Les mille ans : un sujet controversé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Jeu 6 Fév 2014 - 16:50

Dans l'introduction de son livre "Le labyrinthe du Millénium", Alfred Kuen écrit ceci :

Le texte le plus controversé de la Bible

Les divergences principales entre les interprétations prophétiques se cristallisent autour de la question du millénium.

L'interprétation d'Ap 20 est une pierre de touche de toute l'interprétation de l'Apocalypse et, d'un manière plus générale, de l'ensemble des prophéties bibliques. En feuilletant un commentaire de l'Apocalypse, beaucoup de lecteurs l'ouvrent d'emblée au chapitre 20 pour voir quelle est la position de l'auteur - et, suivant le cas, acceptent ou refusent de lire plus loin.

Il donne un peu plus loin la définition des termes se rapportant aux différentes interprétations :

posmillénarisme : Retour du Christ après le millénium.

prémillénarisme : Retour avant le millénium.

amillénarisme : le Retour indépendamment du millenium.

Il dit ensuite :

Au cours des siècles, tantôt un système, tantôt un autre attirait à lui la majorité des chrétiens. Aujourd'hui encore, chaque interprétation compte parmi ses adhérents des exégètes compétents, attachés à la Parole de Dieu, qui défendent leur option avec force arguments.

Pour le simple fidèle, cette question du millénium est un véritable labyrinthe. Nombreux sont ceux qui ont renoncé à en chercher l'issue. Ce ne serait pas la plus mauvaise solution si une grande partie de l'interprétation biblique n'y était liée et si beaucoup d'attitudes pratiques devant des problèmes de vie n'en dépendaient.

Cette controverse me semble exagérée. Selon moi, cela vient du fait que l'on veut donner un contenu précis aux mille ans alors les Écritures nous en disent si peu.

A suivre...


Dernière édition par Emmanuel le Sam 8 Fév 2014 - 20:24, édité 1 fois

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Jeu 6 Fév 2014 - 19:54

Dans la suite de son introduction, Kuen note que ce passage compte peu de références à l'AT comparativement au reste du livre et malheureusement, on l'a "surchargé de corps étrangers" (il cite ici Bietenhard, "Das Tausendjährige Reich"). La plupart des textes que l'on a voulu y insérer concernent en fait l'état final décrit aux chapitres 21 et 22.

Selon moi, les défenseurs du prémillenarisme, en comblant les silences du texte avec des passages n'ayant rien à voir avec cette période, en voulant tout expliquer, ont nuit eux-mêmes à leur interprétation. Mais j'y reviendrai plus loin.

En abordant ensuite l'importance de cette question, Kuen cite Erickson (Christian Theology) :


Que nous considérions ou non ces questions comme importantes, le fait que ceux qui les considèrent comme importantes nous oblige à les examiner.

C'est pourquoi je pense qu'il est important que nous abordions ce point ici. Ne serait-ce que pour en relativiser l'importance et ne pas en faire une pierre de touche comme quelques-uns le font malheureusement. Mais faisons-le avec amour et humilité et non en voulant imposer notre point de vue aux autres.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Mimarie le Ven 7 Fév 2014 - 20:46

Peut-être ne pas perdre de vue qu'une bonne partie des tout-premiers chrétiens n'a pas eu connaissance du livre de Jean, et pourtant, ils avaient l'espérance céleste, il faisait confiance simplement à leur Père céleste et à Jésus, ils avaient compris l'essentiel, et surtout : ils le mettaient en pratique entre eux et envers leur prochain, , donc ils prospéraient avec l'aide de Esprit saint . Leur foi était active, vivante. Un bon nombre de nos tout-premiers   frères et sœurs sont alors morts en martyrs .

Le livre d'Apocalypse allait parler d'eux, alors qu'ils l'ignoraient:
"Quand l'Agneau brisa le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été exécutés pour leur fidélité à la parole de Dieu et le témoignage qu'ils lui avaient rendu. Ils criaient avec force : « Maître saint et véritable, jusqu'à quand tarderas-tu à juger les habitants de la terre pour leur demander des comptes au sujet de notre mort ? » On donna à chacun d'eux une robe blanche, et on leur demanda de patienter encore un peu de temps, jusqu'à ce que soit complété le nombre de leurs frères et compagnons de service qui devaient être mis à mort comme eux-mêmes. ". (6:9-11)
avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Sam 8 Fév 2014 - 22:30

En recherchant dans les plus vieux témoignages de l’Église, je suis tombé sur ce passage d'Irénée (livre V : http://remacle.org/bloodwolf/eglise/irenee/heresies5.htm# ) :

C'est ce que les presbytres qui ont vu Jean, le disciple du Seigneur,  se souviennent avoir entendu de lui,  lorsqu'il évoquait l'enseignement du Seigneur relatif à ces temps-là. Voici donc ces paroles du Seigneur : « Il viendra des jours où des vignes croîtront, qui auront chacune dix mille ceps, et sur chaque cep dix mille branches, et sur chaque branche dix mille bourgeons, et sur chaque bourgeon dix mille grappes, et sur chaque grappe dix mille grains, et chaque grain pressé donnera vingt-cinq cuves de vin. Et lorsque l'un des saints cueillera une grappe, une autre grappe lui criera : Je suis meilleure, cueille-moi et, par moi, bénis le Seigneur ! De même le grain de blé produira dix mille épis, chaque épi aura dix mille grains et chaque grain donnera cinq tonnes de belle farine ; et il en sera de même, toute proportion gardée, pour les autres fruits, pour les semences et pour l'herbe. Et tous les animaux, usant de cette nourriture qu'ils recevront de la terre, vivront en paix et en harmonie les uns avec les autres et seront pleinement soumis aux hommes. » Voilà ce que Papias, auditeur de Jean, familier de Polycarpe, homme vénérable, atteste par écrit dans le quatrième de ses livres — car il existe cinq livres composés par lui —. Il ajoute : « Tout cela est croyable pour ceux qui ont la foi. Car, poursuit-il, comme Judas le traître demeurait incrédule et demandait : Comment Dieu pourra-t-il créer de tels fruits ? — le Seigneur lui répondit : Ceux-là le verront, qui vivront jusqu'alors. »

Irénée (mort vers 202) dit avoir trouvé ceci chez Papias. Il s'agirait d'une tradition orale remontant à Jésus par l'apôtre Jean. A prendre avec précautions évidemment.

On trouve quelques informations intéressantes sur Papias sur cette page : http://www.patristique.org/Les-Peres-apostoliques-IV-Papias-de-Hierapolis.html#


Dernière édition par Emmanuel le Dim 9 Fév 2014 - 10:25, édité 1 fois

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Dim 9 Fév 2014 - 8:52

Voici ce qu'a écrit Justin (mort vers 165) dans son dialogue avec le juif Tryphon (à lire ici : http://remacle.org/bloodwolf/eglise/justin/tryphon.htm ). Les gras sont de moi :


LXXX

1 — Je vous ai déjà dit, reprit Tryphon, que vous saviez habilement prendre toutes vos précautions pour vous tirer d'embarras quand vous citez l'Écriture, et vous mettre en lieu de sûreté. Mais, dites-moi, est-ce de bonne foi que vous avancez que Jérusalem sera rebâtie ; que votre peuple s'y rassemblera, pour y vivre heureux avec le Christ en la compagnie des patriarches, des prophètes et des justes de l'ancienne loi, ou même de ceux d'entre nous qui se convertiraient à votre Christ avant qu'il apparaisse de nouveau ; ou bien est-ce pour mieux montrer votre habileté dans la controverse que vous avez émis une pareille opinion?

2 — Tryphon, je ne suis pas homme à dire ce que je ne pense pas. Je vous ai déjà fait l'aveu que plusieurs partageaient avec moi ce sentiment ; mais je vous ai dit aussi que beaucoup d'autres dont la doctrine est pure et saine sont d'un avis différent. Nous ne tenons pas compte 3 de ceux qui se disent Chrétiens, mais qui au fond ne sont que des hérétiques impies ou athées ; je vous ai dit que tout ce qu'ils enseignaient n'était qu'un tissu de blasphèmes aussi impies qu'extravagants ; et pour que vous soyez bien convaincu que ce n'est pas seulement devant vous que je m'exprime comme je l'ai fait, je composerai un ouvrage selon mes faibles talents qui reproduira toutes les discussions que nous avons eues ensemble, et dans lequel je professerai toutes les doctrines que je professe en votre présence; car je déclare qu'il ne faut pas s'attacher à l'homme ou à sa doctrine, mais à Dieu et à tout ce qu'il enseigne. 4 Si vous rencontrez des gens qui se disent Chrétiens et qui, au lieu de suivre ces principes, osent blasphémer le Dieu d'Abraham, le Dieu d’Isaac et de Jacob, et dire qu'il n'y a pas de résurrection des morts, mais qu'aussitôt après cette vie les âmes sont reçues dans le ciel, gardez-vous de les considérer comme Chrétiens; ainsi tout homme de bon sens ne rangera point parmi les Juifs ceux qu'on appelle sadducéens, et les sectes semblables connues sous le nom de genistes, de méristes, de galiléens, de hellénistes, de pharisiens, de baptistes. Souffrez que je vous dise tout ce que je pense; il ne comptera pas non plus parmi les Juifs ceux qui ne sont Juifs et enfants d'Abraham que de nom, et qui honorent seulement Dieu des lèvres, tandis que leur cœur est loin de lui, ainsi qu'il s'en plaint lui-même. Mais, pour moi et pour les Chrétiens dont la doctrine est pure sur tous les points, nous savons qu'il y aura une résurrection des corps, que nous passerons mille ans dans Jérusalem rebâtie, embellie, agrandie, comme nous le promettent Isaïe, Ézéchiel, et d'autres prophètes.

LXXXI

1 — Écoutez ce que dit Isaïe sur ce règne de mille ans :

« Je vais créer de nouveaux cieux et de nouvelles terres, et le passé ne sera plus dans ma mémoire et ne s'élèvera plus sur mon cœur. Réjouissez-vous pour l'éternité, soyez dans l'allégresse; je vais créer une Jérusalem toute de délices, et un peuple pour la joie. J'aimerai mon peuple, je trouverai ma joie dans Jérusalem. On n'y entendra plus ni plainte, ni clameur, on n'y verra point de vieillard ou d'enfant qui n'accomplisse ses jours; la vie de l'enfant sera aussi précieuse que celle du vieillard, et le pécheur à tous les âges sera maudit. 2 Mon peuple bâtira des maisons et les habitera, il plantera des vignes et en recueillera le fruit. Mes élus n'abandonneront plus leur maison et leurs vignes à des étrangers. Les jours de mon peuple égaleront les jours des plus grands arbres. Les œuvres de ses mains ne vieilliront jamais. Ses travaux ne seront pas vains. Les femmes n'enfanteront plus dans le trouble. Race bénie du Seigneur, leur postérité le sera avec eux. Je les exaucerai avant leur prière et je les écouterai encore. Le loup et l'agneau joueront ensemble, le lion et le taureau iront aux mêmes pâturages, la poussière sera l'aliment du serpent. Aucun de ces animaux, dit le Seigneur, ne nuira ni ne donnera la mort, sur toute la montagne sainte. »

Ces paroles : 3 « Les jours de mon peuple égaleront les jours des plus grands arbres, et les œuvres de ses mains ne vieilliront jamais, » ne semblent-elles pas désigner d'une manière mystérieuse une durée de mille ans? Il fut dit à Adam qu'il mourrait, le jour même qu'il aurait mangé du fruit défendu, et nous savons qu'il vécut près de mille ans? C'est qu'en effet, au yeux du Seigneur, mille ans sont comme un jour, et ces mots du prophète trouvent encore ici leur application. 4 Ajoutez le témoignage d'un apôtre de Jésus-Christ, un de nos écrivains sacrés, nommé Jean. Il nous annonce, parmi les choses qui lui furent révélées, que ceux qui auront eu la foi en notre Christ passeront mille ans à Jérusalem, qu'ensuite tous les hommes ressusciteront ensemble et en un même moment, que cette résurrection sera générale, éternelle, et qu'il y aura pour tous un jugement. Notre-Seigneur lui-même nous l'apprend par ces paroles :

« Ils ne se marieront point, mais ils seront semblables aux anges en leur qualité d'enfants de Dieu dignes de la résurrection. »


Justin en disant "beaucoup d'autres dont la doctrine est pure et saine sont d'un avis différent" voulait-il dire qu'ils ne croyaient pas aux mille ans comme étant à situer dans le futur où qu'ils avaient simplement une conception différente de ce que seraient ces mille ans ?

On aurait aimé savoir s'il y avait déjà des croyants amillénaristes ou postmillénaristes à l'époque mais il ne donne pas assez de précisions.


Dernière édition par Emmanuel le Dim 9 Fév 2014 - 10:23, édité 1 fois

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Dim 9 Fév 2014 - 10:12

Avant de poursuivre, je vais faire un point sur les 3 systèmes d'interprétation. Chacun d'eux se décline sous plusieurs interprétations parfois très différentes entre elles et même rejoignant d'autres systèmes d'interprétation. Ce n'est donc pas simple et je vais m'efforcer de simplifier.

Les postmillénaristes situent le chapitre 20 dans la continuité chronologique du 19 tout en situant le retour de Christ après les mille ans. Ils n'interprètent donc pas la bataille décrite en 19:11-21 comme étant liée au retour de Jésus.

Les amillénaristes pensent qu'il n'y a pas de continuité chronologique entre les chapitres 19 et 20 mais qu'il y a un retour en arrière jusqu'à la venue en chair de Christ.
Ils interprètent la bataille décrite en 19:11-21 comme étant liée au retour de Jésus.

Les prémillénaristes situent le chapitre 20 dans la continuité chronologique du 19 tout en situant le retour de Christ avant les mille ans. Ils interprètent la bataille décrite en 19:11-21 comme étant liée à son retour.

En fait il y a 2 lectures, une qui suit les événements chronologiquement et l'autre non. La différence entre les compréhensions pré et post millénaristes vient de l'interprétation de la bataille décrite en 19:11-21.

Pour départager les différents systèmes, il faut répondre à ces deux questions :

Qu'est-ce que la bataille décrite en 19:11-21 ?

Y a-t-il continuité chronologique entre les chapitres 19 et 20 ?

C'est un début. Ensuite, il faut interpréter les mille ans.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Dim 9 Fév 2014 - 11:35

Essayons de déterminer l'ancienneté des différents systèmes.

En ce qui concerne l'amillénarisme, Kuen na pas trouvé grand chose à dire. On ne trouve pas trace du millénium dans la Didachè et chez Clément de Rome (des écrits qui dateraient de la seconde moitié du 1er siècle). Cela ne prouve évidemment rien. Il dit aussi qu'Athanase et Eusèbe (tous deux de la fin du 3e et début du 4e siècle) ont combattu le prémillénarisme.

Boyd a défendu la thèse suivante ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Amill%C3%A9narisme#Histoire ) :


Durant les deux premiers siècles de l'Église, les doctrines prémillénariste et amillénariste étaient toutes deux défendues. Bien qu'aucun des Pères de l'Église n'ait soutenu l'amillénarisme au cours du Ier siècle, Justin le Martyr (mort vers 165), dont la théologie fut marquée par le millénarisme, mentionna l'existence de différentes théories dans son Dialogue avec Tryphon le Juif, chapitre 80 : « Je vous ai déjà fait l'aveu que plusieurs partageaient avec moi ce sentiment [le prémillénarisme] ; mais je vous ai dit aussi que beaucoup d'autres dont la doctrine est pure et saine sont d'un avis différent ».  

A mon avis, il exagère les propos de Justin que j'ai déjà cité plus haut. Celui-ci répond à Tryphon qui dit :

est-ce de bonne foi que vous avancez que Jérusalem sera rebâtie ; que votre peuple s'y rassemblera, pour y vivre heureux avec le Christ en la compagnie des patriarches, des prophètes et des justes de l'ancienne loi, ou même de ceux d'entre nous qui se convertiraient à votre Christ avant qu'il apparaisse de nouveau

Justin répond entre autres :

plusieurs partageaient avec moi ce sentiment ; mais je vous ai dit aussi que beaucoup d'autres dont la doctrine est pure et saine sont d'un avis différent. Nous ne tenons pas compte de ceux qui se disent Chrétiens, mais qui au fond ne sont que des hérétiques impies ou athées

Qu'est-ce que l'on peut en déduire sinon que certains sont soit amillénaristes, soit posmillénaristes, soit prémillénaristes mais avec une conception différente de Justin ? Il n'y a rien de positif à tirer des écrits de Justin sur l'ancienneté de l'amillénarisme. Boyd a simplement le désir tout naturel de faire remonter sa compréhension le plus loin possible en arrière.

Notons quand même que certains écrits ont été perdus et donc que nous ne pouvons tirer aucune certitude de cet examen. Mais nous pouvons déjà évacuer les fausses certitudes.


Dernière édition par Emmanuel le Mer 12 Fév 2014 - 16:34, édité 1 fois

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Lun 10 Fév 2014 - 21:50

En ce qui concerne le posmillénarisme, Kuen dit qu'il remonte à Athanase (296-372) et à Tyconius (mort vers 390).

Selon eux, la première résurrection serait le passage de la mort dans le péché à la vie spirituelle en Christ. Le règne millénial de Christ s'étend de sa passion à sa parousie. Augustin (354-430) rompt avec le prémillénarisme et adopte leurs vues. Il assimile l’Église catholique au royaume de Dieu. Cette interprétation a dominé tout le Moyen-Âge et la Réforme.

Whitby (18e siècle) introduira une variante dans laquelle le millénium est encore à venir. Il sera préparé par les conquêtes de l’Évangile, par la mission et l'action sociale.

En fait, le postmillénarisme protestant est très différent du postmillénarisme catholique. Et je me rend compte que chronologiquement parlant, le postmillénarisme catholique correspond à l'amillénarisme protestant évangélique (évangélique par opposition à libéral). Ce qui les distingue c'est le pouvoir effectif exercé par l’Église catholique au nom du Christ sur la Terre d'un règne plus symbolique et spirituel (d'où le a de amillénarisme qui signifie qu'il n'y a pas de règne millénaire terrestre).

Du coup, il faudra que je refasse un point sur les définitions. Et je n'ai même pas encore parlé du dispensationalisme qui est une variante importante du prémillénarisme. scratch 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Mer 12 Fév 2014 - 16:33

En ce qui concerne le prémillénarisme, il remonte au moins à Papias qui a écrit dans la première moitié du 2e siècle et a été exposé notamment par Justin (vers 100 - vers 165) et Irénée (vers 120/130 - vers 202) comme nous l’avons déjà vu plus haut.

On a essayé de trouver dans leurs écrits les indices d’une alternative. J’ai déjà exposé ce qu’on a voulu tirer de Justin. Prigent (Le millénium dans l’Apocalypse johannique) semble affirmer en avoir trouvé la trace chez Irénée. Kuen le cite en disant que celui-ci (Irénée) se voit obligé par deux fois "d’avouer que certains chrétiens interprètent symboliquement ces prophéties et en affirment l’accomplissement présent (Adv. Haer. V. 33, 4 et 35, 1)".

L’œuvre d’Irénée disponible en ligne ( http://remacle.org/bloodwolf/eglise/irenee/heresies5.htm ) n’est pas numérotée de la même manière mais je pense avoir trouvé les deux passages en question.

Irénée cite d’abord Isaïe puis écrit :


Si certains essaient d'entendre de telles prophéties dans un sens allégorique, ils ne parviendront même pas à tomber d'accord entre eux sur tous les points.

Un peu plus loin, il cite l’Apocalypse puis de nouveau Isaïe et écrit :

Et rien de tout cela ne peut s'entendre allégoriquement, mais  au  contraire  tout  est  ferme,   vrai,   possédant  une existence authentique, réalisé par Dieu pour la jouissance des hommes justes.

Irénée évoque les interprétations allégoriques des gnostiques qu’il qualifie d’hérétiques et peut-être aussi (c'est une éventualité) les idées de certains égarés. C’est ce qu'indique l’objet de son ouvrage :

dans ce cinquième livre de tout notre ouvrage « Dénonciation et réfutation de la Gnose au nom menteur » nous tenterons d'asseoir nos preuves sur le reste des enseignements de notre Seigneur et sur les épîtres de l'Apôtre, conformément à ce que tu as sollicité de nous : car nous obéissons à ton ordre — puisqu'aussi bien c'est pour le ministère de la parole que nous avons été établis — et nous nous appliquons de toute manière,   selon  notre  pouvoir,  à  te  fournir le  plus  de ressources possible contre les négations des hérétiques, à faire changer de sentiments les égarés et à les ramener vers l'Eglise de Dieu, ainsi qu'à affermir l'esprit des néophytes pour qu'ils gardent inébranlablement la foi qu'ils ont reçue de l'Église, cette gardienne fidèle,  et pour qu'ils ne se laissent en aucune façon corrompre par ceux qui tentent de leur enseigner l'erreur et de les détourner de la vérité

Mais il n'y a rien de certain là non plus. On cherche sans succès à prouver l'existence d'alternatives anciennes aux prémillénarisme.

Le prémillénarisme est donc le plus ancien système connu par les documents en notre possession. Ces documents ne prouvent pas qu’il existât alors une interprétation alternative comme ils n'en écartent pas la possibilité. La doctrine prémillénariste était largement répandue au 2e siècle et une éventuelle interprétation alternative aura été minoritaire.


Dernière édition par Emmanuel le Jeu 13 Fév 2014 - 21:45, édité 1 fois (Raison : Ajout)

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Ven 14 Fév 2014 - 20:59

Le prémillénarisme étant le système le système le plus répandu dans les premiers temps de l’Église est-il le système primitif ? Est-ce ainsi que Jean expliquait ce qu'il a vu ?

Allo (Dictionnaire de la Bible - Supplément) a écrit que "l'interprétation exacte se perdit vite, d'abord sous la poussée des idées apocalyptiques juives auxquelles les premiers chrétiens avaient peine à renoncer". Jérôme (4e siècle) a dit de Papias, Justin, Irénée, Hippolyte, Tertullien, Lactance et d'autres qu'ils judaïsaient.

En effet, l'idée d'un règne intermédiaire avant l'état final apparaît dans les apocalypses juives à partir du 2e siècle avant notre ère. Mais cette intuition, quelle soit bonne ou mauvaise, est née de la méditation des Écritures. Ce règne intermédiaire (allant de 40 ans à 365000 ans selon les écrits) ne concernait que les israélites encore vivant à ce moment, la résurrection ayant lieu après ce règne intermédiaire.

Ce courant de pensée sera appelé millénarisme en référence aux mille ans de l'Apocalypse de Jean. Dans la pensée chrétienne, il désignera un règne terrestre de Christ.

Mais le premiers chrétiens se seraient-ils laissés influencer au point de délaisser aussi vite le bon système sans qu'il n'en reste aucune trace ? De plus, Papias détenait cette interprétation presque directement de l'apôtre Jean lui-même. Elle a pu être déformée dans son contenu mais sa chronologie a-t-elle pu être totalement remaniée ?

Rien ne remplacera l'étude du texte lui-même pour en juger mais il est intéressant de se remettre dans le contexte de l'époque aussi près que possible du moment où Jean a reçu cette vision.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Sam 15 Fév 2014 - 17:19

J'écrivais plus haut :

Emmanuel a écrit:On a essayé de trouver dans leurs écrits les indices d’une alternative. J’ai déjà exposé ce qu’on a voulu tirer de Justin. Prigent (Le millénium dans l’Apocalypse johannique) semble affirmer en avoir trouvé la trace chez Irénée. Kuen le cite en disant que celui-ci (Irénée) se voit obligé par deux fois "d’avouer que certains chrétiens interprètent symboliquement ces prophéties et en affirment l’accomplissement présent (Adv. Haer. V. 33, 4 et 35, 1)".

Après lecture complète de la thèse d'Irénée, les passages en question me semblent plutôt être ceux-ci :

Mais certains, qui passent pour croire avec rectitude, négligent l'ordre suivant lequel devront progresser les justes et méconnaissent le rythme selon lequel ils s'exerceront à l'incorruptibilité. Ils ont ainsi en eux des pensées hérétiques : car les hérétiques, méprisant l'ouvrage modelé par Dieu et n'acceptant pas le salut de leur chair, dédaignant aussi, par ailleurs, la promesse de Dieu et dépassant complètement Dieu par leurs pensées, assurent qu'aussitôt après leur mort ils monteront par-dessus les cieux et pardessus le Créateur lui-même, pour aller vers la « Mère », ou vers le Père faussement imaginé par eux. Ceux donc qui rejettent catégoriquement la résurrection et, autant qu'il dépend d'eux, la suppriment, qu'y a-t-il d'étonnant s'ils ignorent jusqu'à l'ordre selon lequel aura lieu cette résurrection ? [...] comment ne rougissent-ils pas, ceux qui prétendent que les enfers s'identifient avec notre monde et que leur « homme intérieur», laissant ici-bas le corps, doit monter dans le lieu supracéleste ?

Ainsi donc, certains se laissent induire en erreur par les discours hérétiques, au point de méconnaître les « économies » de Dieu et le mystère de la résurrection des justes et du royaume qui sera le prélude de l'incorruptibilité, royaume par lequel ceux qui en auront été jugés dignes s'accoutumeront peu à peu à saisir Dieu.

Les "chrétiens" en question ne croyaient pas en la résurrection mais pensaient que l'âme quittait le corps pour vivre au ciel. C'est la conception platonicienne de l'homme et certains à Corinthe y adhéraient déjà du temps de Paul : "Or, si l'on prêche que Christ est ressuscité d'entre les morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a pas de résurrection des morts ?" (1 Corinthiens 15:12).

A coup sûr il existait une doctrine alternative mais elle était professée par des hérétiques. Justin en a parlé aussi :


Si vous rencontrez des gens qui se disent Chrétiens et qui, au lieu de suivre ces principes, osent blasphémer le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et de Jacob, et dire qu'il n'y a pas de résurrection des morts, mais qu'aussitôt après cette vie les âmes sont reçues dans le ciel, gardez-vous de les considérer comme Chrétiens.

Mais nous avons déjà vu qu'il a aussi parlé de beaucoup d'autres qui avaient un avis différent de lui sans nous dire en quoi consistait la différence :

plusieurs partageaient avec moi ce sentiment ; mais je vous ai dit aussi que beaucoup d'autres dont la doctrine est pure et saine sont d'un avis différent.

Malheureusement, Irénée n'en parle pas. Il se concentre sur le danger des hérétiques. Mais si, de son temps, des gens qu'il considérait comme chrétiens avaient une compréhension amillénariste ou postmillénariste des mille ans, je pense qu'il l'aurait évoqué brièvement.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Dim 16 Fév 2014 - 20:41

Voici le plan de l'argumentation d'Irénée incluant quelques citations pertinentes pour que vous puissiez avoir une idée de ce qu'était la doctrine prémillénariste au 2e siècle :

Spoiler:
Étapes progressives dans l'acheminement des justes vers la vie céleste

leurs âmes iront donc au lieu invisible qui leur est assigné par Dieu et elles y séjourneront jusqu'à la résurrection, attendant cette résurrection ; puis elles recouvreront leurs corps et ressusciteront intégralement, c'est-à-dire corporellement, à la manière même dont le Seigneur est ressuscité, et elles viendront de la sorte en la présence de Dieu.

une fois ressuscites, nous serons enlevés au ciel, tous ceux d'entre nous du moins que le Seigneur en aura jugés dignes.

Le royaume des justes, accomplissement de la promesse faite par Dieu aux pères

les justes doivent d'abord, dans ce monde rénové, après être ressuscites à la suite de l'apparition du Seigneur, recevoir l'héritage promis par Dieu aux pères et y régner ; ensuite seulement aura lieu le jugement de tous les hommes. Il est juste, en effet, que, dans ce monde même où ils ont peiné et où ils ont été éprouvés de toutes manières par la patience, ils recueillent le fruit de cette patience ; que, dans le monde où ils ont été mis à mort à cause de leur amour pour Dieu, ils retrouvent la vie ; que, dans le monde où ils ont enduré la servitude, ils règnent. Car Dieu est riche en tous biens, et tout lui appartient. Il convient donc que le monde lui-même, restauré en son état premier, soit, sans plus aucun obstacle, au service des justes.

L'héritage de la terre annoncé par le Christ et prophétisé par la bénédiction de Jacob et par Isaïe

La bénédiction dont nous venons de parler se rapporte donc sans conteste aux temps du royaume : alors régneront les justes, après être ressuscites d'entre les morts et avoir été,   du fait de cette résurrection même,  comblés d'honneur  par  Dieu ;  alors  aussi la  création,   libérée  et renouvelée, produira en abondance toute espèce de nourriture, grâce à la rosée du ciel et à la graisse de la terre.

Israël rétabli dans sa terre, afin d'y avoir part aux biens du Seigneur

Que ces promesses s'adressent non seulement aux prophètes et aux pères, mais aux Églises rassemblées d'entre les gentils

Jérusalem glorieusement rebâtie

Toutes les prophéties de ce genre se rapportent sans conteste à la résurrection des justes, qui aura lieu après l'avènement de l'Antéchrist et l'anéantissement des nations soumises à son autorité : alors les justes régneront sur la terre, croissant à la suite de l'apparition du Seigneur ; ils s'accoutumeront, grâce à lui, à saisir la gloire du Père et, dans ce royaume, ils accéderont au commerce des saints anges ainsi qu'à la communion et à l'union avec les réalités spirituelles. Et tous ceux que le Seigneur trouvera en leur chair, l'attendant des cieux après avoir enduré la tribulation et avoir échappé aux mains de l'Impie, ce sont ceux dont le prophète a dit : « Et ceux qui auront été laissés se multiplieront sur la terre. » Ces derniers sont aussi tous ceux d'entre les païens que Dieu préparera d'avance pour que, après avoir été laissés, ils se multiplient sur la terre, soient gouvernés par les saints et servent à Jérusalem.

Après le royaume des justes : la Jérusalem d'en haut et le royaume du Père

Quand donc ces choses auront passé, nous dit Jean, le disciple du Seigneur, sur la terre nouvelle descendra la Jérusalem d'en haut, telle une fiancée parée pour son époux, et c'est elle qui sera le tabernacle de Dieu, en lequel Dieu habitera avec les hommes. C'est de cette Jérusalem-là que sera l'image la Jérusalem de la première terre, où les justes s'exerceront à l'incorruptibilité et se prépareront au salut, comme c'est aussi de ce tabernacle-là que Moïse a reçu le modèle sur la montagne.

de même qu'il ressuscitera réellement,  c'est réellement aussi qu'il  s'exercera  à l'incorruptibilité,   qu'il croîtra et  qu'il parviendra  à la  plénitude  de sa vigueur  aux temps  du royaume, jusqu'à devenir capable de saisir la gloire du Père. Puis, quand toutes choses auront été renouvelées, c'est réellement qu'il habitera la cité de Dieu.

ni  la substance ni la matière de la création ne seront anéanties

c'est alors que ceux qui auront été jugés dignes du séjour du ciel y pénétreront, tandis que d'autres jouiront des délices du paradis, et que d'autres encore posséderont la splendeur de la cité ; mais partout Dieu sera vu, dans la mesure où ceux qui le verront en seront dignes.

Conclusion

la consommation de ce siècle aura lieu le sixième jour, c'est-à-dire la six millième année; puis ce sera le septième jour, jour du repos, au sujet duquel David dit : « C'est là mon repos, les justes y entreront » : ce septième jour est le septième millénaire, celui du royaume des justes, dans lequel ils s'exerceront à l'incorruptibilité, après qu'aura été renouvelée la création pour ceux qui auront été gardés dans ce but.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par benidejah le Lun 17 Fév 2014 - 6:24

Merci Emmanuel pour ton travail considérable sur le sujet.
Quelques soient notre compréhension du millénaire il sera toujours utile de comprendre ce que certains imaginent,ainsi nous pourrons plus facilement leurs fournir des réponses compréhensibles par eux.
Je profite ici pour dire ce que j'ai compris concernant l'utilité de cette période.
En lisant et méditant sur le chapitre 20 de Révélation,je ne vois qu'uns façon de répondre a cette question!
Cette période de milles ans qui est a venir,servira uniquement de laboratoire pour la gestion de la nouvelle terre qui viendra également après cette période. Qu'en pensez vous?

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Lun 17 Fév 2014 - 18:35

Plus on creuse et plus on se rend compte qu'il faut creuser encore. Je pense que je vais m'arrêter là pour l'instant en ce qui concerne l'interprétation ancienne des mille ans. Mais je parlerai bientôt de la réaction de l'école d'Alexandrie à un millénarisme trop matérialiste appelé chiliasme et je tenterai aussi d'expliquer comment on est arrivé là. A suivre donc...

Cette période de milles ans qui est a venir,servira uniquement de laboratoire pour la gestion de la nouvelle terre qui viendra également après cette période. Qu'en pensez vous?

Pour que cette période serve de laboratoire, il faudrait que la nouvelle terre soit de même nature que la terre actuelle et là, je ne pense pas que cela soit le cas. Je perçois plutôt une terre transformée, une terre glorifiée, une terre "céleste". Je développerai cette idée sur le fil dédié à l'avenir de l'humanité.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Les mille ans : un sujet controversé

Message par Mephibosheth le Mer 19 Fév 2014 - 9:13

Avons nous des indices(signes) bibliques permettant de déterminé l'époque des mille ans ?
                                                                                      Les écritures nous laissent elles dans l'ignorance?
                                                                                Le livre de la révélation est il la seule source concernant ce temps?



Révélation 1:1-3 Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver (a)bientôt. Et il a envoyé son ange et, par son intermédiaire, il [l’]a présentée en signes à son esclave Jean,  lequel a attesté la parole que Dieu a donnée et le témoignage de Jésus Christ, oui toutes les choses qu’il a vues.  Heureux celui qui lit à haute voix et ceux qui entendent les paroles de cette prophétie, et qui observent les choses qui s’y trouvent écrites ; car le temps fixé est proche.


(a) strong1451,proche:pour le temps :exemples Matthieu 24 :32/
Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche (eggus). Mt 24:33/Mt26:18/Luc 21:31/Ré22:10.


Hébreux 1:13“ Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau pour tes pieds  [...]

Hébreux 2:5Car ce n’est pas à des anges qu’il a soumis la terre habitée à venir dont nous parlons.

Hébreux 2:8Tu as soumis toutes choses sous ses pieds [mais..] 2:8 . Or, maintenant, nous ne voyons pas encore que toutes choses lui soient soumises [...]


De nombreux passage des écritures montre que satan et ses anges démons ont encore encore une grande activité,et par conséquence ne sont pas liés ou ont encore une activité, et cela sera jusqu'a un temps fixé .
Mat 8:29: “ Qu’avons-nous à faire avec toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps fixé ?

Luc 8:30-33 Il dit : “ Légion ”, parce que beaucoup de démons étaient entrés en lui.  Et ils le suppliaient de ne pas leur ordonner de s’en aller dans l’abîme.  Or il y avait là un troupeau d’un nombre considérable de porcs qui était en train de paître sur la montagne ; ils le supplièrent donc de leur permettre d’entrer dans ces [porcs]. Et il le leur permit.  Alors les démons sortirent de l’homme et entrèrent dans les porcs, et le troupeau se précipita du haut de l’escarpement dans le lac et se noya.


Jude 6 Et les anges qui n’ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur demeure naturelle, il les a réservés avec des liens éternels, sous l’obscurité profonde, pour le jugement du grand jour.


20:10 Et le Diable qui les égarait a été jeté dans le lac de feu et de soufre, où [se trouvaient déjà] et la bête sauvage et le faux prophète ; et ils seront tourmentés jour et nuit à tout jamais


Le livre de Daniel fait aussi référence à d'autres qui doivent être anéanties :des puissances mondiales qui exerceront leur pouvoir jusqu'à un temps fixé:  Dn 2:31-35 /Dn4:14-17 Dn12:1-4

Et quant à toi, ô Daniel, rends secrètes ces paroles et scelle le livre(la bible), jusqu’au temps de [la] fin. Beaucoup rôderont çà et là, et la [vraie] connaissance deviendra abondante (pour certains car)
La parole inspirée dit clairement que dans les périodes à venir quelques-uns abandonneront la foi, faisant attention à des paroles inspirées trompeuses et à des enseignements de démons. ” (1Tm 4:1 ; Ac 20:29, 30).



Lors du retour de Jésus

Psaume 110:1 Voici ce que IHÛa déclare à mon Seigneur : “ Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau pour tes pieds.  [...]

Révélation 12:7-10 Et une guerre a éclaté dans le ciel : Mikaël et ses anges ont lutté contre le dragon, et le dragon et ses anges ont lutté,  mais il n’a pas été le plus fort, et il ne s’est plus trouvé de place pour eux dans le ciel.  Et il a été jeté, le grand dragon, le serpent originel, celui qu’on appelle Diable et Satan, qui égare la terre habitée tout entière ; il a été jeté sur la terre, et ses anges ont été jetés avec lui.  Et j’ai entendu une voix forte dans le ciel dire : “ Maintenant sont arrivés le salut, et la puissance, et le royaume de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ [...]



20:1-3 Et j’ai vu un ange qui descendait du ciel avec la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Et il a saisi le dragon, le serpent originel, qui est le Diable et Satan, et il l’a lié pour mille ans.  Et il l’a jeté dans l’abîme, et il [l’]a fermé et scellé au-dessus de lui, pour qu’il ne puisse plus égarer les nations jusqu’à ce que les mille ans soient achevés. Après ces choses il doit être délié pour un peu de temps.


(Révélation 20:4-21:4) Et j’ai vu des trônes, et il y avait ceux qui se sont assis dessus, et on leur a donné le pouvoir de juger. qui les égarait a été jeté dans le lac de feu et de soufre, où [se trouvaient déjà] et la bête sauvage et le faux prophète ; et ils seront tourmentés jour et nuit à tout jamais.
 Et j’ai vu un grand trône blanc et celui qui était assis dessus. De devant lui se sont enfuis la terre et le ciel, et on n’a pas trouvé de place pour eux.  Et j’ai vu les morts, les grands et les petits, qui se tenaient debout devant le trône, et on a ouvert des rouleaux. Mais on a ouvert un autre rouleau ; c’est le rouleau de vie. Et les morts ont été jugés d’après les choses qui étaient écrites dans les rouleaux, selon leurs actions.  Et la mer a rendu les morts qui s’y trouvaient, et la mort et l’hadès ont rendu les morts qui s’y trouvaient, et ils ont été jugés chacun individuellement selon leurs actions.  Et la mort et l’hadès ont été jetés dans le lac de feu. Cela représente la deuxième mort, le lac de feu.  Et quiconque n’a pas été trouvé écrit dans le livre de vie, on l’a jeté dans le lac de feu. Et j’ai vu un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu, et la mer n’est plus. J’ai vu aussi la ville sainte, la Nouvelle Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, et préparée comme une épouse parée pour son mari.  Alors j’ai entendu une voix forte venant du trône dire : “ Voyez ! La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux.  Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. ”


                                                                                Voici l’une des prophéties d’Isaïe:
                                                                                                    Isaïe 2:2-4
Et il adviendra sans faute, dans la période finale des jours, que la montagne de la maison de IHÛa se trouvera solidement établie au-dessus du sommet des montagnes, et elle sera élevée au-dessus des collines; et vers elle devront affluer toutes les nations.” —
Et assurément de nombreux peuples iront et diront: ‘Venez et montons à la montagne de IHÛa, à la maison du Dieu de Jacob; et il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers.’”
Et ils devront forger leurs épées en socs de charrue et leurs lances en cisailles à émonder. Une nation ne lèvera pas l’épée contre une nation, et ils n’apprendront plus la guerre.”

Est-ce le cas depuis 1er siècle et de nos jours ?


Dernière édition par Mephibosheth le Ven 21 Fév 2014 - 3:03, édité 1 fois
avatar
Mephibosheth

Messages : 102
Date d'inscription : 08/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Mer 19 Fév 2014 - 19:38

Oui, ceux qui pensent que les mille ans sont en cours sont face à une contradiction qu'ils doivent prendre très au sérieux.

Pendant ces mille ans, le diable se trouve dans l'incapacité de séduire les nations : "Puis je vis descendre du ciel un ange qui tenait la clef de l'abîme et une grande chaîne à la main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l'abîme, qu'il ferma et scella au-dessus de lui, afin qu'il ne séduise plus les nations, jusqu'à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu'il soit délié pour un peu de temps" (Apocalypse 20:1-3).

Or, le diable nous est présenté actuellement comme étant celui qui séduit toute la terre habitée : "Il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre habitée ; il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui" (Apocalypse 12:9).

Comment donc Satan pourrait-il à la fois séduire la terre habitée et ne plus séduire les nations ? Car la terre habitée (l'oikoumenè) et les nations, c'est évidemment la même chose!

Pour contrer cette difficulté, certains disent que Satan est lié avec une "grande chaîne" et qu'il a donc une certaine liberté d'action. Mais n'est-il pas normal d'utiliser une grande chaîne pour lier le grand dragon ? Allait-on le lier avec une petite chaîne ?

Mais ce qui met le plus à mal cette explication c'est le fait que non seulement l'ange lia le diable et le jeta dans l'abîme, mais qu'il ferma et scella au-dessus de lui pour être bien certain qu'il ne puisse plus égarer les nations. Même si sa grande chaîne lui permettait d'atteindre l'entrée de l'abîme, celle-ci est belle et bien fermée et scellée!

Il s'agit bien évidemment d'une description imagée mais elle sert à exprimer une réalité et elle est on ne peut plus claire.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Mer 19 Fév 2014 - 21:43

Il est important de comprendre qu'il y a une première résurrection au début des mille ans et la résurrection générale après les mille ans. Ceux qui veulent placer la résurrection générale durant les mille ans recomposent artificiellement le récit. Ensuite prend place l'état final (du moins le livre ne parle pas d'une ou plusieurs autres périodes qui suivraient).

Les amillénaristes pensent que la première résurrection est spirituelle et que les mille ans correspondent à l'âge de l’Église entre la venue en chair du Christ et son retour en gloire. Il y aura alors la résurrection corporelle des saints et la résurrection générale la suivrait rapidement.

Les prémillénaristes pensent que la première résurrection est corporelle et que les mille ans correspondent à une période transitoire avant l'état final. Il y aurait donc une longue période de temps entre les deux résurrections.

Mais cette première résurrection se fera dans de corps spirituels comme l'a expliqué l'apôtre Paul (1 Corinthiens 15) et non dans des corps de chair et de sang comme le croyaient les chrétiens du 2e siècle (cf Irénée). C'est d'ailleurs en s'appuyant sur les propos de Paul qu'Origène (v. 185 - v. 253) rejettera cette forme de prémillénarisme (Je reviendrai plus loin sur cette controverse si mon temps le permet).

Il est important de comprendre aussi que quelque soit la compréhension, amillénariste ou prémillénariste, cela ne change rien à l'état final. Le millenium des prémillénaristes serait juste une période transitoire qui viendrait s'insérer entre la résurrection des saints et la résurrection générale là où les amillénaristes ne mettent rien.

Dîtes-moi si ces points sont clairs pour vous car ils sont très importants. I love you 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Mimarie le Jeu 20 Fév 2014 - 10:23

Bonjour
pardon, une petite parenthèse dans le déroulement de la démonstration d'Emmanuel.

je me permets de vous signaler une étude très fouillée sur  le millénium, malheureusement en anglais:  je voulais faire un copier coller puis essayer de vous faire une traduction claire (en m'aidant un peu de bing pour aller plus vite ) mais je ne parviens pas à copier/ coller ce pdf. Désolée. (pas très compétente en techniques bureautiques) No 

► ce qui est à lire  se trouve au chapitre 1, pages 2 à 19. (titre du chapitre : "A summery case for postmillennialism)"
une autre façon de comprendre et situer le millénium différente de la wt.
voici le lien:
http://chalcedon.edu/research/books/thine-is-the-kingdom-a-study-of-the-postmillennial-hope-2/
Emmanuel : si tu trouves que ce post est à déplacer sur l'autre fil sur le règne millénaire, pas de problème, tu fais !
en fait ce lien pourrait aller sur les deux sujets ?

nb: sur ce même lien au chapitre 2 qui commence page 23, il y a une étude très intéressante sur le Psaume 110 et ses applications prophétiques: le thème du psaume est le règne victorieux du Messie à la droite de Dieu.
 study 
Psaume 110
1Oracle de l'Éternel à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
2L'Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance : Domine au milieu de tes ennemis !
3Ton peuple est (plein de) dévouement Au jour (où tu rassembles) ton armée Avec des ornements sacrés, du sein de l'aurore.
A toi la rosée de ta jeunesse !
4L'Éternel l'a juré et ne le regrettera pas : Tu es sacrificateur pour toujours, A la manière de Melchisédek.
5Le Seigneur est à ta droite, Il écrase des rois au jour de sa colère.
6Il exerce le jugement parmi les nations : (tout est) plein de cadavres ; Il écrase le chef d'un vaste pays.
7En chemin il boit au torrent :
C'est pourquoi il relève la tête.

à plus
avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Sam 22 Fév 2014 - 7:12

Bonjour Mimarie à tous,

J'essaie surtout de démontrer que cette question est secondaire, encore que certaines interprétations peuvent conduire à passer à côté de l'espérance chrétienne. Par exemple, la croyance que l’Évangile doive triompher dans notre âge peut conduire à s'ingérer dans les affaires politiques des nations, voire même à tenter de prendre le pouvoir avec toutes les dérives que cela peut engendrer. C'est le danger de vouloir bâtir tout un système d'interprétation de la Bible autour des mille ans.

L'auteur dit que le Psaume 110 permet de départager entre les 3 systèmes d'interprétation. Il faut que j'analyse son argumentation mais je ne pense pas que cela soit le cas. Tous les chrétiens savent que Jésus règne au milieu de ses ennemis depuis le premier siècle, sinon ils ne l'invoqueraient pas comme Seigneur, mais ce fait s'insère très bien dans chacun des 3 systèmes.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par benidejah le Sam 22 Fév 2014 - 7:57

Merci Emmanuel car tu enlève les mots de ma bouche!

benidejah

Messages : 326
Date d'inscription : 18/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Mimarie le Sam 22 Fév 2014 - 9:30

tout à fait ok pour vos 2 post.
bon week end.  sunny 
avatar
Mimarie

Messages : 1012
Date d'inscription : 19/10/2013
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Sam 22 Fév 2014 - 10:48

Emmanuel a écrit:J'essaie surtout de démontrer que cette question est secondaire, encore que certaines interprétations peuvent conduire à passer à côté de l'espérance chrétienne. Par exemple, la croyance que l’Évangile doive triompher dans notre âge peut conduire à s'ingérer dans les affaires politiques des nations, voire même à tenter de prendre le pouvoir avec toutes les dérives que cela peut engendrer. C'est le danger de vouloir bâtir tout un système d'interprétation de la Bible autour des mille ans.

Citons aussi l'interprétation des témoins de Jéhovah qui placent la résurrection générale durant les mille ans, offrant une seconde chance à l'ensemble des humains de se sanctifier en vue d'atteindre la perfection sous le règne de Dieu. Cette compréhension erronée induit une tendance forte chez les adeptes qui consiste à remettre la sanctification à plus tard - sanctification sans laquelle pourtant personne ne verra Dieu! - et à se concentrer sur les activités du groupe. La sanctification est un aspect capital de la vie du croyant dès maintenant : http://cnta.forumdomtom.com/t100-la-sanctification

La compréhension amillénariste peut conduire le croyant qui pense qu'il règne déjà à tenter consciemment ou non de dominer la foi des autres qui ne seraient pas parvenus à un même niveau de connaissance. Paul met en garde les corinthiens contre un tel état d'esprit : "Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner. Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous !" (1 Corinthiens 4:8 )

Je nomme les témoins de Jéhovah et pas d'autres mouvements parce que je les connais bien mieux que les autres. Il ne s'agit donc pas de leur taper dessus particulièrement. Pour rétablir un équilibre, citons l’Église catholique qui a soutenu pendant des siècles une compréhension posmillénariste dans laquelle le royaume se confondait avec elle-même avec les dérives que l'on connait (inquisition, manigances politiques, etc.).

Ceci pour dire que chaque système peut conduire à des dérives.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Admin le Sam 22 Fév 2014 - 15:23

Un message de Mephibosheth introduisant une digression a été déplacé ici :

http://cnta.forumdomtom.com/t131-depuis-quand-jesus-regne-t-il#1255
avatar
Admin
Admin

Messages : 111
Date d'inscription : 21/09/2013

http://cnta.forumdomtom.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Dusseldorf le Dim 23 Fév 2014 - 16:29

Bonjour,

Je suis d'accord que la première résurrection est spirituelle et pour ceux qui règnent avec Christ. Quand à la deuxième résurrection et à ce qui se passe entre les deux...

Pour l'importance des mille ans,je crois que c'est surtout parce qu'ils sont liés au retour de Christ,la résurrection etc. Toutes ces questions intéressent et on aime savoir qu'est-ce qui va se passer et quand.

Et comme tu l'as dit,une mauvaise compréhension entraine des dérives. En tout cas elle est capitale chez les TJ: la résurrection terrestre pendant les mille ans pour les 'juste et les injustes' est un argument de taille à l'entrée dans le mouvement.

Dusseldorf

Messages : 132
Date d'inscription : 17/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Emmanuel le Mar 25 Fév 2014 - 20:19

Dusseldorf a écrit:Pour l'importance des mille ans,je crois que c'est surtout parce qu'ils sont liés au retour de Christ,la résurrection etc. Toutes ces questions intéressent et on aime savoir qu'est-ce qui va se passer et quand.

C'est vrai qu'on a envie de savoir. Mais peut-être en savons-nous si peu afin de nous concentrer sur cet âge, sur l’œuvre de Christ pour nous et en nous, sur la justification par la foi en son nom et sur la sanctification qu'il produit en nous par l'Esprit avec pour finalité la glorification. Après nous pourrons nous concentrer sur d'autres choses mais il ne faudrait pas perdre de vue celles là.  

sunny 

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
avatar
Emmanuel

Messages : 1888
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 43
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ans : un sujet controversé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum