit:Pour ce qui concerne la nature divine de Jésus et parfois des Anges il est utile de citer les textes qui en parlent,pour permettre a chacuns de faire une idée sur cette question.
 Voir Phil 2:5-9  2Pi 1:4  Psaume 82:1... Ainsi que d'autres que je ne trouve pas pour le moment.
Nous pourrons parler de tous ces textes. J'écris à partir d'un texte que j'ai rédigé sur ce thème de la divinité :

On trouve l'expression nature divine dans le Nouveau Testament, et là, chose intéressante, elle concerne paradoxalement des hommes : "Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa propre gloire et sa propre force. Par celles-ci, les promesses les plus précieuses et les plus grandes nous ont été données, afin que par elles vous échappiez à la pourriture que le désir entretient dans le monde et que vous ayez part à la nature divine" (1 Pierre 2:3-4).

Les élus auront part à la nature divine (theias koinômoi phuseôs). Il s’agit de quelque chose à venir puisqu’il est question des promesses. Les élus ne deviendront pas des dieux supplémentaires, ils ne seront pas non plus littéralement absorbés par Dieu (panthéisme). Il s’agit d’indiquer qu’ils auront une existence propre mais selon un mode divin. En effet, "Quant à nous, notre citoyenneté est dans les cieux ; de là nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera notre corps humilié, en le configurant à son corps glorieux par l'opération qui le rend capable de tout s'assujettir" (Philippiens 3:20-21).
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Mimarie le Lun 21 Oct 2013 - 20:10

c'est aussi l'idée qui ressort de 1 jean 3:1-3
"Voyez quelle manifestation d'amour le Père nous a donnée pour que nous soyons appelés enfants de Dieu. Et nous le sommes! Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté. Nous savons que lors de cette manifestation nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu'il est.Et quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui est pur".  

 
--------------------------------------------------------------------------------
avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Dusseldorf le Mar 22 Oct 2013 - 0:15

Bonjour,
J'ai moi aussi essayé de raisonner avec quelqu'un sur ce dogme. Il se trouve que la Bible explique que Jésus et son Père sont deux personnes distinctes,bien que de rares versets portent à confusion. Et dans ces cas là,d'autres passages nous éclairent sur le pourquoi de cette place très importante accordée à Jésus.

Alors que si on s'appuie sur ces versets pour montrer qu'il y a un Dieu en trois personnes,on peut sortir tout un tas qui prouvent le contraire et il faut sortir de la logique pour l'expliquer.

Dusseldorf

Messages : 132
Date d'inscription : 17/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Emmanuel le Mar 22 Oct 2013 - 13:56

Lors des discussions que j'ai eu avec des trinitaires, j'ai remarqué que dès que l'on émet une objection sur un verset, ils passent à un autre et ainsi de suite sans jamais répondre aux objections soulevées.

Dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament, le mot dieu est souvent employé pour désigner d’autres êtres que Dieu (sauf indication contraire, je cite la Nouvelle Bible Segond) :

Ce terme est employé pour désigner les faux dieux et les idoles sensées être des dieux : "Cependant, une seule tribu lui restera, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, la ville que j'ai choisie parmi toutes les tribus d'Israël ; et cela, parce qu'ils m'ont abandonné et se sont prosternés devant Astarté, déesse des Sidoniens, devant Kemosh, dieu de Moab, et devant Milkom, dieu des Ammonites, et parce qu'ils n'ont pas suivi mes voies pour faire ce qui me convient et pour observer mes prescriptions et mes règles, comme David, son père" (1 Rois 11:32-33). C’est le mot èlohim, pluriel de majesté, qui est employé pour désigner le dieu par excellence d’un peuple ou d’une cité. "Et maintenant que tu es parti pour de bon, parce que tu languissais tellement après la maison de ton père, pourquoi as-tu volé mes dieux ?" (Genèse 31:30). "Vous ne ferez pas à côté de moi des dieux d'argent ni des dieux d'or ; vous n'en ferez pas pour vous" (Exode 20:23).

Le mot dieu est aussi employé pour désigner Satan. L’apôtre Paul parle des "gens sans foi dont l'intelligence a été aveuglée par le dieu de ce monde, de sorte qu'ils ne voient pas resplendir la bonne nouvelle de la gloire du Christ, qui est l'image de Dieu" (2 Corinthiens 4:4). Il n’est pas nommé directement mais il est évidemment question de lui dans ce texte.

Il est également employé pour des hommes. Dieu fait de Moïse un dieu pour Aaron : "Il parlera pour toi au peuple ; il sera ta bouche, et tu seras son dieu" (Exode 3:14) et pour Pharaon : "Le SEIGNEUR dit à Moïse : Regarde, je te fais dieu pour le pharaon ; Aaron, ton frère, sera ton prophète" (Exode 7:1). Luc relate un événement au cours duquel Paul et Barnabas sont pris pour des dieux : "A la vue de ce que Paul avait fait, les foules élevèrent la voix et dirent en lycaonien : Les dieux se sont rendus semblables à des humains et sont descendus chez nous" (Actes 14:11). Hérode est qualifié de dieu par la foule : "Au jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, s'était assis à la tribune et les haranguait, tandis que le peuple criait : Ce n'est pas la voix d'un être humain, mais celle d’un dieu !" (Actes 12:21-22).

Il est aussi appliqué à Christ qui est le Logos, la Parole : "Au commencement était la Parole ; la Parole était auprès de Dieu ; la Parole était Dieu" (Jean 1:1). "Personne n'a jamais vu Dieu ; celui qui l'a annoncé, c'est le Dieu Fils unique qui est sur le sein du Père" (Jean 1:18).

Enfin, le mot dieu est appliqué aux êtres célestes en général. En effet, il est dit de l’homme : "Tu l'as fait de peu inférieur à un dieu, tu l'as couronné de gloire et de magnificence" (Psaume 8:6). Ce texte est cité dans le NT : "Tu l'as fait un peu inférieur aux anges, tu l'as couronné de gloire et d'honneur" (Hébreux 2:7). Il est cité d’après la Septante qui a anges comme la Vulgate. En fait èlohim doit être rendu par Dieu s’il concerne Yahweh et dieux s’il concerne d’autres êtres que lui. C’est ainsi que les traducteurs de la Septante ont compris mais aussi le rédacteur inspiré de la lettre aux Hébreux confirme cette compréhension. La version de Zadoc Kahn a donc fort justement êtres divins. On trouve un autre exemple dans ce texte : "Je te célèbre de tout mon cœur ; face aux dieux je te chante" (Psaume 138:1). Les dieux ici ne peuvent êtres que les êtres célestes.
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Emmanuel le Jeu 24 Oct 2013 - 19:40

On comprend que tous les êtres appelés dieux ne sont pas de nature divine. S’agissant de faux dieux, d’êtres réels ou imaginaires ou d’objets considérés comme tels par des hommes, l’emploi du mot ne préjuge en rien de leur nature. Concernant Moïse, il s’agit de décrire sa fonction et non sa nature. Il en est de même pour Satan qui occupe la fonction de dieu de ce monde.

Nous avons donc distingué les dieux qui le sont de par leur fonction et ceux qui sont considérés comme tels par des hommes. Mais qu’en est-il des êtres célestes ? Que signifie le fait qu’ils soient appelés dieux ? S’agit-il d’êtres considérés comme tels par des hommes ? Non car les auteurs qui ont écrit ces choses étaient inspirés de Dieu. Sont-ils alors des dieux de par leur fonction ? Mais alors laquelle ?

Il est dit à propos des dieux : "Autrefois vous ne connaissiez pas Dieu et vous étiez esclaves de dieux qui, par nature, n'en sont pas. Mais maintenant que vous connaissez Dieu — ou, plutôt, que vous êtes connus de Dieu — comment pouvez-vous retourner à ces éléments impuissants et misérables, et vouloir à nouveau en être esclaves ?" (Galates 4:8-9). Paul explique que les idoles sensées êtres des dieux ne le sont pas par nature, elles sont impuissantes et misérables.

"Donc, pour ce qui concerne la consommation des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu'il n'y a pas d'idole dans le monde et qu'il n'y a de Dieu qu'un seul. s'il est vrai qu'il y a ce qu'on appelle des dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, — et de fait il y a beaucoup de dieux et beaucoup de seigneurs — néanmoins, pour nous, il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui tout existe et par qui nous sommes" (1 Corinthiens 8:4-6). Paul commence à expliquer que les idoles (les statues sensées être des dieux) ne sont rien, puis il évoque ce qu’on appelle dieux dans le ciel et sur la terre (les astres, les montagnes, etc.) mais il dit qu’en fait il y a beaucoup de dieux derrière toutes ces choses. Il dira expressément un peu plus loin ce qu’il entend par là :

"Que dis-je alors ? Que la viande sacrifiée aux idoles aurait de l'importance ? Qu'une idole aurait de l'importance ? Non, mais ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons et non à Dieu ; or je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons" (1 Corinthiens 10:19-20).

Les êtres célestes ne peuvent être appelés dieux que de par leur mode d’existence. D’ailleurs, le fait que l’homme soit présenté comme étant de peu inférieur aux dieux implique que les anges ainsi nommés sont effectivement considérés comme tels, qu’ils sont de nature divine.
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Emmanuel le Ven 25 Oct 2013 - 20:44

Les élus revêtiront la nature divine. Cela ne veut pas dire que la nature des élus sera identique à celle de Dieu.

Damarie a écrit:c'est aussi l'idée  qui ressort de 1 jean 3:1-3
"Voyez quelle manifestation d'amour le Père nous a donnée pour que nous soyons appelés enfants de Dieu. Et nous le sommes! Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté. Nous savons que lors de cette manifestation nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu'il est.Et quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui est pur".
Comme le fit ressortir ce texte cité par Damarie, les hommes seront participants à la nature divine mais seulement semblables à Dieu, c’est-à-dire similaires mais non identiques à lui.

Les anges aussi sont de nature divine et les hommes leur seront semblables également : "Ils ne peuvent pas non plus mourir, parce qu'ils sont semblables à des anges et qu'ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection" (Luc 20:36). Les hommes étant semblables à la fois à Dieu et aux anges, Dieu et les anges sont également semblables.

De ces textes il ressort clairement que les mots dieu et nature divine sont employés dans un sens large caractérisant l’ensemble des êtres célestes. La nature divine est donc une qualité, un mode d’existence, que Dieu confère volontiers à des créatures.

Les Écritures ne disent pas si ce qui distingue ces différents êtres entre eux est constitutif ou si c’est une question de degré dans la divinité mais elles indiquent ce qu’ils ont en commun :

"Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Semé périssable, on se réveille impérissable. Semé dans le déshonneur, on se réveille dans la gloire. Semé dans la faiblesse, on se réveille dans la puissance. Semé corps naturel, on se réveille corps spirituel. S'il y a un corps naturel, il y a aussi un corps spirituel" (1 Corinthiens 15:42-43).

Les êtres divins ou dieux ont comme caractéristiques communes un corps spirituel impérissable, glorieux et puissant.
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la divinité ou nature divine ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum